Micro-paiements : Apple pousse Google dans la casserole de la FTC

Mickaël Bazoge |

Apple voudrait bien que la FTC (Federal Trade Commission) s’intéresse aussi à Google. En janvier, la Pomme avait signé avec l’organisme chargé du contrôle des bonnes pratiques commerciales aux États-Unis un accord concernant les micro-paiements (lire : Achats In-App : Apple prévient de nouveau les clients de l'App Store). Apple s’engageait à reverser 32,5 millions de dollars aux utilisateurs victimes d’achats d’items virtuels réalisés par leur progéniture, tout en améliorant l’information due aux consommateurs. De nouveaux messages de prévention sont ainsi présents depuis iOS 7.1 (lire : iOS 7.1 se met en règle pour les In-App).

Si le constructeur avait accepté sa responsabilité dans ce dossier (par deux fois, puisqu’il avait déjà signé un arrangement à l’amiable dans une précédente procédure d’action de groupe), il aimerait bien que la FTC s’occupe aussi de Google. Bruce Sewell, le grand patron du service juridique d’Apple, a envoyé (quelques jours après l’annonce de l’accord de janvier) un courrier à la présidente de la FTC, Edith Ramirez, ainsi qu’à la commissaire Julie Brill. Sewell leur propose la lecture d’un rapport qui décrit des micro-paiements de Google souffrant des mêmes maux que ceux d’Apple, liés aux achats intempestifs de la part d’enfants n’ayant pas conscience de flamber la carte de crédit de leurs parents.

Comme Apple, le moteur de recherche a déjà eu sa part de procédures et d’enquêtes concernant la gestion des achats intégrés dans Android (le régulateur européen a d’ailleurs envoyé des questions sur le sujet). Google a ainsi mis en place de nouveaux contrôles en début d’année. Mais la FTC, qui s’intéresse de près aux pratiques d’Amazon dans ce même domaine, ne s’est pas encore penchée sur Google. Apple, estimant qu’elle ne devrait pas être la seule à devoir subir les foudres de la Commission, a donc pointé du doigt Google… Ça n’est certes pas très poli, mais tout le monde sera à la même enseigne.


avatar Anonyme (non vérifié) | 

Ils ont tout à fait le droit de demander que tout le monde reçoive le même traitement. C'est tout à fait légitime, surtout pour le consommateur.

avatar Billytyper2 | 

Ils ont balancer!
J'aurais pas aimé être dans ta cave.

avatar showbiz787 | 

@Billytyper2 :
Jolie point Godwin bravo

avatar iRobot 5S | 

Et alors ? Apple est réglons avec ses clients, pas Google, c'est tout bénèf pour Apple non ?

avatar iRobot 5S | 

@iRobot 5S :
*réglo

avatar Powerdom | 

Mais enfin il faudrait arrêter de déresponsabiliser les parents et arrêter de donner le code du compte iTunes a des enfants de 10 ans.

C'est un peu facile de venir pleurer par la suite.

avatar iRobot 5S | 

@Powerdom :
En fait certaines appli (avant) ne demandaient pas le code.

avatar Androshit | 

En attendant, force est de constater qu'un bouton magique bien présent sur le PlayStore est cruellement absent sur l'Appstore : "Rembourser mon achat".

avatar DG33 | 

Et avec iOS 8 plus de problème de ce type !

avatar jesfr | 

Monde d'assisté...
Tellement d'idiot a défendre que du coup on fait une flopée de loi ,de règles qui rende la vie de plus en plus compliqué ce qui implique de nouvelle loi/règles pour continuer a défendre les imbécile...On s'en sortira jamais.

avatar Ultranova | 

+ 1000000000000000000

Si on avait écoutés les crétins on aurait dû en finir en décembre 2012, manque de pot il ne s'est rien passé.

avatar Aldwyr | 

C'est clairement un mode d'irresponsable. On donne le code de notre compte iTunes avec notre carte bancaire dessus a nos enfant. Ils font des achat MONSTRUEUX, mais c'est pas de notre faute mais de la votre donc remboursé nous ! Et le pire, c'est qu'ils disent oui!--
Travaillant en tant que conseiller client, quand j'ai ce genre d'appel pour une facture avec des achat sur facturation et que la personne me dis que c'est son enfant et que ce n'est pas de sa faute. Je le remet a sa place et lui apprend la responsabilité de donner un code confidentiel, même a un de ses proches. Mais aucun remboursement, la personne est responsable de sa ligne, on est pas la pour assurer ses conneries et erreur d'inattention envers sa progéniture...
Bande assistez...

avatar ovea | 

Hou lala !

Le feuilleton mis en place par orange :

1/ Les gosses jouent sur iOS
2/ il reprennent le jeux sur le orange-pas-très-net et cliquent sans vergogne pour augmenter leur équipements
3/ orange facture directement la ligne qu'il contrôle en modifiant le comportement des pages pour éliminer toute demande de payement …

Il est où le problème des non-assistés là ???

avatar ecosmeri | 

Ok mais auparavant il n'y avait pas de message qui prevenait d'un achat in app et donc un doigt posé trop rapidement sur l'ecran pouvait se traduire par un achat sans qu'on le sache. Et ca c'est gênant.

avatar Fredje_B | 

Il me semble avoir lu au moment ou ce genre de problèmes sont arrivés, que ces problèmes d'achat abusifs par les enfants venaient du fait qu'une fois le mot de passe taper par les parents dans l'app store, l'enfant pouvait endéans les 20 minutes, acheter autant d'applications qu'il le voulait sans que le mot de passe ne soit à nouveau demandé...

CONNEXION UTILISATEUR