Tim Sweeney : les 30 % des app stores sont comme un « parasite »

Florian Innocente |

Les 30 % que les app stores réclament aux développeurs sur la vente de leurs logiciels sont une forme de parasites. C'est en ces termes que Tim Sweeney a décrit cette ponction obligatoire d'Apple et Google. Le patron de l'éditeur Epic Games, créateur du moteur 3D Unreal Engine et de la série Infinity Blade sur mobile, n'a pas mâché ses mots lors de la conférence Devcom de Cologne.

Ce n'est pas Apple en particulier qui était dans son collimateur, mais le taux de cette ponction qui est devenue la norme sur les boutiques d'apps. 30 %, c'est trop et inexplicable, assène Sweeney : « le système est particulièrement injuste actuellement. Ces app stores prélèvent 30 % de votre chiffre d'affaires pour leur distribution… C'est curieux car MasterCard, Visa et d'autres sociétés qui assurent des transactions prennent 2 à 3 % ».

Il n'est pas anormal qu'il y ait prélèvement, convient Sweeney, mais pas à ce niveau : « il y a les serveurs, le service auprès des clients et d'autres coûts mais il est très pénible de constater que ces app stores dépensent 5 à 6 % de leurs revenus pour leur fonctionnement. [Les distributeurs] empochent donc une forte proportion de ces chiffres d'affaires — et ils ne font pas grand-chose pour nous aider ».

Chaque fois que la critique refait surface, Apple la repousse en citant les montants versés aux développeurs dans leur ensemble. Une situation globale satisfaisante — 70 milliards de dollars depuis la création de l'App Store — mais qui ne traduit pas forcément la réalité de nombreux petits éditeurs.

L'évolution du marché fait qu'il est extrêmement difficile pour les apps de se faire voir alors que de nouvelles sortent quotidiennement, explique Sweeney : « de nos jours, les classements sont entièrement dominés par quelques jeux avec des budgets marketing de 100 millions de dollars. Il n'y a plus véritablement de place pour les développeurs ordinaires qui voudraient entrer dans cette compétition ».

Sur cette critique, l'App Store d'iOS 11 marque une importante évolution. Il offrira du contenu éditorial régulier qui présentera des éditeurs et développeurs, leur travail et leurs apps à la manière d'un reportage. Tout est question ensuite de choix des personnes et des logiciels mis en avant, que cela ne se limite pas à de la promotion de titres évidents ou de suites de titres ultra populaires mais permette la découverte de petites perles moins connues.

Les premiers reportages sur des développeurs dans l'App Store d'iOS 11

Ne pouvant lutter à armes égales, continue Sweeney, ces développeurs sont obligés d'acheter des utilisateurs pour leurs apps via Facebook, Twitter ou Google. « Les sociétés payent quelque chose comme 3 $ par installation pour que les utilisateurs installent un jeu gratuit, c'est n'importe quoi ».

La mécanique pour que les éditeurs et les joueurs se rencontrent est cassée, estime le patron d'Epic Games, et d'appeler à un sursaut : « on ne devrait pas accepter ce statu quo. On devrait être en colère et l'on devrait être constamment à la recherche d'autres solutions et de nouveaux moyens de toucher les joueurs ».

avatar Morad Belkadi | 

Sa réaction est quand même culottée ! Apple et Google ouvrent les portes de leur store à des développeurs qui peuvent vendre leur logiciel à des centaines de millions de clients. Apple assure l’hébergement mais aussi la promotion des apps, alors 30% ce n’est pas énorme comme monnaie d’échange. Combien de petits éditeurs ont pu faire des buzz lors de leur apparition dans les app store.

avatar RyDroid | 

Ça ne justifie nullement qu'Apple empêche l'installation hors de son AppStore et empêche donc la concurrence de distributions d'applications pour iOS. Sur Android, même sur les Nexus et les Pixel, on peut installer une application qui ne vient pas du Google Play Store (téléchargement via le navigateur web, F-Droid, etc). De plus, avec son AppStore comme seul porte d'entrée sur iOS et donc sur les iPrisons d'Apple (puisque l'OS ne peut être remplacé), la censure d'Apple est d'autant plus problématique.
http://www.nicola-spanti.info/fr/documents/articles/computing/mine/you-s...

avatar Florent Morin | 

Et combien prennent Sony, Microsoft et Nintendo ?

avatar RyDroid | 

Combien coûte financièrement de partager une application même lourde via BitTorrent ? 0 (ou presque). Apple (sur les appareils sous iOS), Sony (sur les PlayStation), Microsoft (sur les XBox et Windows 10 S), et Nintendo se sont accordés le monopole de l'installation d'applications, grâce à leurs pouvoirs injustes sur des appareils que les gens ont acheté. Ils prennent bien plus que de l'argent, ils prennent la liberté.
https://www.gnu.org/philosophy/loyal-computers.fr.html
https://data.passageenseine.org/2016/webm/stallman.webm

avatar vlsf1 | 

C'est un peu exagéré... Apple et Google se chargent de l'hébergement, du téléchargement et d'une partie du marketing (ce qui va s'améliorer avec l'App Store revu dans iOS11), ça fait aussi faire de belles économies. Evidemment ils se prennent une marge très confortable sur ça... Mais ce n'est pas qu'une dîme, c'est un vrai service.

Après c'est sûr qu'Apple et Google resteraient sûrement bénéficiaires avec une part plus faible des revenus, mais ce système, ça marcherait comment ? Les gros écraseraient encore plus les petits développeurs...

avatar Zefram | 

Perso je suis d'accord avec lui, 30% c'est abusé.
La dernière fois que Tim Cook a fait son "one more thing", je pensais que c'était pour annoncer aux développeurs qu'il baisserait la ponction d'Apple à 25 %. Mais non c'était pour présenter Apple Music ?

avatar benooo8888 | 

Et pourquoi pas un pourcentage variable ? En fonction du revenu de l'appli et qui pourrait être (soyons fous) gratuit pour les toutes petites boîtes qui se lancent dans l'aventure....

avatar XiliX | 

@benooo8888

Les boîtes qui se lancent dans l'aventure, il vaut mieux adopter le système pub.
Comme ça l'appli est gratuite... 30% de gratuit, reste 0%

avatar Henri_MTL | 

@XiliX: Bien vu... Mais Apple serait bien capable de demander 30% des revenus issus de la pub affichée dans l'app gratuite :)

avatar XiliX | 

@Henri_MTL

Honnêtement c'est l'inconnu.
Mais Apple serait bien capable ?

avatar colossus928 | 

@benooo8888

Pour qui il n'y aurait pas de ponction, est ce que ces dev afficherait l'appli 30% moins cher ?
Ma réaction typiquement française je le reconnais.

avatar Lestat1886 | 

Enlever cette taxe et tous les "problèmes" qu'il cite vont disparaître comme par magie ??‍♂️

avatar joff3333 | 

Et en plus Apple leur fournit les outils : métal , métal 2..

avatar RyDroid | 

Et eux les applications. Sans applications, ou de moins bonne facture à cause de moins d'outils ou d'outils de moindre qualité, les appareils sous iOS se vendraient bien moins bien, Apple ne fait pas cela par charité.

avatar Pyjamane | 

Ha... le beurre, l'argent du beurre... et le reste aussi.
S'il est si fort que ça le gars, qu'il se prive des revenus que lui génère Apple... seulement il n'en a pas le courage (il n'est pas fou).

On ne compte plus dans le commerce les sociétés qui ont voulu squeezer les distributeurs (et qui sont revenues la queue entre les jambes, car c'est un vrai métier et que ça se paye, que ce soit pour des petits pois, des jeux de société, des chaussures, ou des logiciels informatiques).
Et idem pour les idiots qui souhaitent les remplacer par Kickstarter.....

avatar RyDroid | 

> les sociétés qui ont voulu squeezer les distributeurs

Tu "squeezes" comment le distributeur sur iOS ?

avatar lome_bbrr | 

Sur iOS c'est surtout un problème puisqu'il n'y a qu'un seul "app store" (sur android on a par ex ce lui d'Amazon, ...).
et là je vois les 30% comme un abus, puisque pas de concurrence.

30% me semble exagéré
OK l'App Store est un service, mais il ne faut pas oublier non plus que sans appli un OS mobile ne vaut rien! on l'a vu avec Windows Phone..
Donc dire que Apple est "gentil" de ne prendre que 30% 'est plus que gonflé. Apple a autant besoin d'eux.

je suis bien d'accord avec les dév. Surtout que 30% du CA , ça fait combien de bénéfices en moins?

avatar Hideyasu | 

@lome_bbrr

Enfin on peut aussi dire que dans google ou Apple les développeurs n'auraient jamais rien vendu. Ça marche dans les 2 sens.
30% ça fait à la fois beaucoup mais ça peut aussi être resonnable vu la quantité de clients que ça amène.
20% me paraîtrait plus juste, mais 2 ou 3% laisse moi rire.

Plus les problèmes qu'il évoque ne sont pas vraiment lié à cette taxe de 30%. Le fait que les gros éditeurs ont de l'argent pour le marketing, c'est comme ça dans tout les secteurs et toutes les industries. L'épicier du coin a le même problème avec carrefour.

avatar lome_bbrr | 

on peut dire ça oui. chaque partie a besoin de l'autre.
je ne connais pas les prix mais 30% me parait confiscatoire.
peut être autour des 20..
on ne peut pas connaitre les chiffres. Mais il me semble que Apple encaisse bien plus qu'il n'en faut pour être rentable. On connait bien comment fonctionne la pomme... (c'est très bien pour eux, moins pour les gens qui bossent avec eux).

avatar Bigdidou | 

@lome_bbrr

« je ne connais pas les prix mais 30% me parait confiscatoire. »

Confiscatoire de quoi ?
Apple n’impose pas le prix des apps.
Le développeur est toujours libre de reporter les 30% dans le prix l’app et de le faire supporter par le client.
Je doute que beaucoup de clients renoncent à l’achat d’une app parce q’elle coute 1,3 euro au lieu de 1 ou 6,5 au lieu de 5.
Après, si ça rend son app plus chère que les autres équivalentes, il en vendra moins, mais ça, c’est pas le problème des 30%, c’est celui d’une très grande concurrence sur l’AppStore avec des développeurs qui cassent les orix et bradent leur travail.

avatar Arcetnathon | 

@Bigdidou

Je pense que le monsieur voyait plus grand. 30% d une appli a 1-2€, ca fait pas grand chose mais la quantité de travail et le budget sont en rapport avec cette tarification.

Lui je pense parle de jeux videos a 40€ et plus. La 30% c est meme pas envisageable. L'Appstore (et le playstore par la meme occasion) se coupe volontairement de plus grosses productions.

avatar lome_bbrr | 

effectivement :)

avatar melaure | 

Et c'est aussi aux consommateurs de réfléchir un peu. Perso c'est achat systématique chez l'éditeur si c'est possible. Je ne supporte plus qu'Apple essaye de taxer tout et tout le monde de manière systématique. Déjà qu'on paye le matos à prix de voleurs !!!

Et souvent le prix éditeur est le même que sur l'App Store. Alors à moins d'être un fanboy, soutenons les éditeurs au lieu de cette boite qui est déjà tellement gavé de pognon, qu'elle ne sait plus quoi en faire à part empiler ...

Et quand Apple aura verrouillé le Mac sur le MacAppStore comme c'est le cas pour iOS, ils iront se faire v... Fin de l'aventure ! Ce ne sera plus qu'une plateforme de pigeons.

avatar Bigdidou | 

@melaure

« Alors à moins d'être un fanboy, soutenons les éditeurs au lieu de cette boite qui est déjà tellement gavé de pognon, qu'elle ne sait plus quoi en faire à part empiler ... »
Surtout qu’il n’est pas exceptionnel que les applications dispos via l’AppleStore soient tronquées de certaines fonctions par rapport à la version vendue directement sur le site de l’éditeur (pour raison du respect du bac à sable, en particulier).

avatar Dodo8 | 

@lome_bbrr

Quel abus ? Quelle concurrence ? Y a même pas de marché.

avatar lome_bbrr | 

pas de marché?
pas de concurence oui. Si iOS était en position dominante niveau OS mobile je pense que certains ne seraient pas de cet avis

avatar Aldwyr | 

@lome_bbrr

Non, personne ne pourrai rien dire. Meme si Apple venait à être à la place d'android, c'est-à-dire 90% des PDM, il n'y aurai aucun abus de position étant donné que Apple ne vent que ses produits avec SES logiciels. Il ne laisse rien au autre et il est en droit de faire ce qu'il veut avec.

avatar RyDroid | 

> Il ne laisse rien au autre et il est en droit de faire ce qu'il veut avec.

C'est de l'empêchement de concurrence. Il y a des lois anti-trusts (qui pourraient être créés si elles n'existaient pas) et elles peuvent permettre le démantèlement.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Sherman_Antitrust_Act
Apple est juridiquement inférieur aux États, et tant mieux, même si c'est moins vrai avec des tribunaux privés pouvant condamner les États (comme l'ISDS du TAFTA) (jusqu'à l'abolition de ce pouvoir anti-démocratique de la petite caste oligarchique des plus grosses rapaces économiques).

De plus, pourquoi les gens ne seraient pas libres de faire ce qu'ils veulent des objets qu'ils ont acheté ?

avatar XiliX | 

@lome_bbrr

Tu peux essayer de voir ocombien ça coûte une location d'un serveur, d'un espace et d'une garantie de disponibilité du serveur.
Tu verras que ça va te revenir beaucoup plus cher. Ou alors, pour rattraper le retour d'investissement, il faudra vendre plus cher les app.
Il faut penser aussi les jours où tu ne vends rien... il faut quand même payer toutes ces locations.

Tu peux aussi monter un serveur chez toi.

avatar lome_bbrr | 

et si Apple prenait admettons "seulement" 20%. Ca ne marcherait pas?
on connait un peu les belles marges d'Apple, on s'imagine que Si ils prennent 30%, à 15 ils sont déjà bien gagnant.

avatar Aldwyr | 

@lome_bbrr

Non, ils sont loin d'être gagnant. Construire un data center, ça chiffre en centaine de millions.
L'alimentation en électricité, sur l'année, c'est en millions.
Le refroidissement continue aussi.
Le personnel pour gérer en cas de problème aussi.

avatar marenostrum | 

le gars qui parle connait mieux que toi les data center et tout le tralala qui les accompagne. ce n'est pas un commentateur anonyme. il sait de quoi il parle.

avatar pommedor | 

"Tu verras que ça va te revenir beaucoup plus cher."

Entre celui qui commande 1 unique serveur et celui qui en prend pour 100 000 unités, yen a un qui va pouvoir négocier le prix. Forcément que l'un paye plus cher que l'autre.

avatar RyDroid | 

Rien n'oblige à utiliser une infrastructure centralisée, une technologie comme BitTorrent peut être utilisée pour réduire significativement les coûts (par rapport à une infrastructure centralisée).

avatar XiliX | 

@RyDroid

Le problème avec l'infra BitTorrent ou torrent de manière générale, est qu'au milieu de la chaîne, on peut remplacer les binaires par une version vérolée ni vue ni connue.

avatar sachouba | 

@XiliX :
Il n'est pas difficile d'implémenter une vérification de hash (sha1, md5...) pour vérifier si le fichier téléchargé est bien le fichier original.

avatar RyDroid | 

+1 pour le hash.
On peut aussi faire de la signature numérique (par exemple avec GnuPG) (comme le fait APT de Debian).

avatar harisson | 

Il a raison, c'est un chiffre un peu trop arbitraire et trop rigide le mieux, selon moi serait de le fixer de façon multicritères (année de mise à dispo, nb de téléchargements, CA, ...). En plus sur le Mac App Store, c'est bien trop cher vu la pdm globale du Mac.

avatar XiliX | 

C'est sûr que 30% tout seul comme ça sans chiffre de référence, ça peut parraitre énorme...
Il faudra qu'il m'explique, 30% d'une app vendu 1€ ça fait à peine 0.30€.
Mais je ne pense pas que 0.30€ ça paye l'infra... surtout qu'il existe énormément d'app gratuites

Et puis est-ce qu'il pense qu'il vend des apps tous les jours ? je ne pense pas. Donc pendant cette période de non vente, l'infrastructure est quand même là...

Il me semble que Apple avait expliqué que sur les 30%, Apple ne gagne que 1-2 cts en moyenne, même pas 1%

"« Les sociétés payent quelque chose comme 3 $ par installation pour que les utilisateurs installent un jeu gratuit, c'est n'importe quoi »."

HAH ??? je ne suis peut-être pas bon en math, mais 30% de gratuit pour moi ça fait toujours $0 pour l'hébergeur. Comment il a pu trouver $3

avatar Rez2a | 

@XiliX

Et que dire des applis qui vendent des abonnements à 10, 20 ou 30€ sur lesquels Apple ponctionne 3, 6 et 9€ ? Ça vous semble justifié là aussi en terme de frais d'infrastructure ?

avatar Hideyasu | 

@Rez2a

Apple est passé à 10% sur les abonnements justement, ca doit dater de cette année il me semble.

avatar sachouba | 

@Hideyasu :
Non, il me semble qu'Apple est passée à 15% au bout d'un an d'abonnement, 30% la première année.
Je doute que beaucoup des abonnés le restent plus d'un an sans résilier.

avatar Hideyasu | 

@sachouba

Pas sur pour les abonnements Spotify, mais oui ils pourraient passer à 10% directement sur les abonnements

avatar XiliX | 

@Rez2a

Non... là c'est moins justifié.

Mais on parlait ici du prix de vente non ?

avatar lome_bbrr | 

Apple a gagné 21,4 milliards $ grâce à l'Apple Store (chiffre 2016)
https://www.igen.fr/app-store/2016/08/apple-gagne-214-milliards-de-dolla...

apparu en juillet 2008, jusqu'à 2016, soit 8 ans, ça faisait environ 2.6 Milliards $ par an.

Combien coûterait tout ce qui fait fonctionner l'App Store par an ?

avatar Hideyasu | 

@lome_bbrr

Je sais pas combien ca coûte pour Apple, mais entre Xcode qui reste abordable, et les datacenter (parce que la synchro iCloud des apps est aussi offerte pendant toute la durée d'utilisation de l'app), ca doit pas être donné non plus

avatar RyDroid | 

> Xcode qui reste abordable

Il ne faut pas compter que le logiciel, puisqu'il ne fonctionne que sur OS X / macOS qui n'est supporté officiellement que sur les Mac qui sont loin d'être abordables. De plus, c'est dans l'intérêt d'Apple d'avoir des applications puisque sans les appareils sous iOS seraient bien moins désirés.

avatar vache folle | 

@XiliX

"HAH ??? je ne suis peut-être pas bon en math, mais 30% de gratuit pour moi ça fait toujours $0 pour l'hébergeur. Comment il a pu trouver $3"

Lire ET comprendre
"Ne pouvant lutter à armes égales, continue Sweeney, ces développeurs sont obligés d'acheter des utilisateurs pour leurs apps via Facebook, Twitter ou Google. « Les sociétés payent quelque chose comme 3 $ par installation pour que les utilisateurs installent un jeu gratuit, c'est n'importe quoi »."

Ce sont les développer qui paient des gens de leur poche pour télécharger une application gratuite.

avatar XiliX | 

@vache folle

"Ce sont les développer qui paient des gens de leur poche pour télécharger une application gratuite."

Et ça change quoi avec les 30% prélever pour chaque achat d'une application gratuite pour l'hébergeur ?

avatar 2DSP | 

La marge de l'App Store et du Play Store n'avait pas été revue à la baisse? Il me semble que c'est 30% la première année et 15% ensuite chez Apple. Google c'est soit la même chose, soit 15% dès le départ.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR