StopCovid « fonctionne très correctement », selon Cédric O

Stéphane Moussie |

Dernière ligne droite pour StopCovid avant le vote à l'Assemblée nationale demain, 27 mai. Juste après avoir reçu le feu vert de la CNIL assorti de recommandations, Cédric O a défendu l'application de traçage des contacts devant la commission des lois.

« L'application fonctionne. Elle fonctionne même très correctement, a assuré le secrétaire d'État au numérique. Nous avons fait entre 10 et 15 jours de tests. Nous avons testé les 100 téléphones les plus utilisés par les Français, 17 marques différentes. » Et de préciser que l'application fonctionne « très correctement » aussi bien sur Android que sur iOS.

Malgré tout, on peut toujours douter du bon fonctionnement sur iOS, où l'exploitation du Bluetooth est très restreinte. StopCovid enverra-t-elle régulièrement une notification à l'utilisateur pour qu'il relance l'app ? Ce n'est pas à exclure. L'application britannique, « très similaire » à StopCovid, comme le dit Cédric O, utilise cette astuce. Par ailleurs, un développeur du projet nous a indiqué qu'il y aura un angle mort sur iPhone.

Les tests en conditions réelles, auxquels 60 militaires ont participé, ont été menés sur le site de l'Inria, dans le métro et en répliquant des phénomènes de foule en intérieur comme en extérieur.

Relancé par un député sur le sujet, Cédric O a reconnu que « compte tenu du temps qu'on a eu pour déployer, peut-être que sur certains très vieux téléphones, peut-être que sur certaines versions d'iOS ou Android particulières qui sont peu diffusées parmi la population française, il y a beaucoup de choses à améliorer. » Malgré ça, la confiance est de mise : « ça marche suffisamment bien pour qu'on estime que la conséquence d'une notification soit celle que vous êtes un cas contact et que vous allez avoir le droit à un arrêt de travail et à un test. »

Puisque l'application doit être massivement adoptée pour se révéler efficace, une campagne de communication est prévue dans le métro et dans la presse quotidienne régionale. De plus, les collectivités territoriales pourraient participer à la promotion de StopCovid.

Les premières images de l'application

Alors qu'un député LREM avait émis l'idée que les utilisateurs de StopCovid bénéficient de contreparties (par exemple pouvoir circuler à 150 km au lieu de 100), un moyen de booster les téléchargements, il n'en est pas question. « Il n'y aura ni d'incitation ni de coercition pour l'installation de StopCovid. Le téléchargement restera profondément un sujet de volontariat et de libre arbitre », répond Cédric O.

Et ceux qui n'ont pas de smartphones ? Un projet de montre connectée est en cours. Withings a réussi à intégrer le protocole ROBERT utilisé par StopCovid au sein d'une montre, mais cela demande encore à être « confirmé techniquement, et cela poserait par ailleurs le sujet de la capacité à produire de manière industrielle un tel objet », admet le secrétaire d'État.

Je ne pense pas que nous puissions déployer quelque chose avant juillet ou août de manière industrielle. Une telle montre vaudrait entre 40 et 50 €, il faudrait voir dans quelle mesure on la déploie, ce qui est financé par l'État, etc.

Bref, ce projet de montre connectée est loin d'être finalisé, si tant est qu'il aboutisse un jour.

Le code source de l'application iOS et de l'app Android vient d'être publié.


avatar IceWizard | 

@Orus
"Comment peut-elle fonctionner correctement sans avoir eu l'accord d'Apple ? Ils ont piratés iOS ?"

En langage techno-bureaucratique, "fonctionne très correctement" signifie "parfois ça marche, parfois ça marche pas". C'est très mauvais signe si le responsable politique du projet prends des précautions verbales en parlant de l'efficacité de l'application.

avatar byte_order | 

@IceWizard

Et quand Trump dit que sa gestion de la crise est "Excellente", c'est bon signe ?

avatar IceWizard | 

@byte_order

« Et quand Trump dit que sa gestion de la crise est "Excellente", c'est bon signe ? »

A toi de deviner, sachant que Trump est aussi fiable et digne de confiance que toi ..

avatar byte_order | 

@IceWizard
> sachant que Trump est aussi fiable et digne de confiance que toi ..

Et vous basez cet avis sur quoi ?
J'ai pratiqué le retournement d'avis comme de chemise et colporter des mensonges sur Twitter à l'insu de mon plein gré ou quoi ?

avatar iPop | 

"Stopcovid fonctionne correctement "
traduction : be fonctionne pas et ne sert à rien.

PS. Faudrait qu’un jour on fasse un traducteur comme pour Google traduction mais pour traduire la langue de bois, vu que ces gens ne peuvent plus parler normalement.

avatar scanmb | 

Vous imaginez au moment du décollage dans un avion:
«  mesdames et messieurs les passagers.
Le commandant de bord et son adjoint pilotent très correctement .... »
Ou bien: »
«  après le confinement de pas mal d’avions, Le nouveau logiciel du 737Max fonctionne très correctement... »

Pardon, mais ça l’fait pas trop.

avatar byte_order | 

@scanmb

Dans le cadre d'un avion en phase de test, ce qui est le cas de StopCovid aussi, c'est pourtant une expression que vous entendrez. Pas des commerciaux d'Airbus, mais de ses ingénieurs.

StopCovid n'est pas un produit commercial. Enjoliver le "produit" pour mieux le vendre quite à décevoir ensuite peut même être contreproductif.

avatar actarus59 | 

Ils n’ont pas été capable de fournir des masques en papier, pas capable de fournir des tests en nombre suffisant, mais des montres connectées pour ceux qui n’ont pas de smartphone ça devrait passer !?!?! ... ça en devient pénible

avatar byte_order | 

@actarus59

Il n'est pas impossible que dans le monde il soit en effet plus facile de trouver des entreprises capables de produire massivement des équipements électroniques grand public que des produits sanitaires qui, habituellement, ne sont destinés qu'au secteur médical, pas le grand public, donc dans des volumes moindres.

Après, moi aussi, je doute d'une courte échéance. Eux même le disent.
Mais c'est pas une raison pour ne pas envisager de pouvoir le faire *avant* la prochaine vague de pandémie (même virus ou pas).

Et ça, cela se prépare à l'avance. Donc dès maintenant.
C'est bien ce que l'on reproche avec les masques et les tests : que l'état ne se soit pas préparé dès qu'il a su qu'il pouvait y avoir un besoin de s'équiper préventivement.

Ne reprochons pas maintenant qu'il tente de préparer préventivement des solutions, idéalement autre le confinement général ou le port permanent de masques. Il le fait probablement plus pour un éventuel retour à l'hiver prochain que pour l'immédiat, en préparant maintenant de quoi pouvoir équiper par exemple les élèves, les personnes âgées et toute personne n'ayant ou ne pouvant pas se balader avec son smartphone.

Si en plus cela peut aider Withings ou Decathlon, des marques françaises, plutôt qu'un constructeur étranger, il aurait tord de ne pas l'envisager.

Que diriez vous si FitBit sortait un tel bracelet cet été ? Génial, mais encore une fois c'est une boite américaine qui y a pensé, et nous français on va encore consommé un produit étranger...

A un moment, va falloir commencer à être un minimum cohérent dans nos critiques. S'il ne fait rien, il est nul, s'il fait quelque chose il est nul, en gros seul l'étranger est bon, nous jamais !?

Perso, je suis persuadé que chez FitBit et d'autres marques étrangères spécialisées dans les bracelets connectés, ils bossent sur le sujet. Ils auraient tord de ne pas le faire.

avatar Florent Morin | 

@byte_order

Une initiative open-source pourrait émerger.

Ça fonctionne déjà avec l’API Google / Apple sur le Raspberry Pi Zéro W à 10 € grâce aux spécifications fournies. La mécanique doit juste être testée en conditions réelles.

En ce sens, l’approche décentralisée pourrait fonctionner avec une synchronisation par jour et sans internet. Idéal pour les personnes défavorisées et loin de la technologie.

Après, c’est peut-être plus complexe dans une approche centralisée qui nécessite une connexion à Internet régulière. Mais pas forcément impossible.

https://www.igen.fr/iphone/2020/05/tracage-des-contacts-et-si-la-solutio...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR