eBay se sépare de PayPal sur fond d'Apple Pay

Mickaël Bazoge |

L'annonce d'Apple Pay et son lancement aux États-Unis en octobre font bouger les lignes sur le front du paiement électronique. Une des premières conséquences du raz-de-marée qui s'annonce a été aujourd'hui l'annonce de la séparation de PayPal d'avec eBay : les deux entreprises vont désormais vivre leur propre vie en Bourse, tout en conservant des liens forts (d'ailleurs, la « séparation » à proprement parler n'aura lieu qu'au second semestre 2015). Cette solution, préconisée de longue date par un certain Carl Icahn actionnaire d'eBay et d'Apple, devrait permettre à PayPal de retrouver de la souplesse et de la flexibilité — notamment pour acquérir des start-up et rester au sommet de la chaine alimentaire de l'innovation.

Il en faudra pour contrer Apple Pay. Le constructeur de Cupertino s'est de suite entendu avec les principales sociétés émettrices de cartes de crédit et signé des accords avec plusieurs grandes chaînes de distribution et de restauration qui accepteront son système de paiement sans contact dans les semaines qui viennent (lire : Apple Pay rebat les cartes bleues). Ce sont autant de consommateurs qui n'utiliseront pas PayPal en magasin, ni en ligne (Apple Pay permet d'acheter des biens virtuels sur iTunes ou dans des boutiques virtuelles partenaires). La marginalisation de PayPal pointait à l'horizon : il fallait prendre les mesures qui s'imposaient, ce qui a sans doute été au cœur de la réflexion d'eBay, propriétaire du service depuis 2002.

Mais PayPal ne fait là que payer une lourde faute. Bank Innovation rapporte en effet qu'Apple a cherché à se rapprocher de la société d'eBay; PayPal devait même devenir le « processus de paiement de prédilection » pour Apple Pay. Des rumeurs avaient d'ailleurs circulé sur l'intérêt d'Apple pour PayPal (lire : PayPal veut avoir une place dans le système de paiement d'Apple). Que s'est-il passé ? PayPal et son CEO John Donahoe ont été trop gourmands. Les discussions entre les deux groupes ont abruptement pris fin dès que l'accord entre PayPal et Samsung a été divulgué : le premier devenait le partenaire du second pour le paiement depuis un Galaxy S5 et son lecteur d'empreintes digitales.

Piqué au vif, Apple a non seulement décidé d'annuler toutes les négociations, mais également d'exclure PayPal d'Apple Pay. Et on sait à quel point le constructeur de Cupertino peut être têtu quand un partenaire le déçoit. PayPal de son côté a décidé de jouer la carte de la dérision, en recyclant la polémique sur le CelebGate pour une campagne virale.

Tags
avatar yoyo3d | 

Qu ils sont cons chez Paypal. Quel intérêt de s engager chez Samsung pour une solution de paiement montée dans l urgence que quasiment personne n utilisera alors que dans le même temps Apple leur tendait les bras? Le PDG aurait du être viré.

avatar Hideyasu | 

Effectivement belle erreur de leur part, perdre des milliards sur un coup de tête ...
C'est peut-être pas plus mal en fin de compte qu'apple gère seul sa technologie. Elle maitrise mieux le processus et la commission au passage :)

avatar Almamida | 

Je vous trouve bien optimistes pour Apple Pay et un poil trop incisif concernant PayPal.
Autant le paiement sécurisé sans contact fait sens aux États-Unis tellement leur solution de paiement était archaïque (on glisse la carte et on signe un papier), autant en France les systèmes autres que la carte de paiement classique ont difficilement percé (Moneo si tu nous lis...)
A voir quelles solutions arriveront à faire changer les habitudes des commerçants et consommateurs ici.

avatar zohan | 

ce ne sera qu'un moyen supplémentaire de payer, j'ai remarqué qu'un certain nombre de vendeurs étaient équipés de bornes nfc mais ne les utilisaient pas, trop compliqué à déployer? je me le demande

quant à moneo, il est au contraire très implanté dans certains domaines particuliers : on l'utilise quotidiennement au resto U par exemple

avatar wildtiger | 

@Almamida :
Ou signature électronique

avatar poulpe63 | 

Les commerçants ne changeront pas d'habitude tant qu'un nouveau système ne sera pas gratuit - ce qui n'est pas demain la veille (sauf si les chèques deviennent payant reviennent plus cher qu'Apple Pay et autre paiement CB).
Un concessionnaire auto m'a fait le coup : j'ai voulu payer par VISA premier (assurance inside, pas de problème de plafond). Réponse ? OK, mais je vous facture les frais bancaires en plus...

avatar Vanton | 

@Almamida :
Ce qui peut avoir un impact c'est l'ouverture par Apple de la NFC à d'autres fonctions que le paiement. Il y a par exemple des centaines de milliers, voire des millions de personnes en France qui tous les jours prennent le métro en utilisant une carte NFC. À Paris mais aussi en province.

Si Apple pousse cet usage, des centaines de milliers de personnes prendront l'habitude de sortir leur tel pour valider un trajet quotidiennement. Une fois cette habitude prise... Le paiement sur mobile pourrait certainement s'imposer.

D'autre part il ne faut pas oublier qu'Apple pay ce n'est pas que du paiement en boutique physique mais aussi un service pour payer sur le web. Et ça, bien intégré dans certaines apps (Covoiturage, SNCF, Air France et Easy Jet, par exemple) ça peut vraiment simplifier la vie.

avatar yorick | 

Peut être que Apple Pay aura du mal a percer pour le règlement physique, mais pour tout ce qui est payement internet, cela sera très bien. Parce que c facile d'avoir des chiffres écrit sur la cb. Peut de personne a faire disparaitre le 3 chiffres de sécurités.
D'ailleurs c pour cela que certaine banque font des vérifications via des codes envoyé par sms, ou des codes envoyé et a valider avec l'application de la banques (et un code) ou encore la date de naissance.
Bref, il y a milles et une manière de vérifier. Apple Pay proposera sa solution.

Dans le cas de Moneo, les commerçants devaient s'équiper de nouvelle machine, les utilisateurs devaient recharger leur cartes (recharger a la poste par exemple) et puis c'était un peu chacun fais comme bon lui semble.
La Apple apporte un solution clé en main. Très sécurisé. Les utilisateurs (beta testeur avec iphone 6) vont commencer a demandé un peu partout si ils peuvent payer avec leur Iphone.

Ce système fonctionnera au USA,(on a tous compris qu'Apple a choisit le bon moment) ce qui poussera les Apple et ces concurrents a équiper leur machine de solution de payement NFC.
Nous Européens, on voudra utiliser cette solution......Les entreprises suivront ,comme pour les billets électronique . Au début je montrais le mail reçu sans l'imprimer, cela fonctionnait peux. Depuis les cinéma, le boutique s'équipe de lecteur plus performant.

avatar FreddyF | 

John Donahoe n'est pas le CEO de PayPal mais celui de sa maison-mère, e-Bay.
Ce qui est intéressant c'est que c'est lui qui a voulu que PayPal signe un accord avec Samsung tandis que l'ex-PDG de PayPal y était lui fermement opposé car il voyait les conséquences sur les négociations avec Apple.

avatar Florent Morin | 

Pourtant, la société Braintree (qui appartient à PayPal) propose déjà Apple Pay en version beta.

avatar kaizo33 | 

Cela sous entend que tout le monde devrait s équiper d un iPhone pour Apple pay.
Un succès peut être mais pas le raz de marée annoncée dans l article. Apple pay au final sera une solution alternative en France

avatar joneskind | 

@kenjidev

Le but d'Apple n'a jamais été de faire 100% de PDM mais de proposer à ses clients la meilleure solution possible à un problème donné.

Proposer une solution de paiement alternative a du sens aux États-Unis parce que là-bas c'est compliqué.

En France on a toujours fait beaucoup plus simple avec une seule carte et un code, donc Apple Pay nous impressionne moins. D'autant plus que dans bien des situations il sera préférable d'avoir une CB plutôt qu'un téléphone (typiquement, en boite de nuit par exemple)

Après la solution d'Apple repose sur une technologie compatible avec ses concurrents. C'est le service qui est différent. Comme pour n'importe quelle banque en fait.

avatar kaizo33 | 

Merci pour ces éclaircissements
toujours pour le france, cela apporte quelques questions ?
- une banque assure (du moins en théorie) la fraude ? apple pay va t il apporter une sécurité identique ? paypal a un service de litiges très au point, apple ca devoir investir massivement dans ce genre de chose ? car on n'est plus dans le litige consommateur vs apple store , mais consommateur vs commerçant avec apple en intermédiaire financier non ?
- j'ai un souci avec CB, j'ai mon agence bancaire qui peut me gérer cela, quid avec apple pay ? en apple store ?

avatar XiliX | 

@kenjidev

Attention, ApplePay ne se substitue pas à la carte bancaire. Pour pouvoir utiliser ApplePay tu dois avoir une carte bancaire. ApplePay est juste un service qui permet de sécuriser l'utilisation de ta carte bancaire dans certaines conditions. Par exemple les paiements par NFC ou sur internet.

avatar kaizo33 | 

Merci je comprends mieux les enjeux d'apple pay

avatar yorick | 

Pour avoir traité avec Paypal, et surtout le service clientèle , je préfère en cas de problème voir directement avec ma banque (ce que permettra apple pay)
Paypal, ce sont très souvent des réponse automatisé, ou alors des Réponse avec un Francais très approximative.

Oui je suis en litige avec eux, car mon compte été piraté, et il souhaite que je paye.
Le pire c qu'il se gene pas, il prélève comme si de rien n'était.
Heureusement qu'une banque est tir au plus proche de ces utilisateurs et bloque en cas d'activité suspect du compte

avatar Akarin | 

Depuis une année, j'ai laissé tomber PayPal lorsque j'ajoute un système de paiement dans mes web apps au profit de Stripe. Et j'en suis fort heureux. Ils sont cool avec les développeurs et les clients apprécient la simplicité.

avatar boubloux | 

@Akarin :
C'est possible de me contacter par MP et m'en dire plus sur Stripe ?

avatar Akarin | 

@boubloux :
Je vois pas comment envoyer de MP depuis l'app MacG. Mais cherche Stripe sur Google. Leur doc est impeccable et si tu fais du Rails, ils ont aussi une gem.

avatar Hideyasu | 

Almamida

Peut-être car l'iPhone a beaucoup de succès aux USA et que si je me trompe pas une loi va passer pour équiper tout les systèmes de paiement avec la NFC, Apple a tout à gagner.

Le gros plus c'est clairement la sécurité et la rapidité. Car chez eux c'est le moyen âge niveau paiements.

avatar Soniik | 

En France il y a déjà de nombreux commerces équipés de terminaux nfc. Et toutes les cartes bancaires en sont équipées. Malheureusement que pour les petits achats inférieurs à 20€. Peso je m'en sers et m'en servirais très souvent.

avatar Lemmings | 

"Une des premières conséquences du raz-de-marée qui s'annonce"

Mais bien sûr... Comme si les décisions de ce genre ne se préparaient pas des semaines, voire des mois à l'avance ?

Enfin, évitons de parler de raz de marée tant que rien de concret n'est disponible. En l'état, Apple Pay est bien trop limité pour en faire un outil massivement utilisé. La limitation principale étant de devoir avoir un iPhone...

avatar Vanton | 

Paypal souffre de toute façon d'une très mauvaise réputation.

Sur le bon coin les arnaques via paypal sont quasi systématiques et la plupart des vendeurs refusent ce moyen de paiement.

avatar yorick | 

Pour mon expérience, c une réputation mérité.

avatar alexandre92 | 

Moneo a aussi été un échec parce que la réflexion des banquiers était celle de gens qui ne côtoient jamais de commerçants.

Pourquoi les commerçants préfèrent-ils le cash ? Pas pour faire du black (les restaurateurs vous diront maintenant, désolés, qu'ils sont obligés de tout mettre en banque) mais parce qu'il n'y a pas de frais ponctionnés. Un paiement CB c'est entre 1,2% et 0,6% du montant de prélevé sur la transaction par la banque, le double pour des cartes étrangères. (Je prends volontairement des données "communes"). Et il y a parfois un minimum perçu (genre x cts plus 0,6%) : d'où le "Minimum CB 10€" que l'on voit très souvent.
Donc pour 300 000€ de transactions CB par an, une moyenne de 2400€ va au groupement CB rien que pour l'intermédiation de la transaction. Un commerçant se dit, à raison, qu'il ferait bien autre chose de cet argent.

Moneo voulait mettre la main sur les transactions de petites sommes (On va dire en dessous de 10€... Tiens justement on en parlait plus haut). Bonne idée même si les commerçants peuvent faire la gueule de voir la part de cash diminuer.

L'erreur de base a été de compter des frais au commerçant pour les transactions Moneo. On te paye 5€ ? Ben on va t'en prendre un peu aussi...
Mais s'ils s'étaient contentés d'aligner les commissions sur celles déjà en cours pour la CB, pourquoi pas. Sauf que les commissions Moneo demandées étaient systématiquement supérieures. "Ah ben on a fait des investissements avec Moneo, il faut les rentabiliser"

Fin de l'idée géniale, Moneo n'a eu de seconde vie qu'auprès d'entités qui veulent supprimer le cash pour des raisons de coût de traitement : les parcmètres à Paris, les resto-U, les distributeurs de boissons... Là où collecter, compter et déposer des pièces coûte plus cher que la commission Moneo.
Pour un commercant, compter la recette est du temps masqué non facturé et est en général la récompense des efforts...

Alors quid d'Apple pay et surtout du surcoût d'Apple pay ? Bonne question...

avatar Henri_MTL | 

@alexandre92: Super explication ton post !

Pour ma part jamais eu de problème avec Paypal qui est "universel", ça marche sur PC, Mac, smartphone...

Apple Pay, il faut nécessairement un iPhone (et sans doute plus tard un iPad) de dernière génération, donc tout racheter.... Bref ça limite pas mal l'expansion du système dans le monde.... On est loin d'un raz de marée :)

avatar diegue | 

Si on sort du marché américain, iOS est loin d'être majoritaire, d'où la place pour une autre solution (Paypal ou autres).
Pour les achats en ligne c'est actuellement bien mieux verrouillé qu'avec une solution Paypal ou Apple Pay. Exemple, je viens d'acheter des billets sur internet (70€), pour finaliser l'opération j'ai du rentrer un code à chiffres qui m'a été envoyé par SMS. Quant à Paypal des banques ont déjà mis en place des solutions (Paylib, etc)

CONNEXION UTILISATEUR