Xbox One : Microsoft revient sur ses pas

PierrickAubert |

Renversement de situation pour la Xbox One. Suite aux nombreuses critiques des fans, Microsoft fait machine arrière et retire sa connexion quotidienne obligatoire à internet. Le bridage de la console est revu. Fini le zonage, le marché de l'occasion demeure et le prêt de jeux est à nouveau autorisé.

Les gamers auront eu raison de hausser le ton. En ouverture de l'E3, Microsoft avait créé la polémique en dévoilant le fonctionnement de sa nouvelle Xbox One. De nombreuses restrictions étaient prévues, mais la grogne des futurs utilisateurs a contraint le constructeur à faire volte-face. La firme de Redmond abandonne ainsi l'obligation d'être quotidiennement connecté à la Toile. De plus, le don, la revente, le prêt ou l'échange de jeux redeviennent possibles sans limitation, comme sur Xbox 360.

D'abord annoncé par un journaliste du site Giantbomb, l'information a été confirmée par Microsoft sur sa page Xbox Wire. Ciao les DRM et le tout connecté ! Don Mattrick, responsable de la division loisirs interactifs, explique que « les jeux Xbox One seront jouables sur n’importe quelle console Xbox One, il n’y aura pas de restriction régionales ».

Pour rassurer les consommateurs et parce qu'il n'avait pas vraiment le choix, Microsoft retrouve donc sa politique originale. Sur les forums, les blogs ou les réseaux sociaux, les critiques sont acerbes et certains gamers se disaient même prêts à se tourner vers une autre console. Sur Xbox Wire, la direction remercie les fans pour leur franchise. Pas sûr toutefois que ce changement suffise à redresser la barre. En effet, la concurrence nipponne propose une console 100 euros moins et, selon les analystes, le constructeur américain serait donné perdant face à la Playstation 4 pour les fêtes de fin d'année (lire : Sony enfonce Microsoft avec la PlayStation 4 à 399 €).

Le prêt numérique a la cote

On retiendra des critiques des fans de Xbox que le prêt et l'échange ont leur importance aujourd'hui. Les plateformes de vente de jeux vidéos dématérialisées sont de plus en plus sollicitées et Steam s'apprêterait notamment à passer un cap. Jusqu'à maintenant, les contenus achetés sur ce célèbre service ne pouvaient être utilisés que par un seul et unique compte, mais cela devrait changer. La version bêta de sa prochaine mise à jour cacherait quelques lignes de code intéressantes. Des utilisateurs du forum Neogaf ont remarqué l'existence d'un "Shared game library" (bibliothèque de jeu partagée). Une information à prendre au conditionnel, mais des utilisateurs notent également l'apparition d'expressions comme "shared license" (licence partagé) ou "borrower" (emprunteur).

Pour l'heure rien n'est certain, mais les joueurs espèrent une annonce prochaine de la société Valve pour confirmer cette rumeur. Une telle nouveauté assouplirait radicalement le fonctionnement de la plateforme.


avatar cadou | 
Et les restrictions de Sony du coup, elles sont levées ? Très bonne communication de la part de Sony, maintenant ils ont le beau rôle et peuvent garder les éventuels limitations sur leur machine sans qu'on les embête car tout le monde est occupé à casser du sucre sur le dos de Microsoft. Microsoft le mérite tant sa communication était naze...
avatar ElGringo13 | 
@willkingson : ' Le PSN étant payant sur la PS4, j'y réfléchirais à deux fois avant de critiquer la Xbox!' Tout comme le Xbox live
avatar ElGringo13 | 
@willkingson : 'De plus cette différence de prix me fait bien rire, notamment parce que la Kinect est comprise dedans,' Et donc ceux qui n en ont pas l utilite payent 100€ pour quelques chose dont il n ont pas forcément besoin vu l intérêt hors dance central et autre...
avatar eipem | 
@phantoom : 'PS: pour information le Kinect 2 est capable de détecter le rythme cardiaque de l'utilisateur. Imagine ce que cela pourrai donner si cette fonction était utilisé a bon escient dans un survival horror...' Whooou… t'envoies du rêve là !
avatar ElGringo13 | 
@willkingson : 'omprise dedans, et de plus sur un forum Apple, où les produits de cette dernière sont plutôt de l'ordre de centaines d'euros de plus que la concurrence! ' Sauf que Apple utilise des matériaux plus cher et a des employés dans des boutiques qu il faut payer ce qui n est pas le cas de la concurrence tel que MS
avatar ElGringo13 | 
@willkingson : 'omprise dedans, et de plus sur un forum Apple, où les produits de cette dernière sont plutôt de l'ordre de centaines d'euros de plus que la concurrence! ' Sauf que Apple utilise des matériaux plus cher et a des employés dans des boutiques qu il faut payer ce qui n est pas le cas de la concurrence tel que MS
avatar kasimodem | 
@hari-seldon : D'autant qu'un Galaxy S4 n'est pas moins cher qu'un iPhone.
avatar takahashi751 | 
Microsoft/Adobe même combat: 180 degrés
avatar safation | 
Si seulement les créatifs pouvaient gueuler aussi pour que adobe revienne sur sa décision de ne plus vendre de licences boîte et obliger le CC...
avatar john | 
Et pourquoi ne pas voir le verre à moitié plein au lieu de le voir à moitié vide ? Perso, je trouve ce revirement plutôt positif. Ça montre au moins qu'ils écoutent les critiques et c'est une bonne nouvelle. C'est une entreprise qui, comme toutes les entreprises, est dirigée par des êtres humains, pas des robots.
avatar john | 
@ Starrk : Sony qui a attendu patiemment que Microsoft annonce tout pour parler... Je ne trouve pas leur stratégie bien meilleure. Au moins Microsoft n'a pas attendu pour dévoiler le prix, la console (!), etc. Si ça n'a pas plu au public, alors je vois quand même d'un bon œil ce retournement de position, et même si c'est bien entendu aussi une question de concurrence. De toute façon, qu'est-ce qui n'est pas question de concurrence ?
avatar Tit-Ben38 | 
C'est Sony qui doit rire!
avatar john | 
@ initialsBB : ça m'étonnerait que Sony rigole. Ils ne sont pas dans une situation financière qui favorise le rire...
avatar PachaColbert | 
@ysengrain Hélas non, pas tout à fait. Parce que le Cloud d'Adobe va marcher parce qu'ils sont en position de monopole. Imagine Microsoft sans concurrence sur le secteur des consoles, ils n'auraient jamais fait marche arrière. Autre exemple : Tout le monde critique Apple parce qu'Apple ne fait pas évoluer Aperture assez rapidement. D'accord, mais imaginons qu'Aperture disparaisse et laisse Lightroom seul sur le marché. Tu imagines le prix de Lightroom !!! Il s'envolerait à n'en plus finir et il finirait exclusivement lui aussi sur le Cloud. Adobe devrait être démantelée si les lois sur les monopoles étaient appliquées honnêtement…
avatar franck | 
Ca n'inspire pas la confiance et rien n'interdit a Microsoft de changer une nouvelle fois d'avis... Reste aussi le probleme du kinect qui vous "scanne" en permanence pour etudier vos habitudes...big billou is watching you !! :-D
avatar Minileul | 
C'est hallucinant de voir le nombre d'erreurs stratégiques chez MS ces dernières années. Je ne comprends pas comment une boite de cette taille parvient à faire tellement de bourdes sur une si courte période. - Prendre son temps pour redéfinir son système mobile laissant le champs totalement libre à Google qui a mi 2 fois moins de temps à réagir face à iOS - Vista (pas besoin de rentrer dans les datais) - W8 qui fait un flop. Du coup, retour du bouton "start" (une telle méconnaissance de ses clients est incompréhensible) - XBox one et la communication catastrophique et je suis sûr que j'en oublie un paquet Ca traduit au moins une chose. Il n'y a plus vraiment quelqu'un de valable à la barre. MS navigue à vue sans aucune vision de ce que sera le futur. C'est vraiment pathétique et c'est vraiment dommage.
avatar kasimodem | 
@lamalice C'est vrai que ça fait quand même beaucoup d'erreurs. Sur le coup de la xbox, ils ont eu le courage de changer d'avis avant qu'il ne soit trop tard (avaient-ils vraiment le choix ?). Grâce à ce changement de politique, on va maintenant comparer les consoles sur leurs capacités et surtout sur leurs jeux et exclus, ce qui remet MS dans la course. Qui se souciera du projet de politique de MS à Noël, au moment de choisir sa machine ? Personne.
avatar eipem | 
@Jean-Luc Droid : Le problème c'est que Microsoft a vendu la beta de Seven sous ce nom là… Vista… Et c'est pas nouveau chez Microsoft. Si encore la Beta coutait 20 balles comme OSX je dirais pourquoi pas, mais la licence Windows coûte malheureusement beaucoup plus chère. Mais on dirait qu'ils ont compris la leçon avec Blue qui sera une mise à jour gratuite de Windows 8. En même temps Windows Blue c'est Windows 8.1 donc en fait c'est juste une grosse SP avec un autre nom pour les services marketting. Bref… c'est pas encore gagné.
avatar Thymotep | 
il faut arrêter 2 secondes de dire que Microsoft "écoute ses clients". Ils écoutent mon cul. C'est qu'une technique de marketeux des égouts qui ne traduit qu'une seule vérité: "On a bien tenté de vous la mettre profond. On a toujours appris que plus c'est gros mieux ça passe. Mais le Monde entier s'est foutu de notre gueule sur les réseaux sociaux, les GIF, les forums, les sites spécialisés et la presse. Pour pas perdre la face, on va jouer la carte de la proximité client". Je souhaite à Microsoft et toute autre entreprise qui se fou de la gueule du monde des ventes catastrophiques. Oui c'est trop tard, le mal est fait, et tant mieux. Charognards de bas étages.
avatar ElGringo13 | 
Rien que parce que ils pensaient le faire les gens devrait boycotter. Bon on a essayé de vous entuber, ca n a pas marche,... Ca n est que partie remise
avatar Tibimac | 
@MLV "Ils ont vu qu'ils allaient perdre des centaines de clients...." Outch ! Des centaines... Tu n'y va pas de main morte ! Mais il est vrai que certaines estimations, un peu fantaisistes, parlent même d'un millier d'acheteurs perdus !!! Du coup Microsoft serait obligé de fermer une de ses granges de production, et de mettre toute une famille au chômage.
avatar Homer Simpson | 
Question bête : Cette nouvelle xbox permettra-t-elle de jouer avec les jeux sortis pour la xbox 360 ? Ou bien les gens devront-ils conserver leur "ancienne" xbox 360 ?
avatar kasimodem | 
@marc_os La question de rétro-compatibilité a été posé et non, il n'y en aura pas, ce qui, d'après MS, contribue à réduire le coût de la machine.
avatar agerber | 
Excellente nouvelle a l'encontre des constructeurs qui essayaient encore d'enfermer leurs clients dans leur écosysteme bridé. Comme quoi la révolte conjuguée des clients a parfois du bon et donnent des résultats. On est pas tous moutons , mrs les constructeurs.

CONNEXION UTILISATEUR