France Identité : une nouvelle fonctionnalité attendue entre en bêta

Stéphane Moussie |

Des tests commencent pour une nouvelle fonctionnalité attendue de France Identité. Dans sa version bêta distribuée sur TestFlight, l’application du gouvernement comprend maintenant une « carte d’identité numérique » pensée spécialement pour prouver son identité de manière fiable et respectueuse de la vie privée lors d’interactions en face-à-face.

Nouvelle carte numérique disponible dans France Identité (photo floutée pour cet article). Image iGeneration.

En sélectionnant la nouvelle fonction « Expérimentation - Présenter vos données » dans l’application, une nouvelle carte apparait à l’écran. Elle comprend la photo de l’utilisateur ainsi que son nom et son prénom. Sens du détail : elle pivote légèrement quand on bouge son iPhone.

Tout l’intérêt de cette carte est de prouver son identité non pas de façon visuelle (avec le risque d’une falsification du document numérique), mais de façon cryptographique, par une communication en NFC entre son iPhone et le terminal de la personne qui fait le contrôle. France Titres (ex-ANTS), qui dirige le projet, assure qu’aucune donnée personnelle n’est transmise lors de ces vérifications par NFC en face-à-face.

Vérification d’identité en NFC. Image iGeneration.

C’est cette fonctionnalité NFC qui sera utilisée à terme par les contrôleurs de la SNCF pour vérifier l’identité des voyageurs équipés de France Identité — pour le moment, les contrôles dans les trains se limitent à une inspection visuelle. D’après France Titres, cette carte numérique pourra servir assez largement dans le futur, aussi bien pour des interactions avec des professionnels qu’entre particuliers. Le lancement officiel de cette fonctionnalité est prévu d’ici la fin de l’année.

Test de France Identité : comment importer sa carte d’identité et son permis de conduire dans son iPhone

Test de France Identité : comment importer sa carte d’identité et son permis de conduire dans son iPhone

Test de France Identité : l’application prouve-t-elle son utilité au quotidien ?

Test de France Identité : l’application prouve-t-elle son utilité au quotidien ?

Lire les commentaires →

Comme pour UTM, Apple ne veut pas d'iDOS sur sa boutique

Nicolas Furno |

iDOS 3 ne sortira pas sur l’App Store, Apple a tranché deux longs mois après la soumission par son développeur. Maintenant que les émulateurs sont autorisés sur la boutique officielle d’Apple, il semblait logique qu’un émulateur de DOS y trouve aussi sa place. Néanmoins, Apple a une définition toute personnelle des émulateurs et espère restreindre cette catégorie aux seules apps qui émulent des consoles de jeu et bloquer celles qui émulent des ordinateurs. Peu importe que le matériel ou les techniques utilisées soient identiques, une console de jeu n’est pas un ordinateur pour la Pomme et le refus d’iDOS n’est à cet égard pas entièrement une surprise.

iDOS 2 en action sur un iPad, pendant la brève période en 2021 où l’app a été accidentellement disponible sur l’App Store. Image iGeneration.

De fait, ce n’est pas la première app du genre à se faire recaler à l’entrée de l’App Store. Au début du mois, on apprenait qu’UTM avait également été refusée par l’équipe en charge de la validation.

App Store : Apple refoule l’utilitaire de virtualisation UTM pour iOS

App Store : Apple refoule l’utilitaire de virtualisation UTM pour iOS

Pour ne rien arranger, le développeur d’iDOS n’a pas eu de chance avec une app en attente de validation pendant deux mois. Quand la décision finale est tombée, on lui a suggéré de modifier son app pour la faire entrer dans la catégorie des émulateurs de consoles, sans lui préciser ce qu’il devait faire pour y parvenir. Il n’y aurait pas de bonnes options de toute manière, puisque son app émulera toujours DOS, un système dédié à des ordinateurs génériques. Même si l’objectif reste de jouer à des jeux anciens, Apple semble ne pas vouloir franchir cette ligne, aussi absurde soit-elle.

La preuve, on trouve plusieurs émulateurs de Commodore 64 sur l’App Store, alors qu’il ne s’agissait pas plus d’un appareil dédié exclusivement aux jeux. Il y a pire : Apple a validé l’émulateur RetroArch sur sa boutique, alors que cette app capable d’émuler une grande quantité de matériel contient notamment un émulateur… de DOS ! La base technique est d’ailleurs la même que pour iDOS, puisqu’elle intègre DOSBox. Pourquoi accepter RetroArch et en même temps bloquer iDOS ? Peut-être qu’Apple forcera la première à retirer ce composant dans une future mise à jour.

Quoi qu’il en soit, Apple peut bien faire ce qu’elle veut sur sa propre boutique. Ça ne devrait pas être le cas en revanche pour les apps distribuées sur des boutiques alternatives en Europe dans le cadre du DMA, mais UTM a prouvé que ce n’était pas le cas. Elle a refusé de certifier l’app par son processus de notarisation, ce qui l’empêche d’être distribuée sur iOS. On ne sait pas si iDOS a envisagé d’en faire autant, mais le résultat aurait probablement été le même.

Lire les commentaires →

Câbles, batteries, micros, housses… l'Apple Store a fait le plein

Florian Innocente |

L'Apple Store a référencé d'un coup d'un seul de nombreux accessoires et périphériques pour les iPhone, Mac et même l'AirPods Max. Sélection…

Un bon assortiment de câbles est proposé. Il y a le Belt Duo USB-C vers Lightning et USB-C de Native Union (49,95 €) qui propose deux types de prises sur la même extrémité selon qu'on aura à faire à des iPhone plus ou moins récents. Celui-ci peut gérer le Power Delivery jusqu'à 60W, un autre au même prix et compatible Power Delivery 3.1 monte à 240W pour les MacBook Pro ou les écrans.

Un lot de 3 câbles USB-C vers USB-C PowerKnit FLEX de Nimble comprend des longueurs de 1, 2 et 3 m. Chacun est gainé de textile tricoté et a une lanière pour le tenir enroulé. Ils sont compatibles Power Delivery 240 W, l'ensemble coûte 59,95 €.

Un organisateur de voyage Bellroy peut réunir dans sa pochette un adaptateur secteur, des AirPods, un Pencil, un câble et un gros bloc d'alimentation de portable. Il est vendu 59,95 €. Un autre kit de voyage Powerknit, de Nimble, issu de l'artisanat mexicain, comprend une pochette et deux câbles courts USB-C vers USB-C de 12,7 cm (6O W). Prix : 29,95 € ou 39,95 € pour trois câbles.

Organisateur de voyage Bellroy

Deux batteries Belkin assurent la recharge des iPhone en filaire ou MagSafe/Qi2. La batterie magnétique Boost↑charge Pro 5K est munie d'un pied rétractable, elle est vendue 59,95 € dans 6 coloris. L'autre, la batterie externe magnétique BoostCharge Pro 10K est plus puissante, elle pourra recharger jusqu'à 3 appareils. Elle est donc plus chère à 99,95 €. Sinon il y a la petite batterie Champ 10K de Nimble à 79,95 €.

Boost↑charge Pro 5K
BoostCharge Pro 10K
Champ 10K

Toujours pour l'iPhone on trouve le VideoMic ME C+ de RØDE, un micro directionnel USB-C facile à emmener avec soi. Il est à 89,95 €. Puis le ShiftCam Snaplight un anneau lumineux magnétique à LED pour les selfies, avec une autonomie de 2h. Il se fixe à l'iPhone par MagSafe, il coûte 39,95 €.

ShiftCam Snaplight

La station BoostCharge Pro 3-en-1 de Belkin se met au Qi2 pour les iPhone, elle accueille toujours une Apple Watch sur son bras et des AirPods. Elle est à 149,95 €.

Pas spécialement original car il en existe une multitude sur Amazon mais inédit sur l'Apple Store, une protection pour les écouteurs des AirPods Max. La coque EvoArt de Tech21 a été choisie avec une variante transparente et une autre ornée de dessins. Comptez 49,95 €.

Dans les derniers entrants sur l'Apple Store il y a aussi : une protection d'écran Kensington pour MacBook Pro ; une coque EvoShell acidulée de Tech21 pour MacBook Air M2 ; l'adaptateur Multiport Pro V2 de Satechi ; un adaptateur Connect USB-C vers HDMI 2.1 de Belkin ; de quoi tenir son iPhone en bandoulière avec le FlexQuartz de Tech21 ou des lanières pour AirPods Pro 2 ; une guirlande lumineuse d'extérieur de Nanoleaf ou un ruban lumineux de 5m tous deux compatibles Matter ou encore de gros disques durs rugged ArmorATD G-Drive de Sandisk de 1 2, 4 et 5 To.

G-Drive ArmorATD.

Lire les commentaires →

Un forfait 2 Go à 1,99 € chez B&YOU et SFR RED

Florian Innocente |

Les deux opérateurs B&YOU et SFR RED ont inscrit un forfait à 2 Go en ouverture de leur grille. Chez la filiale de Bouygues la formule est vendue 1,99 € (2 Go en Europe et DOM), on peut lui ajouter la 5G en passant à 4,99 €. Pas dit toutefois que ce soit d'un fol intérêt avec cette quantité de DATA.

Même offre chez SFR RED qui s'en tient à la 4G, sans option pour la 5G comme c'est le cas sur ses forfaits supérieurs. L'offre comprend également 2 Go en Europe et DOM. Au-delà de ces 2 Go, jusqu'à 4 rechargements de 1 Go à 2€ sont possibles avant que la DATA ne soit bloquée jusqu'au mois suivant.

Ces deux forfaits pourraient intéresser les parents de jeunes ados qui ont leur premier téléphone et qui n'ont besoin que ponctuellement d'un accès internet en dehors du foyer.

En face, Sosh démarre à 10 Go en 4G pour 6,99 € et Free n'a que sa formule 50 Mo pour 2 € que l'on peut gonfler à 20 Go pour 5,99 € mensuels.

Bouygues Telecom : la 5G offerte en option à certains clients B&You

Bouygues Telecom : la 5G offerte en option à certains clients B&You

SFR va généraliser la 5G sur toutes ses offres mobiles d

SFR va généraliser la 5G sur toutes ses offres mobiles d'ici juillet

JO : Orange offre la 5G à tous ses clients, Sosh compris, du 3 juin au 8 septembre

JO : Orange offre la 5G à tous ses clients, Sosh compris, du 3 juin au 8 septembre

Lire les commentaires →

Philips fait le plein de nouveauté pour le mois de juin : lampe de chevet, plafonniers ou spots

Pierre Dandumont |

En plus de la lampe de chevet dont nous parlions hier, Signify a annoncé de nombreux nouveaux produits pour le mois de juin. Et comme tout ce qui porte le logo Hue, le prix est élevé… mais vous n'allez probablement jamais payer le prix public : de nombreux revendeurs proposent de façon très régulière des promotions plus ou moins conséquentes.

La nouvelle bande Solo. Image Philips.

Le premier produit est le Lightstrip Hue Solo, disponible avec une longueur de 3 mètres (70 €), 5 mètres (90 €) et 10 mètres (160 €). C'est un peu moins cher que les bandes de LED classiques de la marque, et la marque annonce un blanc pur et de la couleur, avec une luminosité maximale de 1 700 lumens.

Deux plafonniers. Image Philips.

Pour éclairer une pièce sans avoir des ampoules trop apparentes, la gamme Hue s'étend avec deux nouveaux modèles de plafonniers. Le Datura existe en petite taille (384 mm de diamètre) pour 300 € et en grande taille (574 mm) pour 400 €. Seul le blanc est réglable et la luminosité atteint 3 840 ou 5 390 lumens. Le Tento est un modèle plus basique qui commence à 70 € (29 cm, 2 100 lumens, lumière blanche uniquement) mais existe dans différentes configurations. La version avec un blanc réglable vaut 90 (29 cm), 120 (42 cm) ou 160 € (54,2 cm) avec une luminosité de respectivement 2 250, 3 100 et 3 500 lumens. Enfin, les versions couleur valent 110, 150 et 200 € avec les mêmes possibilités. Dans tous les cas, le cerclage existe en noir ou en blanc.

Les Lightguide. Image Philips.

Pour les amateurs d'ambiance vintage, la gamme Lightguide s'étend avec une version dite Edison (80 €), Globe (80 €), Globe Large (100 €) et Triangle (100 €). Dans tous les cas, il s'agit d'ampoules d'ambiance avec la possibilité de choisir une couleur ou du blanc, mais avec une luminosité assez faible (500 lumens). La marque propose par ailleurs des supports imprimés en 3D pour poser les ampoules sur une table.

Un spot GU10. Image Philips.

Pour les spots, la nouvelle gamme GU10 (alimentées en 230 V) gagne en luminosité (400 lumens) et consomme un peu moins selon la marque. La version de base (blanc) vaut 22 €, celle avec un blanc variable monte à 35 € et il faut compter 65 € pour une version qui prend en charge la couleur. Dans tous les cas, il existe des packs de deux ou trois ampoules pour économiser un peu.

La lampe de chevet Twilight

Le gros morceau — en partie à cause du prix annoncé, 280 € — est la lampe Twilight. Elle propose deux sources de lumière, dont une tournée vers l'utilisateur sur une tête pivotante. La documentation indique une luminosité maximale de 1 380 lumens, avec la possibilité de descendre sur des valeurs très faibles, sans plus de précisions. La seconde source, elle, permet d'envoyer un flux vers l'arrière (par exemple un mur) pour créer l'équivalent d'une aube artificielle. Une automatisation spécifique dans l'application Hue va permettre de profiter de cette fonction.

La Tiwlight. Image Philips.
Une lampe de chevet connectée prévue dans la gamme Philips Hue

Une lampe de chevet connectée prévue dans la gamme Philips Hue

Rappelons que toutes les lampes Philips Hue sont compatibles Bluetooth et Zigbee et qu'elles offrent une compatibilité HomeKit si vous possédez le pont de connexion inclus dans les kits de démarrage.

Lire les commentaires →

Concurrence : l'UE serait satisfaite du plan d'Apple pour ouvrir la puce NFC de l’iPhone

Félix Cattafesta |

En 2022, l’Union européenne a ouvert une enquête concernant un potentiel abus de position dominante de Cupertino sur le marché du paiement mobile. Apple est en effet la seule à pouvoir accéder à la puce NFC de l’iPhone, ce qui restreint la marge de manœuvre de certains acteurs qui aimeraient pourtant bien en profiter (banques, apps bancaires…). Selon le Financial Times, l’affaire serait sur le point de se conclure. Apple s'est engagée à fournir aux développeurs un accès gratuit à la technologie NFC des iPhone pendant au moins 10 ans, une proposition qui aurait été acceptée par le régulateur.

Apple a officialisé son ambition de lâcher du lest à ce niveau au mois de janvier. L’entreprise annonçait alors vouloir laisser l’accès à sa puce NFC aux fournisseurs de portefeuilles mobiles et autres services de paiement. Elle s’engageait également à laisser le choix des apps de paiement par défaut préférées ou à laisser cette possibilité à tous les développeurs d’apps du genre établis dans l'Espace économique européen.

L’affaire est à un stade avancé, et il ne reste plus qu’à définir correctement l’accord entre les deux parties. Selon trois personnes proches du dossier, le régulateur européen a accepté un certain nombre de mesures auxquelles Apple s’est engagée au mois de janvier, dont l’ouverture du NFC. Les fonctionnaires de Bruxelles auraient testé ces mesures récemment, qu’Apple aurait promis de maintenir en place pendant une décennie. Si ce changement va se limiter à l’UE, il s’agit tout de même d’une grosse concession pour Apple : elle va devoir faire l’impasse sur une partie des commissions des paiements effectués via un iPhone. On peut imaginer que la limite des 10 ans a été négociée par Apple, l'écosystème des paiements sur smartphone ayant le temps d'évoluer d'ici là.

Certaines banques sont dans les starting-blocks, comme le service Curve qui compte bien concurrencer le service d’Apple en Europe. Les concessions d’Apple peuvent sembler généreuses, mais ne sont pas au goût de tout le monde. Au mois d’avril, la Banque centrale européenne s’était plaint de différentes limitations, comme l’absence du mode Express d’Apple Pay pour les transports en commun ou des paiements avec l’Apple Watch.

Lire les commentaires →

Bouygues Telecom : la 5G offerte en option à certains clients B&You

Stéphane Moussie |

Si vous avez un forfait B&You, faites un tour dans votre espace client, car vous pourriez avoir une bonne surprise. Bouygues Telecom propose à certains de ses clients une option gratuite permettant d’activer la 5G. Cette option est sans engagement et ne modifie pas les conditions du forfait.

Option 5G offerte à certains clients B&You. Image iGeneration.

De nombreux clients semblent avoir droit à cet avantage gratuit. Un de nos lecteurs, Sébastien, l’a remarqué sur son forfait 20 Go à 5,99 €/mois. Nous avons nous-mêmes vérifié sa disponibilité sur un autre forfait B&You doté de 5 Go à 5,99 €/mois.

Interrogé par nos soins, Bouygues Telecom a confirmé cette opération : « Les clients B&You qui ne bénéficient pas de la 5G incluse dans leur forfait et qui souhaitent profiter des bénéfices de la 5G peuvent souscrire à une option complémentaire. Cette option est en ce moment offerte à certains clients. »

En fouillant dans les options de l’opérateur, on repère en fait deux options 5G actuellement : celle qui est gratuite et une autre facturée 3 €/mois. Il n’y a a priori aucune différence entre les deux.

Pour les nouveaux clients, Bouygues propose en ce moment un forfait 4G 20 Go à 5,99 €/mois, un 5G 80 Go à 8,99 €/mois et un 5G 130 Go à 11,99 €/mois. La 5G n’a jamais été aussi peu chère qu’actuellement. SFR va la généraliser à tous ses abonnements et l’inclut dans des forfaits RED sous les 10 €. Orange l’offre pour sa part à tous ses clients cet été.

Lire les commentaires →

Pages