Google va lancer son Play Pass, un cousin d'Apple Arcade

Florian Innocente |

Google prévient du lancement iminent de son "Play Pass", une formule d'abonnement pour des apps sur le Google Play Store. Il n'y a toutefois pas de date ni plus de détails dans ce tweet. Avec le keynote d'Apple ce début de semaine, cette sortie n'est certainement pas fortuite…

Ce Play Pass fait tout de suite penser à Apple Arcade dont le lancement est prévu aussi tout prochainement, voire dès ce soir. Les deux offres devraient avoir pas mal de points communs mais aussi des différences.

Chez Apple, le service est tout entier dédié aux jeux et l'accent a été mis sur des productions originales et exclusives aux plateformes de la Pomme (un peu plus de 100 titres au lancement).

Chez Google, d'après des fuites remontant à juillet, l'éventail sera plus large, incluant des jeux mais aussi des services de musique ou des apps de fitness. En somme, tout ce qui est accompagné aujourd'hui sur le Play Store d'achats In-App ou de formules Premium aurait vocation à figurer dans ce Pass.

Dans un cas comme dans l'autre, il y aura zéro pub. L'abonnement devrait être sans engagement et il comprendra un accès pour les membres de la famille.

Quant au prix d'abonnement, les captures qui ont fuité pour Google mentionnaient 4,99 $ par mois, un tarif que pratiquerait aussi Apple.


avatar Lu Canneberges | 

Qu’Apple fasse un SetApp bis plus développé et intégré à l’App Store pour iOS m’intéresserait beaucoup !

avatar SyMich | 

Pourquoi pas un abonnement qui, comme AppleMusic pour la musique, donnerait accès à l´integralite de l'AppStore?? (Peut-être quand même en excluant les grosses applications professionnelles)
Ce serait quand même plus attractif qu'un maigre catalogue d'une centaine de jeux, non?

avatar daye4 | 

@SyMich

Le gros avantage c’est que les jeux sont disponible aussi sur Mac et ça c’est clairement pas négligeable

avatar jackhal | 

Pourquoi pas un guichet unique pour les employeurs où il suffirait de payer 10k€ par mois pour avoir autant de travailleurs à sa disposition qu'on le souhaite?? (Peut-être quand même en excluant les cadres supérieurs).
Ça serait quand même plus attractif que les CDD/CDI, non ?

avatar oomu | 

et pourquoi pas un abonnement pour l'ensemble de l'univers (le Oomu veut bien fournir 10 euros) et l'ensemble des artistes, éditeurs, assistants, créatifs et développeurs se partageront l'obole que daigne donner les gens qui daignent accepter de s'abonner ?

vous savez quoi ? c'est trop de frais, je vais retourner à du Torrent.

A combien estimez vous l'obole fournit par les "consommateu..les abonnés" et comment partager équitablement le butin ?

Au nombre de téléchargements de l'app ? au nombre de fois qu'elle est lancée ? au temps passé dedans ? à "l'engagement" (documents créés, nombre de fonctions internes utilisées), complexité du développement de la dite app ?

Peut on espionner finement ce que les gens font avec leurs apps (tableaux, dessins, musiques, montages vidéos, suppression de la dent cassée de la petite dernière sur la photo) pour décider d'une règle Juste et Digne de partage du butin envers TOUS les Editeurs de Contenus de l'APP Store ?

Merci.

Encore une fois le oomu daignera donner 10 euros mensuels, ou les jeter à la face de la figure. Tel est le prix que je donne du travail de centaines de milliers de gens cumulés

Peut être quand même donner plus aux grosses applications professionnelles (12 euros donc) ?

-
par mon propos sarcastique ,je tiens à dire qu'il y a un problème inhérent à l'abonnement pour "tout avoir" du travail de "plein de gens variés et qui n'ont rien à voir entre eux".

A un moment, vous aurez trop d'artistes pour partager le butin, le butin finira par ne plus grossir (arrêt de la croissance du nombre d'abonnés).

Ou vous aurez le phénomène que quelques artistes vont aspirer le butin si la règle est "le nombre de lectures" ou "nombre d'auditeurs différents", pendant que des artistes plus de niches devront vivre de miettes d'un pouillème de % du butin des abonnements.

Alors que dans un système au prix N pour un album X, ils pouvaient au moins obtenir N x X clients, ou vendre plus cher un album "concept"

avatar e2x | 

@oomu

Comme souvent tes interventions sont très ironiques mais pas dénuées de sens. Et ici tu poses les vrais questions sur ces rétributions dures à partager.

Sachez que dans le domaine de la musique, les droits d’auteurs sont depuis longtemps dans cette problématique. Dans une petite région, la plupart des medias (radios, organisateurs ..) paient un forfait de droits à la Sacem.. sans détails de qui a été diffusé. 😬 Résultat: défunt Johnny ou Florent Pagny remportent les plus gros pourcentages 🧐

avatar jackhal | 

Il y a deux immenses différences entre les développeurs et les musiciens :
— Tu n'iras jamais voir un développeur en live. 100% de ses revenus, c'est ses applis.
— Les musiciens peuvent devenir intermittents s'ils font suffisamment de concerts. Les développeurs n'ont pas accès à ce statut.

Du coup, un système à la Spotify/Deezer pour les applis, sans aucune autre source de revenus possible et sans système comme celui des intermittents, ça serait encore plus violent pour les développeurs d'applis que ce qui existe dans le monde de la musique.

CONNEXION UTILISATEUR