Apple : « Nous ne ferons pas d'exception pour Epic »

Stéphane Moussie |

Apple ne pliera pas et est prête à mettre sa menace à exécution. Après avoir retiré Fortnite de l'App Store, Apple fermera le compte développeur d'Epic le 28 août si le studio ne se remet pas dans le droit chemin, confirme la Pomme dans un communiqué. Cette mesure radicale empêcherait Epic de continuer le développement de ses jeux sur les plateformes Apple et ferait en plus un gros dommage collatéral : le moteur Unreal Engine, utilisé par de nombreux studios tiers, ne pourrait plus être mis à jour.

Image tirée de la vidéo parodique d'Epic contre Apple

« Nous voulons vraiment conserver l'entreprise dans notre programme développeur ainsi que leurs apps sur le Store, assure Apple. Le problème qu'ont eux-mêmes créé Epic peut être facilement corrigé s'ils soumettent une mise à jour de leur app qui suit les règles qu'ils ont acceptées et qui s'appliquent à tous les développeurs [sauf à certains privilégiés, ndr]. »

La position d'Apple est on ne peut plus claire : « Nous ne ferons pas d'exception pour Epic parce que nous ne pensons pas qu'il est juste de faire passer leurs intérêts commerciaux avant nos règles qui protègent nos clients. » Cette déclaration a du piquant, Epic reprochant justement à Apple de faire passer ses propres intérêts commerciaux au détriment de ses utilisateurs.

D'après The Information, Epic a contacté au cours de ces dernières semaines plusieurs dirigeants de l'industrie afin de monter une coalition contre les pratiques commerciales d'Apple. Spotify, qui a déjà attaqué Apple en justice pour pratiques anticoncurrentielles, n'a pas souhaité former une alliance officielle, mais a tout de même fait part de son soutien à Epic, comme d'autres entreprises. Des interrogations sur le rôle exact prévu pour cette coalition ont poussé un studio de jeu vidéo à décliner la proposition d'Epic également.

Le communiqué d'Apple en intégralité :

L'App Store a été conçu pour être un endroit sûr et fiable pour les utilisateurs ainsi qu'une excellente opportunité commerciale pour tous les développeurs. Epic a été l'un des développeurs les plus populaires sur l'App Store, en bâtissant un business de plusieurs milliards de dollars touchant des millions de clients iOS à travers le monde. Nous voulons vraiment conserver l'entreprise dans notre programme développeur ainsi que leurs apps sur le Store. Le problème qu'ont eux-mêmes créé Epic peut être facilement corrigé s'ils soumettent une mise à jour de leur app qui suit les règles qu'ils ont acceptées et qui s'appliquent à tous les développeurs. Nous ne ferons pas d'exception pour Epic parce que nous ne pensons pas qu'il est juste de faire passer leurs intérêts commerciaux avant nos règles qui protègent nos clients.


avatar fte | 

@Nicolas.

"Mon point c'est que dans cette histoire, Epic essaie de se présenter comme le robin des bois via leur campagne publicitaire."

C’est absolument correct. C’est une campagne marketing visant à s’attirer la sympathie et de plomber l’image d’Apple. Et Apple les aide grandement à atteindre leurs objectifs d’image.

"C'est ironique vu qu'ils volent les petits pour se faire des sous sur leur dos."

C’est absolument faux. Ils ne volent personne.

"Alors que oui, dans l'histoire ce sont 2 compagnies qui défendent leur business model pour se faire le plus de fric possible "

C’est absolument correct.

Le point intéressant pour nous, clients de l’un ou de l’autre ou des deux, sera que peut-être le juge ou le régulateur déciderons quelque chose qui nous sera bénéfique.

avatar pagaupa | 

Apple devient de plus en plus l’objet de polémiques...
Elle ferait mieux de s’inquiéter de ça... plutôt que d’un jeu qui ne dérange personne à part eux.

avatar oomu | 

@pagaupa

https://www.capital.fr/entreprises-marches/apple-40-ans-de-succes-et-de-polemiques-1301456
"Apple: 40 ans de succès et de polémiques"

Je sais que vous êtes jeune, encore un enfant et que donc vous êtes égocentriques, vous croyez que le monde n'existait pas avant vous (pauvre sot.. le monde est apparu avec le Oomu)

mais Apple a TOUJOURS été au coeur de "polémiques", comme tout gros industriel.

40 ans d'applerie ! 40 ANS ! 40 ans à polémiquaser dans les bars à geeks !

Y a 30 ans, je popolémiquais déjà avec mes geekoïdes de copains sur Apple.

et si les médias grand public en parlait moins parce que les trucs qui faisaient BIP étaient moins populaire à l'époque, la presse informatique en faisait déjà ses choux gras au moindre soubresaut.

"Elle ferait mieux de s’inquiéter de ça... plutôt que d’un jeu qui ne dérange personne à part eux."

elle s'inquiète d'une tentative de se passer de son contrôle éditorial et ses services, qui sont un pan fondamental du commerce de l'iphone/ipad (en plus de vendre du matériel sobre de bon goût en alu)

Le jeu en lui même, elle s'en fiche.

avatar Cactaceae | 

Le mythe du PROPRIÉTAIRE qui pourrait faire ce qu’il veut avec SA propriété.

Bah c’est juste un mythe.

Ma voiture, elle m’appartient. MA propriété. Pourtant je ne fais pas ce que je veux avec, je change pas le moteur, ni les roues, ni ses caractéristiques, sans repasser par la case homologation de ma tuture.

Ma maison, elle m’appartient. Je veux mettre une fenêtre? Je veux mettre un mur ? Je veux agrandir ? Je ne fais pas ce que je veux, sans passer par la case légale, qui me dirait peut-être NON et pitanpi.

Mon iPhone? Lui aussi m’appartient. J’y ai installé iOS (pas le choix), même pas jailbreaké (j’ai le choix). iOS est sous licence Apple. Je ne peux pas faire ce que je veux, ce n’est pas ma propriété. Alors je développe comme une grande mon OS (mais je sens que je vais l’avoir dans l’os), ou j’achète un appareil sur lequel je suis LIBRE d’installer ce que je veux (mais même dans le LIBRE c’est des licences 😏), ou je retourne sur le boulier 🧮.

Nous sommes tout juste LOCATAIRES… propriétaires… hum 🤔

avatar webHAL1 | 

@Cactaceae

La parallèle avec une voiture ou une maison n'est absolument pas valable. Dans ces deux cas, les obligations sont imposées par l'État, pas par une entreprise privée, pour des raisons de sécurité ou de conformité, et pour assurer une vie en communauté qui ne se fassent pas au détriment des autres.

avatar Cactaceae | 

@webHAL1

"pour assurer une vie en communauté qui ne se fassent pas au détriment des autres"

C’est fou, c’est exactement ce que proclame Epic… et Apple.

Une entreprise ou l’état, c’est pareil en fait. L’une et l’autre à des degrés divers mettent des règles (et des lois) d’utilisation de leurs outils ou de leurs infrastructures. Voyez l’iPhone comme une infrastructure. Vous payez le droit de l’utiliser. Pour payez du matériel qui n’est que le résultat d’une propriété intellectuelle. Achetez (ou développez) la propriété intellectuelle, là oui, vous commencerez à pouvoir vous prétendre Propriétaire. Mais restera les États 😏

avatar marenostrum | 

tu mets pas en danger ta vie ou la vie d'autrui avec une app. avec une voiture ou maison tu le mets. pour ne pas dire que état aussi est en fait un profiteur. mais ça reste comme même autre chose (pour toi) qu'une boite privée. l'état ça t'appartient en quelque sorte.

avatar Cactaceae | 

@marenostrum

On parle de Propriété et des droits et devoirs y affairant. Je lis ici que sous prétexte que je suis propriétaire de mon appareil je peux faire ce que je veux avec. La réponse est simple mais dure à faire entendre:  « bah nan » 🤷🏻‍♀️

Je ne donne pas d’avis, je constate c’est tout et je tente de rappeler ces évidences.

Je suis chez moi et si vous mettez vos pieds sur la table vous sortez. Ça aussi c’est aussi une évidence. Par contre je ne vous tue pas, car la Loi me l’interdit, même si c’est pas l’envie… 😏

Je vis dans une copropriété. Interdit de mettre des stores bleus (pourtant c’est un beau bleu 😢). Jaunes à rayures blanches uniquement. C’est pas la Loi, mais la règle du lieu. J’ai beau être propriétaire ça n’y changera rien. Maintenant si je trouve que c’est abusif, je vais devant les tribunaux, devant la Loi. En forçant mes stores à être en bleu je m’attire les foudres de la copropriété et c’est certain que le jugement n’en sera qu’influencé négativement. Mes stores sont donc jaunes pas beaux. Pas contente? Je déménage.

avatar marenostrum | 

mais qui parle de modifier l'appareil ? dans ton appartement ils t'obligent d'acheter un meuble où tu le veux ? t'as qu'une seule boutique pour ça ?

avatar Cactaceae | 

@marenostrum

Mais évidemment vous avez raison. Je parlais encore une fois du concept de Propriété-qui-n’excuse-pas-tout.

avatar webHAL1 | 

@Cactaceae

Waow... "Une entreprise ou l'État, c'est pareil"... On en lit des énormités ici, mais là c'est du très haut niveau... o_O'

avatar Cactaceae | 

@webHAL1

Vous êtes du genre « petites bêtes » à chercher des poux partout. Très bien. J’étais dans l’analogie. Vous voyez ? Nan ? Bon tant pis 🤷🏻‍♀️

avatar webHAL1 | 

@Cactaceae

Vous arrivez à vous rendre compte que votre analogie n'était pas bonne, n'est-ce pas ? À commencer par le fait que l'objectif d'une entreprise et celui de l'État sont totalement différent. Or c'est précisément ce qui est important ici.

avatar marenostrum | 

Houellebecq considère les Pays-Bas comme une entreprise en fait. bref ça dépend des peuples.

avatar Cactaceae | 

@webHAL1

Mon analogie est PARFAITEMENT pertinente. Je m’en explique dans mon post original. Qu’elle ne vous convienne pas certes.

avatar YetOneOtherGit | 

@Cactaceae

"Mon analogie est PARFAITEMENT pertinente"

Les analogies sont très rarement pertinentes. 😉

avatar Cactaceae | 

@YetOneOtherGit

"Les analogies sont très rarement pertinentes."

Pas faux 😜
C’est des analogies… 😂

avatar BLM | 

@YetOneOtherGit
«Les analogies sont très rarement pertinentes. 😉»
?
Si. C'est pour ça qu'on les utilise.
Sauf à considérer qu'une analogie – qui ne désigne qu'une ressemblance partielle entre 2 choses pour éclairer le discours sur l'une à partir du discours sur l'autre – ne serait pertinente qu'en cas de similitude totale.

avatar YetOneOtherGit | 

@BLM

"Si. C'est pour ça qu'on les utilise."

C’est un art très difficile et c’est souvent à côté de la plaque.

Construire une bonne analogie, une bonne allégorie ou une bonne métaphore c’est réellement un difficile travail qui ne s’improvise pas.

Dans la plus part on verse dans l’analogie douteuse par paresse intellectuelle, cela semble plus facile mais en fait c’est tellement caricatural, capilotracté, hors contexte, réducteur, schématique... que ça créait bien plus d’ombre que de lumière.

C’est comme le travers de la comparaison douteuse, alors que l’on sait au moins depuis Voltaire que comparaison n’est pas raison 😉

Bref, comparaison, analogie, allégorie, métaphore... sont le plus souvent les faux nez de notre paresse intellectuelle 🤓

avatar YetOneOtherGit | 

@BLM

"qui ne désigne qu'une ressemblance partielle entre 2 choses pour éclairer le discours sur l'une à partir du discours sur l'autre"

Rien que là ta définition de l’analogie est bancale.

L’objectif de l’analogie est d’avoir un raisonnement qui part d’une ressemblance partielle pour arriver à une ressemblance générale, c’est là toute la difficulté de l’exercice.

« Il y a raisonnement analogique lorsqu’on s’appuie sur le fait que deux choses se ressemblent sur un point pour montrer qu’elles doivent se ressembler sur un autre. »

Si non c’est juste une caricature à gros traits ;-)

avatar BLM | 

@YetOneOtherGit
«L’objectif de l’analogie d’avoir un raisonnement qui part d’une ressemblance partielle pour arriver à une ressemblance générale.»
Oui, c'est là la définition du dictio nnaire (Antidote fr par exemple).
Définition qui ne dit rien de ce qu'elle appelle "[ressemblance] partielle" ou "totale", ni de l'utilité de l'analogie pour mener un raisonnement.
Utilité que ce que vous appelez ma "définition" tentait d'aborder (de façon lapidaire, je le reconnais. Pour bien faire, il faudrait écrire un livre. Et encore)

Le raisonnement par analogie (du grec ancien analogos ~ proportionnel) n'est absolument pas un outil de paresse intellectuelle, mais 1 forme de raisonnement inductif, qui partant d'une ressemblance partielle entre deux objets cependant différents, cherche à généraliser cette comparaison pour établir une conjecture sur une caractéristique du 2d en la supposant également ressemblante à la caractéristique correspondante du 1er.
J'ai bien dit "conjecture": les objets en relation par l’analogie n’étant pas identiques, il faut utiliser cet outil avec précaution.

Ceci dit, dire que "toutes les analogies sont foireuses" comme vous l'avez fait, c'est méconnaître qu'il s'agit d'un procédé d'argumentation puissant mais surtout que toutes nos expériences de vie ne deviennent connaissances que sur la base de ressemblances avec des situations qui bien que non strictement identiques sont cependant assez similaires pour déclencher des processus intellectuels d’abstraction. Toutes nos connaissances accumulées ne sont que la sédimentation d'un vaste réseau de similarités dont la construction nous est personnelle.

avatar Bigdidou | 

@BLM

« Ceci dit, dire que "toutes les analogies sont foireuses" comme vous l'avez fait, c'est méconnaître qu'il s'agit d'un procédé d'argumentation puissant »

Je n’aurais pas dit les choses comme ça. Mais les analogies sont à la la source de formidables erreurs (historiques en médecine et en pharmacie, par exemple) et fausses représentations.
L’analogie ne constitue en rien une démonstration, jamais.
Elle est très utile dans l’apprentissage.
Elle permet aussi de construire des hypothèses qui se doivent d’être démontrées ensuite.
Mais considérer l’analogie comme un raisonnement autosuffisant est à mon avis une erreur de raisonnement qui consiste à prendre ce qui n’est qu’une hypothèse comme une conclusion.

avatar YetOneOtherGit | 

@Bigdidou

d’autant que mon propos de base est : «Les analogies sont très rarement pertinentes. 😉» 😉

avatar YetOneOtherGit | 

@BLM

"Ceci dit, dire que "toutes les analogies sont foireuses" comme vous l'avez fait"

la base de mon propos est : «Les analogies sont très rarement pertinentes. 😉»

avatar YetOneOtherGit | 

@BLM

"Ceci dit, dire que "toutes les analogies sont foireuses" comme vous l'avez fait,"

Je viens de me relire et il semble bien que je ne l’ai pas fait, même sous forme d’une trait d’humour outré à la suite de mon propos initial qui est : «Les analogies sont très rarement pertinentes. 😉»

avatar webHAL1 | 

@Cactaceae

Bien. Alors je vous laisse à votre naïveté de croire qu'Apple et Epic agissent dans le but d'assurer une vie en communauté qui ne se fassent pas au détriment des autres.

avatar Cactaceae | 

@webHAL1

Je ne crois rien de tout ça 😉 ce sont les déclarations de l’un et l’autre.

avatar webHAL1 | 

@Cactaceae

Et vous mettez sur un pied d'égalité ces déclarations d'intention de la part de sociétés commerciales et les lois édictées par l'État ?

avatar softjo | 

@Cactaceae

Alors qu'apple commence à payer ses impôts pour payer les services et infrastructures lui permettant de faire son business !

avatar Cactaceae | 

@softjo

Apple vous répondra qu’ils sont les plus gros contribuables de la planète.

Moi j’en ai rien à faire.

Édit : oubli de mots 😐

avatar byte_order | 

@Cactaceae
> Ma voiture, elle m’appartient. MA propriété. Pourtant je ne fais pas ce que je veux avec,
> je change pas le moteur, ni les roues, ni ses caractéristiques

Vous pouvez, si.

> sans repasser par la case homologation de ma tuture.

Ca c'est uniquement *si* vous voulez roulez sur ce qui ne vous appartient pas : le réseau routier public. Si c'est pour l'utiliser uniquement sur des pistes privées, vous n'y etes pas obligé, non.
Et ce n'est pas le vendeur de votre voiture qui vous l'interdit, mais l'Etat, propriétaire dudit réseau routier public.

> Ma maison, ...

Pareil, ce n'est pas le vendeur de la maison qui vous impose des rêgles sur votre maison, mais l'état, qui reste propriétaire final du terrain sur lequel elle est située.

> Nous sommes tout juste LOCATAIRES… propriétaires… hum

C'est évidement faux dans l'immense majorité des pays qui reconnaissent le droit à la propriété. Certes, la propriété n'est jamais absolue, l'Etat garde un droit supérieur, en particulier de requisition, mais ici on ne parle pas d'Etat mais d'une entreprise privée.

Apple a atteint le status d'état de droit pour vous, c'est ça !?

En tout cas, merci de confirmer que vous vous considérez bien comme un abonné à Apple, pas le propriétaire de certains de ses produits. Comment osez-vous les revendre !?

avatar Anarkyst | 

Vous allez me faire grossir avec tout le pop corn que j’engloutis en ce moment 🍿🍿🍿🍿🍿🍿🍿🍿🍿🍿🍿🍿🍿🍿🍿

avatar Krysten2001 | 

@Anarkyst

Oh moi aussi !!!

avatar ludmer67 | 

@Anarkyst

OK popcorner

avatar TiTwo102 | 

30% c’est tout simplement énorme, surtout que les développeurs payent déjà un abonnement annuel à l’appstore. En gros, ils payent 2 fois. Si EPIC et autres gagnent, ca ne peut qu’être bénéfique aux consommateurs.

Je vois trois solutions (hormis le fait qu’Apple ne fasse rien et continue à nous entuber, ce qui est le plus probable) :
- Apple autorise les stores tierces,
- Apple autorise les stores tierces, mais une appli de store tierce doit obligatoirement être aussi dispo sur l’AppStore,
- Apple n’autorise pas de store tierce, mais autorise les paiements in-app hors AppStore, ou le droit pour le développeur de dire qu’on peut payer 30% moins cher sur son site.

Si je devais choisir, je prendrais la dernière solution, la 2ème est pas mal non plus je trouve, ça permet de garder un certain contrôle. Le client choisi de lui même si la soit-disant facilité qu’offre le système Apple vaut vraiment 30% de plus.

Perso, mon choix a deja été fait. Je ne paye jamais rien à travers l’AppStore, une entreprise qui vaut 2000 milliards n’a pas besoin de saigner les développeurs à ce point.

avatar marenostrum | 

y a que à faire la même chose que sur mac. pas besoin d'inventer quoi que ce soi. qui veut passer que par leur store, passe que par eux (préférence par default dans iPhone). mais qui veut passer par d'autres biais, autre boutique ou site, qui passe par eux. juste a changer la case dans les réglages. c'est simple.

la plupart surement vont passer par App Store, mais peut-être pas, vu que Apple a peur de l'ouverture. en tout cas ça va les faire perdre quelques sous. parce que y aura qui vont s'échapper de leur Store.

avatar Krysten2001 | 

@marenostrum

Moins de sécurité,... mauvaise exemple le Mac

avatar marenostrum | 

c'est pour toi mais pas pour moi. on est pas pareil. j'ai pas besoin de sécurité. je suis pas un enfant.

avatar Krysten2001 | 

C’est quoi cette remarque 😂🤣 et vous, vous n’êtes le centre du monde 😉

avatar marenostrum | 

oui je suis le centre. d'ailleurs quelqu'un ici l'a dit, en traduisant mon pseudo en Méditerranée, qui veut dire le centre de la terre.

avatar Bigdidou | 

"qui veut dire le centre de la terre"

Ce n'est pas vraiment ce qu'on t'a dit et ça laisse songeur à propos de ce que tu retiens de tes lectures philosophiques...
Ca signifie au milieu des terres, pas au centre de la terre..

avatar YetOneOtherGit | 

@TiTwo102

"30% c’est tout simplement énorme"

Par rapport à quoi ?

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

""30% c’est tout simplement énorme"

Par rapport à quoi ?"

Par rapport à 3%, c’est 10x plus. Énorme.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Par rapport à 3%, c’est 10x plus. Énorme."

allons jusqu’au 0 😋

avatar TiTwo102 | 

@ YetOneOtherGit

Par rapport au service proposé.

L’accès au store se paye, c’est 100€/an. Ces 30% ne sont qu’une taxe arbitraire (et de mon point de vue très abusive) sur les revenus des développeurs.
A la limite, pour ce prix Apple propose (impose) son service de paiement... M’enfin, même les banques les plus cupide au monde ne prennent pas 30% à un magasin quand on paye avec sa CB.

avatar YetOneOtherGit | 

@TiTwo102

"taxe arbitraire"

Rien que le choix des termes 😳

C’est la valorisation d’un service d’intermediation entre une offre et une demande.

Aucun système préexistant ne laissait 70% du prix de vente HT au porteur du produit.

avatar TiTwo102 | 

@ YetOneOtherGit

Le choix des termes est tout à fait correct.

Si Apple disait « vous pouvez utiliser votre service de paiement, mais vous pouvez également utiliser le notre, offrant facilité et sécurité pour l’utilisateur, pour un prix équivalent à 30% du montant », ce serait un service et le consommateur choisirait s’il veut l’utiliser ou non.
Ce n’est pas le cas. Apple ne laisse aucun choix, alors même que le développeur a pourtant déjà payé pour être sur l’Apple store. C’est une imposition, une taxe (ou autre terme approchant au choix) sur les transactions.

D’ailleurs ça me fait me poser une question, si quelqu’un a la réponse, on sait jamais : Est-ce qu’Apple prélève 30% de ce que gagne une appli grâce à la pub ? Il ne me semble pas, mais je n’en suis pas sûr du tout.

avatar YetOneOtherGit | 

@TiTwo102

"Le choix des termes est tout à fait correct."

Nullement le terme taxe a un sens précis que tu détournes absolument ici.

À vider les mots de leur sens ils finissent par ne plus en avoir 🤓

avatar TiTwo102 | 

Pour en revenir au fond du sujet je suis sûr que d’ici quelques années, quand (et si) Apple Pay sera démocratisé, les banques feront front contre Apple de la même manière que le font les développeurs aujourd’hui, les prélèvements d’Apple sur les montants étant bien plus élevés que la moyenne dans ce milieu, surtout sur les faibles montant, cible principale d’Apple Pay. C’est beaucoup plus transparent pour le consommateur, mais ça viendra tôt ou tard.

C’est un peu le même cas. Apple abuse de sa force à un instant T, de sa position dominante sur le marché, pour imposer aux autres.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR