Nextbit : des anciens de Google et de HTC se lancent dans le smartphone

Mickaël Bazoge |

Pour se lancer sur le marché du smartphone aujourd’hui, il faut avoir beaucoup de moyens ou croire profondément en la singularité de son produit. C’est le cas de Nextbit, une start-up qui a débuté sa carrière sur une idée très différente de la production de smartphone : à la base, il s’agissait d’une société développant des solutions de stockage dans le nuage. Changement complet de braquet par la suite, avec la volonté de développer et produire un mobile intelligent qui sera dévoilé le 1er septembre.

Une gageure : Samsung sera alors en pleine promotion de ses nouvelles phablettes (qui seront annoncées le 13 août), tandis que l’IFA battra son plein. Mais Nextbit compte bien créer l’événement avec un produit « différent », comme l’explique à Cnet Tom Moss, un des cofondateurs de l’entreprise, un ancien d’Android. Le reste de l’équipe provient soit de Google, soit de HTC (dont Scott Croyle, qui était chef designer pour le constructeur de Taïwan).

Ce nouvel appareil joue gros d’entrée de jeu, puisque son prix (entre 300 et 400 $) le positionnera en milieu de gamme, là où tous les constructeurs Android se concurrencent, en particulier les fabricants chinois avec des produits qui ne manquent pas d’intérêt comme le OnePlus 2, par exemple.

Nextbit veut sortir du lot en proposant, sur une base régulière, des mises à jour logicielles améliorant le terminal, à commencer par le stockage : le nuage sera mis à contribution pour permettre de sauvegarder autant de fichiers qu’on le souhaite. L’amélioration de la durée de vie du smartphone est également un sujet qui intéresse beaucoup les concepteurs de l’appareil. Le système d’exploitation se basera sur Android mais d’après ce qu’on en comprend, il restera possible d’accéder aux services et à la boutique d’apps de Google.

Pour le reste, il faudra attendre le 1er septembre pour voir si ce nouveau smartphone sera capable de faire mieux que Motorola, Xiaomi, Huawei et les autres qui se battent sur le même terrain.


Tags
avatar le ratiocineur masqué | 

Quand je vois Android, Google, HTC et nuage/cloud dans la même phrase pour expliquer un nouveau produit... c'est sur que je ne serais pas client. J'aurais trop peur de me faire hacker mes photos de tout ce que je mange que je poste sur Twitter et Fesses-Book, sans compter que j'ai pas envie d'envoyer mes selfies dans le "cloud" pour qu'ils soient automatiquement identifiés par l'algorithme comme "singe" ou "gorille". Où va le monde ?

CONNEXION UTILISATEUR