L'iSIM testée et approuvée, reste à l'intégrer dans les smartphones

Mickaël Bazoge |

L'industrie des télécommunications n'attend pas la démocratisation de l'eSIM — qui prend son temps — pour intégrer toujours plus profondément la « carte » SIM dans le silicium de nos smartphones. Qualcomm, Vodafone et Thales ont ainsi fait la démonstration de la technologie iSIM (« i » pour « integrated »).

Alors que l'eSIM est présente sur la carte-mère d'un smartphone, l'iSIM est intégrée dans le système-sur-puce de l'appareil. Les bénéfices sont de plusieurs natures : le constructeur gagne un peu de place sur la carte-mère de ses produits. Et le composant SIM peut tirer plus facilement profit des capacités du processeur, du circuit graphique, du Neural Engine et du modem, ce qui peut aboutir à un gain de performances et une amélioration de l'autonomie.

L'iSIM peut aussi trouver sa place dans d'autres appareils que les smartphones, les tablettes ou les montres connectées : dans les ordinateurs classiques, et pourquoi pas les bracelets de suivi sportif et les objets domotiques IoT. L'iSIM permet également de gérer plusieurs comptes sur un même appareil, tandis que les opérateurs ont moins de gestion à faire et moins de plastique à manipuler (même s'il s'en trouvera certains pour regretter la disparition de la relation avec le client).

Qualcomm a réalisé un test en Allemagne, à partir d'un Galaxy Z Flip3 5G fonctionnant avec une puce Snapdragon 888 modifiée. Elle intègre un SPU (Secure Processing Unit) de Qualcomm qui contient le système iSIM mis au point par Thales. Le tout fonctionnant sur le réseau de Vodafone, au sein d'un labo R&D de Samsung. Un test réussi, selon les trois fées qui se sont penchées sur ce berceau.

L'iSIM répond aux spécifications du GSMA, l'association des opérateurs et constructeurs de téléphones mobiles. Ce qui laisse penser que la technologie pourrait trouver sa place à moyen terme dans nos futurs smartphones.


Source
Accroche : Brett Jordan, Unsplash
Tags
avatar ancampolo | 

Quel intérêt alors que l’esim pourrait faire carrément disparaître le tiroir-sim

avatar Tarlin_Ige_Sertel | 

@ancampolo

Il suffit de lire l’article pour voir l’intérêt. L’iSIM n’est pas une carte amovible justement.

avatar Tatooland | 

@Tarlin_Ige_Sertel

Bah l’eSIM non plus. Ça aussi c’est expliqué dans l’article.
Donc la question est tout à fait valable.
Franchement je vois pas trop la différence entre l’eSIM et cette nouvelle iSIM. Pour l’utilisateur finale il ne doit pas vraiment y avoir de différence.

avatar Mrleblanc101 | 

@Tatooland

Gagner de la place sur la carte mère... C'est écris noir sur Blanc

avatar Tarlin_Ige_Sertel | 

@Mrleblanc101

Merci ! Ça me semble clair aussi.
J’avais l’impression d’être le seul à avoir compris l’article…

avatar Tatooland | 

@Mrleblanc101

Oui donc pour l’utilisateur final ça ne sert à rien. C’est bien ce que je dis.

avatar RonDex | 

@Tatooland

ce qui peut aboutir à un gain de performances et une amélioration de l'autonomie.
L'iSIM permet également de gérer plusieurs comptes sur un même appareil,
etc.
🤓
J’ai toujours choisi la carte SIM classique et jamais l’eSIM. Car en cas de panne, on peut facilement utiliser un vieux téléphone.
Cependant, j’ai vu certains articles ou un appareil éteins toujours être localisé. En cas de vol ou de perte, je suppose que l’eSIM est un atout par rapport à la carte SIM.
Peux-t-on passer facilement de l’eSIM à une carte SIM et vis et versa ? Il vaut mieux une eSIM ou une SIM classique ? 🧐

avatar Mrleblanc101 | 

@RonDex

C'est très facile de passer à une eSIM. Généralement sur le site de l'opérateur il y a les instruction.
La localisation du téléphone même fermé ne provient pas de la SIM, mais du réseau Find My de Apple et de la réserve d'enregistreuses. Ça fonctionne en Bluetooth

avatar RonDex | 

@Mrleblanc101

Merci.
Mais d’une façon générale il vaut mieux une eSIM ?
En cas de panne, de perte, ou si on change son iPhone par un plus récent, c’est facile de changer d’appareil ? Ça ne pose pas de problème ?
Peux-t-on garder une carte SIM de réserve au cas où, ou bien elle est forcément désactivée si on choisi une eSIM ?

avatar Mrleblanc101 | 

@Tatooland

Oui ça permet à Apple de récupéré de l'espace pour la batterie ou n'importe quoi d'autre 🤦‍♂️

avatar ifranz67 | 

@Tatooland

Ahaha décidément on ne lit pas l article !!

L utilisateur gagné de l autonomie et efficacité réseau

avatar Lemon19 | 

@Tatooland

C’est pourtant écrit la aussi : gain d’autonomie etc…

avatar pat3 | 

@Tatooland

"Franchement je vois pas trop la différence entre l’eSIM et cette nouvelle iSIM. Pour l’utilisateur finale il ne doit pas vraiment y avoir de différence."

Pour l’utilisateur non, pour le fabricant oui, qui ajoute une couche de maitrise de ton téléphone, et pour l’opérateur aussi, qui y perd beaucoup dans sa relation commerciale avec le fabricant.

avatar raoolito | 

@Tarlin_Ige_Sertel

oui, enfin l’esim non plus. la vraie difference c’est surtout qu’on permet plus d’integration sur le SOC c tout (et c beaucoup)

avatar Amaczing | 

[modéré] FI

avatar Nebukad | 

L’intérêt n’est pas pour nous mais pour les opérateurs et fabricants de mobiles. Ça fait une puce en moins par rapport à l’esim donc de la place gagner. Les opérateurs gagnent plus d’appareils potentiels et plus de flexibilité

avatar cosmoboy34 | 

@Nebukad

Quand on voit l’accueil de l’esim par les opérateurs je suis pas sûr que l’isim change quelque chose. Ils vont arguer que ça les rend dépendants des constructeurs et qu’ils y perdent en autonomie.

avatar debione | 

@ cosmoboy34:
Ce qui n'est pas faux...

avatar ablyes | 

Je retire ce que j'ai dit ... tout est clair.

avatar Kisscool80 | 

Je ne vois pas pourquoi une SIM (e ou i) pourrait faire gagner de l'autonomie, de la rapidité graphique...encore un jolie discours marketing...

avatar Dear | 

C'est la base de l'électronique, plus c'est intégré, moins ça consomme

avatar Mrleblanc101 | 

@Kisscool80

La SIM ne fonctionne pas magiquement, ça n'utilise presque pas d'énergie mais ça en utilise quand même...

Une carte SIM incorpore son propre processeur ARM, sa propre mémoire et sa propre RAM autant minuscule soit-elle.

Et avec le multi-eSIM et de plus en plus de fonction qui son ajoutée, ça consomme plus.

Après ça ne parle pas de rendre le GPU plus puissant, ça dit que la SIM peux utiliser le circuit graphique du SoC au lieu de devoir intégré son propre circuit graphique ou neuronal.

avatar dotheif | 

@Mrleblanc101

Un processeur ARM dans la carte SIM ?
j’ai dû rater un truc là…

avatar Mrleblanc101 | 

@dotheif

Bah oui, la SIM a meme son propre OS....

avatar bibi81 | 

Bah oui, la SIM a meme son propre OS....

Bah oui mais elle n'a qu'un tout petit cœur 8-bit (bref pas d'ARM dedans). Et parler d'OS c'est un bien grand mot pour ce qu'elle a à faire !

avatar BananaYatta | 

@Kisscool80

Qui dit miniaturisation dit gain de place pour d’autres composants (plus grosse batterie…). Même si le gain est minime, l’espace intérieur est compté.

avatar Sanid35 | 

On dit « aïsim » ?

avatar Lu Canneberges | 

Tant mieux si les opérateurs et fabricants continuent le travail d’intégration, super aussi de voir une entreprise française, Thales, continuer de contribuer à la pointe de la technologie des télécommunications (dommage de ne pas y voir Ericsson mais j’imagine que ce sera pour la 6G…), et parfait si tout le monde y gagne en énergie et espace consommés !

Maintenant il ne reste qu’à finir de convaincre ou forcer la main des opérateurs téléphoniques addicts à leur parcelle de pouvoir qui contribuent à nous retenir dans la préhistoire de la téléphonie… hallucinant qu’en 2022 l’iPhone et l’Apple Watch ne puissent fonctionner correctement (voire pas du tout) sur l’ensemble des réseaux téléphones en France !! Et ça c’est pas gagné…

(je suis toujours consterné et énervé que Free ne supporte pas l’eSIM du tout et qu’aucun opérateur français ne propose la eSIM indépendante de l’Apple Watch, forçant ma grand-mère sur un opérateur britannique (Truphone pour ne pas le nommer) qui n’applique pas les lois européennes sur le paiement et donc en contretemps du Brexit a coupé la ligne téléphonique de la montre de ma grand-mère de 93 ans. Si on pouvait l’avoir chez Orange, Free ou au pire les autres, franchement ça changerait la vie de pas mal de monde !)

avatar pat3 | 

@Lu Canneberges

"je suis toujours consterné et énervé que Free ne supporte pas l’eSIM du tout"

Marrant, je croyais être chez Free avec mon eSIM 😄

avatar Lu Canneberges | 

@pat3

Ah déjà ?! L’autre jour dans un article j’avais cru lire que c’était au programme pour 2022 et promis depuis des années… ça devait être la eSIM pour l’Apple Watch alors, pardon !

Merci en tout cas, bonne nouvelle ! J’étais chez Free pendant des années et suis passé chez Sosh à l’époque pour l’eSIM de l’Apple Watch, et n’en suis jamais revenu.

Cet été quand j’ai voulu faire la configuration familiale pour l’AW de ma grand-mère Free n’était pas non plus disponible — ni aucun opérateur français ! Si vous allez sur https://www.apple.com/fr/watch/cellular/ vous ne verrez que Truphone pour la configuration familiale en France.

De même pour l’Apple Watch tout court ça reste uniquement chez Orange et SFR, donc pas chez Free.

Mais tant mieux que Free le fasse au moins pour l’iPhone, c’est la moitié du chemin !

avatar marenostrum | 

ils sont en retard d'une vie, c'est dans le corps désormais la carte sim et d'autres chose.

avatar Antwan | 

“Le composant SIM peut tirer plus facilement profit des capacités du processeur, du circuit graphique, du Neural Engine et du modem, ce qui peut aboutir à un gain de performances et une amélioration de l'autonomie.”
Oui enfin pour charger un certificat en mémoire (car c’est tout ce que c’est), pas besoin de circuit graphique ou d’un neural engine. Tout argument autre que le gain de place (et la théorique sécurité d’impossibilité de retirer le composant) n’a aucune crédibilité sérieuse.

avatar fransik | 

…bon, après tout, chacun sait qu‘en France, tous les opérateurs proposent l‘eSIM en standard depuis longtemps déjà, il était temps de leur offrir enfin une évolution sur laquelle ils sauront se jeter les premiers.

Mais dans "même s'il s'en trouvera certains pour regretter la disparition de la relation avec le client", "certains“ ce sont les opérateurs ou les clients?

D‘aucuns dirons que je suis mauvaise langue, mais pour ce que j‘en sais les opérateurs confondent ARPU et relation avec le client depuis bien trop longtemps pour pouvoir encore en reconnaître les nuances.

Et ma relation avec mon opérateur reste soutenue, mensuelle à tout vous dire, sous la forme d‘un prélèvement, et j‘aime autant ne pas avoir besoin de les contacter pour un problème quelconque.

avatar Moebius13 | 

J'attends avec impatience l'avis des opérateurs qui ne vont certainement pas toléret facilement la fin de la sim physique à remettre à leur client.

En généralisant l'iSim ça signifierait que l'utilisateur pourrait acheter son téléphone et choisir son opérateur sans même avoir à se rendre en boutique.

Soyons fous imaginons même qu'une app ou le système même vous dise chez quel opérateur vous captez le mieux depuis votre bled (chose que l'opérateur ne vous révélera jamais), et là c'est la fin des haricots.

Que restera t'il de la relation entre l'opérateur et son client ? On passera d'un opérateur à un fournisseur de tuyau et avec le sans engagement on pourra changer à la volée (quand je vois le peu qu'offrent les forfaits avec engagement par rapport à leurs homologues sans engagements je me demande si il y a des cerveaux chez les marketeux, ils ont même supprimé le forfait 5G illimité chez Orange les couillons).

Il ne manque plus qu'internet où les choses sont en bonne voie et une loi interdisant de prendre l'utilisateur final en otage via le peering (coucou Free) qui devra rester indifférencié avec des mesures indépendantes communiquée à la clientèle et les opérateurs pourront fermer leurs boutiques physiques.

Apple n'y aura pas été pour rien dans cette affaire.

avatar koko256 | 

"même s'il s'en trouvera certains pour regretter la disparition de la relation avec le client"
Qu'ils ne s'inquiètent pas, si l'on fait changer son téléphone au SAV si l'on ne pense pas à initier le transfer en ayant le nouveau et l'ancien en main (je ne sais même pas si les genius l'autorisent), on doit passer par la case boutique (pour éviter le vol de numéro de téléphone juste en ayant volé les identifiants sur le site de l'opérateur). D'ailleurs si la plastisim disparaît, il faudra bien un autre moyen pour activer e·isim.

CONNEXION UTILISATEUR