Blockly : Google enseigne la programmation comme un puzzle sur iOS

Stéphane Moussie |

Blockly est un projet open source de Google visant à enseigner la programmation aux enfants et aux débutants de manière ludique. L'exercice est similaire à un puzzle : il faut assembler des blocs de couleurs pour développer des fonctions. Si les pièces ne s'emboitent pas, c'est qu'il y a un problème.

En plus de ses versions web et Android, Blockly est maintenant disponible en preview sur iOS. Vous ne trouverez pas l'application dans l'App Store, il faut la compiler soi-même avec Xcode — elle a été écrite en Swift, au passage. Google indique d'ailleurs qu'il faut avoir une compréhension générale du développement sur iOS pour démarrer.

Blockly ne permet donc pas de se lancer immédiatement à l'aventure comme Swift Playgrounds, mais le projet devrait murir et on trouve déjà une poignée d'apps (en anglais) prêtes à l'emploi dans l'App Store, comme oxBlocks et CB1 Blockly.

avatar nicolhack | 

Ca ressemble bigrement à du scratch, non?

avatar awk | 

la comparaison avec swift playground est impressionnante.

c'est aussi sexy que les résultats d'une analyse d'urine

rien à dire cela donne une terrible envie de sortir des préjugés et de se lancer à font dans la programmation

Apple a vraiment prix le défi au sérieux et produits une app digne de l'héritage des grands pédagogues de la programmation tel le regretté Seymour Paper qui vient de nous quitter :-(

avatar reborn | 

@awk :
Bah c'est rigolo non c'est comme des legos ça s'assemble :)

avatar awk | 

@reborn :
Comment dire ça ?

Vilain, pas beau, caca

ça résume bien en fait

avatar reborn | 

@awk :
Oui fausse bonne idée, mais l'intention est bonne

avatar awk | 

@reborn :
Des objectifs aussi important ne supportent pas la médiocrité, la barre des exigences ne peut qu'être haut placé.

Si non c'est totalement inutile:-(

Je réagis avec force car ce sont des questions qui me tiennent vraiment à cœur

avatar Ast2001 | 

C'est du scratch. Ce sont des travaux du MIT sur un langage graphique sous forme de boîtes qui s'imbriquent et sur c'est très inspiré des travaux de Paper sur Logo. Et c'est au programme de l'éducation nationale (mon plus petit qui est en 5ème a des cours de scratch à son programme).

Accessoirement on trouve maintenant des interfaces en scratch pour par exemple la programmation de systèmes embarqués.

avatar heret | 

@awk
Apple a vraiment prix le défi au sérieux

Non non, XCode est gratuit...

avatar Theketchupman | 

On dirait tellement un c/c de Scratch...

avatar IGerard | 

Ça c'est sexy... Putain !!! Ils n'ont pas peur !!!

avatar bonnepoire | 

Il y avait urgence. Apple l'a fait, il faut qu'ils suivent.

avatar iPoivre | 

Sur son site, le projet est présenté comme une librairie et un point de départ.

Il doit servir à fabriquer des apps qui elles serviront à apprendre la programmation.

Du coup je trouve l'idée assez bonne. Vu que le projet est open-source, des contributeurs peuvent ajouter des langages et des logiques à la librairie, les exercices et le design étant réalisés par les développeurs qui souhaitent l'exploiter.

avatar awk | 

@iPoivre :
Ok je n'avais pas été assez loin, erreur de feignant :-)

Ça change pas mal de choses effectivement

avatar iPoivre | 

@awk :
Il faut dire aussi que l'article est assez mal tourné, ce qui n'est pas habituel sur MacG, on peut le mettre sur le compte de l'heure tardive.

En tous cas l'approche est intéressante, et complètement différente de celle d'Apple, à voir si les développeurs suivent et proposent des applications intéressantes.

avatar awk | 

@iPoivre :
Le gros soucis sur des approche de ce type c'est sue le travail conceptuel de haut niveau est très loin d'être dans les cordes de bien des dev.

Et que ceux dans les universités qui travaillent sur ces questions ne rentre que rarement dans les enjeux de design, d'ergonomie et d'XP.

L'ensemble des savoir-faire nécessaire à se type de projet sont très difficile à réunir.

C'est pour ça qu'il me semble important de saluer les moyens qu'à mis Apple sur Swift Playground

avatar iPoivre | 

@awk :
Je suis complètement d'accord avec toi, et Apple a réussi avec brio à réunir toutes ces compétences.

Mais l'avantage d'un projet comme celui ci, c'est que même si les applications qui en sortent ne seront pas forcément jolies ou complètes, elles peuvent faire sortir de nouvelles technique et de nouvelles approches.

Je pense que cela ne peut être que bénéfique et peut servir justement aux entreprises, comme Apple, qui sont prêtes à mettre les moyens de sortir des applications prêtes à être utilisés au sein d'écoles ou de formations.

avatar occam | 

@iPoivre :

Comme j'utilise souvent l'environnement NetLogo (superbe !) sur Mac/Win pour des simulations, qu'il me manque sur iOS, et que je m'étais intéressé à « Blockly vs Scratch » à la lecture de ce compte-rendu
https://devschoolblog.wordpress.com/2014/09/24/blockly-versus-scratch-an...
j'ai pensé que Blockly méritait une seconde chance.
Erreur. Encore 2h de vie gaspillées. Aurais mieux fait de rattraper un peu de sommeil.

Il faudrait revoir ce qu'ont fait concrètement Seymour Papert, Cynthia Solomon, Harold Abelson, Andrea Di Sessa, Marvin Minsky et ses innombrables élèves, etc.,
http://logothings.wikispaces.com
ainsi que les travaux d'Alan Kay et Co. (dans une direction légèrement différente), pour comprendre quelle est l'erreur fondamentale de Blockly :
IL NE S'AGIT PAS D'ENSEIGNER LA PROGRAMMATION AUX ENFANTS.
Il ne s'agit pas d'ENSEIGNER la PROGRAMMATION.

Peut-être devrais-je programmer un bot qui rattache cette phrase à chaque commentaire pendant le restant de la journée, afin que chacun le saisisse.

Il s'agit de laisser les enfants découvrir la force de la pensée algorithmique, et d'inventer la programmation en conséquence.

Déjà, je n'aime pas beaucoup Scratch. Mais Blockly, laid, beau ou indifférent, est un ratage conceptuel de premier ordre. Oui, des gamins apprendront à programmer avec ça. Après tout, ils s'empreignent de n'importe quoi. NON, ce n'est pas ce qu'il leur faut. L'enjeu n'est d'apprendre à encastrer des blocs, mais d'apprendre à inventer tout en s'observant, en formalisant, en apprenant à maîtriser sa pensée. Toute une autre vision de l'enfance, de l'apprentissage, du développement mental.

Blockly est peut-être le "Kiri des programmateurs en culottes courtes". C'est seulement quand on se rend compte de tout ce qu'il y a derrière, de tout ce que cela implique, qu'on réalise pleinement l'horreur d'un tel constat.

avatar iPoivre | 

@occam :
Je suis d'accord avec toi, mon apprentissage de la programmation a commencé par l'écriture d'algorithmes simples sur papier, à l'aide de phrases en français pour ne pas être bloqué à un langage particulier.

Ces outils peuvent aussi servir à cette forme d'apprentissage, s'ils sont bien réalisés.

avatar ovea | 

@iPoivre :
«… le mettre sur le compte de l'heure tardive.»

Dans le style radio «Maurice, c'est la nuit…»
«…qui est tu ?»

C'est un des excellent exemples du principe d'équivalence entre code et interface graphique (houuu…) de programmation à l'âge cybernétique

– l'autre jour en regardant par la fenêtre, j'ai pu concevoir … la quantité de porte «ovea» pour le programme de ma journée

avatar pacos95 | 

C'est Scratch quoi !

avatar JLG01 | 

Ceci me rappelle une certaine tortue des années 80.
Bizarre.

avatar Ast2001 | 

Ca vaut dire quoi bizarre ? Blocky hérite de scratch créé au MIT à partir (entre autres) des travaux de Paper sur Logo.

avatar JLG01 | 

la bizarrerie est ce retour dans le passé, cette propension à réinventer ce qui existe depuis de lustres en en changeant juste la couleur.

avatar jojo5757 | 

Sur Domoticz on peut faire des trucs sympa (interaction avec des capteurs) de manière simple en blockly.Mais dès que c'est un peu compliqué bof. Mais pour des trucs simple ça marche très bien et c'est facile sans se casser la nenette

avatar thebarty | 

Ça me rappelle un peu le pas tres promu et pourtant génial Quartz Composer, qui est un régal quand on ne veut pas se prendre la tête...

avatar JLG01 | 

J'ai fait cela avec du basic dans les années 80.
Ou est l'innovation pédagogique?

avatar heret | 

Dans le même ordre d'idée, dans le manuel de ma TI 57 achetée en 79, les explications étaient plus terre-à-terre mais on comprenait bien le principe de la programmation, à savoir enregistrer une séquence d'opérations telles qu'on pouvait les taper au clavier pour les rejouer plus tard. Ici il y a un niveau d’abstraction et je ne suis pas sûr que les jeunes têtes blondes comprennent bien ce qui est caché derrière telle ou telle forme.

avatar EBLIS | 

Il y a quelques mois j'ai envoyé un mail à la rédac au sujet de Google Bloks, on dirait que Blockly en est la version numérique.

CONNEXION UTILISATEUR