Cloud PSD : « l'ère du fichier est révolue », selon Adobe

Stéphane Moussie |

En annonçant l’arrivée du « vrai » Photoshop sur iPad en 2019, Adobe annonce aussi un nouveau format de fichier, Cloud PSD, qui assure la continuité du travail entre les plateformes. « L’ère du fichier est révolue », proclame audacieusement Scott Belsky, le chef produit de l’éditeur, au micro de The Verge.

C’est le nuage qui va faire le lien entre Photoshop Mac et Photoshop iPad, explique-t-il. Les fichiers de projet existeront toujours, mais leur substance sera complètement différente. Alors qu’un PSD traditionnel est une collection de polices, d’images et de couches de modifications, un Cloud PSD contiendra simplement des références vers les sources originales.

« Nous voulons éviter que les gens aient à faire des copies et se retrouvent avec une version de leur projet ici, une autre là, etc. » Anticipant déjà les craintes des utilisateurs habitués à gérer minutieusement ou négligemment leurs multiples fichiers, mais à les gérer quoi qu’il arrive, Scott Belsky promet des moyens « inventifs » pour rapprocher ces utilisateurs « du nouveau monde. »

Un nouveau monde qui pose des questions, auxquelles Lightroom CC a déjà répondu en partie. Pourra-t-on travailler sur les Cloud PSD, que ce soit sur iPad ou Mac, sans connexion internet ? « Oui », les documents récents seront mis en cache sur les terminaux, indique le cadre d’Adobe. Les Cloud PSD pourront par ailleurs être convertis dans de nombreux formats, dont les PSD traditionnels, afin d’être partagés en dehors du Creative Cloud.

Les autres questions resteront en suspens jusqu’à ce qu’on puisse essayer les Cloud PSD (ils n’étaient pas intégrés dans la version de Photoshop iPad que The Verge a testé en exclusivité). « Pour avoir une expérience multiplateforme optimale avec un produit tel que Photoshop, vous devez vraiment abandonner les contraintes du système de fichiers traditionnel, insiste Scott Belsky. Le futur de la créativité n’étant pas fixé au bureau, il ne peut pas être lié à un format de fichier traditionnel, il doit donc vivre dans le cloud. »

avatar gwen | 

Et bien je suis content d’aller voir du côté d’affinity avec ce genre d’annonce.

avatar frankm | 

@gwen

Bienvenue. Et ÉCLATE toi bien. 😀

avatar reborn | 

À fond dans le cloud, l’abonnement et la mobilité. Je sens que beaucoup vont apprécier 😅

avatar simnico971 | 

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

avatar Gunpad | 

Les fichiers de Google drive ne sont-ils pas une partie de cette évolution ? On ne peut pas les télécharger par exemple mais uniquement les exporter

avatar killabling | 

Heeee...vs etes sur?😒

avatar YSO | 

Vu la taille grossissante des Raw, je n’ose pas imaginer la taille du tuyau nécessaire (débit) pour le rafraîchissement des corrections (et surtout la fluidité nécessaire).

Ils comptent fournir le Prozac avec l’abonnement 🤪

Continuez comme ça il y va y avoir de plus en plus d’utilisateurs de Lr et PS qui vont basculer Capture One et Affinity (si ce n’est pas déjà fait).

avatar zoubi2 | 

@YSO

+1 ! Vu l'état de mon ADSL, le Cloud et moi ça fait deux... :-(

avatar Madalvée | 

Le "nouveau monde" c'est quand même pas le meilleur argument pour vendre ça à des Français…

avatar iPop | 

@Madalvée

Le nouveau monde...en marche...? 👀

avatar ysengrain | 

Mr Adobe: nous avons gagné assez d’argent pour payer une paire de menottes à tout le monde

avatar fousfous | 

Bah pour une fois je trouve qu'ils ont raison, c'est tellement plus simple quand on a pas à gérer les fichiers. L'iPad le faisait si bien mais Apple a tout complexifié avec iOS 11 pour faire plaisir aux "pro" qui ne veulent pas évoluer.

avatar minipapy | 

@fousfous

J’aime aussi l’idée de ne plus avoir de fichiers à gérer. Le paradigme me semble très intéressant et Apple a bien défriché le terrain avec iOS.

Mais force est de constater qu’ils n’ont pas encore les réponses à tous les cas d’utilisation que l’on peut avoir avec les fichiers « à l’ancienne ». Il en résulte une certaines frustration (ou une sensation de lourdeur dans le workflow) pour certains usages.

Donc sur l’idée, je suis totalement d’accord. En pratique, il y a encore beaucoup de travail et le fichier d’antan a de beaux jours devant lui.

Dans mon usage, tant que je ne serai pas aussi rapide dans l’accomplissement de mes tâches avec un paradigme sans fichiers qu’avec, je préférerai travailler avec une solution moins élégante mais plus efficace pour des raisons de coût.

Et surtout, dans le développement, c’est quelque chose dont on ne pourra probablement jamais se passer. Mais c’est une niche, je te l’accorde.

En revanche, c’est clair que ça doit être plaisant si tu as réussi à t’adapter.

avatar fousfous | 

@minipapy

Bah je suis me suis adapté des le début mais depuis qu'Apple à foutu le bazar je perd en praticité, il faut maintenant faire plusieurs cliques ou appuis avant d'accéder à ce que je recherche alors qu'avant tout était disponible directement.
C'est vraiment dommage de ne pas avoir pu conserver l'ancien comportement, et c'est ce qui me fait confirmer que la façon qu'avait commencé à utiliser Apple était la plus efficace que de s'emmerder avec un gestionnaire de fichier.

avatar iPop | 

@minipapy
Donc sur l’idée, je suis totalement d’accord. En pratique, il y a encore beaucoup de travail et le fichier d’antan a de beaux jours devant lui.

Dans les fait c’est simple c’est une question d’ergonomie collaborative...ce qu’Apple tarde tant a finaliser. Et à tous que ce n’est pas régler on sera encore à se balancer des docs.

avatar xDave | 

@iPop

Y a un peu de langage je crois.
Il y a bien un fichier/des fichiers. Adobe parle plus de s’affranchir de leur gestion.

avatar fte | 

Je demandais à mes étudiants ce matin, savez-vous combien de temps vos fichiers sont conservés dans le cloud si par hasard votre carte de crédit était rejetée alors que vous êtes en voyage en Patagonie pour six semaines sans internet ?

La plupart ne savaient pas la réponse.

Qui est : pas assez longtemps.

avatar Aimstar95C | 

@fte

Quelle idée de partir 6 semaines sans internet aussi .. 😜

avatar frankm | 

@fte

À la suite de la crise financière en Grèce. Apple avait laisser exceptionnellement 1 mois pour payer son abonnement iCloud

avatar xDave | 

De pire en pire Adobe.
Je me vois bien comparer une ouverture de fichier sur mon SSD et leur Cloud-Prison.

Quand on a plus d’idées créatives, il reste des conneries de marketeux.

avatar DarKcWiZ | 

Car comprends que pour un utilisateur lambda c’est pénible l’abonnement mais bon pourquoi râler à chaque annonce? J’utilise le cloud Adobe pour travailler dans mes projets quand ils sont terminer je les retires et les mets sur mon serveur et une autres sauvegarde dans un autre cloud. C’est fou ce Adobe bashing a chaque fois. J’ai tester la concurrence pourtant à part dxo que je j’utilise en complément j’ai rien trouver pour réellement remplacer Photoshop.

avatar byte_order | 

> Le futur de la créativité n’étant pas fixé au bureau, il ne peut pas être lié à un format
> de fichier traditionnel, il doit donc vivre dans le cloud. »

J'ignorais que le concept de fichier était lié à l'immobilité.
Y'a pas de système de fichiers dans iOS ? Android ? Sur un ordinateur portable ?

Gros FUD d'une boite qui tire désormais plus de fric de la captivité des données de ses clients...
Il a juste pas le courage de dire "il doit vivre dans *mon* cloud".

Qu'il montre l'exemple, et rend publique ce fameux format du nouveau monde pour que tout le monde, et pas que Adobe, puisse implémenter son support dans des clouds alternatives, en particulier les clouds personnels.
Et là, il sera plus crédible sur ce "doit".

avatar iPop | 

@byte_order
J'ignorais que le concept de fichier était lié à l'immobilité.
Y'a pas de système de fichiers dans iOS ?

— apparemment non pour beaucoup d’ici.

avatar popeye1 | 

Ne serait-il pas temps de re-inventer Internet, voire l’informatique, sur lesquels quelques grands groupes américains veulent faire main basse ?

avatar byte_order | 

Certains y travaillent.
Dont l'inventeur du Web :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Solid_(projet_de_web_d%C3%A9centralis%C3%A9)

avatar chammer | 

Est-ce que quelqu’un a une étude évaluant le coût carbone de ces Clouds ? Ça ne peut pas être neutre par rapport à un fichier local transféré sans internet.

avatar YSO | 

En gros, pour ceux qui nous trouvent réfractaires :
Manifestement, ils veulent faire avec PS ce qu’ils ont fait avec Lr : un original avec le fait qu’on enregistre que les fichiers de modification (les datas de réglages effectués).
Et là, en plus à distance en ayant les originaux d’un côté (le Mac) et la possibilité de travailler dessus (façon Lr) en étant loin.
Qd on sait que des Raw volumineux mettaient du temps à parfaitement s’afficher qd ils sont sur un disque externe au port lent, on n’ose pas imaginer pour ceux qui auront une chute de débit via le Web entre lui et son Raw.

De mémoire, l’image qui s’affiche en vignette est un jpg dans les catalogues. Donc ce serait le jpg qu’on aurait « visuellement «  à distance. In fine, l’affichage des corrections seraient assurément saccadées.

Donc, c’est beau dans le concept, mais pas exploitable à distance.

En réseau interne, comme nous le vends Astropad, ça peut permettre de s’installer tranquillement dans son fauteuil et de traiter sur son iPad Pro en ayant un vrai PS (Lr).

Le vrai photographe reporter paumé en plein désert ou pôle nord (genre National Geopraphic) qui veut bosser et qui n’a pas Internet doit être bien emmerdé.
Et nous aussi, dans les déserts (sans Wifi), exemple : tous ces endroits de vacances où il n’y a pas de Wifi voire même pas de 3G/4G.

avatar phdelann | 

Et bientôt l’abonnement à vie dès la naissance... C’est trop génial.

avatar rodnem | 

Moi, je m’interroge grandement sur l’impact écologique d’un tel système ??? Quand on connaît l’impact carbone d’une recherche Google, on peut sérieusement flipper car si chaque pixel poussé, modifié est une requête ... on va morfler.
De plus, il va falloir surveiller encore plus tout les putains de mini helpers, sniffers qui sucent notre bande passante et cela sans pouvoir les killer facilement.
Ma tristesse est grande : j’ai grandis et progressé avec Adobe mais depuis 7-8 ans il m’est impossible de les suivre, ma fidélité est morte. Bref, je laisse cela aux autres...

avatar Glop0606 | 

Encore une cage dorée. Sérieusement avec Spotlight je retrouve tous mes fichiers et j’aime avoir le contrôle total de mes données, donc idée pourrie si ce n’est pour encore plus nous enfermer. Ça devient lourd l’informatique en ce moment...

avatar Seedlers | 

L'arrivée de la 5G va ouvrir la voie vers de nouvelle fonctionnalité.
Pourquoi pas.
Ça fait 30 ans qu'on utilise les mêmes procédés, le classique "enregistrer".
Pour ceux qui n'aime pas, vous pouvez aller chez AffinityCopyshop

avatar byte_order | 

@Seedlers
> Ça fait 30 ans qu'on utilise les mêmes procédés, le classique "enregistrer".

Et avant ce "classique" stockage autonome, le procédé qu'on a utilisé pendant 30 ans c'était d'avoir tout sur un serveur central et d'y accéder à distance à l'aide de terminaux.
Le minitel non plus n'avait pas de fonction d'enregistrement local...

Quand le vintage redevient à la mode, c'est pas forcément par modernisme. Cela peut être pour d'autres raisons, comme de recycler des recettes commerciales plus rentables en particulier.

Je ne considère pas la réelle autonomie de l'informatique personnelle comme un procédé "classique", moi.

avatar rikki finefleur | 

Seedlers
Il y a trente ans on vous vendait des machines à la mémoire non soudée et autres gadgets.
Je ne suis pas sur que nos machines jetables actuelles soient un progrès économique et pour la planète.
Ni dépendre d'un cloud d'un fabricant par ailleurs...
Bref les fabricants voient leurs intérêts avant les nôtres , d'autant plus si ils ont un monopole.

avatar ysengrain | 

« Pour avoir une expérience multiplateforme optimale avec un produit tel que Photoshop, vous devez vraiment abandonner les contraintes du système de fichiers traditionnel, insiste Scott Belsky. Le futur de la créativité n’étant pas fixé au bureau, il ne peut pas être lié à un format de fichier traditionnel, il doit donc vivre dans le cloud. »
et si, moi, je travaille de cette manière ? il dit quoi le monsieur Adobe bine pensant

avatar nicopulse | 

Oui mais non.

Il m'est arrivé d'éditer un fichier dans une interface PAO en ligne sur mon PC portable. J'enregistre. Je descend du train... je rentre chez moi... mon travail ne s'était pas sauvegardé... donc non. Tout simplement NON.

CONNEXION UTILISATEUR