France Télévisions va priver Netflix de ses séries TV

Mickaël Bazoge |

Les grandes manœuvres se poursuivent dans le paysage français de la vidéo à la demande sur abonnement (SVOD). Et le nerf de la guerre, ce sont les contenus. Netflix n’est pas parvenu par hasard à recruter plus de 3,5 millions d’abonnés en France, soit la moitié du marché hexagonal : son catalogue de films et de séries TV, que chacun peut apprécier en fonction de ses goûts, attire les spectateurs.

La série Dix pour cent.

Un catalogue nourri en partie par des productions France Télévisions, ce qui ne fait pas les affaires du service public de la télé. Le groupe prépare en effet son nouveau service de SVOD, Salto, avec l’aide de TF1 et de M6. Mais pourquoi les abonnés iraient verser leur obole à Salto si le contenu du service franco-français est déjà disponible sur Netflix ?

Pour avoir une plus grande mainmise sur les programmes financés par le groupe, France Télévisions devait s’entendre avec les producteurs ; jusqu’à présent, ces derniers avaient toute latitude pour vendre leurs programmes à une plateforme SVOD, France Télés ne pouvant exploiter ces contenus qu’en linéaire (à la télévision classique) pendant 4 ans, et en rattrapage numérique pendant 7 jours.

Un exemple : la série Dix pour cent a été visible sur Netflix très rapidement après sa diffusion sur France 2. Or, c’est typiquement le genre de programmes que France Télévisions veut se garder au chaud pour son propre service de SVOD. Les négociations avec les producteurs ont abouti rapidement : ce vendredi 11 janvier, le groupe annonce en effet un accord.

France Télévisions bénéficie désormais d’une durée de 12 à 24 mois afin d’exploiter en SVOD les fictions financées à plus de 66% par ses soins, ainsi que les documentaires au-delà d’un financement de 55%. Les programmes pourront par ailleurs être exploités en rattrapage durant 6 à 9 mois en fonction des sous donnés par France Télés pour la production de l’œuvre. Les producteurs ont reçu de leur côté plusieurs contreparties et engagements de financement.

France Télévisions vient en quelque sorte de mettre sur pied l’équivalent de la chronologie des médias, mais pour les séries TV et les documentaires. Pour pouvoir regarder un programme déjà diffusé sur une des chaînes du groupe, il faudra en passer par un de ses services de rattrapage, de VOD ou de SVOD gratuits ou payants1. Ou attendre plusieurs mois, voire des années, pour les retrouver sur Netflix et les autres plateformes de SVOD.

Cela procède après tout d’une certaine logique industrielle et stratégique. La bataille des contenus que se livrent toutes ces entreprises représente un enjeu international : ce n’est pas un hasard si Disney et DC/Warner ont lancé leurs propres plateformes de SVOD en ligne, chacune avec des programmes exclusifs que Netflix ne peut pas proposer. Sans oublier, bien sûr, Amazon et un certain Apple…


  1. Ou utiliser d’autres méthodes illégales, comme c’est malheureusement le cas pour bien des films pris dans la nasse de la chronologie des médias. ↩︎

avatar iValFR | 

Oh non c’est terrible... Netflix est fini 😢

avatar flo3183 | 

@iValFR

😂😂😂

France 2 a tellement d’audience, je pense que ça va plomber leur résultats... 😅

avatar reborn | 

Ces series prochainement dispo sur ce service Salto sont-elles financées avec l’argent de la redevance TV ?

avatar JmS68 | 

@reborn

Évidement que non 😂...

avatar jean512 | 

pourquoi non ? France tv est bien financé par le contribuable ...

avatar JmS68 | 

@jean512

C’était ironique 😉

avatar informatix33 | 

@reborn

Elles le sont forcément en partie , vue qu’elles sont produites par France TV ;)

avatar sebluk | 

Netflix vous laisse avec plaisir les Josephine Ange Gardien et les Camping Paradis, eux par contre garde Narcos et autres VRAI series !

avatar pagaupa | 

@sebluk

😜

avatar ifabG | 

@sebluk

Exactement

avatar Mickaël Bazoge | 
Mais c'est pas des séries TF1, les Joséphine machin et camping de mon c… ?
avatar sebluk | 

@MickaëlBazoge

Tout le monde va s’allier contre Netflix

avatar Clément34000 | 

@sebluk

Pas faux lol

avatar iPoivre | 

« Cela procède après tout d’une certaine logique industrielle et stratégique. » Ça fait toujours plaisir d’entendre ça d’une entreprise publique financée par nos impôts, et notamment via la taxe audiovisuelle qui coûte aussi cher qu’un abonnent Netflix...

avatar Mickaël Bazoge | 
En même temps, je peux comprendre la volonté de France Télés de ne pas se faire dépouiller de ses programmes par Netflix qui finance beaucoup moins la création en France (sans parler de la qualité des contenus, c'est encore autre chose).
avatar reborn | 

@MickaëlBazoge

Je comprend pas le concept de payer 2 fois un programme. Une fois par la redevance et l’autre fois en abonnement 🤷‍♂️

Ou alors j’ai rien compris 🤔

avatar Mickaël Bazoge | 
Bin c'est ce que tu fais déjà : tu paies la redevance + ton abonnement Netflix. Le « bonus » (entre guillemets) de cet accord, c'est que le programme financé par France Télés reste sur France Télés plus longtemps, avec un replay gratuit sur FTV qui va bien au-delà des 7 jours. Bon après, c'est sûr qu'il faut toujours payer d'un côté ou d'un autre.
avatar reborn | 

@MickaëlBazoge

Je considère 10% et cie comme un bon bonus, je m’abonne pas pour ça à la base..

Pour moi c’est un contenu gratuit dispo sur une plateforme payante 🤷‍♂️.
Après tant mieux si le programme est dispo plus de 7 jours chez France TV.

Par principe je ne vais pas payer une seconde fois un truc deja payé par la redevance. Si ils font ça, cela sera piratage systématique si un contenu m’intéresse et qu’il est originaire du service public.

avatar fte | 

@reborn

"Si ils font ça, cela sera piratage systématique si un contenu m’intéresse et qu’il est originaire du service public."

Est-ce du piratage que de télécharger un contenu que tu as déjà financé / payé ?

En Suisse, ça ne l'est pas. C'est parfaitement légal.

avatar Merou13 | 

@reborn

Les programmes de France Télé sont pour la plupart en coproduction avec des boîtes privées sans quoi la redevance devrait être beaucoup plus importante car produire coûte cher. Donc pour financer un service qui a des coûts, il faut trouver une source de revenu. Pourtant, tu ne paies pas plusieurs fois quand tu regardes le même film ou la même série à la télévision.
Mais si tu vas au cinéma ou si tu loues en VOD tu paies à chaque fois.
En fait, tout est une recherche d’équilibre entre les rentrées et les sorties comme n’importe quelle entreprise.
De plus, France Télévision est soumis à la loi Tasca ( voir explication sur le net) contrairement aux chaînes privées.
Les contraintes sont plus fortes que sur les chaînes privées.
En résumé, on ne peut pas comparer les services payants, les chaînes publiques et privées. Chacune a ses contraintes et ses obligations.

avatar reborn | 

@Merou13

Ok c’est bcp plus clair du coup 👌

avatar fte | 

@Merou13

"sans quoi la redevance devrait être beaucoup plus importante car produire coûte cher."

Mais dans ce cas, si je suis l'esprit suisse de la redevance, le but de financer une production culturelle locale à disposition du public n'est pas rempli, s'il faut financer et payer pour voir et revoir.

Le but justifie la redevance, il doit dont être rempli. S'il faut produire moins pour satisfaire ce but, qu'il en soit ainsi. Il faut faire des choix. C'est la vie.

Mais peut-être l'esprit est-il différent en France. Je ne sais pas.

avatar Merou13 | 

@fte

N’importe quelle télé du monde rediffuse. Le volume de production se heurte à deux problèmes dans ce cas précis : le coût horaire et la capacité physique de production qui n’est pas illimité.
En ce sens, aucune chaîne ne fonctionne avec ses productions propres.
Toutes les chaînes achètent des programmes à des producteurs privés ou public-privé. Certaines mêmes ( pas mal même) ne fonctionnent que sur l’achat sans faire aucune production ou coproduction.
Un autre facteur important d’équilibre des finances passe par la publicité.
Or, depuis Sarkozy, France Television n’a plus la manne financière de celle-ci après 20h. Cela fait des millions de pertes de revenus chaque année.

On ne peut pas demander à un groupe de faire plus ou mieux ou comme les autres en le privant d’une source de revenus importante.

Demandée par la présidente de France Television encore dernièrement, le retour de la publicité après 20h sur les chaînes du groupe a été une nouvelle fois retoqué par le gouvernement.

Si tu regardes bien, toutes les chaînes qui produisent peu ou pas sont envahies de pubs avant, après, pendant les programmes.

Il faut bien financer le contenu d’une manière ou d’une autre. La télé ce n’est pas gratuit car il faut financer tout le système de production. Les programmes ne naissent pas par miracle en se penchant par terre.

L’audiovisuel et la création artistique en général est un des secteurs en France qui brasse le plus d’argent en entrée et en sortie.

avatar Dexter Killer | 

@Merou13

Bon résumé 👍 je suis monteur et Etalonneur pour la TV indirectement, je travaille directement avec les productions privées, faut bien payer les gens ! Rien n’est gratuit.

avatar vince29 | 

> Un autre facteur important d’équilibre des finances passe par la publicité.
> Or, depuis Sarkozy, France Television n’a plus la manne financière de celle-ci après 20h.

lol.
Comme prévu il n'y a plus de pubs après 20h00 et les programmes commencent à 20h45.

avatar pagaupa | 

@MickaëlBazoge

Sauf que leur future plateforme ne risque pas de faire le plein d’abonnements de la part d’étrangers. Netflix était une façon de faire rayonner les productions françaises.
Ce qui est drôle, c’est qu’on oblige netflix à diffuser de la production européenne et que les premiers reflexes en France est de reprendre le contrôle des siennes...

avatar Malouin | 

@pagaupa

Et c’est un spécialiste de l’audiovisuel, après être spécialiste du monde PC, du Mac, de l’IPhone et de Tim Cook, qui vous le dit !

avatar pagaupa | 

@Malouin

Mais je t’obsède ma parole! Faut consulter...

avatar Malouin | 

@pagaupa

Non non... je te rassure (ou pas) !...
Chacun son tour... Et puis, j’avoue avoir du mal à résister devant autant de compétences qui se manifestent de façon si intelligente !
Très bon week-end.

avatar Seize | 

@pagaupa

J’habite à l’étranger et le catalogue Netflix doit proposer 10-15 productions françaises max. 99% c’est soit local, soit américain.

avatar pagaupa | 

@Seize

Tu peux donc être sûre que ce seront des productions privées et ce n’en est que mieux vu ce qu’on nous sert sur les chaines publiques...

avatar iPoivre | 

@MickaëlBazoge

Qu’ils deviennent complètement privés et indépendants alors... Ça me fatigue de payer une redevance pour des programmes pour la plupart inintéressants, voire stupides et dangereux...

avatar fte | 

@MickaëlBazoge

"En même temps, je peux comprendre la volonté de France Télés de ne pas se faire dépouiller de ses programmes par Netflix qui finance beaucoup moins la création en France"

Hum. France Tele finance. Certes. Mais qui finance France Tele ?

Si ça ressemble au modèle suisse, la télé publique est financée par le public. Les contribuables. Par une taxe qui n'est pas nommée taxe bien que ce soit vraiment une taxe, et non indexée sur le revenu qui plus est.

Et il faudrait en plus s'abonner à un service de rediffusion pour revoir des contenus qu'on a déjà payé ?

Un argument de la votation suisse sur ce sujet était de maintenir un financement de productions culturelles suisses. Argument qui, pour une fois, était je pense très valide, même si la forme de la ponction laisse beaucoup à désirer, de par son injustice.

Mais ces contenus payés par le public doivent être à disposition du public, sans frais supplémentaires. Puisqu'ils sont payés. Ce qui est loin d'être évident, et dans le milieu professionnel les prises de tête n'ont pas manqué avec la SWISA qui adore foutre la merde et s'accaparer des droits sur des œuvres publiques payées par le public et faire passer le public plusieurs fois à la caisse autant de possible.

Bref. Ces contenus payés devraient être dispo au téléchargement. Partout. Gratuitement. Imposer à Netflix de mettre à dispo ces contenus gratuitement sans abonnement Netflix.

Que la culture soit accessible très largement. Gratuitement. Parce que c'est l'esprit de la chose à la base : financer la culture par tous et pour tous.

avatar CorbeilleNews | 

@MickaëlBazoge

Enfin une personne qui a compris le message...

Quel ramassis de conneries de commentaires peut-on lire ici, c'est rempli d'amalgames !!!

Nombrilisme quand tu nous tiens ...

avatar pagaupa | 

@CorbeilleNews

Donc? Toi qui est au dessus de ce ramassis de conneries, c’est quoi le message?

avatar palmx | 

Ouah ils sont sérieux là on va vraiment pas pouvoir regarder Joséphine ange gardien etc ? Je suis trop deg 😂😂😂

avatar maxgaga24 | 

C’est dommage, j’ai découvert la série de France2 grâce à Netflix, et c’est pas leur Salto mort-né qui va les sauver.

avatar monsieurg33K | 

@maxgaga24

Pareil, et j’ai adoré cette série. Dommage pour France TV.

avatar CRonoS007 | 

Ça sent le flop comme jamais y aura eu à la tv...

avatar bigsteck | 

@CRonoS007

+1

avatar gwen | 

@CRonoS007

Pas grave, ce sera nos impôts qui vont financer ce projet débile et qui épongera les fêtes au moment de le revendre a Netflix ou autre. Pour la télé public c’est indolore:(

avatar snake626 | 

C’est ce type de logique qui conduit tout droit vers... vers... vers... suspense... le piratage bien entendu... :-)

La force d’une plateforme est son prix bon marché et la disponibilité large des œuvres (comme Spotify, deeper, Apple Music...) et non pas à la guerre du contenu !

Mais bon, ça finira par celui qui a la plus grosse et les autres mangeront le tapis!

avatar Elpunical | 

@snake626

Complètement d’accord avec toi.
A tous vouloir leur part du gâteau et en faisant des séries/films exclusifs à chaque plate-forme, ils ne feront qu’attiser le piratage car très peu de gens vont prendre plusieurs abonnements à 10/11€ par mois.

avatar pagaupa | 

Et pourquoi payer pour voir ce qu’on a déjà vu gratuitement ?
Et encore! Faut-il avoir l’envie de les revoir, 10 pour cent étant unique en son genre.

avatar bugman23 | 

Que L’organisme propagande de l’état français garde ses merdes...bien content de plus financer cette sombre mafia....

avatar ckermo80Dqy | 

@bugman23

Troll. Moche. Vilain.

avatar dem0 | 

On va tous repasser au streaming gratuit à force de faire 50 services de streaming par abonnement différents avec chacun des exclusivités... Tanpis pour eux.

avatar ifabG | 

LoL

Selon Marvel DC et France télévision cette exclusivité va faire en sorte qu’on s’abonne ?

Et si la réaction c’était de ne plus regarder ce type programme
Car s’abonner à netflix
OCS
France télévision
Apple
Etc
Ça va vite peser dans un budget

Peut être que les gens choisirons la facilité et délaisserons simplement ces séries

avatar mateodu13 | 

@ifabG
« Peut être que les gens choisirons la facilité et délaisserons simplement ces séries »

👍🏻

avatar Cinefil | 

Ça se moque beaucoup mais France TV ne fait que prendre des devants que d’autre studios prennent aussi aux US. Netflix doucement mais sûrement est en train de se crasher, par manque de contenu intéressant et de partenariat sur le long terme avec des majors. Disney quitte le navire, la Warner aussi, et les autres vont suivre…

Pages

CONNEXION UTILISATEUR