Google Maps toujours plus proche de soi

Mickaël Bazoge |

La réalité augmentée a-t-elle le potentiel de devenir la prochaine « killer feature » de Google Maps ? Ça n'a rien d'impossible, à en croire la démonstration réalisée par le moteur de recherche durant le keynote de Google I/O. Cette nouvelle fonction de navigation assistée affiche sur l'écran l'environnement de l'utilisateur, sur lequel se superposent des informations d'itinéraires accompagnées des points d'intérêt tout proches (lire aussi Pourquoi Apple n’a toujours pas intégré Street View dans Plans).

C'est rudement bien fichu mais malheureusement Google n'a donné aucune précision sur sa disponibilité. Si elle sort un jour… D'autres nouveautés seront elles proposées dans les prochaines semaines, à l'instar du futur onglet Découvrir qui affichera les endroits les plus proches pour manger et faire une activité. Le tout avec une forte dose d'intelligence artificielle, d'algorithme maison et de suggestions d'experts.

Une nouveauté amusante (ou effrayante, c'est selon), c'est le score donné sous forme de pourcentage quand on touche le nom d'un restaurant ou d'un bar. Il tentera de quantifier combien on est susceptible d'apprécier les lieux (oui, ça parait un peu bizarre). Là aussi, des technologies d'apprentissage automatique sont à l'œuvre, alimentées par les endroits où on a ses habitudes.

Parmi les autres fonctions qui feront leur apparition dans quelques temps : la possibilité de créer des groupes. On peut ajouter des contacts à un endroit (un restaurant, par exemple), et le groupe peut voter pour choisir tel ou tel lieu. Google Maps se chargera de faire la réservation.

Un onglet Pour vous regroupera les endroits que l'utilisateur aimerait visiter. Il sera possible de s'abonner à des lieux pour être prévenu des nouveautés (comme un nouveau cocktail dans son bar favori).

avatar laurentqc | 

Pas certain que Google utilise Keynote pour ses présentations..
Sinon, très bon article !

avatar povpom | 

Il y avait une fonction en lien avec Street View il y’a ... 5 ans ? Elle faisait exactement la même chose.
Exemple concret : je me ballade dans une rue, je ne connais pas le nom de l’église là-bas, je pointe, oh la Sagrada Familia !
Où est passée cette fonction ?

avatar Mamdadou | 

@povpom

Elle a été supprimé pour faire place à Google Lens.

avatar povpom | 

@Mamdadou

Lol

avatar radeon | 

À mon avis il faudra révolutionner les batteries pour utiliser ça au quotidien ça doit bouffer autant d'énergie que pokémon go

avatar Crkm | 

Haha, y’a quelques ingénieurs chez Apple qui doivent pleurer en voyant ce que Google arrive à faire. Il doit y en avoir un paquet qui doivent avoir envie de se tirer de cette boîte de quinquagénaires en fin de carrière, dépourvus de motivation.

“D'autres nouveautés seront elles proposées dans les prochaines semaines, à l'instar du futur onglet Découvrir qui affichera les endroits les plus proches pour manger et faire une activité“
Euh…ça fait quelques semaines que c’est déjà dispo chez moi 🤨

avatar AppleDomoAdepte | 

Toutes ces nouveautés Google sont sidérantes.
Quand une entreprise apporte gratuitement de telles solutions, on en revient au basique, nous sommes un produit pour eux et leur connaissance de qui nous sommes, de notre entourage, de ce que nous consommons, de ce que nous pensons ferait pâlir d’envie n’importe que gouvernement totalitaire.
Quand je pense que l’on parle d´Orwell pour la Chine qui systématise la reconnaissance faciale, là, on va bien plus loin sans limite à une population et sans réelle gouvernance ou contrepouvoir pour piloter tout ce cirque.
Autant, j’adore les geeckeries, les produits à la pomme, etc., autant je trouve cet avenir flippant.
J’espère franchement que la RGPD va nous protéger (en Europe) de Google et de l’inconscience de ses clients.

avatar marenostrum | 

C’est comme si tu allais chez ton docteur qui connaît tout de toi. Et puis la majorité des gens ont des vies sans histoire pour ne pas dire inintéressantes, sans le moindre intérêt même pour Google, qui veut faire croire aux annonceurs de publicité que sont des consommateurs potentiels pour bien les arnaquer.

avatar AppleDomoAdepte | 

@marenostrum

Je crois que tu sous-estimes l’impact de l’analyse de ces profils
1 - tu fais face à un big brother sans contrôle
2 - tu es progressivement privé de choix à défaut de libre choix (rien que le moteur de recherche Google te trie les infos renvoyées en fonction de tes intérêts actuels)
3 - potentiellement, ton profil ne sert pas uniquement à des fins publicitaires, il peut aussi être utilisé pour influencer ta pensée (voir ton vote comme pour Facebook)
4 - tu communiques aussi des infos sur ta liste de contacts (et eux n’ont peut-être rien demandé)

Les datas sont le bien le plus précieux du XXI siècles et Google en fait le business.
Ce qui est significatif, c’est qu’à part en Europe avec la RGPD, rien n’est mis en place pour encadrer ces activités...

avatar Adrienhb | 

@marenostrum

Même une vie inintéressante consomme et vote.

avatar horizon | 

@marenostrum

Aucun geste n’est sans intérêt pour Google

avatar Mamdadou | 

@AppleDomoAdepte

Sauf que ce qui n'a pas été écrit par MacG, c'est que Google restreindra les données analysées et commencera à faire payer ses API aux développeurs.

avatar AppleDomoAdepte | 

@Mamdadou

Je ne vois pas le rapport avec le fait de faire payer les développeurs ?
La restriction d’utilisation confirme à l’inverse l’étendue des données collectées

J’imagine les réactions face à un gouvernement qui diraient qu’il allait donner un outil sympa mais permettant de localiser tout le monde en permanence, de connaître les goûts et couleur de chacun, de lire ses correspondances, de connaître les amis et sympathies de chaque utilisateur, ...

Google a déjà le pouvoir financier d’un état mais avec une gouvernance inconnue des uns et des autres. C’est quand même assez flippant quant on prend le temps d’y réfléchir.

Le fait que le Patriot Act permet déjà à l’état américain d’accéder à toutes les infos stockées sur les serveurs basés aux US peut aussi inquiéter...

Enfin, on entend jamais le FBI ou autre se plaindre d’une restriction imposée par Google sur ces mêmes données.

Sans verser dans la parano, il manque qd même des gardes-fous pour nos Gafa (j’y inclue Apple dont la gouvernance peut changer du jour au lendemain)

avatar Sgt. Pepper | 

@AppleDomoAdepte

Oui et aussi l’inverse.

Google est un ogre insatiable qui a besoin de plus en plus de Data privée pour sa croissance .
Le mot IA est magique mais bidon: c’est juste une utilisation algorithmique, massive et croisée de toutes les données privée.

Mais aux pieds d’argile :
l’EU a déjà mis des restrictions
et si une prochaine législation interdit à Google ces pratiques , il ne restera plus rien de ces « merveilleux » services.

avatar Malum | 

Euh, cela n’a pas déjà été montré il y a un 9 mois par Apple et des applications tierces avec l’IA et la RA ? Et ici même sur MacG ?

avatar en ballade | 

@Malum

Comparer la solution Google maps à Appl€ plans....sérieusement ?

avatar Adrienhb | 

C'est dommage que vous ne parliez pas des nouvelles conditions tarifaires de Google maps qui permet d'entrapercevoir un futur pas très plaisant pour les utilisateurs de ce service.

avatar xDave | 

Tu parles d'utiliser l'API pour son application/site web?

avatar Adrienhb | 

@xDave

Oui.

avatar labonres | 

au lieu de faire tout ça pourquoi il n y a tjs pas la vitesse et limite de vitesse ??

avatar alan1bangkok | 

bien jolies toutes ces feature , mais au final pas certain que les consommateurs les utilises
j’espere meme que non sous peine de devenir les robots sans tete de la vie.
brr , je m’en fou , je serai crevé avant ( ca presse pas non plus ) Enfin bon , je dois me servir de Maps ou Plans 2 fois par an si j’ai pas oublié mes loupes .
HS. Monsieur  , votre clavier , c’est de la merde !

avatar xDave | 

Moi j'aime bien l'idée ...
Cette extermination progressive de l'humain.
Un bon partenariat Uber "faux-positifs"/Google "je marche lobotomisé avec ma VR dans la rue", ça va donner.

Quant à ce flicage et cette prétention de choisir (fortement recommander) pour vous le resto, ça laisse rêveur

avatar serginio | 

La problématique "Big Brother is watching you" est toujours d'actualité. Mais les GAFA ni sont pour rien : ceux sont nous les utilisateurs qui acceptont un services, perçu comme gratuit, en contre partie de la commercialisation légal de nos informations.
Tous ceux qui refusent ce deal doivent soit arrêter d'utiliser ces services ou contacter son député pour qu'il promeuve un model payant: les services Google (sans pubs) pour 10€ par mois en ayant l'obligation pour Google de ne pas vendre ses informations sur ses abonnés.
Qui serai d'accord pour payer cet abonnement ?
Personne dans mon entourage privé ni professionnel.
J'en conclu que l'on est en accord avec le model pseudo-gratuit: le produit c'est nous... avec notre consentement.

avatar lome_bbrr | 

la 1ère photo de l'article me fait penser à (je ne sais plus quelle appli) des Lumia.
On aurait peut être là un brevet Nokia? (ou Microsoft..).

CONNEXION UTILISATEUR