Commission de 30% : pour Facebook, Apple profite de la pandémie

Mickaël Bazoge |

Après Epic, au tour de Facebook de taper sur le clou de la commission de 30% d'Apple. Le constructeur a refusé de lever l'obligation d'utiliser le système de paiement de l'App Store — celui qui lui permet de toucher 30% sur les transactions — pour une opération de soutien aux petites entreprises organisée par Facebook dans 20 pays. Le réseau social propose à ses utilisateurs d'acheter par exemple des cours de yoga ou des séminaires diffusés en streaming par des professionnels indépendants ou de petites sociétés.

Ce contenu vendu via Facebook donne habituellement droit à une commission pour le réseau social, qui a décidé de la laisser aux entreprises participantes jusqu'à l'année prochaine. Un moyen de les aider à rebondir en cette période de crise sanitaire et économique. Mais Apple a refusé d'abandonner sa commission, tandis que Google a accepté que Facebook intègre son service de paiement (le moteur de recherche prélève normalement 30% sur les achats intégrés).

Les revenus tirés des contenus vendus depuis la version web de Facebook ou depuis l'app Android, via Facebook Pay, iront à 100% dans la poche des créateurs. Depuis l'app iOS, Facebook explique noir sur blanc qu'Apple prélève 30% sur l'achat intégré.

« Nous sommes passés par nos canaux habituels pour suggérer [à Apple] de renoncer à leur commission ou de nous laisser utiliser Facebook Pay, un des deux, et ils ont refusé », déplore Fidji Simo, qui dirige l'application Facebook. Par conséquent, tous les cours et séminaires virtuels qui seront vendus via l'app Facebook sur iOS se verront ponctionnés de 30% par Apple, qui renforce ici son image d'ogre avide et sourd aux difficultés des petites entreprises et des indépendants alors que le coronavirus n'a en rien entamé son bilan financier, bien au contraire.

Gardons toutefois en tête que Facebook n'est pas un ange non plus. Mais voir le réseau social se refaire du capital sympathie sur le dos d’Apple a quelque chose de croquignolet... Cette histoire rappelle les déboires d'Airbnb et de ClassPass qui, pour s'en sortir et aider eux aussi des indépendants et des PME pendant la pandémie, ont commencé à vendre des cours et des entraînements via leurs apps (lire : Apple s'accroche à sa commission de 30% pour Airbnb et ClassPass). Pendant son audition au congrès US, Tim Cook a déclaré vouloir travailler avec les personnes qui ont dû transférer une activité physique vers le monde virtuel en raison de l'épidémie.

Il serait sans doute bon qu'Apple communique un peu sérieusement sur le sujet, ne serait-ce que pour expliquer sa position. Les arguments de businessmen avancés jusqu'à présent sont inaudibles aussi bien par les joueurs de Fortnite que par les petites entreprises qui tentent de s'en sortir dans un contexte très difficile.

avatar YetOneOtherGit | 

@Bigdidou

"C’est ta métaphore qui est conne, pas toi."

Un des trucs impressionnant ici : la confusion entre l’attaque d’un propos et l’attaque de la personne qui les porte.

Dire une bêtise, être maladroit, mal connaître un sujet, tomber dans un raccourci... n’a strictement rien d’honteux.

Défendre mordicus avérée, être incapable de reconnaître une erreur, nier les faits étayés ... c’est autre chose 🤓

Ce n’est pourtant pas jeune le « Errare humanum est, perseverare diabolicum » 🤓

avatar rikki finefleur | 

1/ Apple n'est pas un centre commercial mais un OS.
Et je ne vois pas un quoi un OS t'imposerait d'acheter dans sa boutique ou prendrait une commission sur tous les softs qui y sont installés.

Le problème aurait pu passer si ils n’étaient pas en situation de monopole. Or ils sont en position de monopole et avec des ententes. Le cas de fornite est clair.
Les deux compères ont enlevé en meme temps l'appli fornite.

Bref, le probleme est qu'avec goog ils sont en position a eux 2 en position de monopole total , ET mondial . Ce qui leur permet d'exiger des commissions sans alternative simple.

Pour un centre commercial tu peux aller dans un autre centre commercial.

Ici il n'y a tout simplement pas de concurrence, donc des abus de monopole, et ils ne privent pas d'en profiter.
Monopole qui greve les finances des utilisateurs (ils n'ont pas d'autres choix que de surpayer de 30 %) , et des éditeurs, ( qui eux aussi n'ont pas beaucoup de choix).

avatar cnewton | 

@rikki finefleur

Apple est une société.
Une société qui développe et fabrique du matériel avec l’OS (iOS, macOS) qui tourne dessus. Ni le design du matériel ou des OS ne sont OpenSource !
C’est un système fermé et je n’y vois rien d’offusquant.
Donc Apple fait ce qu’elle veut chez elle comme toi avec tes invités chez toi !

Et pour rappel, Apple est en bourse. Apple appartient à chacun de ses actionnaires.
Depuis que je suis actionnaire de FDJ je gagne de l’argent sans jouer ! J’attends le prochain split pour faire pareil avec Apple.

avatar Brice21 | 

@rikki finefleur

"Les deux compères ont enlevé en meme temps l'appli fornite."

... parce que Fornite a rompu en même temps le contrat qui le liait à Apple et celui qui le liait à Google en activant une fonction cachée de payement direct des achats in-app.

Tu tente le record de mauvaise fois pour le Guinness Book ?

avatar Brice21 | 

@rikki finefleur

"Bref, le probleme est qu'avec goog ils sont en position a eux 2 en position de monopole tota"

Déjà un monopole à deux c’est plus un monopole, c’est un duopole.

Ensuite c’est faux, il y a de nombreux autres App Store comme ceux d’Amazon, Samsung, Huawei, Xiaomi, Aptoide, GetJar, etc.

avatar YetOneOtherGit | 

@Brice21

Pour Apple on peut difficilement nier qu’ils exercent un monopole d’accès à l’écosystème iOS.

Après c’est effectivement un monopole particulier qui est un casse-tête juridique car il est fort différent du paradigme qui a donné naissance aux lois anti-trust.

Nous n’avons pas une situation de contrôle monopolistique sur l’ensemble d’un marché, mais sur une part de ce marché.

Je me trompe peut-être mais je ne vois pas de cas semblables dans l’histoire des procédures anti-trust.

La nature monopolistique de la position d’Apple est pour l’instant loin d’être actée en droit.

avatar Brice21 | 

@YetOneOtherGit

"Pour Apple on peut difficilement nier qu’ils exercent un monopole d’accès à l’écosystème iOS."

Je ne le conteste pas.

De même Epic a le monopole de la vente des vBucks dans Fornite.

Si Epic laisse n’importe quel autre boîte vendre des vBucks dans leur jeux, alors je suis d’accord pour qu’Apple laisse d’autres boites vendre des apps sur leur plate-forme.

En fait des que tu réduis un marché à un seul acteur il y a monopole. Exemple Sony a le monopole de la vente d’achat in-app sur PlayStation. Samsung a le monopole de l’achat d’app sur ses Smart TV Tizen, etc. C’est debile evidemlent.

Le marché ici est celui des apps. Et il y a de nombreux stores, ceux de Google, Amazon, Samsung, Huawei, Aptoide, GetJar, Xiaomi, etc.

Le jour ou la justice oblige les fabricants de plate-forme de laisser les concurrents y vendre sous leur nez des apps, des abonnements ou des achats in-app, l’Economie digitale des plateformes tout entière s’effondre.

Ce sont les revenus des commissions sur les apps vendues dans des App Store exclusifs (ventes, abonnements et achats in-apps) qui permettent à Nintendo de financer le développement de la Switch et son OS, de ses moyens de payement, de ses promotions et contenu éditorial, à Microsoft de vendre à perte la Xbox et de financier xCloud et ses studios, à Sony de vendre à perte la PlayStation, à Google de financer l’infrastructure de Stadia, à Samsung de financer ses outils de développement et Tizen, à LG de financer WebOS et son Store, etc.

Windows et Android ne sont pas dans le même panier car les constructeurs (Samsung, Motorola, Lenovo, Dell, etc.) ne financent pas leur développement (on parle de milliers de développeurs pendant des décennies). Dans un cas ce sont des licences, dans l’autre vos données, qui financent ces plateformes.

avatar YetOneOtherGit | 

@Brice21

"Le jour ou la justice oblige les fabricants de plate-forme de laisser les concurrents y vendre sous leur nez des apps, des abonnements ou des achats in-app, l’Economie digitale des plateformes tout entière s’effondre.
"

C’est il me semble très manichéen comme vision.

Il y aurait une redistribution économique dont l’étendue est questionable, certainement pas un effondrement.

Le marché sera toujours largement dominé par quelques majors, Apple perdrait une part de ses revenus venant des majors et des store de niches cibleraient quelques microcosmes marginaux.

avatar Brice21 | 

@rikki finefleur

"ils n'ont pas d'autres choix que de surpayer de 30 %"

Et c’est normal dans la distribution digitale sauf pour ... Epic.

https://www.google.be/amp/s/www.ign.com/articles/2019/10/07/report-steam...

Au moins ils sont d’accord avec eux même.

avatar bibi81 | 

ce qui risque d'arriver (ce que ça fait peur à Apple), et que leur boutique d'apps se vide, en cas d'obligation d'ouverture de iOS.

S'ils sont contraint d'avoir d'autres stores, Google va proposer le sien avec système de licence multi-OS. Par contre pas sûr qu'Apple aille jouer du côté d'Android pour contrer Google.

avatar Krysten2001 | 

@Ajioss

C’est exactement ça. Avec l’Apple ID, avec seulement lui on récupère tout et lie beaucoup de choses( accessoires,...) c’est sûr ça que vous parliez ?

avatar Ajioss | 

@Krysten2001

Oui entre autres je faisais référence à ça. Lorsqu’on achète une application on la retrouve automatiquement sur ses autres appareils.

L’Apple iD c’est aussi le partage familiale . N’importe qui de ma famille peut bénéficier de mes applications et maintenant il me semble mes abonnements.

avatar YetOneOtherGit | 

@nicopulse

"FORTNITE aurait le choix de se faire vendre par différentes vendeurs. A différents prix. "

Pour le différent prix c’est du pure fantasme EPIC n’ayant strictement aucun intérêt à cela.

Si concurrence il y a entre store ce sera sur la part rétrocédée nullement sur le prix public.

avatar bibi81 | 

Si concurrence il y a entre store ce sera sur la part rétrocédée nullement sur le prix public.

Le pot de Nutella n'est pas au même prix chez Auchan ou chez Carrefour.

avatar YetOneOtherGit | 

@bibi81

"Le pot de Nutella n'est pas au même prix chez Auchan ou chez Carrefour."

Comparaison n’est pas raison, le modèle de la grande distribution n’est pas celui des app store, loin s’en faut.

Dans la grande distribution :
- La chaine de magasins négocie un prix d’achat et des conditions avec le fournisseur.
- Ellie défini en suite sa politique de marge pour former le prix public.
- La chaine de magasins achète un produit puis le revend avec une marge.

Sur les store :
- Le store n’est qu’un lieu d’intermediation.
- Le store n’achète pas le produit à un fournisseur pour le revendre au public.
- Le store offre un service de mise en relation entre une offre et une demande.
- Le store se rémunère par une commission sur la transaction.
- Le store n’achète pas un produit pour le revendre avec une marge.

Comme tu peux le voir ce sont deux modèles absolument différents.

Et dans ce modèle de store un acteur important du marché n’a strictement aucun intérêt à avoir des prix public différents selon les intermédiaires, cela n’a strictement aucun intérêt pour son business.

Par contre le vendeur a tout intérêt à aller la où la commission sur la transaction est la plus faible ce qui maximise ses profits.

Nous sommes sur une mise en concurrence d’un service B2B pas d’un tarif B2C 😎

avatar YetOneOtherGit | 

@bibi81

Au passage il est intéressant de voir comment sont comptabilisés les app stores dans les bilans des entreprises qui y sont impliquées.

Ce n’est pas le prix de vente HT qui est considéré comme un produit mais le montant de la commission.

Il n’y pas de charge liée à l’achat de l’app par le store puisque cette achat n’existe pas.

Alors que pour les acteurs de la grande distribution que tu prends en exemple le prix d’achat HT est impacté comme une charge et le prix de vente HT comme un produit.

avatar Brice21 | 

@YetOneOtherGit

Pour info, GOG procède comme ça. Ils achètent des licences et les revendent.

avatar YetOneOtherGit | 

@Brice21

Sur des jeux qui sont dans ce mode de distribution classique depuis toujours, rien de neuf et de particulier.

Le jeu PC et console est né dans cette forme de distribution avec une chaîne classique de vente et de revente avec marge entre le producteur du jeu et le public.

Au passage dans cette approche la part du prix public final revenant au producteur du jeu est souvent très en deçà des 70% 😎

avatar MarcMame | 

@YetOneOtherGit

"Au passage dans cette approche la part du prix public final revenant au producteur du jeu est souvent très en deçà des 70% "

Et encore beaucoup moins dans les cas de jeux sous licence...

avatar YetOneOtherGit | 

@MarcMame

"Et encore beaucoup moins dans les cas de jeux sous licence..."

Pas mal de gens ici semblent ignorer ce qu’est la chaîne de distribution hors store n’appliquant qu’une commission sur la vente directe à l’utilisateur final.

La proportion du prix public qui peut se retrouver dans la poche du créateur est, dans bien des cas inférieur aux 30% qui sont abandonnés aux stores, quand on est dans les modèles de distribution classique.

Et je ne parle même pas des combats, pour obtenir des distributeurs le paiement des royalties, qui finissent régulièrement devant les tribunaux.

Les store et le modèle de commission ont été une vraie libération économique pour bien des acteurs du marché et je ne parle même pas de la dynamique de croissance qu’elles ont permis sur un secteur qui était loin d’avoir de grandes perspectives d’avenir.

avatar cnewton | 

@nicopulse

Si Apple autorisait les stores alternatifs je ne vois pas l’interêt de Epic de vendre ses produits au travers de ces stores alternatifs car Epic serait déjà lui-même un store alternatif !
Donc Epic vendrait ses produits au même prix publique que maintenant mais sur son propre et unique store !

avatar iPop | 

@nicopulse

Ok mais ça ne va pas dans le sens de l’histoire. Apple a i vesti dans le Store, ils vont pas y renoncer.

avatar MarcMame | 

Facebook donneur de leçon c’est assez savoureux je dois dire...

avatar marenostrum | 

mathématiquement ils ont raison. le 30% de Apple fait payer plus le client.

avatar MarcMame | 

@marenostrum

"mathématiquement ils ont raison. le 30% de Apple fait payer plus le client. "

Mathématiquement oui. Dans la vraie vie on sait bien que non.
De nombreux exemples de baisses de tva nous ont clairement démontré que ce n’est JAMAIS le client qui en bénéficie.
Pareil avec la commission Applesque.

avatar occam | 

@MarcMame

C’est vrai.

Mais Apple est en position de dicter les règles de l’App Store à un degré que même un État dirigiste n’oserait pas rêver.

Apple serait, par exemple, à même d’exiger des éditeurs présents sur l’App Store de répercuter les baisses de commission sur le prix de l’app. Apple serait en mesure de lever des commissions punitives en cas de non-compliance ou d’abus. Apple pourrait également proposer à ses vassaux de transférer une partie de la commission, comme des bénéfices nets, à des causes nécessitant une injection de fonds aigue, comme dans le cas de Covid-19. Il va de soi qu’une telle générosité pourrait être vigoureusement mise en exergue.

Bref, Apple, seul maître à bord de l’App Store, aurait de nombreux moyens de veiller à ce que tout assouplissement de la règle des 30% bénéficie soit directement aux clients, soit à des causes méritoires.
Et cela avec, à la clé, un regain considérable de goodwill et de PR favorable, d’une valeur sans commune mesure avec pertes de gain temporaires sur la commission.

Si Apple ne le fait pas, c’est qu’Apple ne le veut pas, et c’est ce fait qui mérite interrogation.

avatar gwen | 

@occam

"Si Apple ne le fait pas, c’est qu’Apple ne le veut pas, et c’est ce fait qui mérite interrogation."

C’est sûr, on attends tous que le monde baisse son salaire afin d’aider les plus démunis. Sauf que ces plus démunis le seront encore plus avec un salaire moindre.

Si Epic n’est pas content, qu’ils ne développent plus que pour Android et ils gagneront de l’argent en ayant moins de personnel et surtout ça bénéficiera à Google qui verra son parc matériel augmenter avec tout ces joueurs frustrés qui n’achèterons plus d’iPhone.

Nintendo fait ça depuis la première Famicon.

avatar Brice21 | 

@gwen

"Si Epic n’est pas content, qu’ils ne développent plus que pour Android"

Epic a aussi attaqué Google, qui les a viré du Play Store.

Donc si Epic n’est pas content, qu’ils ne développent plus du tout ?

avatar Brice21 | 

@occam

"répercuter les baisses de commission sur le prix de l’app"

Apple le fait régulièrement. Par exemple en t’offrant 10% de plus que le montant dont tu charges ton compte iTunes/app store. Ou quand tu achètes une carte cadeau dans la grande distribution : la marge des distributeurs est déduite de la commission d’Apple.

avatar jcp25 | 

@MarcMame

Ce n'est pas aussi simple que cela.
On le voit tous les jours dans la grande dib.
SI il y avait deux stores, imaginons Apple et Amazon, Amazon pourrait faire le choix de baisser la commission de 30% à 10% (ses charges). Dans un premier temps, il ne gagnerait rien sur le store sauf des clients.... Et le consommateur verrait bien les prix baisser de 20%. Donc OUI en situation de concurrence libre et non faussée, la baisse des commissions profite au consommateur... DANS UN PREMIER TEMPS et pas gratuitement. Ensuite, c'est une autre histoire....
Les commissions, cela monte et cela descend et les prix aussi. Les prix d'appels sont généralement fait par une baisse de la commission ou marge et le consommateur en profite... et va acheter d'autres produits dans le même magasin.
Quand l'état français a imposé la taxe GAFA à Amazon, immédiatement Amazon l'a répercutée sur ses prix. Mais là on est dans du B2C ! Et c'est le vendeur qui doit décider si il répercute la hausse sur son prix public ou pas ou baisser son prix public pour étouffer le concurrent... Donc pas simple.

avatar jcp25 | 

@jcp25
Mais là on est dans du B2C !
--
Voilà ce qu'il se passe quand on ne se relit pas !
La relation entre Amazon et les vendeurs est en B2B pas B2C.
Si c'était le cas, toute la fin de mon raisonnement serait complètement faux.
Errare humanum est, sed perseverare diabolicum.

avatar Jul21 | 

Ta gueule Facebook !

avatar harisson | 

Facebook est mauvaise langue, Apple a fait un effort en vendant un nouvel iPhone à 0,7 k€ ^_^

avatar AppleDomoAdepte | 

Facebook se nourrit principalement du trafic et des pubs associées.
Y a-t-il renoncé ou reversé l’argent de ces pubs à ces entreprises ?
Fachobook, boite hypocrite destinée à vider le cerveau

avatar bibi81 | 

Et Apple vit principalement de la vente de son matériel, personne, pas même Facebook, ne lui a demandé de renoncer à ça...

avatar AppleDomoAdepte | 

@bibi81

Apple a le droit de choisir là où vont ses
bonnes actions et ne pas l’être pour être agréable à fachobook

avatar bibi81 | 

Et ils ont choisi de ne pas donner effectivement c'est leur droit ;)

avatar Brice21 | 

@bibi81

"Et ils ont choisi de ne pas donner effectivement c'est leur droit ;)"

Des fois je suis dégoûté : https://www.apple.com/befr/newsroom/2020/03/apples-covid-19-response/

https://www.theverge.com/2020/4/15/21222717/apple-product-red-coronaviru...

https://belgium-iphone.lesoir.be/2020/03/20/coronavirus-apple-fait-un-do...

Le nombre de mensonges qu’on lit ici est effrayant. Si tu ne sais rien, tais-toi?

avatar Bigdidou | 

@Brice21

“Le nombre de mensonges qu’on lit ici est effrayant. Si tu ne sais rien, tais-toi?”

Même pas.
Beaucoup prennent leurs croyances pour la réalité, sont incapables ni de faire la différence, ni, plus grave, de s’interroger à ce sujet même devant des des éléments factuels, objectifs sourcés.

C’est assez sidérant et parfois je me demande bien ce que ça donne en milieu professionnel...

avatar Brice21 | 

@Bigdidou

" je me demande bien ce que ça donne en milieu professionnel..."

Je les vire. Mettre des clowns devant un client décrédibilise ta boîte vite fait.

Ici c’est un peu leur royaume. Mais des fois j’en peux plus, je craque et je leur réponds. Je sais que c’est peine perdue, mais c’est une question d’honneur intellectuel.

La plupart du temps ils prennent même pas la peine de faire une recherche sur Google avant d’écrire des conneries. Il suffit de 10 secondes pour leur mettre leur nez dans leur caca.

Je me demande bien quel pulsion anti Apple les motive pour perdre leur temps à polluer le monde de désinformation.

avatar Bigdidou | 

@Brice21

« La plupart du temps ils prennent même pas la peine de faire une recherche sur Google avant d’écrire des conneries. »

Oui, ni avant, ni après.
C’est un truc que je comprends pas bien...

avatar YetOneOtherGit | 

@Bigdidou

"Oui, ni avant, ni après.
C’est un truc que je comprends pas bien..."

Une des paresse intellectuelle les plus impressionnante de l’époque effectivement. 🤯

avatar pechtoc | 

J'ai rien contre le message de Facebook, même si c'est un ogre, ce petit geste pour les indépendants en difficultés était pas grand chose pour Apple, et ça reste temporaire.

Enfin bref chacun campe sur ces positions ici de toute façon, débats stériles. Je vois pas non plus ce que l'ouverture a de si menaçant pour certains, à part potentiellement faire diminuer les revenus d'Apple et donc certainement la valeurs de leurs actions ?

Je me rappelle que lors du coup de gueule de Spotify qui retirait ses abos depuis l'iPhone c'était impensable et clairement une perte pour eux "tant le système Apple est idéal pour l'utilisateur". Ça n'a rien changé, ni pour l'un ni pour l'autre, et Spotify s'en porte pas plus mal.

avatar pat3 | 

@pechtoc

"ce petit geste pour les indépendants en difficultés était pas grand chose pour Apple, et ça reste temporaire."

Bien sur que non: une fois la brèche ouverte, Facebook aurait eu beau jeu de demander pourquoi Apple ne permet pas d’utiliser Facebook Pay en permanence.
C’est la raison pour laquelle Apple a refusé. Mais il n’y en a plus pour longtemps. Apple va passer à un système de notarisation renforcée sur le modèle de macOS, avec mise en avant des apps hybrides pour iOS et macOS. La carotte du côté devs sera sans doute de pouvoir relever les prix des apps en les tirant vers les prix moyens de macOS, ou en développant des formules d’abonnements mixtes.

avatar bibi81 | 

Bien sur que non: une fois la brèche ouverte, Facebook aurait eu beau jeu de demander pourquoi Apple ne permet pas d’utiliser Facebook Pay en permanence.

Facebook a demandé à Apple de renoncer à sa commission ou d'autoriser Facebook Pay. C'est donc bien totalement temporaire et même mieux sous le contrôle total d'Apple...

avatar Nesus | 

C’est quand même très malhonnête de la part de Facebook qui fait de l’argent avec le trafic que ça génère grâce à ma pub. Il n’y a aucune bonne action de Facebook dans cette histoire, il y a un moyen détourné de générer du trafic supplémentaire et donc du business supplémentaire.
Demander à Apple de faire du bénévolat quand eux même ne le font pas, c’est quand meme beaucoup se moquer du monde. D’autant que l’utilisateur aussi paie. Donc soit Facebook faisait vraiment du bénévolat en payant les cours avec la pub et le trafic, soit il se tait.

Ce qui est beau, chez Facebook, c’est cette capacité à déformer la réalité. Je me demande si à force de mentir à tout le monde, ils n’ont pas fini par croire leur mensonge...

avatar Inconnu-Soldat | 

FaceBook qui donne des leçons de morale est assez cocasse avec un fondateur qui a pillé son associé initial, avec une politique exécrable tant commerciale que pour la vie privée, qui se refuse à supprimer tous les comptes abominables et ceux de réinformation, qui vit de de l’égocentrisme, de l’exhibitionnisme et de la virtualisation de la vie qui n’est plus réelle.
Ceci dit un salopard peut dire des choses justes sauf qu’ici il joue de façon hypocrite, si facile car utilisant la même technique de communication que les trotskistes : utiliser une possible injustice (ou réelle), désigner un coupable (évidemment le grand méchant loup) et faire passer ses solutions et idéologie en ayant ouvert une brèche émotionnelle s’appuyant sur le sentiment toujours fort que tout est injuste entraînant une indignation éruptive et réflexe.

Apple prend 30 % c’est sa marge de distributeur qui en plus développe les supports d'utilisation.

La bonne comparaison est avec Starbuck. Personne n’oblige à aller dans cette chaîne et personne qui y va ne trouverait cela logique qu’en entrant chez Starbuck (les locaux aménagés avec matériel et service étant comparés aux ibidules, le support d’utilisation) on y trouve un gars qui décide de leur faire payer un café sans passer par Starbuck, le gars étant le fournisseur de café de Starbuck (pour l’occase ce n’est pas 30 % que prend Starbuck mais 500 %).

avatar Inconnu-Soldat | 

PS pour l’épidémie Apple a distribué des masques, fait des dons, payé son personnel même s’il ne travaillait pas. Pour les 30 % Facebook fait ce qu’il veut (il prend quand même une commission), c’est inextricable car qui va décider que cette entreprise mérite un rabais ? Ce n’est pas tout. Et pourquoi donc ne seraient-ce pas les développeurs qui ont (peut-on dire moralement de façon outrageuse) profité du confinement pour vendre beaucoup plus, ou les artistes, Netflix qui devraient participer en aidant ces entreprises ? Les états ont aidé et aident les entreprises qui ont des difficultés.

On peut demander à Apple d’aider (ce qu’elle fait) mais pas de cette façon. Cette idée est simpliste, démagogique, flatte notre bon peuple toujours prêt à couper des têtes et à s’indigner sans réfléchir, le brosser dans le sens du poil et paraître à bon compte comme le héros. Les critères pour cette baisse de commission sont impossibles à mettre en œuvre, l’idée même c’est ouvrir la boîte de Pandore, elle n’est même pas moralement juste car elle mélange les genres voulant faire croire à de la générosité là où ce n’est concrètement pas possible de l’appliquer. Les conséquences d’une telle baisse momentanée et ponctuelle sont immenses mais le regard simpliste des contempteurs ne s’y attarde pas car ce n’est pas son intérêt que d’aller chercher plus loin que la superficialité d’une évidence trompeuse : c’est si facile et si juste de baisser la commission pour cause humanitaire.

Surtout c’est si facile de taper sur le méchant. Et facile d’être le bon qui tape.

avatar Brice21 | 

@Inconnu-Soldat

"avec un fondateur qui a pillé son associé initial,"

Tu devrais relire la biographie de Steve Jobs, en particulier le passage ou il arnaque Steve Wozniak dès leur premier contrat rémunéré pour Atari.

avatar vache folle | 

Que face de book se pose en chevalier blanc, alors que sa gestion des données personnelles est plus que douteuse, y’a quelque chose de franchement risible.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR