Netflix : des pertes, mais de grandes ambitions à l’international

Sylvain |

Devenu incontournable aux États-Unis comme au Canada, Netflix est arrivé un peu partout en Europe tout au long de l’année 2014. Une expansion à toute vitesse qui s’est traduite par de lourdes pertes, comme en témoignent les résultats trimestriels que le géant de la SVOD vient de rendre publics.

Face à Netflix, CanalPlay aura du mal à s’imposer.

Avec 160 millions de dollars perdus en 2014, les résultats de Netflix sont donc dans le rouge, et ça ne risque pas de s’arranger puisque l’entreprise prévoit 166 millions de pertes supplémentaires rien qu’au premier semestre de cette année. Des pertes à relativiser néanmoins, puisque dans le même temps, Netflix recrute des abonnés à une vitesse impressionnante : rien qu’en 2014, ce volume est ainsi passé de 10,7 millions d’abonnés à 18,2 millions, et ils devraient même être plus de 22 millions d’ici la fin du mois de juin.

Si la France compterait entre 250 000 et 500 000 abonnés, Netflix investit beaucoup à l’international, si bien que les acteurs locaux devraient difficilement pouvoir empêcher l’ascension vertigineuse du géant de la SVOD. Avec sa stratégie marketing agressive, l’entreprise américaine veut à tout prix imposer son modèle, qui se base avant tout sur des productions exclusives dans le domaine des séries, documentaires et films. La France participera d’ailleurs à l’expansion internationale à sa manière avec la diffusion en fin d’année de la série Marseille, un thriller politico-médiatique écrit par le créateur des Hommes de l’ombre.

Netflix mise sur ses productions maisons pour s’imposer.

Et si Netflix a perdu depuis 5 ans l'équivalent d'1,1 milliard de dollars, l'avenir de Netflix est loin d'être pessimiste : Reed Hastings, le PDG, a réussi a diviser par deux les pertes depuis 2012, et prévoit même une marge opérationnelle d'ici 2020 pour le marché américain. Il faudra d'ici là voir si le marché international lui offre les mêmes faveurs, surtout que Netflix compte investir le Japon dès l'été 2015, et on lui prête des intentions en Chine en partenariat avec LeTV (qui s’est fait récemment un nom en comparant Apple à Hitler).

Source
avatar Keysertom | 

Je reprendrais un abonnement chez Netflix quand on aura accès au même catalogues que les US car c'est franchement trop maigre à l'heure actuelle !

avatar NestorK | 

Trop maigre ? Putain... Moi je m'en sors pas. Je viens de terminer Bloodline (excellente série), Daredevil (pas mal du tout) et Marco Polo (vraie et excellente surprise), je vais enchainer sur Better Call Saul, je me suis fait la terrible Fargo (coup de coeur 2015 en série TV tout simplement), la dernière d'Orange is the new black. J'ai enfin pu voir l'intégralité des Tudors et la 1ere saison de Broadchurch que j'avais loupé et ils viennent de mettre l'intégralité de The Weeds que je n'avais encore jamais faite avec la saison 1 de Ray Donovan. Bref, je sais pas ce qu'il te faut...

PS : et je viens de voir sur twitter qu'ils viennent tout juste de mettre la saison 1 de Peaky Blinders. YEAH !

avatar iPoivre | 

@NestorK :
Je suis d'accord, pour profiter pleinement de Netflix, il faut tester les contenus et ne pas seulement attendre ceux qu'on veut. J'ai découvert tellement de séries incroyables grâce à ce service que je ne suis pas prêt de résilier.

avatar lmouillart | 

Idem, ceci étant dit, il pourrait y avoir un peu plus de contenu "(très) ancien", notamment pour éviter les redites avec des (re)diffusions récentes à la TV.

avatar Xav852 | 

@NestorK :
On peut dire que tu rentabilises bien ton abonnement :p

avatar C1rc3@0rc | 

@Keysertom
"Je reprendrais un abonnement chez Netflix quand on aura accès au même catalogues que les US car c'est franchement trop maigre à l'heure actuelle !"

Faut comprendre que Netflix ne fait pas ce qu'il veut et qu'il doit se battre contre le diktat de l'industrie du divertissement: faut lire les rapports de Wikileaks issus du piratage de Sony pour comprendre la mafia qu'est l'industrie du divertissement et ce que sont pretes a faire les majors de la production et de la distribution.

Neflix est une reussite incontestable, qui fait autant avancer les choses qu'Apple l'avait fait pour la musique et les livre avec l'iTunes Store.
Et puis, il y a toujours le moyen de passer par un VPN pour acceder au contenu US, et passer par ebay pour obtenir des carte iTunes pour alimenter son compte itunes US (on peut meme gagner 10% a 30% sur l'abonnement par ce moyen)

avatar Giloup92 | 

@Keysertom
Quelqu'un a essayé Netflix US avec un VPN ?

avatar Raphaël_ | 

@Giloup92 :
Avec un bon VPN (j'utilise PIA) ça marche super bien (chargement très rapide même en 1080p) et le catalogue est très complet (même au niveau des films français, le service américain est nettement mieux remplis avec de nombreuses productions très récentes: Yves Saint Laurent, Barbecue, Intouchables et beaucoup d'autres)
Cependant il faut avoir une bonne connaissance de l'anglais car les films sont en VO (avec sous-titres anglais éventuellement).
Pour avoir les sous-titres français ou la VF il faut choisir un serveur au Canada (possible avec PIA)

avatar Exandrek | 

@Giloup92 :
Oui je le fais très souvent. Tu as accès à tout le catalogue peut importe le pays dans lequel tu t'es inscris, c'est l'endroit d'où tu regardes qui est pris en compte. Avec un bon VPN, il est possible d'avoir accès à tous le contenu US et en HD

avatar Paddy92 | 

C est leur production de séries qui contrebalance peu à peu les pertes .donc ils diffusent et aussi produisent!

avatar DouceProp' | 

Comment Netflix a t-elle perdu de l'argent ? Moins d'argent rapporté que dépensé pour la création des séries ?

avatar comass | 

@Keysertom :
y'a quoi de moins selon toi?

avatar Keysertom | 

@comass :
Le catalogues séries/films est moins fournie notamment du à la réglementation française !

avatar lmouillart | 

"Le catalogues séries/films est moins fournie notamment du à la réglementation française !" -> Non, c'est un choix éditorial.

avatar Ast2001 | 

Sur les aspects séries, Netflix cela dépote grave. Même leurs séries maison comme Marco Polo ou Daredevil (incroyable série) que je viens juste de terminer sont de vrais petits bijoux. Et je ne parle pas du plaisir que j'ai ressenti sur certains épisodes de Better Call Saul.

avatar PiRMeZuR | 

Sur la partie films, aux US comme en France, ce n'est pas à la hauteur. À moins d'être un grand amateur de productions médiocres des années 90.

avatar PierreBondurant | 

@PiRMeZuR :
D'accord avec toi. Pour moi Netflix, c'est quelque bons films et 95% de déchets des années 90 qui ne sont même pas sortis au cinéma tellement ils étaient mauvais.

avatar tchit | 

A part quelques séries pas toujours extraordinaires, leur catalogue ciné reste anémique en France... Patience.

avatar corbhen | 

Comme Ipoivre et NestWork!!
Netflix est un très bon investissement, pleins de bonnes séries à découvrir.
Je démarre tout juste Bloodline et c'est très prometteur.
Si vous êtes curieux et pas à 8€ près, vous ne serez pas déçus!!

avatar Perc3val | 

Moi il manque surtout de bonne série de SF pour que ça m'intéresse...

avatar Ast2001 | 

Ah, Babylon 5.....

avatar lmouillart | 

"Ce n'est pas qu'à cause de la chronologie des médias: regardez ce qu'il y a comme films d'il y a 3 ans..."
Oui, c'est surtout là que cela coince pour moi, sur les séries c'est potable, pour les films ont sent vraiment le truc low cost (probablement que les coûts fixes liées aux droits pour les films sont trop élevés).
Je pensais assez naïvement qu'il y aurait bien plus de film des années 50 à 90, voir même 2000, chez Canal Play c'est le même problème.

avatar Jerom722 | 

Totalement d'accord avec Darth Philou, je suis prêt à mettre 15-25€/ mois mais je veux TOUT, ou au moins autant que l'offre illégale (ouais donc tout quoi..) et j'espère qu'on y arrivera très vite

avatar Jymini | 

Il y a plus simple qu'un VPN, un service de contournement DNS. Voir du côté de Unlocator. Ça évite le ralentissement lié à un VPN.

Netflix Canada a le même contenu que US et les sous titre en Français.

avatar sid977 | 

@NestorK

Moi idem j'ai vraiment beaucoup de séries à regarder, les gens ne sont jamais contents.

avatar sid977 | 

Je parle bien-sûr des séries parce que c'est vrai que les films c'est plutôt limité

avatar Orlow- | 

Vos chiffres sont faux ou manquent de precision, avant le lancement en europe netflix avait deja 50 millions d'abonnés

CONNEXION UTILISATEUR