Apple vend davantage de HomePod, mais perd des parts de marché

Mickaël Bazoge |

Comme c’est le cas pour tous ses autres produits, Apple ne donne pas les chiffres de vente du HomePod. C’est bien dommage, car au contraire de l’Apple Watch ou de l’iPad qui sont les clairs leaders de leurs marchés respectifs, l’impression donnée par l’enceinte connectée d’Apple laisse penser que l’appareil est encore loin des sommets. On aimerait assez savoir de quoi il retourne pour le HomePod… Strategy Analytics brosse le portrait du secteur au dernier trimestre 2018.

La bonne nouvelle pour Apple, c’est que les ventes du HomePod ont augmenté de 45% entre le troisième et le quatrième trimestre. Sur le papier, le chiffre impressionne, mais l’enceinte part de si bas que cela ne représente finalement « que » 1,6 million d’unités livrées sur les trois derniers mois de l’année. Très très loin des cadors du marché que sont Amazon avec 13,7 millions d’enceintes Echo en tout genre (+91%) et Google avec 11,5 millions de produits Home (+123%).

Avec 4,1% du marché, Apple est 6e du secteur des enceintes connectées, pas très loin de Xiaomi (4,6%, 1,8 million d’unités livrées). Baidu prend la médaille au chocolat avec 5,7% du marché et 2,8 millions d’enceintes, Alibaba est le troisième du podium avec 7,3% du marché et 2,8 millions d’unités. En tout, les constructeurs ont livré 38,5 millions d’unités au dernier trimestre, 70% de plus qu’au précédent et pratiquement 100% de plus que sur l’ensemble de 2017.

Plus embêtant pour Apple, la part de marché du HomePod se contracte d’un trimestre à l’autre : elle se montait à 4,9% au troisième trimestre, elle perd donc 0,8 point. Peut-être que cela changera dans les prochaines semaines, le HomePod étant disponible en Chine depuis peu. Voilà le portrait en volume, mais en valeur les résultats seraient sans doute bien différents : il n’aura échappé à personne que le HomePod se positionne tout en haut de la fourchette tarifaire.

À 350 $ par tête de pipe, les ventes de HomePod ont représenté 560 millions de dollars au dernier trimestre. À l’échelle d’Apple, c’est sans doute de l’argent de poche (de nombreuses entreprises seraient ravies d’afficher un tel chiffre d’affaires annuel !). Mais ce n’est certainement pas suffisant pour concurrencer Amazon et Google, chez qui on trouve les enceintes dans les paquets de lessive ou presque.

avatar seb5454 | 

Je me le serais bien acheté...Mais l’impossibilité d’accéder au Bluetooth est rédhibitoire....En espérant une ouverture...

avatar CorbeilleNews | 

@seb5454

Je partage complètement votre avis en ajoutant que je l'étant depuis quelques années à tout l'écosystème Apple.

Quand on cherche bien il y a d'autres solutions moins chères, qualitativement meilleure dans certains cas et surtout plus ouvertes, ou moins fermées et c'est bien ce qui initie ma démarche de fuir cette marque...

avatar armandgz123 | 

@seb5454

+1

avatar malcolmZ07 | 

Il faudrait déjà le vendre partout ....

avatar iPop | 

Il se vendrait comme des petits pains à 50 euro.

avatar CorbeilleNews | 

@iPop

Même à 50 euros et aussi fermé j'aurais l'impression de jeter mon argent par les fenêtres. Un petit dongle Bluetooth audio connecté à un petit ampli et des enceintes de bibliothèque durera plus de 20 ans, juste à changer le dongle au besoin pour évoluer, c'est qualitativement bien meilleur niveau son et en plus c'est plus écologique... Quid des hometruc dans 5 ans ???

avatar Malvik2 | 

@CorbeilleNews

Tellement vrai pour le côté durabilité dans le temps, ne pas avoir soit même accès au Blutooth est une hérésie.
Bon après je ne crache pas dans la soupe car j'en en ai deux, et pour qui joue le jeu d'être 100% Apple ce produit est assez génial: le son en stéréo est vraiment excellent, design très chouette et surtout, les requêtes Siri qui peuvent se déclencher depuis l'autre bout de la maison(quasiment), ça c'est le gros plus par rapport à la concurrence.

Reste le problème du prix et de l'ouverture, 250€ + accès Blutooth et le succès de l'enceinte serait probablement bien plus important.
Bon Tim ne veut pas, c'est son problème.

avatar huexley | 

Ils seront "vintage" mais quand ce terme sort de chez Apple c'est pas une bonne nouvelle

avatar JLG01 | 

@CorbeilleNews

Trollons, trillons

avatar Nesus | 

@CorbeilleNews

Il fonctionnera toujours parfaitement vu qu’il utilise AirPlay. Et il n’y a pas besoin d’autre chose qu’un amplificateur airplay (il y en a beaucoup et à tous les prix) pour pouvoir le connecter à tout et n’importe quoi.

avatar JLG01 | 

@iPop

Entre du matériel acoustique et des machines à faire du fruit, il y a écart qualitatif qui implique du matériel de qualité et un développement soigné.
Trop cher pour moi, mais mérite le détour.

avatar jazz678 | 

@iPop

« Il se vendrait comme des petits pains à 50 euro. »

Et à 7,5€ je te dis pas...

avatar Yves SG | 

Être « fermé » est à mes yeux un bien petit défaut par rapport à la concurrence « ouverte » sur les serveurs de Google ou d’Amazon. Je dois dire que quand, au milieux d’une conversation très privée Google te parle pour te dire qu’il n’a pas trouvé de réponse alors qu’il n’a pas le moins du monde été sollicité, c’est assez flippant !
Cela ne m’est pas arrivé une seule fois avec l’HomePod ?

avatar iPop | 

@Yves SG

+100 ?

avatar Jibe67 | 

Léo Duff vient de publier un retour très intéressant sur le HomePod, je vous invite à prendre 5 min pour la regarder

https://youtu.be/dHiqU_YxiJE

avatar webHAL1 | 

@Jibe67

La vidéo fait 12 minutes, pas 5. ;-)
Même si l'avis de Léo Duff est fortement orienté (il se définit lui-même comme un inconditionnel de la Pomme), sa conclusion est assez juste.
Je regrette par contre le fait de recourir à la peur ("Google vous vend !") pour tenter de décrédibiliser un concurrent et aussi son explication qui laisse penser que les requêtes faites à Siri ne sont pas envoyées à Apple, alors que c'est bien évidemment le cas.

avatar Nesus | 

@webHAL1

Vous avez vraiment mal regardé la vidéo. Parce qu’il est très clair sur ce que le HomePod fait des requêtes et il explique très bien pourquoi, chez Apple ça n’est pas grave et que chez Google, ça permet de vendre vos données personnelles. Car oui Google vend toutes vos données personnelles. Mais vraiment tout ! Il faut juste faire un beau chèque, ce qui pour la plus part des sociétés est tout à fait réalisable.

avatar webHAL1 | 

@Nesus
« Car oui Google vend toutes vos données personnelles. Mais vraiment tout ! »

Oui, c'est sûr. Et les traces laissées par les avions dans le ciel sont des produits chimiques que les gouvernements utilisent pour asservir les populations.

avatar Nesus | 

@webHAL1

Votre affirmation fausse, je ne peux pas la vérifier tout seul. J’en ai pas la compétence. La mienne par contre aucun problème. Je valide même les demande de budget du service marketing (donc la raison de l’utilisation de cette commande).

Donc si vous ne voulez pas y croire, vous avez le droit, mais ça ne m’empêchera pas de vous dire ce que je vois régulièrement. Je peux acheter des panels extrêmement précis. Suffisamment pour trouver un consommateur. Nous avons fait le test et réussi.

avatar webHAL1 | 

@Nesus
« Je peux acheter des panels extrêmement précis. »

D'accord. Et qu'avez-vous pu acheter comme données utilisateurs auprès de Google ? Leurs adresses e-mail ? La liste des sites qu'ils ont visités ? Autres ?

avatar Nesus | 

@webHAL1

Âge, sexe, trajets quotidiens, magasins visités, temps passé dedans, tendance de consommation, centre d’intérêt, taille du foyer, situation maritale, site visité précédemment, suivant...
Avec ça on peut déjà largement entrer dans votre vie privée. Mais ce n’est pas le plus drôle. Le plus drôle c’est que je eux aussi demander à ce que les profils similaires et connus par la cible puissent aussi recevoir la même info. Et je sais combien sont touchés puisqu’ils facturent à la tête.
Ça peut vous paraître insignifiant et peu important car rien n’est nominatif, mais en recoupant, c’est redoutable, avec peu d’infos, on peut identifier la personne.

Au passage Google se vante d’être le leader mondial de la publicité ciblée.

avatar webHAL1 | 

@Nesus
« [...] car rien n’est nominatif [...] »

Comment pouvez-vous acheter des "donnés utilisateur" si rien n'est nominatif ? Je commence à croire que vous n'achetez absolument pas des données utilisateur, mais juste du profilage, ce qui n'a absolument rien à voir.

avatar Nesus | 

@webHAL1

Le profilage comme vous dites (pour jouer sur les mots) n’est plus du profilage à partir du moment où l’information est tellement précise que je peux en déduire qui est derrière.

avatar webHAL1 | 

@Nesus
« Le profilage comme vous dites (pour jouer sur les mots) [...] »

C'est un peu dommage que votre mauvaise foi totale sur ce sujet rende tout échange stérile.
Non, le profilage n'a RIEN à voir avec le fait de "acheter des données utilisateur".
Vous ne pouvez en aucune manière identifier une personne avec ce que Google vous vend. Par contre, si vous connaissez parfaitement un profil vous allez pouvoir savoir que votre publicité s'affichera chez lui. Waow, c'est en effet terrifiant...
Bref, vous n'avez aucune idée de quoi vous parlez (au mieux) ou vous faites du pur F.U.D. (au pire).

avatar fifounet | 

@webHAL1

"Par contre, si vous connaissez parfaitement un profil vous allez pouvoir savoir que votre publicité s'affichera chez lui. Waow, c'est en effet terrifiant..."

Ce qui est terrifiant c’est que beaucoup de choses bien plus insignifiantes que ça te permettent d’échafauder des théories de complots capillo tractées quand ils s’agit d’Apple et la ben tu essaies tant bien que mal de minimiser le truc.

Bref tu es juste un concentré de démagogie

avatar fifounet | 

@webHAL1

"Bref, vous n'avez aucune idée de quoi vous parlez (au mieux) ou vous faites du pur F.U.D. (au pire)."

Non lui parle d’expériences toi juste comme un livre « Google pour les nuls »

Mais le plus important c’est l’expérience

avatar Nesus | 

@webHAL1

C’est ma mauvaise fois ou la votre ?
Si vous avez assez de données dans un profilage pour identifier une personne, est-ce toujours du profilage ? Non.
Chaque données étant rattachées à un utilisateur (via un numéro), ce sont des données non nominatives et non plus du profilage. Il manque juste de trouver le nom de la personne, ce qui est très facile.
D’autant que je vais aussi vous apprendre quelque chose, vous pouvez retrouver ce numéro et donc avoir une données nominatives si vous faites un jeu concours sur votre site. Où la brave personne va enregistrer ses données. Après vous achetez ce qui manque comme info chez Google. Et si vous avez un compte Facebook, là c’est jackpot ! Mais vous avez raison, je n’y connais rien. Je n’écoute pas les doux mots de marketeux, qui amassent le maximum de données possibles sur vous pour que les campagnes coûtent le moins chers possibles. Je ne fais que constater le réel qui arrive tous les jours sur mon bureau (physique et virtuel).
Après que vous trouviez que ce n’est pas problématique que Google connaisse votre vie et qu’elle peut la revendre à qui fait un chèque, c’est votre problème, mais dire que ce n’est pas possible et que votre vie privée est protégée est juste stupide.

avatar webHAL1 | 

@Nesus
« Mais vous avez raison, je n’y connais rien. »

En effet, vous n'y connaissez absolument rien. Vous continuez à parler "d'acheter des données à Google", alors que ce n'est évidemment pas du tout possible.
Et vos explications de "jeu concours" et de "si vous avez un compte Facebook" font justes gentiment sourire. Donc si je résume : si on connaît déjà parfaitement une personne, qu'on peut consulter son profil Facebook, qu'elle vient faire un concours sur notre site Web en laissant ses données, alors on pourra savoir qui elle est. Encore une fois : terrifiant !

avatar fte | 

@Nesus

"car rien n’est nominatif"

Oh. Comment ruiner plusieurs message d’argumentation en juste quelques mots. Magistral.

avatar Nesus | 

@fte

Si vous avez bien lu, ça n’est pas nominatif, mais ça n’empêche pas de retrouver une personne. Et donc de l’être un nom dessus. Nous avons retrouvé facilement notre commercial. Avec ça vous avez ses habitudes de consommation d’une grande partie de son smartphone. Donc oui, il y a un vrai problème de vie privée. D’ailleurs l’ensemble de la force commerciale après ce petit jeu est passée sous iPhone.

avatar fte | 

@Nesus

"D’ailleurs l’ensemble de la force commerciale après ce petit jeu est passée sous iPhone."

La même chose est possible avec HealthKit, dès lors que le profile est un peu hors norme, et nous parlons ici de données de santé beaucoup plus sensibles et excessivement personnelles.

avatar fifounet | 

@fte

« La même chose est possible avec HealthKit »

Oui mais en attendant tu es allé un peu vite en besogne pour ruiner le commentaire de notre ami. ?

avatar fte | 

@fifounet

"Oui mais en attendant tu es allé un peu vite"

Bof.

Tu as vu les news comme quoi Facebook aurait pompé des données de HealthKit ?

Pas besoin de me fatiguer. L’actu est de mon côté.

avatar Nesus | 

@fte

Ok en fait les freux font exprès de pas comprendre et veulent avoir absolument raison. Alors si vous savez comme HealthKit fonctionne, vous savez qu’il faut avoir contacté avec un médecin. Médecin qui sait beaucoup plus d’informations que ce que HealthKit fournit. Et oui HealthKit fourni un grand nombre d’informations. Le pire ? C’est vous qui les remplissez pour le partager sciemment. Vous voyez toujours pas la différence ? Tant pis pour vous.

avatar fte | 

@Nesus

"Ok en fait les freux font exprès de pas comprendre et veulent avoir absolument raison."

C’est amusant. On pourrait appliquer cette phrase à ton propre cas.

Dans le fond, ça m’importe absolument pas.

Le fait est que tu emploies un vocabulaire erroné et explique des choses fausses. Tu exploites un mécanisme de ciblage en cherchant une cible connue, tu fais de l’analytique et du recoupement de données - ce que fait Google et plus encore Facebook et tous les trackers en général -, et tu appelles ça "acheter des données privées". J’ai fait du calcul haute performance sur cluster distribué sur la planète entière, je vais appeler ça "tapoter sur ma calculette".

Facebook au contraire a vendu des données privées, vraiment vendu des données privées, par exemple à une assurance santé britannique qui a été condamnée pour fixation de prime illégale et dont Facebook s’est distancié en chargeant l’assurance pour se disculper. Tencent a aussi vendu des données privées à des banques chinoises qui ont également été condamnées pour attribution de prêts selon le réseau de contacts des clients plutôt que viabilités des projets. Google, pas encore.

Mais vu ton approximation grossière, je vais dire qu’Apple a vendu des données privées de ses clients à Google. Il a même touché 9 milliards pour ça l’année dernière. Tant qu’à faire, hein. Tu n’y verras aucune objection.

avatar Tchobilout23 | 

On devraient plutôt comparer les ventes du HomePod avec les ventes de sonos..

Le HomePod n’est pas équivalent à un Écho!

avatar Gillesgilles2 | 

@Tchobilout23

J’allais écrire exactement la même chose que toi.

Comparer à l’écho et le Google home c’est naze.

Du moins il faudrait comparer avec le Google Max .

Il se vends bien le google Max ?

Parce que si on inclus les Google home mini dans tout ça c’est un peu biaisé

avatar pagaupa | 

@Tchobilout23

Oui, ce serait intéressant, surtout quand on connait les moyens mis en avant par Apple sur ce homepod.

avatar nicoplanet | 

@Tchobilout23

Entièrement d’accord !

Étonnant d’ailleurs la tendance à comparer les deux : à part la fonction d’assistance vocale, le son n’a pas grand-chose à voir.

avatar fte | 

Bah quelle importance les parts de marché, ils doivent bien capter au moins 80% des bénéfices du secteur, non ? Au moins.

avatar Arcetnathon | 

@fte

Ben ca fait moins vendeur d’ecrire que le secteur est a perte mais qu’Apple prend tous les revenus que dire Apple est au fond du trou.

avatar webHAL1 | 

@fte

Pas sûr que tout le monde saisisse l'ironie. ;-)

avatar fte | 

@webHAL1

"Pas sûr que tout le monde saisisse l'ironie. ;-)"

Je n’avais pas ce fol espoir :)

avatar pagaupa | 

@fte

« Bah quelle importance les parts de marché, ils doivent bien capter au moins 80% des bénéfices du secteur, non ? Au moins. »

Mdr ??? merci pour ce moment de fourire

avatar passingphantom | 

Je ne comparerais même pas le Homepod a Sonos, tant la gamme de produits est large. Je ne le comparerais même pas non plus à Amazon ou Google par le positionnement haut de gamme du produit. Comme l'auraient dit Les Guignols à propos de la campagne de Philippe Seguin à l'époque, Apple mène une "campagne à handicap/ J'ai une paire de Homepod et, depuis peu, la Freebox Delta avec, bien sûr Alexa. Quand je compare la souplesse d'utilisation de cette dernière avec SIRI, il n'y a, VRAIMENT pas photo et je me dis que le retard qu'Apple doit ratrapper tient plus du gouffre qu'autre chose.

avatar kokob44 | 

Comment peut on comparer un appareil qui vaut 350€ et des « enceintes » (petits haut-parleurs) de Google et Amazon qui valent 60€ pour ceux qui sont vendus majoritairement ?
Il faut comparer à des sonos qui intègrent maintenant des assistants vocaux

avatar pagaupa | 

Je ne retiendrai que la deuxième partie du tître, ce qui est grave pour Apple...

avatar Splinter | 

Le marché du HomePod n'est pas celui des enceintes connectées à bas prix et au son minable. Cette étude est à côté de la plaque en fait.

avatar Sgt. Pepper | 

HomePod n’est pas qu’un assistant personnel ?
mais une enceinte 360 degré anti écho ?

(Donc pas la peine de le mettre dans la même catégorie que Google Home , Alexa)

Un “Siri remote” est peut être en préparation

Mais il existe déjà l’Apple watch pour cela (même si il reste des usages spécifiques pour une remote)

avatar Puff32 | 

Pas de comparaison, ni Etude qui peut valoir le coup, entre des assistants Google Amazon, gratuits ou à des petits prix, comparé au HomePod qui est une enceinte de bonne qualité. On ne peut pas dire que Siri est un assistant au même niveau que les concurrents. Comparons ce qui est comparable. Faire un sujet sur des enceintes de même niveau et prix, pas sur des petits assistants. Apple n’a jamais dit que le HomePod était un assistant, il ne l’est pas, enfin pas pour l’instant

Pages

CONNEXION UTILISATEUR