Spotify, Tinder et ProtonMail soutiennent Epic Games contre Apple

Nicolas Furno |

Epic Games s’est lancée dans un combat épique hier contre Apple et contre Google. Le créateur de Fortnite a utilisé l’immense popularité du jeu pour déposer plainte contre chaque entreprise sur leurs pratiques jugées anti-concurrentielles en matière d’App Store, notamment sur l’obligation d’utiliser les achats in-app intégrés. Tout a commencé d’ailleurs quand l’entreprise a proposé des achats intégrés en direct.

Extrait de la parodie de la publicité « 1984 » diffusée hier par Epic Games.

Rares sont les éditeurs d’apps qui peuvent se permettre une guerre ouverte et surtout la seule réponse qu’Apple et Google pouvaient offrir, à savoir le retrait de Fortnite de la boutique. Mais cela ne veut pas dire qu’Epic Games est seule dans ce combat. Au moins trois autres entreprises ont annoncé leur soutien au géant du jeu vidéo : Spotify, le groupe Match qui édite notamment Tinder et ProtonMail ont tous publié un communiqué de presse hier contre Apple (et aussi Google, même si l’entreprise n’est pas mentionnée).

Le soutien de Spotify ne surprendra personne, le numéro un mondial du streaming de musique a été parmi les premiers à critiquer Apple et ses pratiques jugées déloyales. La firme a porté plainte contre le propriétaire de l’App Store auprès de la Commission européenne à l’automne 2019 et c’est l’un des acteurs les plus importants dans ce combat. Son communiqué est dans la lignée de sa position jusque-là :

Nous applaudissons la décision d’Epic Games de s’opposer à Apple et de souligner davantage les pratiques injustes d’Apple qui ont désavantagé les concurrents et dépouillé les consommateurs pendant bien trop longtemps. Les enjeux pour les consommateurs et les créateurs d’apps, grosses et petites, ne pourraient être plus élevés et s’assurer que la plateforme iOS est gérée de manière compétitive et juste est une tâche urgente qui aura de larges conséquences.

Les communiqués des deux autres entreprises vont exactement dans le même sens, avec un soutien d’Epic Games et le souhait de voir les règles des App Store changer. D’autres acteurs rejoindront peut-être prochainement cette « coalition » contre Apple et Google.


avatar sachouba | 

@fousfous

C'est vrai que plus de 20 millions de développeurs enregistrés (chiffre de 2018), ça ne rapporte rien du tout : 2 milliards de dollars par an.
Pas du tout suffisant pour rembourser les frais liés à la distribution d'apps... 🙃

avatar fendtc | 

@Maxmad68

Et bien, avec les 4 éditeurs intéressés : ça fait 400€/an!!! Bonne chance...

avatar gwen | 

@Maxmad68

Bientôt, ça sera 10 000  € par an, et la ce sera les petits développeurs qui vont disparaître.

Ou alors Apple installe un vpn pour quantifier les données qui transitent. Et fait payer en conséquence. La, c’est Spotify qui ferra la gueule.

avatar IceWizard | 

@gwen

« Bientôt, ça sera 10 000  € par an, et la ce sera les petits développeurs qui vont disparaître.

Ou alors Apple installe un vpn pour quantifier les données qui transitent. Et fait payer en conséquence. La, c’est Spotify qui ferra la gueule. »

Tu lances des mots au hasard, ou cela a un sens caché ?

avatar roccoyop | 

@IceWizard

Même si techniquement c’est faux ce qu’il dit, sur le fond c’est compréhensible. C’est aussi Netflix qui va en baver.

avatar Gagolak | 

@Maxmad68
Y’a des gens qui paient le même prix par mois pour garer leur voiture.

Ca sent l’heure du changement et j’imagine qu’ils vont devoir bosser sur une alternative qui contentera tout le monde mais 100 balles par an c’est pas possible ^^

avatar raoolito | 

@Gagolak

aller faut arrêter de chercher quoi
Si apple et google ne prenaient que 5% des paiements tout à coup ce serait le desert chez les plaignants.
Ceux qui hurlent à la liberté des dev sont 100% manipulé sans meme s’en rendre compte.

avatar Sindanárië | 

@raoolito

"Ceux qui hurlent à la liberté des dev sont 100% manipulé sans meme s’en rendre compte."

Des sources ?

avatar pat3 | 

@Gagolak

"Ca sent l’heure du changement et j’imagine qu’ils vont devoir bosser sur une alternative qui contentera tout le monde mais 100 balles par an c’est pas possible ^^"

C’est vraiment pas les 100 balles annuels qui posent problème. 100 balles c’est peanuts dans une activité commerciale. Si t’es à 100 balles près sur un an, c’est que t’es pas loin de fermer boutique.

avatar sachouba | 

@pat3

Beaucoup de gens qui se lancent dans la programmation ou développent des apps par hobby (et non en activité principale) aimeraient partager leurs apps sans avoir à débourser 100€/an.

avatar blopi4 | 

@sachouba

C'est payant aussi sur Android (25€ de mémoire)

avatar sachouba | 

@blopi4

Oui, 25€ 1 fois. Pas 100€/an.
Beaucoup plus abordable pour quelqu'un qui partage gratuitement ses applications par passion.

avatar asseb | 

@fendtc

C’est une chose de prélever une commission sur les apps payantes, c’en est une autre de prélever 30 % des abonnements, ainsi que de tous les micro achats effectués au sein de l’app.

avatar fousfous | 

@asseb

Ça revient au même sinon toutes les apps deviendraient gratuites avec un achat in app. L'utilisateur ne serait pas gagnant.

avatar fendtc | 

@asseb

Le modèle économique a changé : les apps sont majoritairement gratuites et utilisent les achats pour in-App pour masquer le coût réel à l’utilisateur...
Si tu ne touches que sur les app payantes : toutes les apps vont devenir gratuites avec un achat pour activer l’application !!!

avatar asseb | 

@fendtc

Je ne dis pas qu’Apple peut simplement supprimer la commission sur les iap. Peut-être changer de paradigme ? Prélever une dîme sur les téléchargements au delà d’un certain nombre ?

avatar IceWizard | 

@asseb

« Je ne dis pas qu’Apple peut simplement supprimer la commission sur les iap. Peut-être changer de paradigme ? Prélever une dîme sur les téléchargements au delà d’un certain nombre ? »

C’est bien compliqué. Fixer la commission à 10% serait plus simple (voir 5%).

avatar Brice21 | 

@IceWizard

"Fixer la commission à 10%"

Oui mais alors pour tous les stores : https://www.ign.com/articles/2019/10/07/report-steams-30-cut-is-actually-the-industry-standard

Petit inconvénient, ça sera vite la ruine de Xbox, PlayStation et tous les autres. Apple devrait s’en sortir grâce aux ventes de Matos.

avatar fendtc | 

@asseb

Je propose 70%!
Car, de toute façon, X% de 0€ ça fait toujours 0€!!!!

avatar iPop | 

@asseb

Pas plus que passer par Paypal qui doit certainement tarifer le service. Rien n’est gratuit ma p’tite dame.
Et comme d’habitude c’est Moins cher mais plus bancale.

avatar draco1544 | 

@fendtc

"Et qui paye le store?
Des app gratuites et achats in-App avec des moyens de payement tiers (donc sans commission)... ça fait 0€ pour le store!
Donc: qui paye l’infrastructure, le système de licence, la distribution des MaJ , la validation des apps...? Le père Noël ?"

Bas tu payes ça quand tu as un compte développeur (obligatoire pour publier sur le store) qui coute 100€ par an pour un particulier et plus cher pour une entreprise

avatar pagaupa | 

@fendtc

Toi, en achetant un produit Apple...😜

avatar Brice21 | 

@pagaupa

Il suffit de répercuter les milliards que rapportent les commissions de l’app store sur les prix de vente, et abracadabra!

avatar fousfous | 

Que des grosses boites, comme c'est étrange...

avatar pocketjpaul | 

@fousfous

Que des boîtes qui ont les moyens de se faire entendre, comme c’est étrange. Et votre blague sur les réseaux sociaux merci.

Quand on est une petite boîte on soigne sa communication à la phrase près et on ne joue pas sa survie dans un combat perdu d’avance avec Apple. Donc on ferme sa g....

Par ailleurs Hey/Basecamp sont loin d’être des gros (même si ils ne sont plus des petits et peuvent se permettre de l’ouvrir plus que le petit dev independant).

Morale mise à part vous ne devez jamais avoir géré une entreprise pour considérer que refiler 30% de son CA à un seul fournisseur qui impose ses règles est au pire une gabegie, au mieux un risque de dependance énorme. Le tout sans possibilité de changer de fournisseur au cas où il déconne (ou devient subitement un concurrent).

Qu’on soit Jean Machin dev de Pouet+ ou Spotify.

avatar fousfous | 

@pocketjpaul

Mais Apple n'a jamais retiré une app parce que le devs s'est plaint... C'est complètement faux. Donc les devs peuvent dire ce qu'ils veulent si ils ont envie.
Visiblement les petits ont l'air satisfaits (en même temps c'est normal les conditions leurs sont avantageuses).
Et de toute façon Apple c'est 20% du marché donc c'est facile de s'en passer.

avatar Maxmad68 | 

@fousfous

Les petits sont loin d’être satisfaits. Il suffit de voir le foin qu’avait fait l’app Hey de Basecamp il y a environ 1 mois.
La seule différence, c’est qu’étant des « petits », ils n’ont pas leur mot à dire.

Comme dit précédemment, je trouve tout à fait normal que Apple prenne 30% des paiements qui passent par son intermédiaire (App Store, IAP, abonnements,...).
En revanche, ce que je ne trouve pas normal, c’est qu’ils imposent aux apps d’être le seul intermédiaire.

C’est sujet à débat...

avatar IceWizard | 

@pocketjpaul

« vous ne devez jamais avoir géré une entreprise pour considérer que refiler 30% de son CA à un seul fournisseur qui impose ses règles est au pire une gabegie, au mieux un risque de dependance énorme »

On n’a parfois pas le choix. Regarde par exemple le cas de la presse papier, où la distribution des revues est un monopole d’état accordé à seulement deux entreprises depuis 1945. La NMPP (qui doit s’appeler PressTalis actuellement ou un truc du genre) et la MLP se sont gorgées avec des marges de presque 60% sans devoir supporter les frais d’impression, ni les invendus. Ils ont lourdement contribués aux problèmes financiers des petits éditeurs de presse, avant même l’arrivée d’internet.

avatar pocketjpaul | 

@IceWizard

Vous avez parfaitement raison : on n’a parfois pas le choix sur son unique fournisseur, et l’exemple de Presstalis est un bon exemple. On peut en trouver des tonnes d’autres et en ce sens Apple n’est qu’une grosse goute d’eau parmi d’autres. Bien que particulièrement grosse.

Tous les exemples de dépendances extrêmes comme celle d’Apple ou de Presstalis finissent toujours par tourner mal. Et ça finit toujours mal pour ... ceux qui bossent le plus.

J’adore vraiment le discours des gens ici qui sont « anti développeurs » comme si être développeur était un camp et pas un métier. Developper une application c’est comparable à la construction d’une maison :
- ca demande beaucoup d’argent et de temps
- c’est accessible à d’énormes entreprises de BTP ultra industrielle comme au petit artisan qui bosse jour et nuit sur ses fonds propres
- une fois implanté sur une plateforme (la commune pour une maison, l’OS pour une app) c’est impossible à déplacer : une appli iOS ne tournera jamais sous Android.

Il me semble que les artisans, qu’ils aient construit seuls une cabane ou qu’ils soient les pires magnats immobiliers verraient d’un très mauvais œil que la commune d’implantation leur impose une seule agence pour vendre ou louer leur bien, y compris si ils avaient préféré le vendre seul. Bien sûr les conditions de l’agence seraient indiscutables puisque sans concurrence.

Et ce même si l’agence était extraordinairement bonne, avec un service exceptionnel et des tarifs en dessous du marché.

avatar Ducletho | 

@IceWizard

« la distribution des revues est un monopole d’état accordé à seulement deux entreprises depuis 1945. La NMPP (qui doit s’appeler PressTalis actuellement ou un truc du genre) et la MLP se sont gorgées avec des marges de presque.... Ils ont lourdement contribués aux problèmes financiers des petits éditeurs de presse, »

Belle exemple : les pros peuvent dire que sans la NMPP les magazines n’auraient pas pu se vendre, mais en même temps le monopole de la distribution a fini par tuer la presse à petits feux.

Epic est un gros éditeurs, qui a une position qui lui permet de contester, certains méprisent cette attitude, moi je la trouve utile.
Ils auraient pu continuer à engranger en silence les $$, mais j’aime les prises de position et risque.
Je trouve dommage que MS et Adobe n’en fassent pas de même.
Mais peut être vont ils prendre leur courage à 2 mains.

avatar Brice21 | 

@Ducletho

"Je trouve dommage que MS et Adobe n’en fassent pas de même."

MS et Adobe vendent en direct leur abonnements Adobe Cloud et Microsoft365, ensuite Apple fait leur promo et la distribution sur iOS/iPadOS gratuitement. Pourquoi se plaindraient-ils ?

Par ailleurs ils se souviennent (et le font encore) de la vente de logiciel en boîte, dont l’importateur, le distributeur, le grossiste et le détaillant prélèvent jusqu’à 70% du prix de vente (ils ne touchent donc que 30%, je répète, trente pour cents).

Alors 30% de commission chez Apple et Google, sans fabriquer de boites, ni de CD, ni imprimer de manuel, c’est LE PARADIS.

avatar pat3 | 

@pocketjpaul

"Morale mise à part vous ne devez jamais avoir géré une entreprise pour considérer que refiler 30% de son CA à un seul fournisseur qui impose ses règles est au pire une gabegie, au mieux un risque de dependance énorme."

Quand l’entreprise en question est le principal apporteur d’affaires en créant le marché sur lequel on vient faire son business, on choisit dès le départ de prendre ce risque.

avatar Salapeche | 

"Quand l’entreprise en question est le principal apporteur d’affaires en créant le marché sur lequel on vient faire son business, on choisit dès le départ de prendre ce risque."

apple a carrément inventée le concept de logiciel qui tournent sur un système d'exploitation ?

Le même système d'exploitation qui était dépouvu de store à la base et qui a copié celui créer par le monde du jailbreak parce qu'à la base un iphone ça fesait rien du tout... C'était même pas foutu de supporter la 3g ni d'envoyé un mms....

Les développeurs ont fait la popularité de l'iphone, apple n'a joué que le rôle du parasite qui s'engraisse sur le dos de ceux qui travaillent et apportent une plus-value à leurs appareils qui en font - que la concurrence sans les applications tiers...

avatar Brice21 | 

@pocketjpaul

"refiler 30% de son CA à un seul fournisseur qui impose ses règles"

Je vous rassure, Epic file 30% aussi à Google, Microsoft, Xbox, Nintendo... bref à tous le monde sauf eux-meme, ahah.

Source : https://www.ign.com/articles/2019/10/07/report-steams-30-cut-is-actually-the-industry-standard

avatar Maxmad68 | 

@fousfous

Non; plein de petits développeurs aussi. Mais étant moins connus, ils sont moins médiatisés (ce qui est logique).
Suffit d’aller faire un petit tour sur Twitter pour voir les ralages sur le sujet...

avatar fousfous | 

@Maxmad68

Les petits devs sont suffisamment connus pour qu'on en parle dans la presse spécialisé.
Et Twitter n'est pas vraiment une source fiable d'information.

avatar sigmanet15 | 

Quelqu'un peut m'expliquer en quoi cette commission est néfaste pour le consommateur ? Si elle passait de 30 à 10 %, le consommateur ne verrait aucune différence. C'est le propriétaire de l'app qui récupérerait plus par achat In-App. Non ?

Donc le seul avantage que je vois, c'est plus d'argent pour le développeur et potentiellement de nouvelles fonctionnalités. Mais ce n'est pas garanti...

Merci pour les explications.

avatar asseb | 

@sigmanet15

Non, pas mal de développeurs doivent justement augmenter leur tarif sur iOS pour prendre en compte les 30%. Ce qui d’ailleurs était interdit pendant des années. C’est un peu comme si ton drone DJI était vendu 30% plus cher en Apple store. Sauf que dans ce cas là Apple n’est pas en position de monopole (voire de cartel avec Google), et ne peut donc imposer des conditions délirantes s’ils veulent vendre.

avatar sigmanet15 | 

@asseb

Merci pour ta réponse.
Je comprends pour les éditeurs qui proposent leurs achats dans l'AppStore et ailleurs. Moins pour ceux qui n'ont des achats In-App que sur iOS.

Ça reste quand même assez biaisé de dire que c'est néfaste pour le consommateur. Si l'éditeur accepte de maintenir le même prix mais de perdre 30% de commission, cela n'est plus valable.

avatar IceWizard | 

@sigmanet15

« Ça reste quand même assez biaisé de dire que c'est néfaste pour le consommateur. »

L’idée c’est qu’en touchant davantage sur chaque vente, les éditeurs ont plus de moyens financiers pour développer des jeux plus complets et de meilleures applications. Ce n’est pas le cas, donc les consommateurs sont lésés par rapport à ce qu’ils pourraient avoir potentiellement.

Est-ce que c’est vrai ? Oui, dans certains cas et non dans d’autres. Il n’y a pas de réponse systématique. Des devs font des merveilles avec un budget ridicule et d’autres de la m. avec une montagne d’argent.

avatar sigmanet15 | 

@IceWizard

Oui, j'ai du mal à le croire effectivement. Venant de boîtes aussi énormes que Epic, pas sûr qu'avec ces pourcentages en plus cela change radicalement leur travail. Quoi que.

Étant moi-même développeur et ayant mis des achats In-App comme des "pourboires" dans mon app, cela m'irait très bien de toucher plus. Mais je comprends que l'AppStore doit être financé aussi. Et sans les facilités offertes pour proposer ces achats, jamais je n'aurai pu tirer le moindre centime de mon app.

avatar pat3 | 

@IceWizard

"L’idée c’est qu’en touchant davantage sur chaque vente, les éditeurs ont plus de moyens financiers pour développer des jeux plus complets et de meilleures applications. "

Si seulement cette théorie était généralement appliquée… les éditeurs ont plus de moyens pour étendre leur surface de marketing et sucer les données de leurs utilisateurs. Si tu crois qu’un éditeur de jeu renoncera au freemium parce qu’il gagne plus sur chaque transaction, je pense que tu te fourres vraiment le doigt dans l’œil.

Pour moi s’il sort une bonne chose pour l’utilisateur de tout ce rapport de force, ce serait la fin de l’exclusivité de l’AppStore sur iOS. Le reste, c’est réglement de compte à Ok Corral, et je reste à ma fenêtre en évitent les balles perdues.

avatar flobaj | 

@pat3

Une bonne chose?
Apple possède le hardware et le software. Si demain on les oblige à faire cohabiter l’Apple store avec un autre magasin alors ce sera la porte ouverte partout pour tout.
Leclerc pourra mettre un magasin au milieu d’un carrefour sans avoir son accord et Xbox pourra imposer son game pass sur PlayStation etc....
En plus mettons fin à la marge que se fait la grande distribution sur les produits vendus aussi....

Et en fait à la fin tout ça pour quoi? Pour des appli, jeux, films,... de plus en plus bas de gamme.... bref

avatar Salapeche | 

"Si demain on les oblige à faire cohabiter l’Apple store avec un autre magasin alors ce sera la porte ouverte partout pour tout."

Argument complètement débile comme souvent avec les fanboys. :)

C'est le cas sur android et tant qu'un vendeur de smartphone ne se retrouve pas interdit de play store, tu vois pas fleurir 36 stores en plus sur la machine toi ?

On laisse juste la possibilité à ceux qui le veulent de pouvoir s'en servir.

Tu dois être un sacré normie qui fait absolument tout comme la majorité pour ne pas avoir à réflachir une seule seconde pour avoir une vision aussi réduite du monde.

D'ailleurs ton exemple du leclerc/carrefour est complètement à chier puisque ces mêmes enseignes vendent à darty ou boulanger de la place dans LEURS magasins pour que darty ou boulanger s'occupent de vendre des appareils électroniques en affichant leur propre enseigne à l'endroit qui servait avant à leclerc ou carrefour pour vendre lesdits produits électroniques...

La surface physique coute de l'argent aux enseignes qui ont de vrais magasins. Quelle lignes de code qui autorisent l'utilisation d'autres magasins coutent pour ainsi rien du tout à apple. Juste quelques h de travail d'un mec qui sera payer une seule fois pour son taff qui sera réutiliser pendant des décennies sans qu'apple ne le repaie à chaque mise à jour d'ios pour ce travail en particulier. :)

Mais bon quand on compare le physique au dématérialisé avec un argument de merde, une connerie de + ou de - quelle importance hein. :)

avatar flobaj | 

@Salapeche

Tu te prend pour qui pour me parler comme ça ? Va falloir que tu apprenne un peu le respect. Tu n’es même pas lisible tellement tu as la haine. Tu as manqué de câlins quand tu étais petit où quoi ? Oublie donc le sujet, plus personne ne lit ce post et de plus ça a l’air de drôlement te démonter le cerveau tout ça. Ton avenir est sur Twitter dorénavant, tu y trouvera une belle place 😁

avatar Bigdidou | 

@flobaj

« Ton avenir est sur Twitter dorénavant »

Ça, c’est très salaud, quand même :D

avatar IceWizard | 

@pat3

« Si tu crois qu’un éditeur de jeu renoncera au freemium parce qu’il gagne plus sur chaque transaction, je pense que tu te fourres vraiment le doigt dans l’œil. »

Rassure-toi, j’ai une infini confiance à tes capacités de ne rien comprendre à ce qui est écrit. Un trait classique chez les prêtres et autres zélotes..

avatar asseb | 

@sigmanet15

Pour des services comme Netflix ou Spotify, ils ne peuvent simplement pas absorber cette commission. Et pour les autres, cela revient à dire que leur marge est énorme à la base. Peut-être qu’Apple prend son cas pour une généralité ?

avatar Krysten2001 | 

@asseb

Netflix et Spotify ne peuvent pas absorber ??? 🤣🤣🤣🤣🤣🥴🥴🥴🥴 la grosse blague

avatar asseb | 

@Krysten2001

Regarde les bénéfices de Spotify.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR