StopCovid changerait de nom sans adopter l’API d’Apple et de Google le 22 octobre 🆕

Nicolas Furno |

C’est le premier ministre Jean Castex qui l’a annoncé lui-même ce matin à France Inter : une nouvelle version de l’app StopCovid sortira le jeudi 22 octobre, dans pile dix jours. Malheureusement, c’est la seule information que l’on a pour le moment, le chef du gouvernement français n’a pas voulu en dire plus sur les changements à attendre de cette mise à jour et il faudra manifestement patienter jusqu’au 22 pour en savoir plus.

Ce que l’on sait en revanche, c’est que Jean Castex a promis d’installer cette nouvelle version. On se souvient que le premier ministre avait reconnu n’avoir jamais installé TéléCovid StopCovid, alors même que son gouvernement est censé mettre en avant cette solution pour limiter la pandémie de Covid-19.

Le premier ministre a agi comme la majorité des Français, StopCovid n’ayant jamais eu le succès escompté. On apprend dans un nouveau rapport publié par Philippe Bas, questeur du Sénat, que l’app n’a été téléchargé que 20 000 fois en août et 60 000 en septembre, une progression très lente. Pire, on apprend qu’en août, le solde de l’app sur Android était négatif, avec 20 000 suppressions environ. Ce qui veut dire que la plateforme dominante en France a désinstallé majoritairement l’app pendant l’été et les chiffres de septembre ne suffisent pas à compenser ce recul.

Face à ces résultats très moyens, le ministre de la Santé Olivier Véran a promis la semaine dernière une nouvelle vague de communication pour inciter les Français à installer l’app. On imagine que la mise à jour de StopCovid sera au cœur de cette nouvelle campagne. Est-ce que le gouvernement va céder et adopter l’API conçue par Google et Apple qui se généralise en Europe ?


MàJ le 12/10/2020 11:30 : Il se pourrait que StopCovid cède la place à une toute nouvelle app, avec un nouveau nom pour marquer le coup (et faire oublier l’échec de ce premier essai ?). D’après Europe 1, ce pourrait être TéléCovid « Alerte Covid », le même nom que l’app canadienne. Le site ajoute que le temps de contact nécessaire pour déclencher une alerte serait abaissé de 15 minutes aujourd’hui à 5 dans cette nouvelle app. La communication viserait plus particulièrement les personnes qui se rendent régulièrement dans des bars et restaurants.


MàJ le 12/10/2020 13:32 : RTL glisse que la nouvelle app changerait bien de nom, pas de protocole. Il ne serait pas question d’abandonner ROBERT, le protocole français créé par l’Inria, l’app n’adopterait pas l’API d’Apple et de Google. Ce qui voudrait dire qu’elle resterait incompatible avec les apps européennes.

Les restaurateurs seraient sollicités pour promouvoir l’app, présentée comme alternative aux « cahiers de rappel » qui sont apparus dans les zones les plus touchées. Au lieu de laisser son nom et numéro de téléphone, on pourrait signaler sa présence via l’app, par exemple avec un code QR à scanner sur le modèle britannique.

Un cahier de rappel dans un café lyonnais.

Le site évoque aussi l’ajout de fonctions dans l’app, pour la rendre plus interactive et surtout afficher des informations sur l’évolution de la pandémie ainsi que des conseils sur les gestes barrières. Des notifications pourraient être utilisées pour inciter les utilisateurs à davantage ouvrir l’app pour s’informer, précise RTL qui a obtenu ces indiscrétions directement du cabinet de Cédric O. Il ne serait pas question en revanche de modifier la durée du temps contact nécessaire pour recevoir une alerte, on resterait à 15 minutes.

Autant dire que les changements devraient finalement être minimes, si ces informations sont bien confirmées le 22 octobre. Le protocole serait le même, le temps contact aussi, mais le nom changerait et l’app gagnerait quelques fonctions supplémentaires. Est-ce que ce sera réellement suffisant pour faire la différence ?

Quoi qu’il en soit, le gouvernement semble décidé à pousser davantage StopCovid, avec un nouveau chef de projet pour succéder à CapGemini et une maintenance doublée tous les mois, on passerait de 100 000 € aujourd’hui à 200 000 avec la nouvelle app.

avatar raoolito | 

"Est-ce que le gouvernement va céder et adopter l’API conçue par Google et Apple qui se généralise en Europe ? »

le code source etant normalement dispo, on devrait deja connaitre les nouveautés non ?

avatar Lameth | 

@raoolito

Ils ont tendance à publier le code après la sortie 😂

avatar nemrix | 

@raoolito

Sauf s'ils utilisent Exposure Notification Express (qui ne nécessite pas de créer une app)...
... mais s'ils font ça, c'est renier tout ce qu'à dit Cedric O depuis des mois ;)

avatar roccoyop | 

@nemrix

C’est peut-être pour ça qu’il n’y a aucun détail hormis le fait que ce sera une nouvelle version.

Ça me ferait bien rire et je serais déjà plus tenté par son installation.

avatar Mehdib92 | 

@nemrix

Et au passage ça a fait dépenser des millions comme d'hab... On a l'habitude mais bon...

avatar Ded77 | 

@raoolito

Le code est open source, mais on ne pourra voir le nouveau code que quand ce sera décidé par les équipes (peu avant la release certainement).

La transparence n’est pas totale, on ne peut pas voir les branches de travail (develop, feature/*) ni même les commits.
On ne voit qu’un snapshot d’une release donnée.

avatar byte_order | 

@Ded77
> On ne voit qu’un snapshot d’une release donnée.

Non, on voit également les modifs faites sur le code entre cette release et la précédente.
Vous n'avez pas tous les commits individuels, mais vous avez bien une visibilité sur ce qui a été changé.

avatar Jeckill13 | 

@Ded77

Et puis ils peuvent publier que le code qu’ils veulent. Rien n’empêche d’apporter des changements après publication et juste avant de compiler les sources.

avatar byte_order | 

@Jeckill13
> Et puis ils peuvent publier que le code qu’ils veulent. Rien n’empêche d’apporter
> des changements après publication et juste avant de compiler les sources.

Cette remarque est tout autant valable sur l'implémentation de l'API de Google / Apple : vous n'avez pas moyen de vérifier que ce qui est véritablement embarqué dans iOS et Android correspond au code publié, lui aussi à minima une version en retard de celle deployé.

Au moins, le code source de l'app StopCovid, quelqu'un peut le compiler soit-même et utiliser celle là sur son smartphone.

avatar Jeckill13 | 

@byte_order

Les sources Apple Exposure Notification sont disponibles pour Apple :

https://developer.apple.com/exposure-notification/

Et pour Google :

https://github.com/google/exposure-notifications-android

Mais oui les moyen de vérifier ce qui est réellement implémenté sont difficiles à obtenir.

avatar byte_order | 

@Jeckill13
> Les sources Apple Exposure Notification sont disponibles pour Apple

Où ai-je dit le contraire !?

J'ai dit juste que, tout comme StopCovid, leur code source est rendu publique par lot, d'un seul coup, que dans le cas de Exposure Notification, il est même rendu publique *après* son intégration dans les maj d'OS poussés, mais surtout, comme il ne s'agit pas d'un code qui peut être testé comme ça dans une app seule, on ne peut pas vérifier la correspondance avec le code binaire distribué dans les OS, tandis que l'app StopCovid, elle, on peut la compiler et l'utiliser à la place de celle officielle si l'on veut.

Sur Android, via le side-loading.
Côté iOS, faut carrément avoir soit même un mac et Xcode pour avoir le droit de tester sur son propre téléphone une app sans passer par la case AppStore, c'est vrai.
Mais cela reste possible.

avatar frankm | 

@raoolito

S’ils ne veulent pas le dire c’est que c’est oui.

avatar scanmb | 

Je viens d’entendre ça sur europe..
Esperant que ce soit avec les apis google/apple ...

avatar lactel | 

Ça fait court 10 jours alors qu’il me semble qu’un appel d’offre est évoqué.

avatar KimoMac | 

Une nouvelle version de la gestion de cette crise serait plus efficace

avatar Inconnu-Soldat | 

Je vous conseille de regarder les autres pays. En France depuis le début de l’épidémie le taux de passage en réanimation a baissé de 60 % et celui de la mortalité en réanimation de 50 %.
Allez regarder les courbes de contamination de la seconde vague aux Pays-Bas, en Espagne, au Royaume uni, en Allemagne. Les courbes de mortalité du Brésil, du Pérou, de l’Iran, du Chili, d’Israël, de l’Afrique du Sud etc.
La France a eu un foyer initial de contamination (rassemblement évangélique) de 2.500 personnes toutes contaminées (17 morts) non localisables ce que n’a pas eu l’Allemagne. Ce foyer est la cause initiale et principale de la grande contamination en France, cause contre laquelle aucun pouvoir au monde n’aurait pu lutter. La Suède considérée comme bien meilleure que la France, sans ce foyer primordial, a aujourd’hui 20 % de plus de morts par habitant que la France alors que les pays environnants en ont jusqu’à dix fois moins.
Vous ne faites que reprendre les analyses superficielles et faussées distribuées tant par l’opposition que par des journalistes incompétents et voulant taper sur le pouvoir.
Sans ce foyer initial la France serait mieux que l’Allemagne mais pour le comprendre il faut deux choses : étudier les faits en les comparant et savoir comment fonctionne une épidémie et l’exponentialité des contaminations qui est non maîtrisable quand les contaminants initiaux (évangélistes) sont si nombreux au début et impossible à tracer. Mais ceci ni l’opposition, ni les journalistes, ni ceux-ci comme vous ne sont capables de le comprendre ou le savent et ne font qu’un jeu politique au détriment du soutien nécessaire aux actions menées et, évidemment, de la vie en fin de compte.

avatar Steve Molle | 

@Inconnu-Soldat

On peut voir ta carte lrem stp ?

avatar KimoMac | 

@Steve Molle

Ça fait des mois qu’il refuse de la montrer après avoir posté des kilomètres de propagande.

avatar Inconnu-Soldat | 

Vous avez le droit d’être minable. Aucune loi ne l’interdit. Vous devriez vous présenter aux Jeux Olympiques, vous aurez toute vos chances pour la médaille d’or.
Votre argumentation est comment dire ? du niveau d’un militant FN ou LFI. Le bon militant base, celui qui cogne avant de réfléchir. Celui qui est sous perfusion idéologique.

avatar Steve Molle | 

@Inconnu-Soldat

Pour le moment les seuls fachos larbinos ayant le pouvoir c’est bien lrem. Aucun doute la dessus. Les autres à ma connaissance n’ont pas les manettes.

avatar lome_bbrr | 

@Inconnu-Soldat

"les contaminants initiaux (évangélistes)"
donc tu nous dis que le COVID en France vient de 2500 évangélistes ?
Ca ne peut pas du tout être les aéroports par exemple ?
juste en exemple..

Allez, plus c'est gros plus ça passe

avatar byte_order | 

@lome_bbrr
> donc tu nous dis que le COVID en France vient de 2500 évangélistes ?

Cela a été très clairement le cluster le plus important lors de la première vague, oui.
Mais faut pas se leurrer, si cela n'avait pas été ça, cela aurait été autre chose, un spectacle, les touristes de passage dans nos aéroports internationaux où y'avait à l'époque aucune gestion sanitaire réelle (j'en ai été témoin en revenant de Venise fin février alors que je m'attendais à un minimum de mesures, rien, on nous a même entassé, voyageurs tous revenant de Venise, dans un bus pour revenir au terminal de correspondance, c'est dire...).

C'est pas parce qu'il est factuel de dire que les évangélistes ont été à l'origine du plus gros cluster en france dans le premier mois que cela signifie que l'on pense que sans les évangelistes on n'aurait pas de virus chez nous, hein !

avatar albanico | 

“Est-ce que le gouvernement va céder et adopter l’API conçue par Google et Apple qui se généralise en Europe?”
Ca me paraît être la seule solution pour une potentielle adoption massive ( qu’on soit pour ou contre la solution maison)

avatar 13novembre | 

@albanico

Parce que vous croyez vraiment que ça changera quelque chose ? La majorité des français ne sont pas autant connectés que nous, ils ne se posent pas la question de l’API ou de l’infrastructure derrière l’application ... la question de l’adoption de l’application n’a rien à voir avec son aspect technique.

avatar nemrix | 

@13novembre

Ben un petit peu quand même.
Si tu installes une app qui ne fonctionne pas, qui de balance des notifs toutes les heures (voire moins) pour te rappeler de la rouvrir sinon elle ne marche pas... ça joue un peu sur son adoption (et les désinstallations)...

avatar 13novembre | 

@nemrix

C’est sûr oui. Mais je n’ai pas l’impression qu’il y ait tant de bugs, elle est peut-être inefficace mais les bugs sont rares. En tout cas, je n’en ai jamais eu.

avatar nemrix | 

@13novembre

Tu as surement raison. Il y a peu de bug... mais elle est juste inefficace et les gens ne l'utilisent pas, car elle est trop "complexe" à utiliser (oui ça parait étrange à dire d'une app si simple) avec toutes ses contraintes (ne fonctionne pas en tache de fond, doit être relancée régulièrement, etc...).
Finalement la vraie question qu'ils auraient pu (du) se poser lors de la conception c'est : l'app doit se faire "oublier" une fois installée pour qu'on ait envie de l'installer.

Le message que l'utilisateur doit entendre : "si tu installes cette app, tu n'as plus besoin de te soucier d'autre chose que les gestes barrières, et s'il y a eu un cas contact près de toi (détecté par l'app) , tu reçois une notification"

avatar 13novembre | 

@nemrix

Je suis assez d’accord sur la nécessité de simplicité.
Peut-être que j’ai de la chance avec mon iPhone, mais je ne m’occupe pas de l’appli, elle est activée et je n’ai rien à faire. Sur androïd, je ne peux pas dire, je ne connais pas.

Cela dit, si c’était le vrai soucis, on aurait bien plus de téléchargement dès le début, puis des désinstallations ... là, elle n’a jamais vraiment eu le succès escompté. Il y a sans doute plusieurs raisons à cela, mais je crois moyennement à l’explication technique.

avatar scanmb | 

@13novembre

Placebo ?

avatar byte_order | 

@scanmb
> Placebo ?

C'est pourtant pas dur de vérifier que l'app émet bien une communication BT vers d'autres appareils !

Si vous avez accès à un smartphone Android, vous pourrez installer, via F-Droid, l'utilitaire "UUID 0xFD6F Scanner" qui affiche une fois lancé combien de messages d'annonces de services BlueTooth 0xFD6F ou 0xFD64, qui sont utilisés par les apps basées sur Exposure Notification et StopCovid, respectivement.

Vous pourrez facilement, ainsi, vérifier si l'app sur votre smartphone s'annonce bien, et donc est repérable par d'autres apps d'autres smartphones.

Outil open source, au passage :
https://github.com/marq24/UUID0xFD6FTracer

Ayant fait le test, je sais que sur mon smartphone l'app n'est pas un placébo.
Je vous invite à affronter vos doutes de la meilleure manière qui soit : vérifiez par vous même !

avatar byte_order | 

@nemrix
> Si tu installes une app qui ne fonctionne pas,

Comment savez-vous qu'elle ne fonctionne pas ?

> qui de balance des notifs toutes les heures (voire moins)

EH eh, quelle ironie, c'est également le cas pour l'app du Royaume Uni, où la notification "l'app de suivi de contact est activée", présente juste pour indiquer qu'elle est bien en train de suivre les expositions potentielles, des utilisateurs la prennent comme une alerte leur disant qu'ils ont été exposé !

Comme quoi cela n'a rien à voir avec l'API utilisé et tout avec le niveau de compréhension de l'app par les utilisateurs, voir dans certains cas avec le niveau de compréhension des utilisateurs eux même !

> Le message que l'utilisateur doit entendre : "si tu installes cette app, tu n'as
> plus besoin de te soucier d'autre chose que les gestes barrières, et s'il y a eu un
> cas contact près de toi (détecté par l'app) , tu reçois une notification"

Tu reçois *rapidement* une notification.
Et si tu te fais testé positif, tu reçois *rapidement* de quoi le déclarer dans l'app aussi.

2 choses critiques pour le succès, et qui ne dépendent pourtant absolument pas de l'API ni même de la marque du smartphone...

avatar nemrix | 

@byte_order

Je n'ai pas parlé de l'api, je dis juste que la réalisation est mauvaise (et probablement par rapport aux choix techniques).

Et oui l'app "ne fonctionne pas" (sous entendu elle est très intrusive alors qu'elle devrait se faire oublier)... je l'ai testée moi même (avec, je l'avoue, un a priori négatif) et franchement les non "technophile" ça doit bien vite les souler (j'en ai fait l'experience avec mes propres parents qui ne sont pas technophiles mais pas des béotiens non plus, qui m'ont appelé après 48h pour me dire qu'il allaient la desinstaller de leur iPhone).
Donc elle ne fait pas ce qu'elle doit faire : te prévenir en cas de contact (et non te casser les pieds tous les jours parce que les choix techniques sont mauvais).

A titre de comparaison : Imagine que tu reçoives une notification de ton app de mail (ex: Gmail) 4 fois par jours pour te demander de la relancer pour recevoir tes mails. Tu me dirais que cette app "ne marche pas"... parce que ça n'est pas ce que tu attends de ce type d'app. Elle doit te notifier lorsque tu reçois un mail, pas pour te rappeler de l'activer.

avatar byte_order | 

@nemrix
> Et oui l'app "ne fonctionne pas" (sous entendu elle est très intrusive alors qu'elle
> devrait se faire oublier)...

ah, donc quand quelque chose affiche une notification rappelant une information, cela ne "fonctionne" pas ?
Quand c'est l'app Musique qui affiche une notification proposant de tester Apple Music, c'est donc que l'app Musique ne "fonctionne" pas ?

> Donc elle ne fait pas ce qu'elle doit faire : te prévenir en cas de contact

Vous avez conscience que pour cela il faut que 2 choses fonctionnent également :
- que les tests soit plus rapides
- que les informations pour diffuser via l'app un test positif soient transmises plus rapidement.

Car sans cela, même l'app la plus parfaite ne fera rien de bien efficace. Recevoir une notification 10j après, cela sert à rien, c'est trop tard de toute façon. L'intérêt de l'app c'est ne pas perdre du temps dans la remontée d'alerte d'exposition, mais si ce temps est déjà perdu avant de pouvoir faire cette remontée, c'est mort.

> A titre de comparaison : Imagine que tu reçoives une notification de ton app de mail
> (ex: Gmail) 4 fois par jours pour te demander de la relancer pour recevoir tes mails

Il se trouve que je ne reçois pas du tout de notification me demandant de relancer l'app. Elle tourne depuis des jours, et l'OS de mon smartphone ne la tue pas unilatéralement parce qu'il me laisse lui dire que cette app doit avoir le droit de rester en tâche de fond et être lancée automatiquement à chaque démarrage. Zéro ennui.

> (et non te casser les pieds tous les jours parce que les choix techniques sont mauvais).

Ou parce que l'utilisateur n'a pas le contrôle final.

avatar scanmb | 

@byte_order

Pensez-vous avoir le « contrôle final » sur tout ce qui vous entoure , et que vous pensez choisir ?
Régissez-vous tout ou parfois en êtes-vous dépendant ?
Nourriture, transport en commun ( si vous les prenez), avion ( si vous êtes passager), chirurgien ( si vous devez être opéré), etc.
Il arrive que nous dépendions d’autres ( personnes ou éléments)
Ensuite, il y a nos choix ( limités), les autres, notre environnement, notre santé ( dépressif ? Bipolaire ? Rémission ? En pleine santé ? Tant mieux ! Etc.)..
Par contre , ( tient: contre? Pardon pour l’expression..) disons plutôt: en revanche, vous semblez vouloir mener un combat tel un croisé partant à la guerre pour convertir de force d’indisciplinés païens, disant simplement:
«  M’sieur, M’sieur, on peu rester cool ? »
Bien à vous
Pourquoi un tel clivage concernant juste une appli ?
À force d’en parler, ne passe-t-on pas à côté de l’essentiel ?
Allez ! Bonne santé à tous ! Autant que possible

avatar byte_order | 

@scanmb
> Pensez-vous avoir le « contrôle final » sur tout ce qui vous entoure ,
> et que vous pensez choisir ?

En ce qui concerne mon smartphone, son OS et les apps qui tournent dessus, oui.
Hors je parlais de l'utilisateur, pas de l'individu en general dans son environnement de vie en général, non je parlais bien du contrôle de l'utilisateur dans ses usages numériques, donc de ce qu'il utilise, ici une app sur un smartphone.

Pour le reste de votre interprétation absolutiste je vous laisse à vos dérives.

> Pourquoi un tel clivage concernant juste une appli ?

En effet. Il semblerait que certains justifie ce clivage pour des raisons de logo sur la technologie, c'est dire. D'autres par la couleur politique du gouvernement.
Comme si le logo du fabricant ou le parti au pouvoir lors de sa fabrication était important quand on veut utiliser un marteau pour enfoncer des clous...

> À force d’en parler, ne passe-t-on pas à côté de l’essentiel ?

Votre réaction tentant de généraliser mon propos sur le contrôle de l'utilisateur sur ses usages de son smartphone en est un bon exemple, hélas.

avatar scanmb | 

Belle journée à vous.

avatar Cactaceae | 

@nemrix

"A titre de comparaison : Imagine que tu reçoives une notification de ton app de mail (ex: Gmail) 4 fois par jours pour te demander de la relancer pour recevoir tes mails. Tu me dirais que cette app "ne marche pas"... parce que ça n'est pas ce que tu attends de ce type d'app. Elle doit te notifier lorsque tu reçois un mail, pas pour te rappeler de l'activer.
"

Mais tellement 👍🏻

avatar reborn | 

@byte_order

Toujours à penser comme un dev et pas comme un designer.. 🙄

avatar morpheusz63 | 

@reborn

Il faut pas lui en vouloir, il y a baucoup de dev sont cpmmeça malheureusement

avatar byte_order | 

@reborn
> Toujours à penser comme un dev et pas comme un designer.. 🙄

Montrez-nous comment un designer empêche si efficacement que l'OS tue l'app...

Ma vision "designer", cela serait justement que l'OS ne se permette pas de tuer une app sans apporter un minimum d'information à l'utilisateur, en particulier les premières fois : afficher une notification "vous n'avez pas interagi avec telle app qui tournait en tâche de de fond depuis longtemps. L'arrêter automatiquement ou l'autoriser à tourner en tâche de fond ?"

Ce que vous appelez "designer", c'est zéro droit laissé à l'utilisateur de dire ce qu'il souhaite, c'est pas du "design", c'est de l'infantilisation, voir de la dumbification.

Je veux bien qu'on parle de design qui efface la complexité, mais effacer c'est pas interdire tout sauf les trucs simplistes, hein.

avatar byte_order | 

@reborn

Alors ?
Comment un designer empêche mieux qu'un développer que l'OS tue l'app ?
Pas de réponse à apporter ?

avatar armandgz123 | 

@byte_order

Bref, stop Covid est une catastrophe qui ne fait que envoyer des notifications et se coupe toute seule en arrière plan (en plus de devoir activer l’actualisation en arrière plan).

avatar bigwiz | 

« Est-ce que le gouvernement va céder et adopter l’API conçue par Google et Apple qui se généralise en Europe ? »
Si l’Union européenne veut que les applications de chaque pays puissent communiquer ensemble ils ont pas trop le choix !

avatar reborn | 

Pire, on apprend qu’en août, le solde de l’app sur Android était négatif, avec 20 000 suppressions environ. Ce qui veut dire que la plateforme la plus majoritaire en France a désinstallé majoritairement l’app pendant l’été et les chiffres de septembre ne suffisent pas à compenser ce recul

Dommage, avec cet OS ouvert c’est là que stop covid devrait le mieux fonctionner théoriquement. Il n’y a pas de barrière technique

avatar lactel | 

@reborn

Les versions récentes sont bien moins passoires et se comporte plus comme ios par défaut pour ceux qui ne bricolent pas.

avatar byte_order | 

@lactel

Toutafé.
Et surtout, les paramètres pour indiquer quelle app en tâche de fond ne doit pas jamais être tuée par le système d'économie d'énergie change d'une marque à l'autre.
Quand un mécanisme de liste blanche existe, ce qui n'est pas le cas partout.

avatar Ast2001 | 

Les dernières versions d'Android ne sont pas plus permissives qu'iOS s'agissant de l'utilisation des ressources matérielles comme le Bluetooth.

avatar reborn | 

@Ast2001

Donc mise à part le sideloading Android serait autant fermé qu’iOS ?

avatar r e m y | 

Ça doit juste être une version Castexisee pour que le 1er ministre sache l'installer... ou une version intégrant une vidéo tik-tok de Cédric O🤔

avatar nemrix | 

@r e m y

🤣

Pages

CONNEXION UTILISATEUR