Google encore accusé de tracer les utilisateurs à leur insu

Stéphane Moussie |

L’histoire se répète. En novembre 2017, une enquête révélait que Google enregistrait la position géographique des utilisateurs de smartphones Android y compris quand ceux-ci avaient désactivé le service de localisation. Google s’était alors défendu en indiquant que ces données servaient uniquement à Firebase Cloud Messaging (son service d’envoi de notifications), qu’elles n’étaient pas stockées et qu’il allait cesser cette pratique.

Rebelote huit mois plus tard : l’agence de presse AP souligne que Google enregistre la géolocalisation des utilisateurs même quand ils demandent explicitement que ce ne soit pas le cas, y compris sur iOS.

Vous avez désactivé l’« historique des positions » ? Google peut encore enregistrer votre géolocalisation si l’option « activité sur le web et les applications » est activée.

Dans les paramètres de confidentialité, que ce soit dans l’application Google Maps ou sur le portail Mon compte, Google permet de désactiver l’« historique des positions ». On peut lire sur une page d’assistance que « lorsque vous suspendez l’historique des positions, l’enregistrement des nouvelles informations de localisation est suspendu. »

Or, ce n’est pas complètement le cas. Google continue d’enregistrer la géolocalisation dans le cadre de l’« activité sur le web et les applications », si cette option est activée — et il y a des chances qu’elle le soit vu comment Google la pousse, la rendant nécessaire pour de plus en plus de services, dont Google Assistant.

Interrogée par AP, la firme reste droit dans ses bottes. « Google peut utiliser la géolocalisation de plusieurs manières pour améliorer l’expérience des gens, comme avec l’historique des positions, l’activité sur le web et les apps, ainsi que les services de localisation propre aux appareils, a déclaré un porte-parole. Nous fournissons des explications claires sur ces outils, ainsi que des réglages robustes de telle sorte que les gens puissent les activer et les désactiver, ainsi que supprimer leur historique à n’importe quel moment. »

Informations de géolocalisation enregistrées dans le cadre de l’« activité sur le web et les applications ».

On peut effectivement supprimer les données de géolocalisation enregistrées dans le cadre de l’« activité sur le web et les applications » en se rendant sur la page Mon activité et, contrairement à ce qu’affirme AP, le faire d’un seul coup (cliquez sur «  Supprimer des activités » puis sélectionnez Maps dans les produits).

En fait, Google indique bien qu’activer l’« activité sur le web et les applications » entraîne l’enregistrement de sa position, mais pas partout. C’est le cas sur cette page d’assistance, mais pas dans les réglages de l’application Google Maps, par exemple.

Finalement, l’article d’AP ne révèle pas de technique avancée ni même secrète permettant à Google de tracer continuellement les utilisateurs, il montre simplement qu’en multipliant les réglages, en répétant les incitations et en éparpillant les explications, Google parvient à obtenir ce qu’il veut de l’utilisateur en l’embrouillant.

avatar Malvik2 | 

Oui exactement, le but étant de décourager l’utilisateur en le noyant sous un tas de réglages, et ça marche sans doute très bien. Si ça nous gonfle nous les geeks, alors c’est pas l’utilisateur "moyen" qui va aller tripatouiller dans les tréfonds des paramètres ...

C’est comme ça, Google propose beaucoup de chose gratuitement, mais le prix à payer étant de se faire "pirater" ses donnés confidentiels, comme les lieux où vous rendez. Une sorte de filature virtuelle dont beaucoup s’accommoderont, en troquant leur vie privée contre certes beaucoup de gratuité dans les services de l’écosystème Google.
Moi pas, et oui je préfère tout payer sur iOS, y compris même une sonnerie minable, mais ne pas me sentir fliqué à mon insu.
C’est un avis purement personnel

avatar reborn | 

@Malvik2

Oui exactement, le but étant de décourager l’utilisateur

En effet, j’ai toujours trouver ça bizarre qu’il soit très difficile de naviguer dans ces paramètres. J’en suis arriver à la même conclusion.

Don’t be evil.. 🤷‍♂️

Pour aller plus loin sur ce sujet des interfaces:

https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-le-grand-entretien/20160604.RUE307...

avatar romgiotti | 

@Malvik2

Exactement. Moi ça me dérange pas d’être une statistique que Google vend au plus offrant. Toi, ça ne te dérange pas d’être un pigeon qui fait les choux gras d’Apple, même sur une sonnerie minable. Tout le monde est content.

avatar Fabricio33 | 

@romgiotti

Relis la définition du mot pigeon, et alors tu comprendras que celui qui est dupé c’est toi 😉

avatar Powerdom | 

@romgiotti

J’ai pas bien compris ton histoire de sonnerie et de choux gras. Tu peux expliquer ?

avatar themasck | 

moi ça me dérange que google lise mes mails geocalise ma position par GPS , WIFI et 4G,
m'oblige a me connecter pour voir certaines videos . c'est tous ces intrusions de ma vie privée qui me font rester chez Apple en autre .

avatar Billytyper2 | 

@themasck

Pareil

avatar frankm | 

Malheureusement vous êtes fichés chez Google : il y a bien une de vos connaissances qui vous a enregistré dans ses contacts Gmail (nom, prénom, date de naissance, photo, adresse, téléphone, boulot, etc.)

avatar lepoulpebaleine | 

@Malvik2

« décourager l’utilisateur en le noyant sous un tas de réglages »

Ça me fait violemment penser à VisageLivre !!

avatar Yves SG | 

@Malvik2

C’est exactement ça !

Et régulièrement il me redemande de valider les cg et absolument tout a t’été ré-côché.
J’ai compté plus de 20 clics (en sachant ou aller) pour remettre au minimum.

La bonne nouvelle, c’est que je me suis aperçu très récemment qu’en fait plan me donne des itinéraires et des informations bien plus précises, à la fois que Waze et que Google Maps.
La première fois j’ai cru à du hasard, mais depuis à chaque fois que je vérifie plan est plus précis. De plus, ses temps de trajet, que je trouvais beaucoup trop long, sont maintenant très bien calibrés 😊.
Donc bye-bye Google Maps, et j’utilise Waze au minimum pour vérifier parfois d’il y a des radars...

avatar Novezan | 

Je vous invite à regarder ce documentaire :

Nothing to hide (en français)
https://youtu.be/djbwzEIv7gE

Un des principales problèmes est qu’une majorité de personnes n’a que faire de sa vie privée...

avatar Paquito06 | 

@Novezan

“Je vous invite à regarder ce documentaire :

Nothing to hide (en français)
https://youtu.be/djbwzEIv7gE

Un des principales problèmes est qu’une majorité de personnes n’a que faire de sa vie privée...”

Tout a un prix. Est-ce que c’est le documentaire qui en parle? J’avais lu une étude où certaines populations quantifiaient leur vie privée sur internet à quelques centimes (voire rien quand on offre la possibilité d’avoir accès au net, cf. Facebook en Afrique) alors que d’autres ne vendraient pas leur numéro de tel ou email pour des centaines ou milliers de $. Si demain Google vous fait un chèque de $500, vous lachez votre email? Pour $1,000, vous donnez quoi? La vie privée peut avoir bon dos.

avatar McFlan | 

@Paquito06

"La vie privée peut avoir bon dos."

Pourquoi ? Comme la quasi totalité des droits, elle a une valeur et on peut décider de la céder en partie. A chacun de fixer son prix. Celui qui partage sa photo sur Instagram chaque matin n’aura peut être pas la même exigence que celui qui n’a pas internet (dans quel sens, je ne sais pas)

avatar Paquito06 | 

@McFlan

Il faut remettre ma phrase dans son contexte qui dit pourquoi, sans quoi ce n’est plus pragmatique et peut en decouler ton commentaire. Mais pour l’expliquer en d’autres termes, tout le monde est heureux de jouir de la gratuité des services proposés par Google, et cette même population (naïve?) de brandir la carte de la vie privée lorsqu’on leur dit que Google reccueillent des données.

avatar daffyduuck | 

Et pour ceux qui cherchent un bouquin pour finir l’été (et pour finir le peu de confiance qui restait en Google): « dans la Google du loup ». Livre ultra flippant. Mi-documentaire, mi-fiction d’anticipation. https://www.amazon.fr/dp/2259248780/ref=cm_sw_r_cp_api_i_oTMCBbFKHYT54

avatar frankm | 

Côté anticipation il y a Black Mirror

avatar jaymcfly | 

@daffyduuck

Merci !

avatar Bruno de Malaisie | 

Je vais me mettre à Maps. Marre de ces mesquineries. Sous couvert de nous rendre service. My ass!!!!

avatar jb18v | 

@Bruno de Malaisie

Plans alors :)

avatar frankm | 

Personnellement Plans m'a fait glisser vers Google Maps au nom de la confidentialité si chère à Apple !
C'est ironique, j'ai clairement et sciemment sacrifié un pan entier de ma vie privée à cause de Plans de Apple.

avatar steph0678 | 

@frankm

Plan s’est quand même nettement amélioré et l’interface est agréable une fois qu’on l’a intégré.

avatar frankm | 

Bof !
Je viens de faire un test à la recherche de Groupe Scolaire Tartenpion dans la ville Machintruc.
Voici le texte de ma recherche : ecole tartenpion machin... Google trouve pas Plans. Plans est super mais sur ce genre de recherches il me déçoit

avatar steph0678 | 

@frankm

C’est pas la panacée en particulier dans ce domaine mais il y a vraiment du mieux.
Il ne faut pas oublier que tout comme chez Google la base de données est alimentée en grande partie par les utilisateurs via le bouton « signaler un problème ».

avatar frankm | 

Mon dernier "signaler un problème" était fantastique et a été corrigé 10 mois plus tard.
Plans trouve l'adresse d'une amie mais dans une autre ville, je signale donc, surtout qu'en plus son adresse existait bien dans Plans dans la bonne ville.
De temps en temps je fais un test de recherche pour l'adopter de nouveau (avec plaisir), mais il vient d'échouer lamentablement une nouvelle fois.

avatar steph0678 | 

Bon bah, aux vues de tes expériences, qui ne sont pas les miennes, effectivement utilise Google Maps.

avatar iLionel | 

« Rebelote huit mois plus tard : l’agence de presse AP souligne que Google enregistre la géolocalisation des utilisateurs même quand ils demandent explicitement que ce ne soit pas le cas, y compris sur iOS. »

iOS n’est pas épargné non plus.

Sur Androïd, iOS, et les autres, ne pas être suivi à son insu commence déjà par ne pas télécharger n’importe quoi.

avatar man0 | 

Il y a une chose à rappeler... Si le net est gratuit, c’est « grâce » au pubs, reventes de données etc.
Je suis moi aussi pour protéger mes données privées, mais il ne faut pas oublier que de nombreux sites vivent grâce à nos données et que si l’on coupe leurs revenus en contrôlant toutes nos données et ne laissant rien transpirer, on va en venir à un modèle de web payant, à l’image du Minitel à l’époque...

Meilleur exemple : IGen est soit gratuit avec de la publicité ciblée, soit payant avec des données ne filant pas...

En conclusion, Google est gratuit uniquement grâce à nos données... et serait payant s’il n’avait rien à exploiter !

Quand pensez-vous, @Stéphane Moussie ?

avatar pat3 | 

@man0

"En conclusion, Google est gratuit uniquement grâce à nos données... et serait payant s’il n’avait rien à exploiter !"

Apparemment ça n’est pas suffisant. Youtube red est le premier exemple d’un retour au payant (sans pour autant abandonner les données, faut pas déconner quand même).

avatar Derw | 

@man0
"on va en venir à un modèle de web payant"

Et ? C’est "sale" le payant ? En ce qui me concerne, je déteste le principe du gratuit et partout ailleurs que sur internet j’essaye de l’éviter.
Le "gratuit" est une notion perverse et généralement mensongère.
Perverse parce qu’elle insinue dans la société l’idée que le travail, quel qu’il soit, puisse ne pas être rémunéré. Dans mes discussions avec les plus jeunes aujourd’hui, j’ai l’impression que la gratuité est la norme, que payer c’est bon pour les "trucs sérieux" (loyer, impôts, bouffe…). La simple idée de payer pour du loisirs (musique, films…) leur paraît être pour les "pigeons". Dans de telles conditions, comment espérer gagner sa vie simplement et correctement en pratiquant une activité que les gens désirent mais pour laquelle ils ne sont plus prêts à payer ? Comment faire comprendre au gens que pour moins polluer il faut moins consommer ?
Mensongère, parce que dans les faits ce qui est annoncé comme gratuit comporte un coût caché pour l’acquéreur (comme les datas) et/ou la société (pollution, exploitation de travailleurs…)
A la notion de gratuité, je préfère les notions plus "nobles" et explicites de "cadeau", "bénévolat", "offre promotionnelle" et "impôts" qui permettent une forme de gratuité honnête.

Maintenant, je mentirais en disant que je n’utilise jamais rien de gratuit, ne serais-ce que parce que c’est devenu impossible sur internet…

avatar p2lab | 

A noter que si l’on désactive « Activité sur le web et les apps », on ne peut plus communiquer avec Google Home mini, par exemple (le mien).

avatar Sindre | 

Sinon Via Michelin.

avatar hankmclovin | 

Y'en a qui utilisent plans sérieux... Il est clairement pas encore au niveau.

avatar shaba | 

@hankmclovin

C’est bien catégorique comme avis... j’en suis assez satisfait, l’interface est agréable et les itinéraires souvent justes. J’aime en particulier que l’écran puisse s’éteindre complètement entre chaque indication. Il y a en effet de gros manques niveau POI mais ça s’améliore tout de même.

avatar Yves SG | 

@hankmclovin

Ça se voit que tu ne l’as pas utilisé depuis bien longtemps... ou que tu es de mauvaise fois😉

avatar Derw | 

Au niveau de quoi ? De Google Maps ? Oui, c’est une évidence. Pourtant, je préfère Plans. Comme quoi…

avatar Domsware | 

@hankmclovin

Plans ne m’a jamais planté. Où que ce soit.
Quand aux corrections signalées par l’utilisateur, certaines l’ont été faites rapidement et d’autres non.

avatar SyMich | 

La façon dont ces différents paramètres de tracking sont parsemés un peu partout rend pénible leur désactivation (et c'est probablement voulu), mais au moins, avec Google, on peut tout désactiver et effacer son historique.
Ce n'est pas le cas de tous, et en particulier Apple me déçoit sur ce plan. Certes on peut obtenir l'intégralité de tout ce qu'Apple a collecté sur son compte, mais on ne peut rien effacer et on ne peut rien paramétrer si on ne souhaite pas que certaines infos continuent à être collectées.
La seule alternative proposée par Apple, c'est de supprimer ses comptes iCloud, iTunes Store et appleID. Un peu radical!

avatar sachouba | 

@SyMich :
Tout à fait ! Google collecte beaucoup de choses, mais permet de désactiver précisément ce qu'on ne veut pas partager. J'ai d'ailleurs désactivé la collecte de beaucoup de données sur mon compte Google.
D'autres services, comme Facebook, ne permettent absolument pas de désactiver les collectes de données. Apple non plus.

Google a beau collecter énormément de données, ce sont les seuls à être à peu près transparents sur le sujet (cf "mon activité" sur le compte Google), sauf obligation de la RGPD.

avatar Paquito06 | 

@sachouba

“D'autres services, comme Facebook, ne permettent absolument pas de désactiver les collectes de données. Apple non plus.”

Pour Apple, ce n’est pas tres genant. Ils gardent les donnees pour eux et ne partagent rien meme pas avec le gouvernement, sauf sur ordre d’un juge. Tu payes pour avoir acces au materiel ET logiciels Apple. Grand bien leur fasse.

Pour Facebook, c’est leur coeur de metier, faut pas s’attendre à trouver un gros bouton qui offre la desactivation de tracage, collecte, partage, ciblage, etc. Meme chose pour Google. Tout est gratuit, c’est toi le produit.

avatar sachouba | 

@Paquito06 :
"Pour Facebook, c’est leur coeur de metier, faut pas s’attendre à trouver un gros bouton qui offre la desactivation de tracage, collecte, partage, ciblage, etc. Meme chose pour Google"

Tu n'as visiblement pas compris mon message, si tu réponds ça... Google donne justement de gros boutons permettant de supprimer la collecte des données. Et de manière granulaire, en plus (YouTube, web, voix, etc.).
Facebook, non. Et Apple, qui s'émeut bruyamment de la protection des données privées, non plus.

avatar Paquito06 | 

@sachouba

On est d’accord, je n’ai pas dit le contraire.

avatar sachouba | 

@Paquito06 :
"On est d’accord, je n’ai pas dit le contraire."
Tu as écrit qu'il n'y avait pas de bouton pour désactiver la collecte des données chez Google comme Facebook. Tu n'avais pas l'air d'accord. 🙂

avatar Paquito06 | 

@sachouba

My bad. Je voulais dire que le coeur de metier pour FB comme Google c’est de collecter les donnees, donc ils ne rendent pas la chose facile en mettant en avant la desactivation et/ou la protection des donnees. Chaque service séparé, avec des nuances, plusieurs boutons, on risque d’en oublier un. Ne serait-ce que la fermeture de compte, ca ne se fait pas aussi aisément qu’on voudrait.

avatar powergeek | 

Les Eloïs surveillés par les Morlocks (La machine à explorer le temps - HG Wells). Tout est gratuit et nous facilite la vie mais il y a un prix à payer. Nous sommes le bétail de ces entreprises.

avatar TiTwo102 | 

Franchement il n'y a pas de "piège" de la part de google. Tout est sur la même page dans les réglages de confidentialité du compte. Y'a 5 ou 6 cases à décocher, toutes les unes sous les autres.
Je ne doute pas que Google magouille à droite et à gauche pour récupérer certaines données, mais là il n'y a rien de diabolique, littéralement tout est au même endroit.

avatar levincefr | 

Quoi ? Google trace les internautes à leur insu ? Inadmissible ! Qui l’eu cru ?

CONNEXION UTILISATEUR