Apple refuse obstinément Facebook Gaming sur l'App Store

Mickaël Bazoge |

Facebook Gaming, c'est non, non, non, non et encore non. Cinq fois non, soit le nombre de refus essuyés par le réseau social pour son application qui propose des jeux casual comme Words with Friends ou encore Thug Life. Des petits jeux en HTML5 qui n'ont posé aucun problème à Google : l'app est disponible sur le Play Store depuis le 20 avril.

Mais Apple a le pied sur le frein, en invoquant à chaque soumission de l'application la règle 4.7 des guidelines concernant les applications qui distribuent du code pas embarqué dans leur binaire. La Pomme ne l'interdit pas, mais le problème c'est que c'est la fonction principale de l'app. Et c'est ce qui est prohibé par Apple. Facebook Gaming propose aussi de voir les parties d'autres joueurs et de discuter avec eux.

Par ailleurs, l'application ne doit pas présenter ce contenu sous la forme d'une boutique, ce qui est le cas de la version Android avec ses grosses icônes colorées. Facebook a tenté de répondre aux exigences d'Apple, en remodelant l'interface de l'app (jusqu'à ne plus présenter qu'une bête liste alphabétique), en supprimant la possibilité de trier les jeux, et même en ne proposant plus que des jeux en fonction de l'activité et des goûts de l'utilisateur.

Facebook a même envisagé de soumettre une version de son application ne proposant aucun jeu jouable ! Bref, une expérience très dégradée dans tous les cas, mais cela n'a pas suffi. Le réseau social envisage toujours de lancer Facebook Gaming sur iOS, le jour où Apple se décide à donner son aval, mais à quoi ressemblera l'application ? Les français de Shadow ont eux aussi dû en rabattre sur la qualité de leur app pour revenir dans l'App Store. Apple semble s'accommoder d'offrir à ses utilisateurs une expérience moins bonne que sur d'autres plateformes.

Cette histoire relatée par le New York Times ne tombe pas au hasard avec la WWDC qui commence le 22 juin. La fête aux développeurs organisée la semaine prochaine par Apple se gâche un peu plus après le lancement de l'enquête officielle de la Commission européenne sur les pratiques de l'App Store, les menaces envers l'app HEY et la parole qui se libère chez les éditeurs.

avatar Sindanárië | 

Facebook, c’est le mal 😈

avatar iftwst | 

@Sindanárië

Mais peu de gens le comprenne malheureusement.

Et après ce sera trop tard ....

avatar victoireviclaux | 

À bas Facebook ! 😙

avatar Woaha | 

Apple = censure

avatar eastsider | 

@Woaha

Non! Contrôle ...et c'est pas pareil , car sans elle , la puissance n'est rien!

avatar Godverdomme | 

Waouh vous êtes le genre de personnes qui ne seriez pas inquiétez si un jour le fabricant de votre voiture vous empêche d'ouvrir le capot ou de remplacer soi même le liquide des essuie glace de peur du mettre de l'essence dedans.

Idiocracy était vraiment un reportage, pas une fiction...

avatar Krysten2001 | 

@Godverdomme

On ne parle pas d’objet physique mais demat

avatar Godverdomme | 

Et alors ?

avatar Krysten2001 | 

@Godverdomme

Pas comparable

avatar fousfous | 

Voilà ce qu'on risque si on laisse la possibilité d'installer des apps hors du store.
Pleins de petites boutiques qui n'ont absolument pas comme priorité de protéger la vie privée. Un monde pas forcément très rassurant, pour l'instant l'app store nous protège de ça.

avatar razerblade | 

@fousfous

Et Shadow c’était pour te protéger de quoi ?

avatar Osei Tutu | 

@fousfous
Je ne comprends pas bien votre logique depuis les annonces de blocage d'applications lié à l'App store.
En quoi l'existence d'un store alternatif serait un risque pour les utilisateurs ?
Quelle obligation leur serait faite d'utiliser ces stores alternatifs en lieu et place de l'App store ?
Chaque utilisateur libre et intelligent ferait le choix du store sans préjudice pour ceux qui veulent utiliser seulement l'App store. Votre persistance dans cette argumentation donne l'impression que les utilisateurs iOS doivent être guidés sur des chemins balisés, sinon ils sont perdus ! Et cette perspective n'est en rien glorifiante pour ces derniers

avatar Tao | 

@Osei Tutu

Exactement, son argumentaire est presque dégradant envers les utilisateurs d’iOS. Sans compter que ça prive iOS de possibilités incroyables, bien au delà des petits jeux HTML5 de Facebook, et que ça donne cette impression de ne pas vraiment être totalement au contrôle de son appareil.

J’espère vraiment qu’Apple va faire un 180° sur ces règles, et vite. Ce qui n’était pas considéré comme restrictif en 2009 est aujourd’hui complètement dépassé maintenant qu’on a vraiment des appareils à tout faire dans nos mains

avatar fousfous | 

@Osei Tutu

Il suffit juste de regarder l'exemple sur Mac, quand on veut une application on est quasiment tout le temps obligé d'aller la chercher sur internet avec les risques que ça comporte.
En tant que qu'utilisateurs on a pas le choix si on veut utiliser l'application, en plus souvent il faut donner les clés de son mac pour que ça fonctionne. Bref ergonomie et sécurité: 0.

avatar Osei Tutu | 

@fousfous
‹‹Bref ergonomie et sécurité: 0.››
Et combien d'applications vérolées avez-vous découvert sur votre Mac en procédant ainsi ?
Vous avez pourtant l'habitude de dire aux autres intervenants que rien ne les oblige à utiliser du matériel Apple s'ils ne sont pas contents. On pourrait vous répondre également que rien ne vous oblige à utiliser une application absente du store du Mac.
Comme vous le préconisez pour iOS, vous pouvez également ne vous contenter que des applications '' ergonomiques et sécurisées'' du store du Mac. Ainsi il y aurait une cohérence dans votre démarche.

avatar r e m y | 

@fousfous

35 ans que je vais chercher mes softwares Mac sur le site de l'éditeur ou du développeur. Les seuls malwares que j'aie trouvés, c'est du Mac AppStore qu'ils venaient (ou de concours organisés sur ce site pour gagner des licences...)

avatar r e m y | 

@Osei Tutu

"...utilisateur libre et intelligent..."
Tout est dit! 😊

avatar damien.thg | 

@Osei Tutu

L’éthique ça passe après le pognon. L’app store, c’est 30% dans la poche d’Apple, un store alternatif c’est 0%.

Fin de la discussion.

avatar Godverdomme | 

Il faut mettre les mêmes restrictions sur Safari alors !

Mais...
...
..

C'est une excellente idée, j'appelle Tim!!!!

avatar Mrleblanc101 | 

Un app qui embed des apps déjà sur l'app store 🙄 Pourquoi jouer a une version merdique HTML 5 de word with friends quand tu peux jouer à la version merdique native ?

avatar Darkgam3rz | 

@Mrleblanc101

🤣🤣🤣🤣🤣 bien résumé

avatar roccoyop | 

@Mrleblanc101

Mais parce que c’est pousser le 💩 encore plus profondément au fond de la gorge.

avatar occam | 

Ici Londres.
Nous diffusons un message de Mark Zuckerberg :

« Mais le dernier mot est-il dit ? L'espérance doit-elle disparaître ? La défaite est-elle définitive ? Non !

Croyez-moi, moi qui vous parle en connaissance de cause et vous dis que rien n'est perdu pour Facebook Gaming. Les mêmes moyens qui nous ont vaincus peuvent faire venir un jour la victoire. Car Facebook Gaming n'est pas seule ! Elle n'est pas seule ! Elle n'est pas seule ! Elle a un vaste Empire derrière elle. Elle peut faire bloc avec l'Empire Google qui tient le web et continue la lutte. Elle peut, comme Android, utiliser sans limite l'immense industrie du Play Store.

Quoi qu'il arrive, la flamme de la résistance de Facebook Gaming ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas. »

Quoi, on est un 18 juin, non ?

Chaque génération reçoit l’appel du 18 juin qu’elle mérite.

avatar redchou | 

C’est le même principe que l’App Plato, non?

avatar huexley | 

C'est la Chine qui est contre.

avatar damien.thg | 

moi je propose qu’en signe de bonne foi, Facebook autorise les robot de Google a indexer les pages Facebook, par exemple. On pourrais en trouver plein d’autre dans le même genre.

Quand Mark aura montré son ouverture, Tim pourra en faire de même. 🙃

avatar demenla971 | 

Au lieu de faire ces applis de merde feraienr mieux d’adapter Instagram à l’Ipad.

CONNEXION UTILISATEUR