Bientôt une app pour détecter si vous avez la COVID-19 ? 🆕

Christophe Laporte |

Et si le smartphone jouait un rôle dans la détection de la Covid-19. Beaucoup plus intéressante que les apps dites de contact tracing, dont l'efficacité n’a toujours pas été démontrée, une app en gestation du côté du MIT (Massachusetts Institute of Technology) pourrait changer la donne.

« Tousse dans mon micro et je te dirai si tu es porteur du virus ». C’est tout bête, mais c’est comme cela que les chercheurs du MIT ont mis au point un algorithme capable de déterminer si vous êtes atteint du COVID-19. Le plus intéressant, dans cette histoire, c’est que la détection fonctionnerait chez les personnes dites asymptomatiques.

Lorsque vous êtes atteint du COVID-19, vous toussez différemment. C’est imperceptible à l’oreille, mais l’intelligence artificielle mise au point par les équipes du MIT n'est pas dupe elle. Après avoir été entrainée, celle-ci a reconnu avec exactitude 98,5 % des personnes qui par la suite ont été testées positives au Coronavirus. Mieux encore, parmi les personnes identifiées, elle affiche un taux de réussite de 100 % chez les sujets asymptomatiques.

D’où vient l’idée d’analyser la toux ? Initialement, des groupes de chercheurs avaient eu une idée similaire, mais pour détecter d’autres maladies telles que l’asthme ou la pneumonie. Une équipe du MIT, pour sa part, cherchait à détecter des signes d’Alzheimer à partir de la toux. Ils avaient mis au point plusieurs réseaux neuronaux pour y parvenir. En avril, le travail des chercheurs a été réorienté pour tenter de détecter la COVID-19. De manière surprenante d’ailleurs, ils ont trouvé des similarités sur l’impact d'Alzheimer et de la COVID sur notre toux.

La plupart des 70 000 tests ont été menés à partir d’un terminal (pas forcément un smartphone) doté d’un navigateur web. Les chercheurs travaillent actuellement sur deux chantiers différents. En partenariat avec des hôpitaux, ils essaient de capturer le plus d'échantillons de toux possible pour rendre leur système le plus performant possible. D’autre part, ils sont en train de développer une app gratuite permettant à tout un chacun de se tester, application qui devrait être validée par les autorités compétentes comme la FDA aux États-Unis.

Si cette initiative va jusqu’au bout, cela pourrait révolutionner le travail de détection du COVID-19. Votre smartphone pourrait vous surveiller au quotidien et pourrait dans le doute vous envoyer faire un test en bonne et due forme. Les chercheurs envisagent même que l'app soit capable de vous écouter en permanence de manière à tester votre toux 24 heures sur 24. Enfin, comme le note Engadget, cela risque encore de poser des questions de vie privée.

A noter que des travaux similaires sont menés en Suisse à l’EPFL (École polytechnique fédérale de Lausanne) depuis le mois d’avril. Fruit de ses recherches, CoughVid est une application également basée sur une intelligence artificielle, qui a pour ambition de détecter si vous souffrez du COVID-19.

L’application, qui prend la forme d’une web-app, avait en aout dernier déjà recueilli plus de 19 000 enregistrements audios. Vous pouvez d’ailleurs aider la recherche en y enregistrant votre toux, la web app se limitant à cela pour le moment. En avril dernier, les chercheurs de ce projet espéraient obtenir un taux de précision de 70 % une fois le projet mature.

Il est à noter que les chercheurs ont d’ores et déjà commencé à publier une partie de leurs travaux. Il est possible de récupérer le code et d’avoir accès à la base de données servant à entrainer l’intelligence artificielle.

Tags
avatar Florent Morin | 

Incroyable 😯

avatar raoolito | 

@FloMo

L’article de viendrait pas de macG, j’aurai pense que c’était un hoax
Puis j’ai confirmé qu’on etait pas le premier avril

Bon ben non ca a l’air vrai. Si ca aboutissait ce serait la premiere victoire de l’IA comme assistant pour monsieur tout le monde

avatar Florent Morin | 

@raoolito

La météo est aussi une IA qui nous a bien aidé. 😁

avatar occam | 

@raoolito

« When validated with subjects diagnosed using an official test, the model achieves COVID-19 sensitivity of 98.5% with a specificity of 94.2% (AUC: 0.97). For asymptomatic subjects it achieves sensitivity of 100% with a specificity of 83.2%. »

Une sensitivité à 100% me laisse perplexe. Même tenant compte d’une spécificité de 83.2% « seulement ».

Surtout si on la compare à une méthode de détection par altération vocale du Covid-19, bâtie sur les mêmes principes, également utilisée dans la détection des affections neurodégénératives comme le Parkinson, mais par analyse vocale révélant les défaillances neuromusculaires :
https://ieeexplore.ieee.org/document/9205643
(Publié récemment dans la même revue que Subirana/Laguarta/Hueto)

avatar MacPlusEtc | 

@occam

Même perplexité...

avatar mimolette51 | 

En ce moment, si tu met covid dans un papier, ça passe, que ce soit pour l'afficher en 3D ou faire tourner des essoreuses à salade!

avatar Gilles69 | 

@MacPlusEtc

Je suis tellement perplexe que détecter la toux chez un asymptomatique c’est fort! Asymptomatique veut justement dire sans symptômes... et jusqu’à preuve du contraire, la toux est un symptôme !!!

avatar jacques_dh | 

@occam

100%, c'est très mauvais signe dans un travail scientifique qui se respecte, en effet; et puis... ceci est plutôt paradoxal: "Le plus intéressant, dans cette histoire, c’est que la détection fonctionnerait chez les personnes dites asymptomatiques" – des patient-es asymptomatiques qui toussent ??!?!?

avatar SNIDE38 | 

@jacques_dh

Totalement d’accord !!!

avatar kinon | 

@jacques_dh

Non les personnes asymptomatiques ne toussent pas mais lorsqu'ils toussent volontairement on peut déceler des particularités sonores liées à l'infection dans cette toux. Atteinte des muscles (cordes vocales et autres)

avatar sinbad21 | 

C'est basé sur une toux forcée.

avatar RonDex | 

@occam

« Une sensitivité à 100% me laisse perplexe. Même tenant compte d’une spécificité de 83.2% « seulement ». »

Idem. C’est ce que j’ai pensé en lisant l’article.

avatar raoolito | 

@occam

c’est vrai. Meme les tests que l’on pratique dnas le nez etc, ont un pourcentage d’erreur et ne sont pas valables à 100% (99,999..)
donc là sans analyse autre que la voix.
Perso meme comme test à 60% je trouverais que c’est un plus ceci dit, surtout si ca peut toucher les asymptomatiques.

avatar bibi81 | 

Incroyable 😯

Non ce qui est incroyable c'est le temps que va prendre l'administration française pour accepter cette appli comme "pre-test" officiel.

avatar Florent Morin | 

@bibi81

De toutes façons, le MIT n’est pas souverain.

avatar morpheusz63 | 

@FloMo

Pareil 😳😳, et une précision l'IA, n'existe pas vraiment il faut plus tôt parlez d'assistant intelligent comme dis Luc Julia.
Et je suis perplexe, analyser la voix pour detecter le covid? Vous imaginer le nombres de data qu'il faut pour être sur de son coup cela représente au moins 1 milliard d'échantillons venant du globe pour avoir de quoi bien travailler et la ils ont pas 1 millions.

avatar Florent Morin | 

@morpheusz63

De ce que j’ai compris, la transformation du bruit de la toux chez les personnes COVID (et autres pathologies) est suffisamment différentiable d’une toux normale pour en générer un modèle fiable.

Mais c’est encore à vérifier. Ça reste un projet à l’étude.

avatar Madalvée | 

Mouais enfin pour la version "gastro" il faudra prévoir une bonne coque au portable.

avatar MacPlusEtc | 

@Madalvée

🤗

avatar Maitre muqueux | 

@Madalvée

Il faut péter dans le micro du smart phone, du coup pas besoin de masque mais de gants pour se protéger des projections

avatar frankm | 

@Madalvée

Pas une coque de merde donc

avatar pagaupa | 

@Madalvée

Depuis quand la gastro fait tousser?

avatar Bigdidou | 

@pagaupa

« Depuis quand la gastro fait tousser? »

Tousser est effectivement la chose à ne pas faire en cas de bonne gastro....

Il y a d’ailleurs une vieille blague sur le traitement radical des toux rebelles par des laxatifs.

Ceci étant, le SARS Cov 19 s’attaque un peu à toux, et peut donner des signes digestifs, et même uniquement.

avatar pagaupa | 

@Bigdidou

J’aurais été étonné que tu ne réagisses pas au sujet de la gastro...😂

avatar jcp25 | 

@Bigdidou

Il y a d’ailleurs une vieille blague sur le traitement radical des toux rebelles par des laxatifs
--
Je l'avais oubliée celle là. Elle est terrible !
Mais si le système marche, ce sera une grande avancée. À suivre

avatar cherbourg | 

@Madalvée

Rhino Shit heu...Rhino Shield planche déjà sur un modèle 😜

avatar Krist013 | 

Difficile à croire 😱

avatar Woaha | 

Au fait pourquoi est-ce devenu la covid ? Avant c’était le covid comme « le virus ». Je ne suis pas beaucoup les infos mais je suppose que c’est pour « la » maladie covid qu’on dit la c’est ça ?

avatar ManIAck | 

@Woaha

C’est exactement ça. Le virus fait partie des « coronavirus », la CoViD-19 est en fait la maladie qui se développe chez les porteurs du virus et signifie « CoronaVirus Disease 19 » (19 pour l’année 2019). En Français, on peut donc recommander l’usage du féminin pour CoViD-19 de par la traduction « maladie du coronavirus », même si l’usage du masculin est rentré dans les mœurs.

avatar Woaha | 

@ManIAck

Merci !

avatar iftwst | 

@ManIAck

Ce qui est, en soit, ridicule. On dit "le cancer" or il s'agit également de la "maladie du cancer" . La lésion cancéreuse est l'origine d'un ensemble de symptômes créant "la maladie" et on ne dit pas une cancer. Donc le Covid.

avatar apaisant | 

@iftwst

Merci.

avatar Link1993 | 

@iftwst

On dit UN cancer, car il y a DES cancers !!!
Celui là, je suis désolé, mais il est beaucoup trop important à mes yeux pour ne pas le laisser passer...
En effet, y'a des cancers que l'ont sait très bien traiter. D'autres non... :/

avatar Casul | 

Non ce n’est pas pareil , le D de Covid signifie desease ,(Corona Virus Desease) donc le mot maladie dans Covid n’est pas simplement sous entendu comme dans « cancer », il fait partie du sigle,

avatar sergiobzh | 

la maladie du rhume (pas vraiment une maladie)
la maladie du cancer
la maladie du proriasis
la maladie du choléra
etc etc
Ces mots son masculins il me semble ...

avatar John McClane | 

@Woaha

"Au fait pourquoi est-ce devenu la covid ? Avant c’était le covid comme « le virus »."

L’académie française a décidé pour nous, mais rien ne nous empêche de continuer à dire « le » Covid19. Comme disent les linguistes, l’usage fait loi. D’ailleurs la majorité des médias comme Le Monde ou FranceInfo disent « le » Covid19. Personnellement je trouve ça plus seyant, comme le wifi par exemple. Mais c’est mon avis perso. Et je ne laisserai pas dicter mon usage par l’académie française, comme à l’époque où elle aurait voulu qu’on dise « la mercatique » au lieu du marketing, ça n’a pas pris et c’est tant mieux !

PS : d’ailleurs même le rédacteur de l’article semble hésiter, puisque sa première phrase est « Et si le smartphone jouait un rôle dans la détection du Covid-19 ». Comme quoi, on y revient toujours.

avatar apaisant | 

@John McClane

Merci.

avatar Derw | 

@John McClane

« L’académie française a décidé pour nous »

Oui, comme d’habitude. Et elle a fait un choix logique, CoViD signifiant Maladie du CoronaVirus. Ne nous plaignons pas trop, elle aurait pu aller plus loin en disant « la MaCoVi-19 »…

Reste que ce choix n’a très sûrement pas été fait dans le but de nuire aux femmes, contrairement à ce que disait @apaisant… 🙃

« mais rien ne nous empêche de continuer à dire « le » Covid19. »

Bien sûr, et heureusement ! Certains prennent et d’autres non… Comme pour « mél », « Ajustement automatique d’intonation »… et tant d’autres…

avatar John McClane | 

@Derw

"Ajustement automatique d’intonation"

C’est quoi ça ??? 😅

avatar Derw | 

@John McClane

Auto-tune…

D’ailleurs, je soupçonne l’Académie d’avoir choisi « ajustement » plutôt que « modification » pour en faire un nom masculin et ainsi nuire au femmes !

avatar John McClane | 

@Derw

"je soupçonne l’Académie d’avoir choisi « ajustement » plutôt que « modification » pour en faire un nom masculin et ainsi nuire au femmes !"

C’est clair. Le gouvernement nous ment ! Ils sont contre les femmes ! 😅

avatar justlikeheaven | 

@John McClane

Yes

avatar Kensei68 | 

@John McClane

J'aimais bien moi, la mercatique...
En règle général, je suis plutôt contre les anglicismes lorsque l'équivalent français existe.
Attention hein, ça ne veut pas dire que j'ai quelque chose contre l'anglais, c'est juste que des termes comme "magasiner" me semblent plus sympas que "shopping"...

avatar iPode | 

@Woaha

Parce qu’on dit la grippe ou la gastro 🤪

avatar MGA | 

@Woaha

SRAS-CoV-2 = le virus (coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu sévère et en anglais SARS-CoV-2)
COVID 19 = COronaVIrus Disease 2019 -> disease = maladie donc féminin.

avatar romainB84 | 

« C’est faux ! C’est un complot de la part des gouvernements et des illuminatis et de ceux qui veulent nous faire croire que la terre est ronde et que les traînées dans le ciel faites par les avions sont des gaz destinés à nous rendre docile!! Heureusement qu’on n’est pas dupe quand même 🤓🤓 »

avatar romainB84 | 

Vivement l’appli : « urinez sur votre smartphone pour savoir si vous pouvez prendre le volant » 😍😍

avatar ManIAck | 

@romainB84

Haha ! Bon, il existe déjà des ethylotests connectés, dans lesquels on souffle... Le tout étant de ne pas être trop bourré pour ne pas souffler après avoir uriné dessus 😂

avatar romainB84 | 

@ManIAck

😂😂!
J’imagine surtout tellement la scène 😂😂

avatar apaisant | 

@romainB84

Urinez sur votre smartphone pour savoir si vous êtes enceinte, le sexe de l'enfant, sa couleur de yeux et si il sera asthmatique.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR