Premières « actions » de Google Assistant disponibles en France

Stéphane Moussie |

Plusieurs « actions » sont maintenant disponibles dans Google Assistant en France. Ces actions sont des intégrations de services tiers. AccorHotels, Akinator, Busuu, ELLE horoscope, L’Équipe, Namatata, Plume Labs et Voyages-sncf.com sont les premiers à tirer parti de cette possibilité.

À l’inverse des intégrations d’apps à Siri, les actions de Google Assistant fonctionnent sans avoir à installer d’application supplémentaire. Tout passe par les serveurs et il faut donc être connecté.

Pour utiliser les actions, il faut lancer Google Assistant et prononcer « Parler avec nom du service ». C’est alors le service en question qui prend le relais, et ça s’entend immédiatement car ce n’est pas la même synthèse vocale que Google Assistant. Les actions diffèrent selon les services :

  • AccorHotels : informations pratiques sur les établissements AccorHotels
  • Akinator : jeu qui devine à quel personnage vous pensez
  • Busuu : apprentissage de l’anglais et de l’espagnol
  • ELLE horoscope : horoscope
  • L’Équipe : Le JT L’Équipe, quizz sportif et L’Histoire sportive du Jour
  • Namatata : méditation
  • Plume Labs : information sur la pollution de votre ville
  • Voyages-sncf.com : horaires et prix des billets de train

Les actions permettent en fin de compte d'obtenir des informations plus spécialisées que ce que fournit l'assistant de Google par défaut. Mais il faut donc penser à invoquer le service adéquat au départ. Google Assistant n'ira pas extraire tout seul une réponse qui se trouve dans une action AccorHotels ou autre.

Les actions sont disponibles sur toutes les plateformes où Google Assistant est présent : Android, iOS et Google Home. D’autres services, dont Sephora, s’ajouteront prochainement. Les développeurs qui veulent créer leurs actions trouveront toutes les informations sur ce site.

Pour aller plus loin :
avatar Anakin | 

Je me demande, pourquoi appelles-t-on ça une IA. Il n'y a rien d'intelligence la ddans.

avatar byte_order | 

Ben cela s'appelle pas une IA mais des "actions", ici gérer par des tiers, via la plateforme de Google Assistant, qui elle offre d'autres actions intégrées bien à elle dont pas mal s'appuient sur des IA.

Rien n'interdit aux actions "tierces" de s'appuyer sur de l'IA pour réagir, mais visiblement c'est pas franchement le cas encore, on est plus dans du bot habituel comme on en voit sur les messageries instantanées.

avatar Ze_misanthrope | 

Bien ou as tu vu IA dans l'article ?

IA c'est quand tu demandes quel est l'âge du président des états Unis, il doit y avoir une analyse pour deviner la structure de ta phrase, quel mot est un verbe, deviner qu'il y a deux questions dans une...

Bref un simple algorithme linéaire ne peut pas y arriver

CONNEXION UTILISATEUR