La nouvelle serrure de Yale s’améliore, mais sort (temporairement) de Maison

Nicolas Furno |

Yale a présenté une nouvelle serrure connectée et elle s’améliore sur tous les points, sauf un majeur en ce qui nous concerne. Dans un premier temps, la L2 ne sera pas compatible avec l’app Maison d’Apple, même si cela devrait revenir à terme, grâce à une mise à jour promise par le constructeur qui devrait alors activer HomeKit et même Matter. D’ici là, mieux vaut en rester au modèle précédent qui était compatible nativement avec HomeKit.

La serrure connectée L2. Image Yale.

En attendant ce retour, la L2 reprend le même design général que la génération précédente, avec un léger régime qui devrait permettre de la positionner sur davantage de portes, même si elle n’est pas réellement compacte pour autant. On reste sur une conception en métal et l’ensemble devrait être toujours aussi bien conçu. La serrure connectée est désormais alimentée par une batterie rechargeable en USB-C, alors que l’ancien modèle nécessitait des piles. L’autonomie annoncée est bien supérieure en Bluetooth, jusqu’à deux ans après le constructeur, mais reste à six mois en Wi-Fi.

C’est en effet la nouveauté principale de cette génération, elle intègre désormais la puce Wi-Fi et rend ainsi le bridge supplémentaire inutile. De quoi améliorer le rapport qualité/prix du produit de Yale, d’autant que le prix officiel de la L2 a baissé pour s’établir à 229 € (contre 250 auparavant). À l’intérieur, le moteur a été revu pour être à la fois plus puissant et surtout plus silencieux, un défaut récurrent des serrures connectées. Autant de bonnes nouvelles qui devraient en faire une excellente serrure connectée, même si la L2 sortira avec un inconvénient majeur pour nous : elle ne sera pas compatible avec l’app Maison.

La L2 sera commercialisée en gris et noir. Image Yale.

En effet, Yale sortira un produit limité à une compatibilité avec sa propre app, Google Home et Alexa. Pas de HomeKit, ni même de Matter pour le lancement, mais cela devrait venir. Le constructeur nous a assuré qu’une mise à jour prévue dans le courant de l’année 2024 activera ces deux compatibilités et pas seulement Matter, étrangement. En tout cas, si vous utilisez Maison, ne vous précipitez pas sur ce nouveau produit.

Si cela ne compte pas pour vous, la L2 est en vente sur le site du fabricant pour 229 € et vous pouvez même gagner 20 % en saisissant le code PRINTEMPS20 au moment de passer commande. N’oubliez pas de vérifier la compatibilité de votre porte avant achat.

Pour aller plus loin :

Le guide des serrures connectées HomeKit sur Je veux le.top

Le guide des serrures connectées HomeKit sur Je veux le.top

Lire les commentaires →

iPadOS 17.5 suggère aussi que les prochains iPad Pro devraient intégrer un nouvel écran

Nicolas Furno |

Les rumeurs étaient déjà nombreuses et allaient toutes dans le même sens, voici un nouvel indice en faveur d’une toute nouvelle dalle dans les prochains iPad Pro. 9To5Mac a déniché dans la bêta actuelle d’iPadOS 17.5 quatre nouveaux firmwares d’écran destinés à des tablettes qui n’existent pas encore. Le site estime que ces micro-logiciels chargés de contrôler la dalle pointent vers un changement de technologie et qu’il devrait s’agir d’écran OLED, comme le veut la rumeur depuis des années maintenant.

Image iGeneration.

Dans le détail, iPadOS 17.5 contient quatre nouveaux firmwares, ce qui correspond sans doute aux deux tailles d’iPad Pro attendues et leurs variantes Wi-Fi et cellulaires. Du point de vue du système, il s’agit bien de quatre matériels différents, d’où la duplication des firmwares, même s’il ne devrait y avoir que deux nouvelles dalles. D’après ce que l’on sait, on aurait un « petit » modèle de 11 pouces, tandis que le grand passerait à 13 pouces.

L’analyse de la bêta apporte aussi un petit détail supplémentaire sur le nouvel Apple Pencil révélé par iPadOS 17.4. Le site a ainsi trouvé dans iPadOS 17.5 deux gestes supplémentaires, en plus du pincement sur le corps du stylet : un pincement prolongé et un double pincement rapide.

Aux dernières nouvelles, on attend les nouveaux iPad et leurs accessoires dans le courant de la semaine du 6 mai 2024.

Lire les commentaires →

Automattic fait l’acquisition de Beeper, l’app qui veut rassembler toutes les messageries

Stéphane Moussie |

Après Tumblr, Day One ou encore Pocket Casts, Automattic ressort son carnet de chèques pour faire l’acquisition d’une application qui a beaucoup fait parler d’elle dernièrement : Beeper.

Le propriétaire de WordPress.com s’est offert pour un montant inconnu l’application qui veut rassembler toutes les messageries instantanées. Toutes, même iMessage, ce qui a donné lieu à un jeu du chat et de la souris avec Apple fin 2023. Le jeu s’est soldé par la victoire de Cupertino, dont les multiples blocages ont eu raison des ruses du développeur Eric Migicovsky.

Beeper

Beeper est tout de même capable de centraliser les conversations issues de 14 messageries et réseaux sociaux différents : WhatsApp, Facebook Messenger, X, Android SMS, Google Messages (SMS/RCS), Telegram, Signal, Matrix, Slack, Google Chat, Instagram, IRC (Libera.chat), Discord et LinkedIn.

Avec cette nouvelle acquisition, Automattic se retrouve avec deux applications de messagerie universelle, puisque l’entreprise a déjà déboursé 50 millions de dollars pour Texts.com il y a six mois. Eric Migicovsky explique dans un billet de blog que les équipes et les applications de Texts.com et de Beeper vont fusionner et qu’il tiendra les rênes de ce nouvel attelage.

En attendant que les deux messageries universelles ne fassent plus qu’une, Beeper franchit une étape importante en devenant finalement accessible sans invitation. Les 115 000 utilisateurs actuels vont donc être rejoints par au moins une partie des 466 000 personnes qui étaient sur liste d’attente, plus tous ceux qui vont s’inscrire à présent.

Beeper est disponible sur toutes les plateformes : iPhone/iPad, Mac, Android, Linux, Chrome OS et Windows. Au passage, la toute nouvelle version Android qui était en bêta est maintenant disponible officiellement. Beeper est devenu gratuit l’année dernière, mais un abonnement optionnel payant ajoutant des fonctionnalités, comme l’enregistrement de plusieurs comptes pour une même messagerie, sera proposé un jour ou l’autre.

Lire les commentaires →

Home Assistant : comment suivre la consommation électrique de chaque appareil

Nicolas Furno |

Dans la série sur Home Assistant, j’ai détaillé comment suivre la consommation électrique globale de la maison, soit en récupérant les données envoyées par son compteur, soit en les analysant quasiment en temps réel. Si c’est une première étape très intéressante pour en savoir plus sur son utilisation de l’énergie, elle n’offre qu’une analyse générale qui ne suffit pas toujours.

Pour en savoir plus, on peut suivre la consommation électrique individuelle d’un maximum d’appareils dans la maison. Cette capacité a été améliorée par les versions récentes de la solution de domotique, dont le tableau de bord dédié à l’énergie a été enrichi avec un graphique pour les appareils individuels.

Ce nouveau graphique horaire, quotidien ou encore hebdomadaire est intéressant pour repérer les comportements des appareils suivis. Sur l’exemple ci-dessous, on repère aisément la pompe à chaleur (violet) qui tourne toute la journée pour réchauffer le logement et surtout le soir, sans doute car les températures extérieures avaient chuté. On repère aussi le chauffe-eau (rouge) qui s’active sur les heures creuses ou encore la plaque à induction (vert) utilisée pour cuisiner le soir.

Le graphique horaire des appareils suivis individuellement. Image iGeneration.

Home Assistant ne permet hélas pas encore de modifier les couleurs, mais on peut cliquer sur n’importe quel élément en haut pour le masquer et ainsi éliminer les plus gros consommateurs afin d’affiner l’analyse. De quoi repérer comme ci-dessous quand le chauffage de la salle de bain (violet) a été activé, ou bien l’utilisation d’une couverture chauffante (bleu).

En supprimant les plus gros consommateurs, on peut voir le détail des autres appareils électriques. Image iGeneration.

Comment ajouter ces mesures individuelles dans votre installation domotique ? Nous allons voir ensemble trois solutions différentes, en fonction des appareils à mesurer.

Les pinces pour les appareils les plus gourmands

Commençons par les plus gros consommateurs dans une maison : le chauffage, le chauffe-eau, une voiture électrique, le four, les plaques de cuisson… Pour tous ces éléments, plusieurs options s’offrent à vous. Si vous avez une voiture, vous avez peut-être déjà une méthode pour surveiller sa consommation lors des recharges, c’est en tout cas vrai pour la mienne qui peut remonter ces données dans Home Assistant. C’est sans doute moins courant pour une pompe à chaleur et encore moins pour des plaques de cuisson.

Le pass Navigo devrait enfin arriver sur iPhone d’ici fin mai

Stéphane Moussie |

La disponibilité du pass Navigo sur iPhone se précise. Annoncée pour le premier trimestre puis pour le printemps, on sait maintenant que le titre de transport francilien arrivera sur le smartphone d’Apple d’ici fin mai normalement.

« L’intégration des titres de transport d’Île-de-France Mobilités directement sur iPhone, permettant de passer les appareils de validation, a demandé un développement technologique supplémentaire », a déclaré Île-de-France Mobilités (IDFM) à iGeneration. Et l'autorité organisatrice des transports d'ajouter : « Le développement technique du service est en cours de finalisation et devrait être opérationnel d’ici fin mai. »

Image Île-de-France Mobilités

Notez bien le « devrait » dans la déclaration d’IDFM, signe de prudence alors que le lancement a déjà été repoussé à plusieurs reprises. Mais ce coup-ci, il n’y a quasiment plus de marge, car le service doit être disponible pour les millions de spectateurs qui viendront assister aux Jeux olympiques à Paris en juillet.

Si l’ajout du pass Navigo est si long à venir sur iPhone, c’est parce que les négociations entre Apple, dure en affaire quand il s’agit de l’accès à la NFC de son téléphone, et IDFM ont pris beaucoup de temps, et qu’un contretemps juridique n’a fait qu’empirer les choses.

Tous les détails de l’intégration du pass Navigo ne sont pas encore connus, mais la présidente d’IDFM Valérie Pécresse a confirmé que l’on pourra utiliser sa carte dématérialisée même si son iPhone est déchargé. Il s’agit d’un bénéfice du mode Express : quand la batterie est à plat, une petite réserve d’énergie est conservée pour faire fonctionner la carte de transport pendant encore quelques heures (il faut au moins un iPhone XS).

Pass Navigo sur iPhone : « une première en Europe », comme l’annonce Valérie Pécresse ?

Pass Navigo sur iPhone : « une première en Europe », comme l’annonce Valérie Pécresse ?

Lire les commentaires →

Rumeur : l'iPhone 16 Plus pourrait perdre son meilleur argument

Nicolas Furno |

Une deuxième rumeur confirme une information assez surprenante : la batterie de l’iPhone 16 Plus serait d’une capacité réduite par rapport à l’iPhone 15 Plus. Lancée en février dernier par Majin Bu, l’information a été de nouveau diffusée sur Weibo par un utilisateur qui n’est pas encore connu. Autant dire qu’il faut prendre l’information avec des pincettes, même si elle concorde avec d’autres éléments antérieurs et notamment cette photo supposée d’une batterie d’iPhone 16 Pro recouverte de métal apparue à l’automne 2023.

L’iPhone 15 Plus est le modèle avec la meilleure autonomie dans la gamme actuelle, ça pourrait ne plus être le cas de son successeur. Image iGeneration.

En partant du principe que les données soient vraies, tous les iPhone 16 et 16 Pro verraient la capacité de leur batterie augmenter, sauf l’iPhone 16 Plus. Les trois autres variantes gagneraient entre 2,5 % de capacité pour l’iPhone 16 Pro et 6 % pour le modèle de base, avec le Pro Max qui augmenterait de 5 % et dépasserait allègrement la barre des 4 500 mAh. Seul l’iPhone 16 Plus régresserait et pas qu’un peu, avec une baisse de 9 % et une capacité de 4 006 mAh seulement.

Gamme iPhone 15 iPhone 16 Variation
iPhone 3 349 mAh 3 561 mAh + 6 %
iPhone Plus 4 383 mAh 4 006 mAh - 9 %
iPhone Pro 3 274 mAh 3 335 mAh + 2,5 %
iPhone Pro Max 4 422 mAh 4 676 mAh + 5 %

Si l’on en juge à la liste des capacités, l’iPhone 16 Pro Max conserverait bien la batterie la plus grosse et l’iPhone 16 Plus serait toujours derrière lui. Néanmoins, en réduisant nettement la capacité du Plus et en augmentant fortement celle du Max, Apple creuserait l’écart entre les deux. Est-ce une manière de renforcer l’attractivité de son modèle le plus cher, en lui offrant la meilleure autonomie de toute la gamme ? Jusque-là, les iPhone « Plus » avaient comme énorme avantage de proposer la meilleure autonomie au sein de la gamme. Ce ne sera peut-être bien plus le cas à compter de 2024.

D’après encore une autre rumeur, Apple pourrait vanter une autonomie de plus de 30 heures pour l’iPhone 16 Pro Max. En comparaison, l’iPhone 15 Plus doit atteindre les 26 heures théoriques en lecture vidéo.

Lire les commentaires →

Effacer ses traces du Web : est-ce réalisable ? 📍

Article sponsorisé |

Effacer ses informations personnelles d'internet peut paraître une tâche insurmontable. Pourtant, vous n'avez pas à traquer vos données personnelles aux quatre coins du net, des solutions comme Incogni sont là pour vous aider.

Incogni a révélé dans une enquête auprès de 2 310 Américains que 97 % d'entre eux recevaient des spams, 94 % voyaient leur quotidien perturbé par des appels automatisés, 90 % étaient la cible d'arnaques et 80 % étaient informés de fuites de données personnelles.

Vendeurs, escrocs, et hackers tirent parti de vos données personnelles pour leurs activités. Ces informations, quasiment toutes disponibles en ligne, sont le trésor des courtiers de données.

Les courtiers de données : les charognards du numérique

Les institutions financières et les assurances valorisent particulièrement vos données, récupérées par les courtiers de données. Une historique compromettant, des achats ou des activités en ligne pourraient influencer négativement vos demandes de prêts ou vos primes d'assurance...

Votre empreinte numérique peut aussi augmenter les risques de fraude, de harcèlement, voire d'usurpation d'identité. Pensez à tous ces sites où vous avez renseigné votre email et numéro de téléphone, souvent liés à votre nom et adresse réels. Les titres de propriété, archives judiciaires, ou encore les listes électorales en sont des exemples typiques d'informations publiques.

Puis, il y a les réseaux sociaux. Un examen rapide pourrait dévoiler vos relations, parcours professionnel, goûts personnels, orientation sexuelle, croyances politiques et religieuses, entre autres.

Les courtiers en données monétisent vos informations personnelles en les recueillant, les analysant. Operant dans un secteur de plus de 250 milliards de dollars, ces entreprises rivalisent pour compiler les profils les plus détaillés de personnes telles que vous.

Ils traitent un éventail d'informations :

  • Noms et pseudonymes
  • Date de naissance
  • Genre
  • Adresses passées et actuelles
  • Numéros de téléphone
  • Emails
  • Affiliations politiques
  • Orientation sexuelle
  • Données financières et de santé
  • Numéros de sécurité sociale
  • Registres de propriété
  • Casiers judiciaires
  • Photos
  • Documents de mariage et de divorce
  • Parcours professionnel et éducatif
  • Informations sur la famille, partenaires, amis, et voisins

Éliminer ses données : un processus fastidieux

Les documents publics indélébiles, les informations que vous publiez, et celles recueillies subrepticement sur vous lors de vos activités en ligne, passent tous par ces courtiers en données.

Des régulations comme la CCPA californienne obligent ces courtiers, même les plus obscurs, à supprimer vos données sur demande, sous peine de sanctions. Ces lois expliquent pourquoi ils mettent en place des procédures de désinscription accessibles.

Cependant, avec environ 4 000 courtiers en données à travers le monde, des dizaines possèdent probablement vos informations. Vous pourriez les identifier et vous désinscrire un par un, mais cela nécessiterait environ 304 heures. Techniquement possible, mais peu réaliste.

Optez pour une suppression des données automatisée

Les services de suppression automatique de données sont plus efficaces pour identifier ces courtiers. Incogni utilise un algorithme spécifique pour maximiser cette efficacité, envoyant plusieurs demandes de désinscription simultanément, tout en respectant les particularités de chaque courtier.

Le défi avec ces courtiers est leur tendance à réinscrire vos informations après désinscription. La solution est de renouveler périodiquement les demandes de suppression. Incogni s'en charge pour vous, maintenant vos données privées de manière durable.

Incogni allège le fardeau, gérant même les refus de suppression à votre place, tout en vous fournissant des mises à jour régulières par email et un accès à un tableau de bord interactif. Vous pouvez ainsi rester tranquille, sachant qu'Incogni veille en continu à protéger vos informations personnelles.

En ce moment, l'abonnement annuel d'incogni est proposé à 6,49 € HT par mois (soit 7,78 € TTC). C'est extrêmement intéressant puisque l'abonnement d'un mois classique coûte un peu plus de 12 € et ne permet pas au service d'avoir assez de temps pour supprimer vos données. Incogni propose aussi un essai gratuit de 7 jours pour découvrir le service sans engagement. Profitez-en !

👉 Explorez les services d'Incogni dès maintenant pour une tranquillité d'esprit accrue.

Lire les commentaires →

Pages