StopCovid : l'Inria détaille le protocole de traçage qui pourrait être utilisé par l'application

Sabrina Fekih |

Face à la propagation du coronavirus, le gouvernement planche sur une application de traçage des personnes positives au virus. Intitulée StopCovid, l'application aura pour objectif d'avertir les utilisateurs si ceux-ci entrent en contact avec des personnes contaminées. Pour mettre au point cet outil, le gouvernement s'est tourné vers l'Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique (Inria). Dans une longue note, Bruno Sportisse, le PDG de l'Institut, apporte des précisions sur cette application.

Annoncé le 8 avril dernier, StopCovid est depuis dans les fourneaux du gouvernement. Les équipes d’Inria et leurs partenaires ont partagé sur Github le protocole ROBERT (pour ROBust and privacy-presERving proximity Tracing, ça ne s'invente pas) qui pourrait constituer l'ossature technique de l'application. De nombreux pays ont d'ores et déjà recours aux outils numériques permettant de retracer le cheminement des personnes contaminées par le virus. En France, l'objectif est de mettre sur pied une application « respectueuse des valeurs européennes ».

Pour ce faire, StopCovid « n’utilisera que le bluetooth et en aucun cas les données de bornage GSM ni de géolocalisation » indique la note. À l'Inria on parle alors davantage d'une application de « proximity tracing ». Totalement anonyme, l'application ne permet à quiconque, pas même à l'État, d'accéder à la liste des personnes diagnostiquées positives ou à la liste des interactions sociales entre les utilisateurs. L'emploi de « crypto-identifiants » permet de conserver la pleine confidentialité des apps, explique Bruno Sportisse.

Des données pseudonymisées, en général générées de manière éphémère, seront utilisées pour différencier les personnes. « Dans le smartphone de mon voisin, il n’y a aucune donnée concernant mon diagnostic médical, aussi encrypté soit-il. Il y a une liste des crypto-identifiants de tous les smartphones rencontrés » indique le PDG de l’Inria.

Image : Inria

Pour mesurer l'efficacité d'une telle application, l'Inria s'est référé aux tests menés par un épidémiologiste d’Oxford, Christophe Fraser. Pendant 250 jours une simulation de la pandémie dans une ville fictive (modélisée) d’un million d’habitants a permis d'étudier l’impact de l'utilisation d'un tel outil en fonction de plusieurs niveaux de diffusion de l’application (de 0 à 80%). Pour résumer les résultats, « le téléchargement de l’application par une ou deux personnes (selon les cas) entraîne la réduction de la transmission du virus à une personne.»

Pour l'heure rien n'est acté concernant StopCovid, comme tout projet scientifique ce protocole de l'Inria va devoir être étudié et potentiellement modifié avant de pouvoir être proposé au public. « Des nouvelles versions sont donc à venir mais, en tout état de cause, une première implémentation logicielle est en cours de développement sur la base du protocole ROBERT » a ajouté Bruno Sportisse.

Parallèlement, le PDG d'Orange, Stéphane Richard a annoncé au Figaro avoir un prototype d’application de contact tracing prêt à l'utilisation. L'opérateur indique avoir planché sur le sujet avec d’autres entreprises (dont Accenture, Dassault Systèmes et Sopra Steria) et se pose en alternative à l'Inria.

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, et le secrétaire d’Etat au numérique Cédric O ont indiqué que l'application StopCovid, s'inscrit dans une stratégie globale de déconfinement. Alors qu'un retour partiel à l'extérieur est prévu pour le 11 mai, le gouvernement prévoit de détailler son plan de déconfinement à la fin du mois. Reste à savoir si StopCovid sera au point d'ici là.

avatar raoolito | 

mouais.. c'est plus la mise en oeuvre d'une bonne app qui tourne bien sur android et ios, sans bug, ni plantage ni besoin d'etre mise en avant qui est important. Maintenant, est ce que l'inria saura supporter ce développement ?

(pitié on pourrait parler de l'app et pas de ceux qui n'en veulent pas pour une fois?)

avatar olaola | 

C'est pas l'INRIA qui s'occupe du développement, ils jouent le rôle de "chef de projet".

avatar Sindanárië | 

@olaola

On est pas sorti de l’auberge. À moins que celle d’orange prenne les devants

avatar PomBreizh | 

@Sindanárië

Personnellement j’aurais plus confiance en l’INRIA (organisme de recherche, certes publique), qu’en Orange (émanation du CAC-40, quelle est sa motivation?) pour nous sortir une application de traçage.

Même si, viscéralement, je refuserais l’une, comme l’autre.

avatar Sindanárië | 

@PomBreizh

L’INRA ne développe pas d’applications. Ce sera donc orange ou un autre.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@ PomBreizh
Ok pour ta parano anti Orange, mais il y a le gentil Dassault dans le consortium pour empêcher toutes dérives malveillantes de l'application :-)
Tu n'as pas confiance en Dassault ?

avatar SyMich | 

Pour avoir été mobilisée avec mon équipe de développement sur le proto Orange, je peux dire que le drame du Gouvernement Français c'est qu'il n'est rien prévu quant à l'usage qui sera fait des infos obtenues via ce type d'app... (à part des études statistiques épidémiologiques très limitées compte-tenu des contraintes de non localisation géographique)
Tant qu'une personne ne présentera pas de symptôme, on ne fera rien (ni test, ni quarantaine). Donc l'app n'aura aucun intérêt puisque les infos qu'elle permettra de fournir ne seront pas utilisées (elle ne servira qu'à inquiéter ceux et celles qui recevront l'alerte qu'ils ont été en contact avec une personne contaminante).
Sans compter qu'on pourra avoir des "plaisantins" qui utiliseront le caractère ultra anonyme de l'app et se déclareront porteurs du virus pour voir l'impact autour d'eux.

Bref beaucoup de gesticulation pour donner le sentiment qu'on fait quelque chose et un secrétaire d'état au numérique qui "veut exister" en essayant de trouver un rôle à jouer dans cette crise.
🤦‍♂️
Le problème n'est pas tant la disponibilité de l'app mi-mai, mais d'avoir défini précisément ce qu'on fera des informations que fournira l'application à ses utilisateurs.

(À noter que sur le plan technique, il faudra qu'Apple accepte une grosse entorse à ses règles actuelles pour que la version iOS de l'app soit autorisée à fonctionner en permanence en tâche de fond en utilisant la détection Bluetooth. Sur Android il n'y a pas de contrainte, mais sur iOS c'est interdit)

avatar ruru75020 | 

@SyMich

+1

Merci pour ce retour d’expérience.

avatar Flob2009 | 

Du coup, on se retrouve avec trois solutions (Apple-google/ROBERT/Orange) pour construire cette app STOPCOVID. Laquelle serait la meilleure?

avatar iPop | 

@Flob2009

A tous les coups APPLE Google. Les autres ne feront qu’une app Multiplateforme au design douteux et plein de bug.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@ Flob2009
correction :
trois solutions (Apple-google/ROBERT/Orange-Dassaul)
Faudrait pas oublier notre ami Dassault :-)

avatar olaola | 

Les personnes qui s'occupent des protocoles ne sont pas celles qui s'occupent de la prise en charge ensuite. C'est des reponsabilités distinctes. Orange est dans 3 projets donc je sais pas auquel tu fais référence. Mais effectivement actuellement c'est à l'utilisateur d'être actif suivant les recommandations qu'il recevra dans l'app.
Un plaisantin ne devrait pas pouvoir s'autodéclarer, c'était l'idée au départ mais maintenant le workflow principal c'est qu'un organisme de santé (labo, médecin, hopital) donne une autorisation pour se déclarer positif.

avatar Seb42 | 

@SyMich

J’y vois du très juste et du moins juste dans ton commentaire.
Quand tu dis qu’ «ils » gesticulent pour faire croire qu’ils font quelque chose, je pense qu’ils se font chier à essayer de trouver quelques choses pour ne froisser personne et c’est bien plus compliqué.
Car la solution serait normalement toute simple,.
Un fichier avec la liste des personnes infectées et qui doivent être confinées chez elles. Avec traçage GPS pour s’assurer qu’ils restent confinés.
L’application tel qu’elle a été pensée mais sans l’anonymat et sans la possibilité de se déclarer positif nous même. Uniquement un service de santé pourrait vous déclarer positif après avoir fait le test.
Obligation de passer un test pour les personnes ayant côtoyées cette dernière personne.

Mais imaginez les levées de boucliers...

avatar bibi81 | 

Avec traçage GPS pour s’assurer qu’ils restent confinés.

Tu veux dire avec un bracelet électronique comme ceux qui ont été condamnés ? Je demande parce que laisser le smartphone à la maison pendant qu'on fait les boutiques n'est pas vraiment très compliqué !

avatar jcp25 | 

@bibi81
Tu veux dire avec un bracelet électronique comme ceux qui ont été condamnés
--
J'espère qu'il ne voulait pas dire qu'il va falloir les concentrer dans des camps. Cela doit titillé certains.

avatar Seb42 | 

@jcp25

Pourquoi toujours vouloir exagérer, tu ferais comment pour s’assurer que les mesures soient appliquées.
Avec LA donnée qu’une bonne partie ne respectera pas les consignes.
Franchement c’est pas simple, sans froisser qui que ce soit

avatar jcp25 | 

@Seb42

...Tu ferais comment pour s’assurer que les mesures soient appliquées...
--
Je présume que tu serais volontaire pour traquer les mauvais vranzais au nom de ton idéologie totalitaire.
Ce n'est pas ma vision des choses.

avatar Seb42 | 

@jcp25

Ah tout de suite à juger et faire le chevalier blanc, c’est cool ton rôle, tu te sens être le gars bien. Mais comme je te proposais simplement qu’elle est ta solution.
Tout le monde attends l’idée géniale et moi le premier.

avatar byte_order | 

@Seb42
> Avec LA donnée qu’une bonne partie ne respectera pas les consignes.

Merci de partager des sources prouvant qu'une "bonne partie" de la population n'a pas respecter les consignes actuelles.

Attention à ne pas prendre la sur-représentation médiatique des gens qui ne la respectent pas avec la réalité statistique.

Sans oubliez que certaines mesures étaient clairement contre-productive (comme la réduction drastique temporelle et spatiale pour les sorties à but sportive ! Soit c'est totalement interdit soit il faut contraire laisser un maximum d'espace et de temps pour l'étaler au maximum durant la journée pour réduire les concentrations spatiales dans les même plages de temps).

avatar Sindanárië | 

@jcp25

"J'espère qu'il ne voulait pas dire qu'il va falloir les concentrer dans des camps"

Mééheuuuuu pourkoi pas ? 😬

avatar jcp25 | 

@Sindanárië
Mééheuuuuu pourkoi pas ? 😬
-
Concentrer... Comme on dit chez Nestlé... 🐈🐾🐾🐾
Tiens mon chat a lu Nestlé et il vient donner son avis..
OK, je sors !

avatar Seb42 | 

@bibi81

Je disais juste que si tu veux être sur que ce soit efficace il faut bien s’assurer que les gens respectent les règles, non?
Sinon ça sert à quoi si le gars détecté va faire ses courses son PMU, promener son chien etc..
Évidement que tout le monde va hurler aux droits de l’homme ... voire camp de concentration mais une mesure efficace sans contrainte, je n’en vois pas.

avatar SyMich | 

Leur gros problème, c'est qu'on n'aura pas suffisamment de tests pour que tous ceux recevant une alerte puissent se faire tester et vérifier si oui ou non ils ont été contaminés.
D'autre part, ils ne veulent pas imposer que tous ceux qui recevraient l'alerte respectent une quarantaine d'une dizaine de jours car il faut relancer l'activité et on a montré par des simulations faites avec la RATP que sur Paris, compte-tenu du nombre de personnes qui se côtoient dans les transports, en 3 jours on risquerait de remettre tout le monde en quarantaine
Bref, l'application peut donner des infos intéressantes, mais à ce stade le gouvernement français ne sait pas quoi en faire...

Et on ne peut pas non plus demander aux individus de décider eux-mêmes ce qu'ils font de l'info qu'ils recevraient. Quand tu bosses, tu ne peux pas appeler ton patron et lui dire que tu ne viendra pas travailler parce que StopCovid t'a indiqué que tu avais côtoyé une personne contaminante ! Il faudrait à minima obtenir un arrêt de travail de son médecin, mais sans aucun symptôme, les médecins peuvent être réticents car en cas de contrôle de l'inspection du travail ça pourrait être considéré comme des arrêts de travail de complaisance.

Bref, c'est pas le développement de l'appli le plus dur à caler d'ici mi-mai.

avatar Seb42 | 

@SyMich

C’est bien ce que je voulais dire également.
L’application serait un moyen comme un autre mais si tu veux être efficace à un moment donné il faut arrêter d’essayer de ménager à droite et à gauche. Mais ce n’est pas à cause du gouvernement c’est justement que ça va pleurer de tout bord et je ne te parle même pas de certains politiques qui vont être contre simplement parce que cela ne vient pas d’eux.

avatar Sindanárië | 

@SyMich

"Bref, l'application peut donner des infos intéressantes, mais à ce stade le gouvernement français ne sait pas quoi en faire..."

Oh bah des idées y’en a plein 😬
Genre court-circuiter la batterie des que l’application détecte que l’utilisateur porte le téléphone à l’oreille pour le decapiter par explosion 😬
ah c’est pas possible ? Et si on vend ce truc aux russes ?

avatar StephanMart | 

@SyMich

Parce que c’est l’utilisateur de l ‘application qui se déclare lui-même dans l’application ?

avatar Sindanárië | 

@StephanMart

C’est pas clair, mais ce serait de la compétence d’un médecin. Comment cela va se gérer techniquement.... telle est la question

avatar Sindanárië | 

@SyMich

Eh ben on est bien avancé avec ça!
Donc aucun espoir que cela serve à quelque chose?

avatar Phiphi | 

@SyMich

"Bref beaucoup de gesticulation pour donner le sentiment qu'on fait quelque chose"

Tiens ça me fait penser aux multiples fouilles un peu partout qui servent juste à alimenter la psychose collective de certains et le sentiment de sécurité de quelques autres çà !

avatar PomBreizh | 

@SyMich

Je suis d’accord quant à la pertinence des informations relevées (non géolocalisation, caractère anxiogène...), mais plutôt rassuré pour le respect de la vie privé et des informations de ceux qui l’utiliseront.

avatar PomBreizh | 

@SyMich

"Tant qu'une personne ne présentera pas de symptôme, on ne fera rien (ni test, ni quarantaine)"

Et?... je devrais être testé, placé en 40-aine car un imbecile contaminé (quand? 1h avant, 1h après) c’est arrêté 10 minutes devant ma haie (et à portée de mon Bluetooth) alors que je faisais tranquillement mon travail, confiné depuis 5 semaines?

Heureusement...

C’est comme ce 4-mains qui voudrait des tests systématiques et en masse. Ridicule.

avatar SyMich | 

L'imbecile contaminé ne le savait pas forcément quand il s'est arrêté devant votre haie. Il a développé les symptômes 3 jours après. Et donc c'est 3 jours après que vous recevez l'alerte que vous avez peut-être vous même été contaminé.
A partir de là on fait quoi?
Vous ne faites rien et vous risquez de contaminer votre voisin qui sort son chien quand vous sortez vos poubelles?
Ou vous vous faites tester pour savoir si oui ou non vous êtes contaminé ?

Vous proposez quoi?

avatar byte_order | 

@PomBreizh
> imbecile contaminé

Merci de partager vos sources démontrant que les gens contaminés ont un QI inférieur à la moyenne.

A défaut, merci de respecter les gens contaminés, dont une part non négligeable sont des soignants et autres personnels sur-exposés d'ailleurs, qui ont le droit eux aussi d'avoir une vie, y compris d'être votre voisin.

On parle pas d'une contamination hyper facile à éviter, hein, sinon y'aurait pas la moitié de l'humanité en confinement depuis des semaines !
Sauf si vous considérez que la moitié de l'humanité est idiote de faire cela. Dans ce cas, vous avez, comme tout le monde, 50% de chance d'en faire partie vous aussi.

C'est très facile d'être l'imbécile des autres...

avatar byte_order | 

@Crist'o

Une block-chain protège de la falsification de données, pas de leur exploitation officieuse.

avatar anonx | 

S’il y a bien un truc auquel je m’en fais pas c’est bien le traçage à la française 🤣

Qu’ils commencent par powerpoint 😂😂😂

avatar AhRiMaN | 

Protocole ROBERT...mouais ils avaient pas plutôt le protocole GÉRARD ou DÉDÉ?

avatar byte_order | 

Ben nan, vu qu'il y aucun buzzword qui commence par un É.

^_^

avatar nykk | 

Le protocole Robert est un protocole libre : allez voir l'article du kour sur linuxfr.org

avatar SyMich | 

Info complémentaire ... Apple ne donnera pas de passe-droit à cette app pour utiliser en permanence le Bluetooth en tâche de fond. Apple demande à l'INRIA d'utiliser la solution proposée conjointement avec Google (ce que le gouvernement français ne souhaite pas car c'est une solution qui ne permet pas d'avoir un libre accès aux données collectees qui resteraient propriété d'Apple et Google)

avatar jackWhite92 | 

@SyMich

Intéressant !
Mais comment ont-ils dans les autres pays qui utilisent ce genre d’app?

avatar Krysten2001 | 

@jackWhite92

Ils doivent la laisser en premier plan car une fois en arrière plan c’est fini

avatar jackWhite92 | 

@Krysten2001

Ah ok, on le frôle l’app inutilisable alors

avatar Krysten2001 | 

@jackWhite92

Oui car sur iOS une fois en arrière plan c’est couper pour la vie privée et sur Android dans la dernière version mais aussi peut-être dans une version précédente c’est la même restriction mais ça n’aura pas beaucoup d’impact car Android est fragmenté mais c’est là quand même

avatar Godverdomme | 

Krysten tu n as rien compris, cette solution sera déployée via les Play Services, donc bien plus rapidement que APple.
Faut te renseigner sur les mises à jour des OS.

avatar Krysten2001 | 

@Godverdomme

Ben pour l’instant sur le système il faut une MAJ non ?🤔

avatar Godverdomme | 

Non, puisque la solution 'existe pas encore.
Mais une fois qu'elle sortira, il semble logique et attendu qu'elle soit intégrée au Play Services et sera donc poussée sans aucun besoin de mise à jour système, même sur les anciennes versions, comme certains patches de sécurité ou de nouvelles API.

avatar SyMich | 

Sur iOS il faut déverrouiller l'iPhone, le paramétrer pour qu'il ne se reverrouille pas et laisser l'app en premier plan

avatar jcp25 | 

@SyMich

Ouch ! C'est dur et compliqué pour beaucoup d'utilisateurs lambda. Et si cela vide la batterie...
Merci pour avoir parlé du test statistique dans le métro aux heures de pointe avec 30 minutes à moins de 1 mètre....

avatar Strophoide | 

Boarf je le téléchargerai pas donc 🤷🏻‍♂️

Pages

CONNEXION UTILISATEUR