Encoche, notifications : Android P dévoile ses premières douceurs

Mickaël Bazoge |

Google donne comme prévu un avant-goût d'Android P en livrant aux développeurs, et aux utilisateurs les plus enthousiastes, une première developer preview. À installer à vos risques et périls bien sûr1. Si on ignore toujours quel délicieux dessert se cache derrière ce mystérieux « P » (Pistachio Ice Cream ? Peanut Butter Cup ? Pancake ? Ou tout simplement Pie ?), cette bêta apporte tout de même avec elle quelques nouveautés pour le système d'exploitation.

La « surprise » a été déflorée il y a quelques semaines : Android P va bel et bien prendre en charge les encoches qui sont de plus en plus populaires parmi les constructeurs comme on l'a vu au MWC !

Android P va permettre aux constructeurs et aux développeurs d'assurer à leurs applications une prise en charge aussi précise que possible des encoches. Ils peuvent simuler l'excroissance de leur choix dans l'émulateur ou tout simplement sur le Pixel qui accueille Android P.

En revanche, on ne s'attendait pas à ces toutes nouvelles notifications. Les alertes se veulent plus claires, mais aussi plus complètes puisque les notifications sauront afficher une partie des discussions, des photos, des autocollants, et suggérer des réponses personnalisées.

Android P va permettre aux applications d'exploiter le 802.11mc, alias Wi-Fi Round-Trip-Time, un protocole Wi-Fi qui améliore le positionnement à l'intérieur des bâtiments (précision de 1 à 2 mètres). Idéal pour les centres commerciaux et les aéroports. Les apps sauront calculer des itinéraires très précis pour aller vers une boutique ou un terminal, par exemple.

Android P apporte aussi la prise en charge du HEIF, le format d'images de prédilection d'Apple depuis iOS 11 et macOS High Sierra. Il y a également le support du HDR VP9 (Profile 2) pour les vidéos à grande gamme dynamique distribuées par YouTube, Play Movies et autres sources.

Une API multi-camera fait son apparition pour épauler les applications dans la gestion des appareils photo des smartphones (ces capteurs sont de plus en plus nombreux !). Cette version d'Android améliore le système de remplissage automatique des formulaires, étend le support de l'API Neural Network d'apprentissage automatique, renforce les fonctions de gestion d'énergie. Elle restreint aussi l'accès au micro, aux appareils photo et aux capteurs pour les apps qui ne s'identifient pas convenablement.

Il y a encore bien d'autres nouveautés que l'on découvrira dans les prochains jours. Google devrait donner plus d'informations durant son rendez-vous développeurs Google I/O.


  1. Les terminaux compatibles sont limités : les smartphones Pixel de 2016 et 2017, et… c'est tout. Les Nexus et la tablette Pixel C sont laissés de côté et d'après ArsTechnica, ils ne recevront pas Android P.↩︎

Tags
avatar JeremyTiti | 

Et pourquoi pas P pour Pâté aux Patates ?

Par contre je ne comprends pas Google a limite le nombre d’appareil?
Peut-on supposer que Google va sortir un Nexus à encoche?

avatar Ze_misanthrope | 

Google ne sort plus de Nexus depuis quelques années et a officiellement enterré le programme ;-)

avatar C1rc3@0rc | 

@JeremyTiti

Pudding tout simplement.
Pourquoi aller chercher loin alors qu'on a un parangon de la patisserie anglo-saxonne si evident.

Apres il y aurait aussi porridge.

Sinon cette edition amene de grosses améliorations notamment sur la securité et dans la gestion des services de proximité. Apparemment l'amelioration de la localisation en interieur semble annoncer un saut qualitatif majeur pour les services comme Google Map. Google tire vraiment de plus en plus le secteur ces dernieres annees.

avatar iRobot 5S | 

Pancakes je dis oui !

avatar j.antiochus | 

Même pas 3 ans de support pour les mises à jour... Ça et l’optimisation des application ce sont les seules choses qui me retiennent de prendre un smartphone Androïd.

avatar Ze_misanthrope | 

Les applications système sont mises à jour à jour via le play store, ce qui fait que l'équivalent d'une mise à jour iOS est à 90% assurée.
Un tel de six ans revoit encore des misés à jour de maps, email, lanceur d'applications, et pour les développeurs il y AppCompat Library qui n'a pas d'équivalent chez la pomme
Mais tu récites bien la leçon, on est fiers de toi

avatar Un javanais | 

@Ze_misanthrope

Une update d’app native n’est pas une update du kernel.

avatar Eurylaime | 

@Un javanais : Certes mais c'est oublier le rôle important de Google Play Services.

avatar C1rc3@0rc | 

@Un javanais

«Une update d’app native n’est pas une update du kernel.»

Certes, mais d'une part les failles majeures dans le kernel sont pas les plus communes et la plupart des exploitations passent par les applications.

De plus dans l'univers Android le probleme majeur c'est que la mise a jour du kernel (et donc de l'OS en general) passe par la volonté des constructeurs sur laquelle Google n'a que tres peu de moyens de pression.

Car meme si Google patche le kernel, il faut attendre que chaque constructeur integre le patch dans sa version spécifique d'Android, puis en effectue l'installation...

C'est toujours ce pouvoir absolu du constructeur qui reste le plus gros probleme dans l'univers Android. Google pourra toujours ameliorer son Android, les constructeurs n'adaptent qu'une ou 2 versions a un appareils et l'abandonnent...

avatar Ze_misanthrope | 

Oui c'est donc différent avec des avantages et inconvénients.
Je t'ammene quand tu veux mon HTC héro de 2009, tu me monteras comment exploiter les failles kernel d'accord ?

avatar pagaupa | 

Et hop! Poubelle l'iphone X !

avatar Mike Mac | 

Quand les OS convergent, tout pose question...

Et dire que l'on peut déjà acheter 10 exemplaires de cet Android borderless 4 Go / 64 Go pour le prix d'un iPhone X....

https://www.gearbest.com/promotion-cubot-x18-plus-special-2126.html

Un Cubot se mariera fort bien avec Android P, non ?

CONNEXION UTILISATEUR