Smartphones, tablettes : Foxconn et Nokia repartent à l’assaut, sans Microsoft

Mickaël Bazoge |

Microsoft s’est débarrassé des derniers restes de sa division mobile Nokia. Elle a été vendue à FIH Mobile, une filiale de Foxconn, pour 350 millions de dollars. Le nouveau propriétaire va trouver dans le paquet surprise 4 500 employés, des services, du logiciel, des accords de distribution, et surtout le droit d’utiliser la marque Nokia pour des téléphones basiques (feature phones).

Bien que Nokia, la marque finlandaise, n’ait plus rien à voir avec Microsoft, Redmond conservait le droit de vendre des feature phones sous cette griffe. Les téléphones Nokia se sont toujours bien vendus sur les marchés émergents, grâce à des prix au ras des pâquerettes. En juillet 2014, Microsoft avait toutefois réduit la voilure en cessant la production des Asha, Series 40 et des Nokia X qui fonctionnaient sous Android.

Le Nokia X.

Foxconn reprend donc la main, avec l’accord de Microsoft mais aussi celui de Nokia — l’entreprise finlandaise — qui accorde une licence de sa marque et de sa propriété intellectuelle à HMD Global. Cette nouvelle société basée en Finlande va produire et vendre des smartphones et des tablettes Android. HMD Global et FIH Mobile sont parvenus à un accord afin de « bâtir l’activité globale des tablettes et téléphones Nokia » (tout le monde suit ?).

Foxconn avait déjà travaillé avec Nokia pour la tablette N1 sous Android, qui avait été bien reçue à l’époque. Cet accord et cette structure un peu complexe est le résultat de ce travail en commun, dans lequel Nokia apporte sa marque et ses technologies, et Foxconn ses lignes de production et son rayonnement en Asie. On va donc revoir fleurir des feature phones, des smartphones et des tablettes griffés Nokia, comme si Microsoft n’avait jamais dépensé 7,2 milliards de dollars en septembre 2013 pour acheter la division mobile du géant des télécoms.

Quant aux Windows Phone/Windows 10 Mobile, Microsoft assure en poursuivre le développement et liste des partenaires (Acer, Alcatel, HP, Trinity et VAIO) qui continueront de vendre des smartphones équipés du système d’exploitation à base de tuiles. Mais l’avenir semble bel et bien promis à un successeur, Redmond n’ayant pas l’intention de lancer de nouveaux mobiles avant le Surface Phone (lire : Windows 10 Mobile : Microsoft en attente du Surface Phone).


avatar CNNN | 

Quand on voit ce que Microsoft a fait de cette fabuleuse marque... On ne peut qu'espérer mieux

avatar rmosca | 

c'est sympa de jouer avec la vie de milliers d'employés comme on gratte un ticket de loterie...

quelle société de M...

avatar Arcetnathon | 

Ils y croient vraiment a leur surface phone ?
Ils peuvent plus faire des promesses abracadabrantes sur leur store, ils sont en retard technologiquement...

Autant arrêter les frais ?

avatar Novezan | 

Il y a comme une odeur de sapin...

avatar Ast2001 | 

Quelle catastrophe industrielle à la fois pour le rachat de Nokia et pour les Windows Phone. Ballmer a de quoi être fier...

avatar k43l | 

Pour le coup, ce n'est pas ballmer qui a tué Nokia et Windows phone. Sa ce vendait "plutôt" bien. En tout cas dans la bonne moyenne de l'époque des Sony, HTC et LG soit 8 - 10 millions par trimestre.
La entre Samsung, Apple, Huawei, Lenovo, et le désintérêt casi général de Microsoft depuis windows 10, les ventes se sont écroulés.

avatar Powerdom | 

@k43l :
Sa ce vendait.

Pas de bol c'est l'inverse...

avatar k43l | 

Bah si faire 10% de ventes en europe pour un dernier venu et casi seul à faire du windows phone moi j'appelle ça se vendre. En tout cas en part de marché il (windows phone) était bien plus présent que maintenant avec la version windows mobile 10.

avatar madaniso | 

Ceux qui se plaignent pour Nokia, vous avez acheté un Nokia ses 4 dernières années pour soutenir les pauvres salariés en difficulté ?

avatar flagos | 

Pour se coltiner du windows ? Non merci.

avatar Garfield3 | 

@madaniso
Nokia à pris du retard et en plus est monté dans le mauvais train ( ce que je t'ai toujours dit). Le résultat est là ils ont écouté Elop la fin on la connait.
Les gens ont vite compris qu'il n'y avait que deux alternatives pérennes iOS ou Android ceux qui ont suivi Nokia sont restés sur le bord de la route.
On va pas reprocher aux gens d'avoir été plus éclairé que les finlandais.
Cela étant dit avec le recul je me dis que Nokia étant déjà en train de sombrer ils (le staff)ont vu en Microsoft le sauveur pas de la boîte mais le fossoyeur qui allait liquider tous les actifs et surtout virer tous les employés pour eux.
Une boîte européenne qui dégraisse en Europe c'est mal vu par contre quand c'est une américaine c'est toujours mal vu mais on dit pas grand chose.

avatar bl@ck warrior_69 | 

Ayant eu le Nokia Lumia 800 (le premier Windows Phone de Nokia), il était très bon, avec un design super sympa et tout. Mais le store était (et est toujours) vraiment anémique et c'est ça qui les plombes... Leur politique n'a pas aidé non plus, rendre incompatible le passage à Windows Phone 8 pour les anciens mobiles et idem maintenant pour les nouveaux Windows 10 ça donne pas envie d'investir sachant que la prochaine update sera peut être pas compatible.

avatar iRobot 5S | 

Comment tuer la seule marque portant vraiment son logiciel et surtout comment tuer son logiciel tout seul comme un grand pour les nuls.

CONNEXION UTILISATEUR