Les nouvelles ombres dynamiques de l’Apple Pencil Pro

Félix Cattafesta |

Apple a récemment lancé son Pencil Pro, un stylet qui apporte de nouveaux gestes utilisable avec les iPad Pro M4 et Air M2. L’outil peut servir à reproduire différents types de crayons, allant du stylo plume au feutre en passant par le pinceau. Apple n’a pas lésiné sur les détails : chacun d’entre eux projette sa propre ombre, qui change selon le type d’outil utilisé.

Ici avec le stylo plume. Image : iGeneration.

L’ombre apparaît de manière assez discrète sous l’Apple Pencil Pro au fur et à mesure que l’on s’approche de la tablette, et s’adapte de manière réaliste selon la façon dont on oriente le stylet. En plus d’être amusante, la nouveauté peut servir à avoir une confirmation visuelle de l’outil utilisé. Le bidouilleur @Nicolas09F9 a révélé qu’Apple avait modélisé en 3D une dizaine d’outils pour cette fonction.

Image : iGeneration.

L’Apple Pencil Pro apporte un nouveau retour haptique, qui va permettre de confirmer un changement d’outil par une petite vibration. Il est aussi possible de le pincer pour rapidement faire apparaître une boîte à outils avec différents stylos. La mécanique a été revue pour un contrôle plus précis, tandis que l’accessoire est maintenant compatible avec le réseau Localiser. Les anciennes fonctionnalités (recharge magnétique, double tap) sont évidemment toujours au programme.

Image : iGeneration.
avatar Kenny31i | 

Le genre de détails qui avait disparu des radars depuis bien longtemps chez Apple. Très très agréablement surpris de cette attention qui apporte au delà de la simple satisfaction. Comme peuvent le faire Photoshop (entre autre) avec les tablettes type Wacom.

avatar Kestar11 | 

C’est quand même tellement impressionnant ce niveau de détail 🥹

avatar 2ni | 

Ceux qui savent dessiner, vont se régaler. Les professionnels vont aussi gagner du temps. C’est bien conçue, du bon boulot de la part d’Apple 👍🏻

avatar Levrai | 

Ça s'extasie sur une ombre...😂😂😂 il ferait mieux de combler les lacunes ipados car en l'état il sert à pas grand chose!

avatar DG33 | 

@Levrai

Toi aussi tu attends la fonction cric depuis le deuxième modèle ?

avatar Cactaceae | 

@Levrai

Je lis le tout premier commentaire et fait à ma chérie en acquiesçant « Ah ! je ne suis pas la seule à l’avoir noté » puis je tombe sur votre commentaire. « Ah oui, lui c’est un vrai, pas de doute »
Plus sérieusement, vous êtes à ce point aigri de la vie ? 🤷🏼‍♀️
Ces ombres sont belles et en plus elles sont fonctionnelles car informent de l’outil qui est utilisé. Elles témoignent d’un sens du détail incroyable. J’admire cette belle créativité.

avatar Levrai | 

Je suis stupéfait que les fanboys s'extasient sur une ombre qui sera uitle à peu de personnes... Bref Apple se focalise sur des broutilles cosmétiques alors que son os en général ne casse pas trois pattes à un canard.

avatar jazz678 | 

@Levrai

Oh vous devez le savoir qu’il y a 2 faces sur une même pièce. L’une se nourrit et s’inspire de l’autre

Les anti primaires apportent aussi leur lot de stupéfaction

avatar imrfreeze | 

@Levrai

Retourne sur PC mec tu seras plus heureux !🙂

avatar Oliviou | 

@Levrai

« Utile à peu de personnes », c’est ce qu’on dit quand on veut dire« inutile pour moi ».
Personnellement je travaille dans un domaine où l’iPad est utilisé 8 heures par jour pour dessiner et où absolument tout le monde sera heureux de savoir en un coup d’œil quel outil il utilise. Par ailleurs, apporter un peu de beauté au monde, un peu de poésie avec une ombre plutôt qu’une bête icône, c’est tout aussi important que les trucs plus techniques qui semblent vous faire vibrer. Le design, c’est fonction + ergonomie + forme. Ici nous en avons une parfaite illustration. Nous sommes des êtres sensibles, pas des glaçons.

avatar armandgz123 | 

@Levrai

Ce n’est pas dans l’intérêt d’Apple :)

avatar guibrush | 

@levrai :
Mon iPad Pro remplace mon MacBook en mobilité depuis 8 mois maintenant, et je ne vois rien qui me manque comme ça au pied levé. Question de besoins qui ne sont pas les mêmes pour tout le monde peut être ?

avatar Levrai | 

Trop de lacunes et trop de logiciels incompatibles avec iPadOS dans mon industrie. C'est vite vu, les Mac ont carrément été bannis du workflow de l'industrie mécanique en Suisse, de trop de problèmes. C'est juste bon pour les commerciaux pour montrer le catalogue en PDF, sinon ça reste au fond d'un tiroir.
J'utilise Catia au quotidien ainsi que Gibbs et Mastercam.

avatar jazz678 | 

@Levrai

Pouvez-vous dire ce que représente l’industrie mécanique dans le champs des applications possibles de l’iPad ?

avatar Smoky | 

@jazz678

L’écran multimédia embarqué 🤣🤣🤣

avatar Eric L | 

Apparemment aucune tablette du marché ne fait tourner vos logiciels du monde windows. C'est frustrant pour vous apparemment de ne pas pouvoir les utiliser sur un iPad mais c'est aux éditeurs de ces logiciels qu'il faut se plaindre, pas à Apple. Se plaindre ici est également inutile.

avatar 2ni | 

C’est un outil récent qui sort et il est bien conçu. Je n’en aurais sûrement jamais l’utilité. Mais c’est assez bien fait pour le dire, c’est tout. On n’est pas là que pour cracher sur ce qui bug. Il faut souligner les bons résultats, aussi

avatar guibrush | 

@levrai :
Je viens de passer une journée de travail avec mon iPad Pro : audit sur une surface de vente, ce qui nécessite d’accéder à plusieurs documents et à un bureau virtuel à distance pour contrôler un système de caisse, le tout en multitâche géré très efficacement par ipadOS et bien sûr en position debout, puis conduite d’une audition avec le Magic Keyboard, signature de l’audition directement sur l’iPad, création du rapport final. Franchement, bien plus pratique qu’un ordinateur portable pour mon cas de figure. J’entend bien que ce n’est pas le même cas d’usage que vous, mais c’est pour dire que la déclaration « juste bon pour un commercial qui montre ses pdf sinon au fond du tiroir » est quand même assez loin de la réalité. Et ce n’est pas une affaire de pays, je suis en Suisse aussi :-)

avatar DahuLArthropode | 

@guibrush

Une partie de faiblesses d’iPadOS (pas de vrai multitâches, on ne peut pas laisser tourner un gros job en tâche de fond, à part certains types d’applications (musique, gps…), pas de comptes utilisateurs, etc.) ne gêne qu’une partie des utilisateurs. Quant à l’ergonomie, c’est assez personnel: je préfère celle du Mac, mais c’est par habitude, sans doute. Moi, j’aime bien avoir une barre de menus, par exemple, les boutons et les gestes ne me suffisent pas.
La faiblesse qui me gêne le plus, c’est les applications, qui sont soit absentes, soit dégradées. Ce n’est pas la faute d’Apple, mais sur iPad, on n’a qu’un sous-sous-Word, pas de LibreOffice… et du fait d’Apple, des limitations pour la programmation (j’ai renoncé à faire du Python sur iPad — https://docs.python.org/3.13/using/ios.html).
Mais j’ai l’usage quotidien du stylet. Je suis donc l’heureux propriétaire des deux appareils, aucun ne pouvant se substituer à l’autre. Mais les différences d’ergonomie me contraignent à pour toutes les applications existant sur les deux plateformes à un double apprentissage.

avatar pat3 | 

@DahuLArthropode

En fait, Apple a toujours dit que l’iPad et le Mac sont complémentaires… et c’est vrai. Ça les arrange, c’est un bon coup de marketing, mais c’est indéniablement juste.
Et Apple travaille cette complémentarité en profondeur (continuité, hands off), pour la renforcer.

Maintenant, on peut se passer de tablette, comme certains ont pu se passer de Mac (je crois que cet effet de mode est passé, et qu’il ne doit rester que des usages de niche), mais quand on dispose des deux, on multiplie les usages, même si certains se recouvrent. Pour aller vite, je dirais que le MacBook est mobile, alors que l’iPad est véritablement nomade, mais c’est vraiment pour aller vite.

avatar DahuLArthropode | 

@pat3

Apple l’a toujours dit, mais je le soupçonne de faire en sorte qu’ils le restent.
Sinon, mon iPad avec clavier pèse autant que mon Mac, mais avec une autonomie moindre. C’est le Mac que j’emporte, sauf si je dois prendre des notes: le stylet m’est devenu précieux, pour prendre des notes d’une main, pour saisir des équations, pour compléter des formulaires, pour rédiger des corrigés, et même pour dessiner. Affinity à la souris, c’est pénible.

avatar BlueVelvet | 

@DahuLArthropode

Il est vrai que Libre Office ce serait un peu la base. J’ai un peu testé un équivalent mais pas terrible.

Sur le fond suis d’accord avec vous et Pat3, l’idéal est de jouer avec les deux instruments. C’est bien la tactique d’Apple, nous pousser à acheter ordi et tablette, mais la complémentarité est claire.

avatar nmo | 

“ pas de comptes utilisateurs”

Alors, puisqu’il est question de travailler sur l’iPad, je rappelle qu’en entreprise, on peut déployer des iPad en mode partagé, donc multi-utilisateur.

C’est en contexte personnel qu’on ne peut le faire.

“ pas de LibreOffice”

Collabora Office.

CONNEXION UTILISATEUR