StopCovid « fonctionne très correctement », selon Cédric O

Stéphane Moussie |

Dernière ligne droite pour StopCovid avant le vote à l'Assemblée nationale demain, 27 mai. Juste après avoir reçu le feu vert de la CNIL assorti de recommandations, Cédric O a défendu l'application de traçage des contacts devant la commission des lois.

« L'application fonctionne. Elle fonctionne même très correctement, a assuré le secrétaire d'État au numérique. Nous avons fait entre 10 et 15 jours de tests. Nous avons testé les 100 téléphones les plus utilisés par les Français, 17 marques différentes. » Et de préciser que l'application fonctionne « très correctement » aussi bien sur Android que sur iOS.

Malgré tout, on peut toujours douter du bon fonctionnement sur iOS, où l'exploitation du Bluetooth est très restreinte. StopCovid enverra-t-elle régulièrement une notification à l'utilisateur pour qu'il relance l'app ? Ce n'est pas à exclure. L'application britannique, « très similaire » à StopCovid, comme le dit Cédric O, utilise cette astuce. Par ailleurs, un développeur du projet nous a indiqué qu'il y aura un angle mort sur iPhone.

Les tests en conditions réelles, auxquels 60 militaires ont participé, ont été menés sur le site de l'Inria, dans le métro et en répliquant des phénomènes de foule en intérieur comme en extérieur.

Relancé par un député sur le sujet, Cédric O a reconnu que « compte tenu du temps qu'on a eu pour déployer, peut-être que sur certains très vieux téléphones, peut-être que sur certaines versions d'iOS ou Android particulières qui sont peu diffusées parmi la population française, il y a beaucoup de choses à améliorer. » Malgré ça, la confiance est de mise : « ça marche suffisamment bien pour qu'on estime que la conséquence d'une notification soit celle que vous êtes un cas contact et que vous allez avoir le droit à un arrêt de travail et à un test. »

Puisque l'application doit être massivement adoptée pour se révéler efficace, une campagne de communication est prévue dans le métro et dans la presse quotidienne régionale. De plus, les collectivités territoriales pourraient participer à la promotion de StopCovid.

Les premières images de l'application

Alors qu'un député LREM avait émis l'idée que les utilisateurs de StopCovid bénéficient de contreparties (par exemple pouvoir circuler à 150 km au lieu de 100), un moyen de booster les téléchargements, il n'en est pas question. « Il n'y aura ni d'incitation ni de coercition pour l'installation de StopCovid. Le téléchargement restera profondément un sujet de volontariat et de libre arbitre », répond Cédric O.

Et ceux qui n'ont pas de smartphones ? Un projet de montre connectée est en cours. Withings a réussi à intégrer le protocole ROBERT utilisé par StopCovid au sein d'une montre, mais cela demande encore à être « confirmé techniquement, et cela poserait par ailleurs le sujet de la capacité à produire de manière industrielle un tel objet », admet le secrétaire d'État.

Je ne pense pas que nous puissions déployer quelque chose avant juillet ou août de manière industrielle. Une telle montre vaudrait entre 40 et 50 €, il faudrait voir dans quelle mesure on la déploie, ce qui est financé par l'État, etc.

Bref, ce projet de montre connectée est loin d'être finalisé, si tant est qu'il aboutisse un jour.

Le code source de l'application iOS et de l'app Android vient d'être publié.

avatar fousfous | 

Le très correctement fait peur quand même, si ça marchait bien il aurait plutôt dit que ça fonctionne très bien.
Bon et puis le test a été fait sur un nombre limité de personne et de smartphone, on va voir comment se passe le lancement.

avatar KimoMac | 
avatar loufinmax63 | 

J’arrive pas à comprendre.

Comment l’app peut fonctionner sans l’accord d’Apple par rapport à leur API qui était refusée.
J’ai loupé une actu ?

avatar Ded77 | 

@loufinmax63

Soit tu croises un iPhone avec l’app ouverte qui réveille l’app dans ton iPhone, soit tu croises un Android (pas trop recent) qui fait de même.

Donc, si tu croises seulement un iPhone et que vous avez tous les 2 l’applis en background, ba aucun moyen de savoir que vous vous êtes croisés.
-> c’était là que l’API d’Apple est indispensable

avatar byte_order | 

> Donc, si tu croises seulement un iPhone et que vous avez tous les 2 l’applis en background,
> ba aucun moyen de savoir que vous vous êtes croisés.

Non, c'est si les *2* iPhones sont tous les deux en sommeil que cela sera le cas.
Dès lors que l'un d'entre eux est utilisé, l'app envoit bien les messages BT, ce qui réveille l'app sur l'autre iPhone.

La probabilité pour que pendant plusieurs minutes il n'y ai *que* des iPhones et aucun en cours d'utilisation par son propriétaire me semble pas si élevé que cela, mais à voir dans la pratique.

avatar byte_order | 

@Ded77
> Donc, si tu croises seulement un iPhone et que vous avez tous les 2 l’applis en background,
> ba aucun moyen de savoir que vous vous êtes croisés.

Non, c'est si les *2* iPhones sont tous les deux en sommeil que cela sera le cas.
Dès lors que l'un d'entre eux est utilisé, l'app envoit bien les messages BT, ce qui réveille l'app sur l'autre iPhone.

La probabilité pour que pendant plusieurs minutes il n'y ai *que* des iPhones et aucun en cours d'utilisation par son propriétaire me semble pas si élevé que cela, mais à voir dans la pratique.

avatar raoolito | 

@byte_order

c'est çà. En plus les lieux le splus dangereux sont par excellence ceux bondés type metros, regroupements, etc.. là ou finalement n'avoir que de siphones est illusoires (meme chez apple france, c pas le cas :P )

avatar Brice21 | 

@loufinmax63

Tu peux signer une app avec un certificat Developpeur (7 jours) ou un certificat Entreprise sans passer par l’app Store.

avatar allphi | 

Ça serait bizarre qu’il dise le contraire...mais le "très correctement " est plein de sous entendus.

avatar hirtrey | 

@allphi

 dit bien que son OS est très sécurisé et en réalité il est plein de faille, ton iPhone peut même être jaillbreaké.

avatar Krysten2001 | 

@hirtrey

Ce genre de commentaire...

avatar hirtrey | 

@Krysten2001

Plus d’arguments que le tien

avatar Krysten2001 | 

@hirtrey

Quels arguments ? iOS est plus sécurisé que tout le reste et Apple n’a jamais dit qu’il n’y avait aucune faille.

avatar hirtrey | 

@Krysten2001

Que ton os adorée peut être jailbreake, qu’ils comporte des failles et pourtant Apple le vend comme tres sécurisé.

Et tes arguments de ton côté pour une application tu n’a pas testé et que tu ne testeras jamais car tu ne veux pas que le gouvernement sache que tu vas au petit supermarché achète ton PQ ?

avatar Krysten2001 | 

@hirtrey

Par rapport à Android il est plus sécurisé car bac à sable, Secure Enclave, contrôle des apps,... et où Apple dit c’est mega sécurisé ? Et si ça vous plaît de vous faire tracer comme en Chine ça c’est votre problème.

avatar hirtrey | 

@Krysten2001

Je ne sais pas, je me fou d’Android comme toi en plus sauf si tu as le dernier Samsung.

Tu es déjà tracé, écouté par Apple. Et toute tes données sont accessibles au gouvernement US car hébergé sur le sol Américain.
Les gilets jaune ont manifesté pendant presque 1 an et tu viens comparer la France à la chine. Voyage un peu

avatar Krysten2001 | 

@hirtrey

« Tu es déjà tracé, écouté par Apple » mais oui bien sûr 😉 c’est pour ça que depuis des années elle protège les données des utilisateurs ? https://www.lepoint.fr/environnement/aberkane-snowden-apple-et-le-fbi-19... voici un exemple. « Et toute tes données sont accessibles au gouvernement US car hébergé sur le sol Américain. » celles qui sont identifiable ce qui n’est pas assez pour le FBI,... d’autant plus que toutes les données ne sont pas sur le sol américain mais qui sont accessible pour eux ça oui. À vous lire comme ils nous « espionnent »( ce qui est faux), on devrait laisser l’état faire n’importe quoi, que c’est déjà trop tard, qu’on doit tout laisser faire....

avatar hirtrey | 

@Krysten2001

L’arrêt des écoutes par Siri n’a été que temporaire et depuis l’année dernière aucune information. Aucune information de la part d’Apple.
Le stockage des données, elles ne sont pas toute exploitable mais certaine le sont, donc c’est déjà trop.

Nous ne somme pas espionné alors pourquoi quand je vais sur le site d’Apple regarder les bracelets et autres accessoires, les publicités sont ciblés chez Amazon ou sur certain site ? Un simple hasard ?

avatar iBaby | 

@hirtrey

Tu sais, ce sont des cookies...

avatar Krysten2001 | 

@iBaby

Il n’y a pas de cookies sur le site d’Apple car je n’ai pas vu de fenêtre pop up pour autoriser.

avatar Godverdomme | 

Pourquoi parler du bac a sable comme si il n'était pas présent dans Android depuis les premières versions ???

avatar Krysten2001 | 

@Godverdomme

C’est pour ça que les applications font tout et n’importe quoi avec les autres ? Preuves de ce que vous avancez ?

avatar pagaupa | 

@Krysten2001

« Apple n’a jamais dit qu’il n’y avait aucune faille. »
Non, elle attend juste qu’elle soit rendue publique... 😂😂😂

avatar marenostrum | 

Pour faire le jailbreak il faut d’abord avoir iPhone en main et le plus important savoir le mot de passe de l’iPhone. Ce n’est pas une vraie faille qu’on peut utiliser sans quelques conditions.

avatar hirtrey | 

@marenostrum

Tu as raison c’est plus une faille alors. Comme le compte root sur Mac OS qui était vide, pas grave il fallait un accès à la machine.
Amazing les fonctionnalités chez Apple

avatar marenostrum | 

C’est vieux le jailbreak et ce n’est pas une faille exploitable par d’autres que le propriétaire de l’appareil. Même si Apple ne le corrige jamais tu ne peux pas l’utiliser sur mon iPhone, en distance ou sans connaître mon mot de passe.
Déjà relier un iPhone avec un ordi il te faut un mot de passe de l’iPhone.

avatar hirtrey | 

@marenostrum

Le 24 Mai 2020 c’est vieux ?

avatar marenostrum | 

le jailbreak existe depuis quelques semaines de la vente du premier iPhone, en novembre de 2007. j'ai d'ailleurs jailbreaké le mien parce que sinon il marchait comme un iPod (écouter que la musique). c'était une erreur de Steve Jobs la stratégie d'activer iPhone par iTunes et de le vendre pas cher, mais payer le reste par l'abonnement ATT. et beaucoup de gens comme moi (qui n'habitaient même pas aux usa) en ont profité. ça m'a couté 330 € le premier iPhone, ce que j'ai coute 1000 € de plus.

et le App Store est une idée de jailbreak. le premier store d'apps c'est la communauté du jailbreak qui l'a lancée, avec un énorme succès. Cydia faisait 14 millions de dollars de chiffre d'affaires annuelle et employait 14 ou 15 personnes.

avatar byte_order | 

@allphi

Les sous entendus, c'est comme les complots, si on pense qu'ils y en a, on en voit partout.
Ce qui ne veut pas dire pour autant qu'il n'y en a jamais, attention.

avatar allphi | 

@byte_order

Ou ça fonctionne ou ça ne fonctionne pas.... mais “très correctement” est de trop!

avatar byte_order | 

@allphi
> Ou ça fonctionne ou ça ne fonctionne pas....

Vision binaire.
Est-ce que tous les produits d'Apple fonctionne à 100% parfaitement sur l'ensemble des fonctions qu'ils proposent : non. Pourtant, on ne dit pas qu'ils ne fonctionnent pas.

> mais “très correctement” est de trop!

Tout autant que les amazing, best ever, world best et tous les superlatifs qu'on lit en entend à tout va, et pourtant y'a moins de monde à penser que l'abus de superlatif cache peut être quelque chose chez Apple.

Je vous renvoie à mes exemples concernant le clavier butterfly.
Est-ce qu'il fonctionnait ou ne fonctionnait pas ? Non, c'était pas si binaire que cela, certains n'ont jamais eu de problème (ou pas encore), pour d'autre c'était pas trop grave, d'autres si au point d'être devenu rédhibitoire.

Sur ce point, je pense que si Apple avait dit que son nouveau clavier fonctionnement très correctement, vous vous seriez alarmé, car Apple abuse habituellement de superlatif loin de la réalité. Sauf que là, c'est pas un vendeur de matos qui parle, mais un ministre, dans une situation de crise sanitaire a propos d'une solution a propos duquel la transparence semble la seule défense contre la défiance, légitime.

Humilité, c'est pas un mal. Sauf pour réussir à vendre un truc plus cher que ce que cela vaut, évidement.

avatar pagaupa | 

@allphi

Je suppose qu’il a lu vôtre scepticisme...d’où le « correctement » qui y répond de façon neutre...sans emballement.

avatar Michaeel | 

Ahahah. J’imagine le site Apple qui remplacerait « le système d’exploitation mobile le plus avancé au monde » ou encore « ce nouveau clavier est magique. Juste magique. » par des « ça fonctionne très correctement ». 😅👌🏻

avatar bhelden | 

@Michaeel

La réalité c’est plutôt « ça fonctionne pas de ouf mais on vous laisse bêta tester quand même »

avatar byte_order | 

@Michaeel
> J’imagine le site Apple qui remplacerait « le système d’exploitation mobile le plus avancé
> au monde » ou encore « ce nouveau clavier est magique. Juste magique. » par des
> « ça fonctionne très correctement »

Keynote 2015 introduisant le nouveau clavier "butterfly" :
- an all new beautify keyboard
- much more precise and much more accurate
- 4x more stable
- easier to strike and get a beautiful typing experience.

Parfois, je préfère l'humilité de ceux qui dise "ça fonctionne très correctement".

avatar Michaeel | 

@byte_order

Si tu attends de l’humilité de la part d’Apple dans son discours marketing, tu n’es pas rendu. 😉 Quelle que soit la qualité du produit, ça n’était pas le sujet.

avatar byte_order | 

@Michaeel
Le sujet c'est l'honnêteté dans le discours sur une solution technologique.
Je soulignais, justement, qu'il ne s'agit pas de vendre un produit à grand coup de superlatif pour faire du profit, mais de parler d'une solution technologique financé sur fond public générant de la défiance dans un contexte de crise sanitaire où la parole publique est systématiquement remise en cause.

Dans ce contexte, moi je préfère l'humilité plutôt que des discours de vendeur.

avatar Michaeel | 

@byte_order

Mais le but est quand même que cette app, développée sur fonds publics comme tu dis, soit utilisée par le plus grand nombre, non ? Donc il faut bien la vendre, tu ne penses pas ?

Si le but n’était que de la développer et de cramer de la thune pour faire une app qui fonctionne à peu près bien / très correctement, alors ok, je comprends qu’il s’en foute de dire qu’elle est au top.

Si son app était top, il aurait dit que c’était l’app de traçage la plus avancée au monde, et qu’elle était juste magique.

avatar byte_order | 

@Michaeel
> soit utilisée par le plus grand nombre, non ?

Oui.

> Donc il faut bien la vendre, tu ne penses pas ?

La vendre, non. Convaincre de son utilité me semble plus important que de convaincre qu'elle est parfaite. Un vendeur doit faire face souvent à des offres concurrentes, c'est pour cela qu'il joue souvent d'artifices pour gonfler le rapport qualité prix de ce qu'il veut que l'on achête.
Ici, y'a pas d'app concurrente de toute façon, ils n'ont pas à convaincre de choisir *cette* app plutôt qu'une autre, par contre ils doivent convaincre d'être volontaire pour l'utiliser, au moins pour tester son utilité, dans le cas d'une seconde vague ou d'une prochaine pandémie, qui arrivera à n'en point douté.

Si en utilisant un discours trop superlatif la moindre imperfection retourne l'adhésion des utilisateurs a qui on a fait des promesses de perfection intenables, cela me parait plus contre productif que d'avoir une approche plus humble.

> Si son app était top, il aurait dit que c’était l’app de traçage la plus avancée au monde,
> et qu’elle était juste magique.

Non, je ne le pense pas, c'est pas dans la culture française de se comporter comme ça.
Trump le dirait, oui.
Apple, probablement aussi.
Google éventuellement, bien qu'en général ils ont une attitude plus en retenue.

Mais des technocrates français baignés comme chaque français dans notre culture française de l'autocritique et l'auto-dépréciation (comme les commentateurs ici le démontrent parfaitement depuis des semaines), non.

avatar Franck971 | 

Le « très correctement » est en trop au contraire il pousse à douter un peu plus sur ses propos... très bien aurait été mieux...
Sinon j’ai cru comprendre que c’est moins d’une centaine de personnes qui l’ont testé... pour la valider d’ici ce week-end c’est un peu juste... surtout si des problèmes apparaîtraient par la suite...

avatar SyMich | 

Je peux vous assurer que ça fonctionne bien, même sur iOS, grâce à Google qui a beaucoup aidé y compris pour trouver les astuces iOS permettant de faire avec les restrictions imposées par Apple. (Par contre Apple ... 🤦‍♂️)

avatar StephanMart | 

@SyMich

Tu vas fait partie de l’équipe de développement de l’application ?

avatar raoolito | 

@StephanMart

oui elle nous l'avait dit il y a quelques semaines, coté orange , de souvenir

avatar foxot | 

@SyMich

Apple a aidé, ils ont fourni une API en travaillant avec Google pour que ces apps puissent fonctionner malgré les restrictions.
Les gouvernement décident de s’en passer, j’vois pas pourquoi ils les aideraient plus 🤷🏻‍♂️

avatar Sindanárië | 

@foxot

"Apple a aidé, ils ont fourni une API en travaillant avec Google pour que ces apps puissent fonctionner malgré les restrictions.
Les gouvernement décident de s’en passer, j’vois pas pourquoi ils les aideraient plus 🤷🏻‍♂️"

C’est assez compréhensible. Apple est propriétaire de son système. Si l’entreprise ne souhaite pas donner certains accès à son système elle en a le droit. C’est valable pour les autres boites de la même manière... c’est pas pour défendre Apple particulièrement...

avatar byte_order | 

@Sindanárië
> C’est assez compréhensible. Apple est propriétaire de son système.

De son OS. Mais pas de la puce BlueTooth des iPhones.
Si des utilisateurs veulent pouvoir accorder qu'une app, par ailleurs validée par Apple, puisse utiliser en permanence la puce BlueTooth de *leur* iPhone même quand l'app est en tâche de fond, je vois pas au nom de quoi Apple décide à leur place de refuser.

Par ailleurs, attention, non, les boites privées n'ont pas le droit de décider de tout comme bon leur semble, elles évoluent dans un cadre réglementé des marchés.
Il se trouve juste que le marché de la plateforme mobile est trop récent pour que le législateur ait pris enfin les mesures pour empêcher les stratégies de lock-in des plateformes par les vendeurs contraires à l'intérêt du consommateur et, comme ici, à l'intérêt collectif même parfois.

avatar MarcMame | 

@byte_order

"De son OS. Mais pas de la puce BlueTooth des iPhones.
Si des utilisateurs veulent pouvoir accorder qu'une app, par ailleurs validée par Apple, puisse utiliser en permanence la puce BlueTooth de leur iPhone même quand l'app est en tâche de fond, je vois pas au nom de quoi Apple décide à leur place de refuser."

La réponse est dans ta question.
Apple refuse de modifier son OS PROPRIÉTAIRE pour le permettre. Point.
Si tu veux installer un Os alternatif tu pourras bien en faire ce que tu veux.

avatar SyMich | 

Jamais on n'a demandé à ce qu'Apple modifie iOS... c'est inutile! La seule chose qu'on a demandé c'est une exception aux règles de validation du store pour pouvoir faire valider une app utilisant une API privée (donc une API existante mais qu'Apple se réserve)

Heureusement, on a pu compter sur les équipes de Google dont je me demande aujourd'hui si, sur certains aspects, ils ne connaissent pas mieux iOS qu'Apple elle-même. Les astuces qu'ils nous ont fournies permettent à la version iOS ne fonctionner parfaitement.

Et à la différence d'Apple, Google a immédiatement compris que les API développées conjointement avec Apple, ne répondaient pas au cahier des charges du gouvernement français, et n'ont fait aucun difficulté, au contraire, pour contribuer au projet aussi bien pour Android que pour iOS

avatar byte_order | 

@MarcMame
> La réponse est dans ta question.

C'était pas une question.

> Apple refuse de modifier son OS PROPRIÉTAIRE pour le permettre. Point.

Ouais, et justement on peut se demander dans quelle mesure cela n'est pas contraire à l'intérêt du consommateur et de la concurrence loyale des services. Suffit de penser à l'avantage indu dont l'AppStore, Apple Music, Apple Pay bénéficient ainsi de ces verrous, là où le consommateur, lui voudrait pouvoir bénéficier du pass navigo sur son iPhone mais ne peut pas, voudrait pouvoir avoir s'abonner à Spotify au même prix que tout le monde, les developpeurs de pouvoir faire jouer la concurrence des commissions sur la distribution de leurs apps, etc).

> Si tu veux installer un Os alternatif tu pourras bien en faire ce que tu veux.

Sauf que cela aussi Apple l'empêche par un verrou inscrit dans le matos qu'elle vend.

"C'est ainsi, point", c'est rarement un argumentaire, mais plutôt un refus de justifier.
Hors, en terme de reglementation du commerce, y'a plein de questions que cela soulève, et sont (enfin) soulevées par la CE par exemple.

L'aspect propriétaire ne justifie pas tout. Les constructeurs automobiles n'ont pas le droit de verrouiller leurs voitures sur leurs services d'entretien exclusivement, alors que rien n'est open source dans leur voiture pour autant.

avatar MarcMame | 

@byte_order

"C'était pas une question."

Si.

« je vois pas au nom de quoi Apple décide à leur place de refuser. »

Que tu y mettes un point d’interrogation ou pas, c’est formulé comme une question.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR