Samsung abandonnerait l'idée d'un capteur d'empreintes sous l'écran

Florian Innocente |

Samsung aurait décidé de laisser tomber le principe d'un capteur d'empreintes intégré dans l'écran de son prochain Galaxy Note, affirme Ming-Chi Kuo.

Vivo

L'analyste avait, dès le mois d'août, esquissé avec justesse les plans de Samsung pour les S9 et S9+ présentés il y a quelques jours, à savoir les doter d'un capteur d'empreintes classique, améliorer la reconnaissance de l'iris et passer à un double appareil photo. À l'automne, il campait sur ses positions et n'envisageait de capteur intégré à l'écran qu'à compter du Galaxy Note9.

Las, il déclare aujourd'hui dans une note pour les investisseurs que Samsung va « probablement » retirer le capteur d'empreintes sous l'écran de la liste des caractéristiques du Note 9, du fait de « difficultés techniques ».

Dans sa note reprise en partie par MacRumors, Ming-Chi Kuo explique que ni la solution ultrasonique de Qualcomm ni celles optiques conçues en interne chez Samsung LSI mais aussi chez Goodix, Egis, et Synaptics ne répondent au cahier des charges du fabricant.

L'état de l'art en la matière donnerait des résultats insuffisants dans le taux de réussite des reconnaissances d'empreintes lorsqu'il y a un film de protection posé sur l'écran ou en fonction des conditions d'utilisation (en présence d'humidité peut-être ? Ce n'est pas précisé) et aussi en termes de consommation électrique.

Ming-Chi Kuo ajoute que ce type de reconnaissance biométrique reste pertinent pour les designs d'appareils tout-écran. Il estime que la reconnaissance faciale n'est pas une réponse idéale en tout, apte à remplacer complètement les capteurs d'empreintes. Cependant, ceux placés sous l'écran coûtent encore 4 à 5 fois plus cher que les capteurs capacitifs classiques. C'est donc sur le long terme, grâce à une production en volume, que cette méthode pourrait finir par trouver sa place.

L'analyste estime néanmoins que dans les deux à trois prochaines années, les terminaux Android équipés en capteurs 3D de reconnaissance faciale pourraient dépasser en nombre ceux dotés d'un capteur dans l'écran, d'un facteur 2 à 3. Les solutions inspirées de Face ID sont indifférentes à l'utilisation d'une dalle LCD alors que ces capteurs d'empreintes ne marchent qu'avec de l'OLED.

Ce type de capteur a déjà vu le jour sur un téléphone de Vivo et apparemment cela donnait de bons résultats, mais il s'agissait de démonstrations assez courtes, réalisées durant des salons. On n'a pas de recul sur le long terme, dans toutes les situations du quotidien (lire Le premier smartphone à capteur d'empreintes sous l'écran est arrivé, et ça marche).

Ming-Chi Kuo ne donne pas de pistes sur les autres options offertes à Samsung. Les S9 et S9+ sont vendus avec une fonction biométrique supplémentaire « d'analyse intelligente » qui alterne entre la détection faciale ou celle de l'iris en fonction du contexte (lire Face ID reste sans adversaire chez Samsung) mais au vu des différents tests des S9 publiés depuis hier, cette fonction ne sort pas spécialement du lot, Face ID reste largement devant, voire, elle est complètement ignorée de certains testeurs.

avatar OxoCreations | 

Ok Apple est au top sur l’ingénierie, notamment logicielle. Mais comment une boîte comme Samsung n’arrive pas à mettre une armée d’ingénieurs sur le développement d’une solution similaire à Face ID ?

avatar reborn | 

@OxoCreations

Peut être que c’est une question de temps ? Cela a pris 3 ans à Apple pour finaliser son faceID. Il y a l’approvisionnement en composants pour cette techno qui peu être problématique comme Apple l’a vécu l’an dernier.

avatar Mamdadou | 

@OxoCreations

Peut-être que Samsung préfère l'identification par empreinte plutôt qu'avec le visage.... Au moins S cela permet à Samsung de se démarquer des autres constructeurs qui se contentent de copier bêtement (on te voit Huawei)

avatar romainB84 | 

Ce n’est pas simplement une histoire de « copier »
Ah moins qu’un génie ici ne m’explique comment il est possible de prendre son téléphone (intelligemment j’entend...) sans l’attraper avec les mains, il y aura donc toujours un contact « mains/smartphone »
Dc le déverrouillage par le doigt est une approche parfaitement logique.
La reconnaissance faciale n’est pas bête en soit mais il y a de nombreux cas ou le contact (visuel) « visage/smartphone » n’est pas obligatoirement présent (au moment de le sortir d’une poche / posé à plat sur un bureau, mauvaise angle de vison etc...)
Dc oui l’approche capteur digital restera toujours pertinente !
Après en effet, le jour ou les smzrtphone flotteront tout seul et qu’on aura plus à les toucher pour s’en servir ... effectivement on pourra se dire « j’en touche plus mon téléphone, devoir le déverrouiller par contact n’est plus approprié » mais là c’est une autre histoire 😉

avatar Mamdadou | 

@romainB84

Pour Samsung non il ne s'agit pas de copier. Mais pour les autres constructeurs (dodgee et les autres) ils ne se posent aucune question et veulent seulement compter pour de donner une autre de téléphone HDG

avatar Seb42 | 

@romainB84

Ok le contact main / smartphone que tu cites. Mais qui prend son smartphone dans la main sans le regarder, pour quoi faire en fait ?... je pense que les cas sont moins de nombreux que les cas ou FaceID (aujourd’hui) pose une contrainte, à plat sur la table.
Quand au fait de déverrouiller dans la poche, si tu as déjà essayé Face ID, c’est relativement rapide, oui TouchID est plus rapide mais ça se joue pas à grand chose. Et ici on parle de FaceID V1 plus rapide que n’importe quel touchId V1 que ce soit apple ou autre.

avatar romainB84 | 

@Seb42
c'est surtout une histoire de temps masqué en fait :).
le fait est que tu as d'abord ton smartphone dans les mains avant de l'avoir devant les yeux (quand tu veux le saisir sur une table, le sortir de ta poche etc...)
donc en gros, le temps de deverouillage n'est pas tres important si il se fait AVANT que ton smartphone n'arrive devant ton champs visuel (et que du coup tu commences a t'en servir).
alors qu'avec les techno de reconnaissance faciale, tu dois d'abord l'emmener devant ton visage (donc au moment ou tu voudrais qu'il soit operationel - en gros, la phase de saisie du telephone et de deplacement devant le regard n'est pas prise en compte pour le déverrouillage) et ENSUITE la phase de déverrouillage commence (aucun temps masqué).
apres je te l'accorde, c'est du chipotage de l'ordre de quelques centiemes de seconde ;-)

avatar Malouin | 

@romainB84

Oui ! Tu parles du sexe des anges ! Face ID est un système presque parfait. En tous cas que je préfère à Touch ID.

avatar romainB84 | 

ah bah si c'est presque parfait !! que répondre à ca :D !!
nan j'avoue tu m'as convaincu avec un argumentaire aussi indeniable ;) !!
aller je plaisante.
En tout cas pour ma part, je reste totalement fidèle aux capteur digital en facade.
mon prochain smartphone sera donc soit un 8+ soit un honor 10 (soit un autre si il est equipé en facade ;-) )

avatar macam | 

@malouin :
Je préférais TouchID mais FaceID a permis de gagner en surface d'écran.

avatar hautelfe | 

Comment attraper le mobile sans pouvoir utiliser le capteur biométrique ?
Lorsqu'on a des gants en hiver, tout simplement.
Les gants sont aujourd'hui tactiles mais ne permettent pas d'utiliser le capteur biométrique.
D'où l'intérêt de proposer le choix de dévérouillage.

avatar iPop | 

@Mamdadou

Que tu crois. Mes avis qu’ils vont tout faire pour répliquer la technologie d’Apple.

avatar Mamdadou | 

@iPop

Ça va reste à voir. Je pense qu'ils ont tellement dépensé et tellement proche du but qu'il serait stupide d'abandonner maintenant

avatar macam | 

@mamdadou :
Et sur qui crois-tu que samsung a copié pour la capteur d'empreinte ?
Ils avaient voulu copier tellement vite Apple que leur capteur était très mauvais.

avatar hautelfe | 

Sur Motorola ?

avatar Mamdadou | 

@macam

Si on part dans ce sens alors Mitorola étaient les premiers à implémenter un capteur d'empreinte sur un téléphone ...

avatar macam | 

@mamdadou :
Ah non, c'est toi qui est parti le premier dans ce sens-là : Samsung a le bon goût de ne pas imiter Apple, à la différence des autres constructeurs Android.

Mis à part les querelles de chapelle, ils se copient tous les uns les autres, pour le plus grand bénéfice des utilisateurs.

(@hauthelfe : la question ici est de savoir si Apple a copié Motorola pour faire du Motorola - parce que c'est la marque concurrente qu'il faut détrôner ).

avatar Mamdadou | 

@macam

Pour ce qui est du design du téléphone il est indéniable que les premiers galaxy S étaient des copies de l'iPhone. Par contre pour le capteur d'empreinte il ne s'agit pas de qui a copier qui mais de qui a sorti la meilleure solution le premier. De mémoire les Laptop sous WXP possédés déjà des capteurs d'empreintes donc je pense que beaucoup de constructeurs de smartphone ont du se pencher sur la question avant que Apple sorte la première génération de TiuchID

avatar sachouba | 

@macam :
"Et sur qui crois-tu que samsung a copié pour la capteur d'empreinte ?
Ils avaient voulu copier tellement vite Apple que leur capteur était très mauvais."

En réalité, Samsung avait prévu d'intégrer un capteur d'empreintes au bouton Home de son Galaxy SIII en 2012 (comme le prouvent des briques logicielles du Galaxy SIII ainsi que des brevets), mais Apple a racheté Authentec en urgence pour empêcher que ça se produise, et a intégré un capteur d'empreintes à son smartphone au même endroit près de 2 ans plus tard.

Authentec était alors le seul constructeur à avoir la capacité de fournir des capteur fiables à grande échelle, et ses concurrents ont mis des années à le rattrapper.

avatar macam | 

@sachouba :
Sachant que TouchID est sorti en 2013, j'ai du mal à croire ta version selon laquelle Apple aurait racheté en urgence cette entreprise en 2012 pour barrer la route à Samsung ; ça devait faire un moment qu'Apple travaillait sur cette technologie : il ne suffit pas seulement d'acheter la boîte qui sait faire le capteur, il faut aussi travailler sur l'appareil et l'OS qui vont l'intégrer.

avatar Doctomac | 

@sachouba

« En réalité, Samsung avait prévu d'intégrer un capteur d'empreintes au bouton Home de son Galaxy SIII en 2012 (comme le prouvent des briques logicielles du Galaxy SIII ainsi que des brevets), mais Apple a racheté Authentec en urgence pour empêcher que ça se produise, »

Tu nous fais une blague !

Mais en fait, tu travailles chez Samsung pour raconter des conneries pareilles ?

avatar headoverheel | 

@OxoCreations

FaceID a été salué par les tests et les utilisateurs. Samsung a fait fausse route et s’est retrouvé dans une impasse. Les ingénieurs doivent repartir de l’erreur de direction pour avancer. Le problème, c’est que le chemin suivi par Apple est non praticable (brevets), il faut trouver un autre itinéraire.

avatar k43l | 

@OxoCreations

Apple n'a rien inventer. Ils ont racheter une entreprise qui maitrisait la technologie pour l'adapter à son phone. On ne devient pas un spécialiste de capteur faciale en mettant "une armée d’ingénieurs" si ce n'est pas leur domaine de prédilections.

L'identification faciale, Microsoft à quelques part était le pionnier avec Kinect et l'ouverture du compte de la Xbox avec le capteur. Mais ils n'ont pas vu la possibilité sur mobile. Il faut croire qu'il y a quelques amateur de la console de crosoft chez Apple ???
(Achat de l'entreprise survenu quelques temps après la présentation de cette possibilité sur xbox one)

avatar hautelfe | 

Parce que Samsung a déjà investi avant dans le lecteur d'Iris.

avatar Bigdidou | 

@OxoCreations

"Mais comment une boîte comme Samsung n’arrive pas à mettre une armée d’ingénieurs sur le développement d’une solution similaire à Face ID ?"

Parce qu'il faut rentabiliser derrière.
Il ne faut pas oublier que si Samsung fait plus de volume qu'Apple, les volumes du haut de gamme qui, lui seul, peut embarquer ces technologies, sont bien moindres que ceux d'Apple qui ne fait que du premium très cher (sauf se).

avatar Malvik2 | 

Il n’y a sans doute tout simplement pas les mêmes investissements dans le domaine de la recherche et développement chez eux, voilà tout.

Et un Apple attire sans doute un peu plus les petits génies de tout bords qu’un Samsung, moins "sexy".

avatar sachouba | 

@Malvik2 :
"Il n’y a sans doute tout simplement pas les mêmes investissements dans le domaine de la recherche et développement chez eux, voilà tout."

Samsung Electronics dépense plus qu'Apple en R&D (2 fois plus qu'Apple en 2015, par exemple).

avatar hautelfe | 

Et en ne prenant que la partie mobile ?

avatar Doctomac | 

@sachouba

Je ne sais pas mais en tout cas Samsung serait alors le parfait exemple que tout ne repose pas sur la quantité d’argent investi.

avatar alexischdt | 

Si les ingénieurs d’apple ont laissé ça de côté il est evident que samsung le fasse aussi étant donné la médiocrité du rendu qualitatif de leurs « innovations »

avatar Espcustom | 

Sinon on fait comme sony et on intègre Touch ID sur la tranche...

avatar Duodecim | 

@Espcustom

L’intégration de TouchID chez Sony est vraiment la meilleure à mon goût. Elle aurait dû être sur l’iPhone X, mais des brevets ont dû empêcher cela. Discrète et plus pratique qu’un capteur arrière en tout cas.

avatar zoubi2 | 

@Duodecim

Sony a laissé tomber le capteur sur la tranche dans son dernier modèle (pour avoir accès au marché US) et c'est bien dommage. On lit partout, comme vous le dites, que c'est "une question de brevets". Quels brevets ? Possédés par qui ? Quelqu'un a des renseignements solides à ce sujet ?

avatar macam | 

@epcustom & duodecim :
80% des possesseurs d'iphones mettent une coque, donc difficile d'envisager un capteur sur la tranche (on oublie trop souvent ce paramètre lorsqu'on critique les choix d'Apple).

avatar Mamdadou | 

@macam

Il suffit de laisser un emplacement pour pouvoir y placer son doigt...

avatar hautelfe | 

Du coup, les utilisateurs d'iphone, qui utilisent une coque, ne peuvent donc plus avoir accès aux boutons de volume et tout ???

avatar macam | 

Ces boutons sont en relief et mécaniques. Et puis ces boutons ne laissent guère de place pour des boutons supplémentaires : bon, je sais que Sony est le meilleur pour placer les boutons aux pires endroits, en particulier au niveau de la paume de la main.

avatar Malum | 

Pour que ce soit sous l'écran il faut absolument passer entre les pixels et ça c'est rédhibitoire. On y arrive mais avec en contre-partie une sécurité plus faible d'un part et d'autre part des trous entre les pixels.

avatar sachouba | 

@Malum :
"Pour que ce soit sous l'écran il faut absolument passer entre les pixels et ça c'est rédhibitoire. On y arrive mais avec en contre-partie une sécurité plus faible d'un part et d'autre part des trous entre les pixels."

C'est faux, bien entendu.
Il n'est pas nécessaire de passer "entre" les pixels.
1) Les ultrasons passent au travers de l'écran ;
2) On sait aujourd'hui fabriquer des écrans OLED transparents, donc pas de problème pour des capteurs optiques ;
3) Les capteurs capacitifs actuels peuvent être apposés au-dessus de l'écran, au lieu d'en-dessous, puisqu'il s'agit basiquement d'une dalle tactile très précis.

Mais si tu as des sources pour l'effet d'un capteur sur l'écran sur la sécurité du capteur, n'hésite pas à la partager.

avatar Malum | 

Bon mon gars aujourd’hui la technique est avec de la lumière et c’est son retour qui est capté et permet de vérifier l’empreinte. Il faut passer au travers des pixels.
Celle avec les ultrasons n’est pas encore au point. On verra.

Enfin si c’était si facile Samsung l’aurait déjà fait.

avatar sachouba | 

@Malum :
"Bon mon gars aujourd’hui la technique est avec un laser et c’est son retour qui est capté et permet de vérifier l’empreinte."
Oui, tu décris le fonctionnement d'un capteur optique, félicitations... C'est mon point 2.

Je n'ai pas dit que c'était facile, j'ai dit que c'était possible, et de plusieurs manières différentes. Tu affirmaient le contraire.

Bref, tu te bornes, et tu n'y connais pas grand chose...

avatar Doctomac | 

@sachouba

Visiblement ce n’est pas possible.

avatar Malum | 

On parle de technique sous l’écran et pour frimer vous ajoutez une technique qui n’est pas au point, et une autre qui est au-dessus de l’écran (du grand n’importe quoi donc). Ensuite la technique d’aujourd’hui et la seule qui marche est de passer entre les pixels.

Il est vrai que comme vous confondez signal numérique et signal analogique et que vous avez du mal avec les ondes mécaniques il vous est difficile de mettre trois théories qui tiennent la route dont la meilleure de l’année est de donner celle qui est au-dessus de l'écran quand on parle d’en-dessous. Celle est bien bonne. À propos de vache je vais vous parler de canard.

avatar sachouba | 

@Malum :
😂

avatar Maître Folace | 

@Malum
Vous n'êtes bon qu'à décharger votre haine visiblement ! Dès qu'il s'agit de parler d'autre chose vous êtes un incapable apparemment :)

avatar Malum | 

Vous devriez vous acheter un dictionnaire et vérifier le sens des mots. Quant à la technique aujourd’hui utilisée n’est pas celle des ultrasons mais celle de la lumière.
Cadeau : Synaptics utilise pour sa part un capteur de type CMOS pour lire les empreintes à travers la dalle Oled. Le doigt est éclairé par la lumière de l'écran et le capteur enregistre l'image puis l'envoie de manière sécurisée au CPU pour analyse.

avatar EBLIS | 

"L'état de l'art en la matière donnerait des résultats insuffisants dans le taux de réussite des reconnaissances d'empreintes lorsqu'il y a un film de protection posé sur l'écran..."

Suffit de faire une encoche en plein milieu du protège écran, problem solved !!!

avatar Bigdidou | 

"C'est donc sur le long terme, grâce à une production en volume, que cette méthode pourrait finir par trouver sa place."

Autrement dit cette technologie est mort-née, et seul Apple, par ses volumes, peut imposer ou pas une technologie haut de gamme de ce type. Ou décider de sa mort en ne l'adoptant pas.

avatar webHAL1 | 

Je trouverais dommage que Samsung abandonne cette voie, puisque c'est à peu près le seul acteur qui pèse, avec Apple, dans le monde du smartphone. Et donc qui peuvent porter des innovations.
Pour ma part je ne saurais prédire si l'avenir est à la reconnaissance faciale uniquement (qui fonctionnait déjà très bien avec Windows Hello avant Face ID), ou bien si l'identification par empreinte digitale continuera à être utilisée, mais, d'une manière générale, je pense que c'est toujours mieux lorsque deux technologies sont en concurrence, plutôt que d'avoir une seule façon de faire, style "mono-culture".

Cordialement,

HAL1

CONNEXION UTILISATEUR