Huawei exclu de l'association chargée du standard de stockage SD [MàJ]

Florian Innocente |

Les complications pour Huawei ne s'arrêtent pas à ses approvisionnements en processeurs, système et logiciels ou à ses partenariats chez les opérateurs, cela peut aller jusqu'à un élément aussi banal que le lecteur de cartes SD.

[MàJ le 29/05] : sans plus de détails, Huawei a été réintégré dans l'association.

Comme l'a remarqué le site japonais SumahoInfo, la SD Association a retiré Huawei de la liste de ses membres. Ce qui prive le constructeur de la possibilité d'utiliser des lecteurs SD standards et des cartes compatibles dans ses prochains téléphones.

Huawei Y7 2019, un modèle équipé d'un logement microSD interne

La SD Association a confirmé ce retrait à Android Authority — pour se conformer aux directives américaines — et Huawei n'a pu que rassurer sur le fait que ces logements SD restent évidement fonctionnels sur les appareils en circulation.

Avec l'accumulation de ces interdictions — chaque fois qu'une technologie est tout ou partiellement d'origine américaine — c'est l'essentiel de ce qui forme un smartphone qui se retrouve retiré des options de conception du fabricant.

Dans le cas de ces supports de stockage amovibles, Huawei a une autre carte dans sa manche, son format NM Card (pour Nano Memory). Il joue le même rôle qu'une carte microSD mais avec les dimensions d'une nanoSIM. Tous ses smartphones récents en sont équipés.

S'agissant d'un format conçu et poussé par Huawei, il échappera peut-être au diktat du gouvernement américain. Toutefois sa singularité est aussi son principal inconvénient. Un an après avoir été dévoilé, il n'y a que Huawei qui utilise ce format dont l'avenir reste par conséquent incertain. Là où le microSD, lui, s'est banalisé.

Tags
avatar huexley | 

Au final tout ca n'a rien à voir avec l'espionnage (syndrome de la farine blanche ?)

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/guerre-commerciale-trump-veut-inclure...

avatar Sgt. Pepper | 

@huexley

Tu confond la partie commerciale (lutte contre le dumping
et lutte contre l’espionnage en obligeant la chine à mettre en place une une loi de protection de propriété intellectuelle)

Avec la partie sécurité (produits chinois avec des backdooor,..)

Une partie n’excluant pas l’autre : Trump n’est pas très clair sur ce qui soutient le ban Huawei ...

avatar huexley | 

Je confonds rien, je n'ai pas lu le contenu des négociations.

avatar NEWIPHONE76 | 

Pas de réponse du gouvernement chinois ?

avatar Rifilou | 

@NEWIPHONE76

Je ne sais pas s’ils en ont besoin vu qu’un boycott d’Apple a commencé en Chine. C’est d’ailleurs possible qu’ils y aient un peu poussé des journalistes ou influenceurs internet
Après quand je vois ça je ne sais plus quoi penser
http://iphoneaddict.fr/post/news-263151-insolite-patron-huawei-admet-ach...

avatar NEWIPHONE76 | 

@Rifilou

Vu que Trump monte au créneau, je suis étonné du silence assourdissant du dirigeant chinois. Si Apple se fait boycotter ou les marques américaines en général en Chine, le gesticulant de la MB va vite se calmer.

avatar bibi81 | 

Pas de réponse du gouvernement chinois ?

A mon avis la réponse du gouvernement n'est pas visible de tout le monde mais je ne serais pas surpris que les services IT des boîtes américaines soient sur la brèche pour contenir d'éventuelles (cyber)attaques.

avatar NEWIPHONE76 | 

@bibi81

Ce ne serait pas étonnant en effet. Si les Chinois décident de surenchérir au niveau des taxes, ça va être ultra-tendu...

avatar marenostrum | 

C’est suffisant leur marché pour eux apparemment.

avatar Yo83 | 

C’est bien connu, les américains ne pratique pas l’espionnage industriel eux ! Non non non. Bah ! Pas beau.
Non, ils espionnent tout court, comme tout le monde 🤫🤣

avatar Berechit | 

@Yo83

Non, les USA ne pratiquent pas l’espionnage industriel : eux, ils font de la documentation extérieure !

avatar Yo83 | 

@Berechit

👍🤣

avatar XiliX | 

@Yo83

"C’est bien connu, les américains ne pratique pas l’espionnage industriel eux ! Non non non. Bah ! Pas beau.
Non, ils espionnent tout court, comme tout le monde 🤫🤣"

Ben ce sont de mauvais perdants.
Ils ont demandé des backdoors, mais ils se sont fait envoyer balader par Apple.
Du coup ils se vengent.

avatar iPop | 

@Yo83

Tout le monde a déjà oublié le Hold-up Nokia, hélas.

avatar occam | 

Le résultat final risque d’être exactement le contraire de celui escompté :
https://grips.repo.nii.ac.jp/?action=repository_action_common_download&i...
En forçant les Chinois à augmenter considérablement leur part de valeur ajoutée, ce boycott risque de booster la production chinoise en lui apportant une immense prime à l’innovation Made in China. Immense, parce que désormais sans alternative.

avatar jt_69.V | 

@occam

C’est la première chose que je me suis dite : un boycott risque d’être plus dangereux pour les américains que pour les chinois, en poussant les chinois à produire eux même les choses dont ils ont besoin. Aussi bien dans le domaine des OS que des puces je pense qu’ils en sont tout à fait capables vu les sommes faramineuses qu’ils investissent en R&D

avatar Rifilou | 

@jt_69.V

Certes mais sans les apps indispensables à la majorité (suite Google et applis de Facebook) ils ne reviendront jamais sur le marché mondial

avatar jt_69.V | 

@Rifilou

Google et Facebook ne sont ce qu’ils sont que grâce au nombre de personnes qui utilisent leurs outils. Ca peut facilement basculer, le marché intérieur chinois est largement suffisant pour ça

avatar Rifilou | 

@jt_69.V

Évidemment mais non. La preuve WeChat et compagnie ne sont utilisés qu’en Chine. Ils ont leur propre écosystème d’apps et le reste du monde aussi. Dans tous les cas, les gens ne changeraient pas comme ça

avatar débileg | 

Wechat est utilisé ailleurs qu'en Chine va falloir réviser ta source...

avatar Rifilou | 

@débileg

Vous avez bien raison, mais leur part de marché au niveau mondial reste minime

avatar byte_order | 

@jt_69.V

une très large partie de ces services sont accessibles via une interface Web, nul besoin d'avoir forcément l'app native faite par Google pour ça.
Et rien n'empêche l'usage d'apps natives tierces qui, elles, accèdent aux services de Google via l'API Web.

Par ailleurs, ce sont des centaines de millions d'utilisateurs que Google et Facebook ne pourront plus traquer "nativement", et ça cela impacte directement leurs business models. Pas sur qu'ils apprécient longtemps la plaisanterie.

Faudrait pas qu'une part assez importante de gens découvrent que finalement c'est pas si compliquer d'utiliser des alternatives aux services de Google ou de Facebook, par exemple.
Hors le risque existe, réellement. Les chinois s'en passent très bien par exemple, alors qu'ils utilisent massivement des alternatives accessibles depuis la Chine.

avatar Bigdidou | 

@occam

« Immense, parce que désormais sans alternative. »

Complètement d’accord, d’autant qu’ils en ont les moyens.
D’autant plus qu’il n’y a pas de contrainte de rentabilité à court ou moyen terme.
Ça va chauffer.
Des nouvelles du côté de l’Europe, où elle reste placide et spectatrice ?

avatar occam | 

@Bigdidou

"Des nouvelles du côté de l’Europe, où elle reste placide et spectatrice ?"

L’Europe ?

« La probité, qui inspire en général les sentiments généreux, devint un sujet de dérision et disparut, pour laisser toute la place à une hostilité et à une méfiance générales. Rien n'était capable de ramener la paix, car aucune parole n'était sûre, aucun serment respecté.

Pour éviter de tomber dans les embûches tendues par l'habileté de ses ennemis, on était plus préoccupé de se mettre à l'abri, que de compter fermement sur la solidarité d’autrui.

Le plus souvent les gens d’une intelligence vulgaire se trouvaient favorisés. Comme ils redoutaient leur propre insuffisance et l'habileté de leurs adversaires, pour n'être pas dupes des belles paroles ni devancés dans leurs projets criminels par l'ingéniosité de leurs ennemis, ils se lançaient à leur perte la tête première dans l'action.

De leur côté, les habiles qui dédaignaient de prévenir le danger, qui ne prenaient pas effectivement de précautions, comptant sur leur seule habileté à improviser au court terme, restaient démunis et succombaient d'autant plus facilement. »

—— Thucydide, La guerre du Péloponnèse, III.83

avatar roms.nc | 

@occam

Bien d'accord !

avatar cyrcle | 

@occam

Oui. Ça va être marrant quand les Chinois décideront de retirer aux Américains les licences d’une technologie indispensable créée par des Chinois.
Nous n’y sommes pas encore, mais ça pourrait arriver plus vite qu’on ne le croit.

avatar Bigdidou | 

@cyrcle

« Oui. Ça va être marrant quand les Chinois décideront de retirer aux Américains les licences d’une technologie indispensable créée par des Chinois.
Nous n’y sommes pas encore, mais ça pourrait arriver plus vite qu’on ne le croit. »

D’autant qu’ils ont de quoi racheter les brevets qui leur chantent...
Ton scénario me plaît bien, je n’y avais pas pensé ;)

avatar softjo | 

C’est évident que Trump ne veuille pas de Huawei. Comment la NSA peut-elle facilement espionner le monde si tout le monde a du Huawei?

Les USA montrent le monstre qu’ils sont. 2 des 3 parasites de la planète se chamaillent. Et l’Europe est totalement dépendante comme elle est pas assez unie avec des batailles de billes à la Brexit, 2-3 émigrants. Pour l’avenir rien. Pas de vision. Pendant que les autres se battent pour avoir la mains mises sur les technologies, en Europe, on essaie de faire croire que l’UE est inutile. Comme se tirer un missile dans le pied. Les autres doivent bien se foutrent de nous. On pas vraiment quitter le moyen-âge...

avatar fte | 

@softjo

Donc si je te suis, tu voudrais que l’Europe fasse comme l’autre bully et aille se bagarrer dans la cours de récré ? Quel mauvais instituteur tu ferais.

avatar bunam | 

heu ya bien d'autres constructeurs chinois, on n'en parle pas ??
Ils vont bien morfler aussi non ?

avatar klouk1 | 

Ouais le temps que les chinois sortent un appareil avec des bidules pas standard (n’est pas Apple qui veut) le marché aura tourné

CONNEXION UTILISATEUR