Roblox, jeu ou expérience ? Phil Schiller contredit son directeur marketing

Mickaël Bazoge |

La définition qu'Apple donne d'un jeu s'est élargie hier, à l'occasion de l'audition de Phil Schiller. Le patron de l'App Store, interrogé dans le cadre du procès entre Epic et Apple, a finalement admis que Roblox était bel et bien un jeu après que Trystan Kosmynka, directeur senior du marketing pour Apple, ait martelé la semaine dernière que pas du tout (lire : Interdiction des boutiques d'apps dans l'App Store : les contradictions d'Apple).

L'app Roblox permet de jouer à des milliers de jeux créés par les utilisateurs de la plateforme de développement.

Selon Kosmynka, Roblox offre en effet des… « expériences ». Un argument pour le moins spécieux, sachant que l'application iOS de Roblox permet d'accéder aux jeux conçus par sa communauté de développeurs. Mais il s'agissait surtout de défendre la position d'Apple qui interdit (normalement) les apps faisant figure de « boutiques dans la boutique ».

En faisant la différence — ténue, personne n'en disconviendra — entre « expériences » et « jeux », le dirigeant confortait la décision du constructeur d'autoriser Roblox dans l'App Store, tout en justifiant l'interdiction de l'Epic Games Store, ou des services de streaming de jeux1.

Cette redéfinition au chausse-pied de Roblox est remontée jusqu'aux oreilles de la plateforme qui, dans la foulée, a tout simplement décidé de rebaptiser ses jeux en expériences ! « Le terme "expériences" est cohérent avec l'évolution de notre terminologie qui reflète la réalisation de notre "métaverse" », a confirmé un porte-parole à The Verge. L'onglet Jeux est devenu (ou va devenir) Expériences sur le site web de la plateforme, un changement qui va s'étendre à l'ensemble du site et de ses apps, en fait.

Phil Schiller a donc remis l'église au centre du village en parlant de jeu pour Roblox, tout en apportant une nuance : « [l'app] est faite de multiples jeux, ce n'est pas qu'un seul jeu ». Pour l'Apple Fellow, Roblox est un « concept assez nouveau » ce qui justifie sa présence dans l'App Store. Rappelons tout de même que Roblox est disponible en version finale depuis 2005, avant même la création de l'iPhone…

Si Roblox est donc redevenu un jeu, pourquoi donc autoriser sa « boutique dans la boutique », et pas l'Epic Games Store par exemple ? « Je comprends que ce soit un peu compliqué [à comprendre] », admet Schiller, qui oppose les « créateurs » aux « développeurs ». Le développeur de l'application Roblox, c'est Roblox Corporation, qui doit la soumettre à l'App Store pour validation, décrit-il.

« Roblox lui-même autorise une classe d'utilisateurs, souvent appelés "créateurs", à créer des jeux dans l'app Roblox qui sont ajoutés et distribués comme contenus dans l'application ». En d'autres termes, les « boutiques dans la boutique » sont autorisées dans l'App Store pour peu que le contenu distribué provienne de « créateurs » et pas de « développeurs ».

L'idée qu'a voulu faire passer Phil Schiller auprès de la juge Yvonne Gonzalez Rogers (qui doit franchement se gratter la tête), c'est que les jeux créés avec le code de Roblox ne peuvent guère aller plus loin que leur nature intrinsèque de jeux. On a tout de même connu Apple beaucoup moins coulant avec d'autres applications moins complexes.

Sur un registre moins mal de crâne, Phil Schiller a confirmé hier qu'il était un joueur invétéré : en plus de ses appareils Apple, il possède les dernières consoles de jeux ainsi qu'un système de réalité virtuelle dédié à la conduite automobile !


  1. Les services de cloud gaming ont fini par être autorisés, mais les exigences d'Apple sont telles qu'ils ont préféré s'en tenir à une web app. Phil Schiller a d'ailleurs distingué Netflix du Xbox Cloud Gaming hier : « [le service de Microsoft] en fait bien plus que des vidéos ». Selon lui, les utilisateurs s'attendent à chercher des jeux sur l'App Store (sous-entendre : des jeux en solo), mais pas des films.  ↩︎


avatar webHAL1 | 

Je ne sais pas si la juge Gonzalez Rogers se gratte la tête ou non, mais j'imagine que les enquêteurs en charge des différentes procédures à travers le monde visant à déterminer si Apple abuse de sa position dominante avec l'App Store sont particulièrement reconnaissants des différents éléments qui sortent durant ce procès, puisqu'ils apportent à chaque fois un peu plus de preuves sur une réalité qui ne faisait déjà guère de doute : les règles d'Apple avec sa boutique en ligne sont totalement arbitraires et leur géométrie s'établit en fonction des seuls intérêts de la Pomme.

Roblox ne constitue pas un concurrent sérieux => ils peuvent faire ce qu'ils veulent sur l'App Store.

Epic se pose en adversaire véritable avec leur Game Store => tututut, il y a des règles stricts qui s'appliquent, désolé.

avatar shaba | 

@webHAL1

C’est plus complexe que ça je pense… Epic est loin d’être tout blanc dans l’affaire.

avatar debione | 

@ shaba:

Sauf qu'ici, c'est de savoir si Apple est dans "son bon droit", la preuve on parle bien de l'appstore et ce n'est pas l'Epic store qui est en cause...

Qu'Epic soit même tout noir ne change rien à ce que fait Apple... Attention à ne pas inverser les charges, peut-être dans un autre procès ou Apple attaquerait Epic...

avatar webHAL1 | 

@shaba :

Je ne suis pas sûr de comprendre ce que tu veux dire avec ta réponse... Le fait qu'Epic ne soit "pas tout blanc" (qu'est-ce que cela veut dire, par rapport au sujet de mon commentaire ?) n'entre en rien en question pour ce qui est des différentes enquêtes en cours dans le monde à propos du potentiel abus de position dominante d'Apple avec sa boutique en ligne.

Il faut faire attention de ne pas mélanger les choses. Dans l'affaire traitée par la juge Yvonne Gonzalez Rogers, Epic n'est pas particulièrement en position de force. Il y a eu rupture de contrat de leur part et cet aspect sera à mon avis bien difficile à défendre. Par contre – et je pense que c'est ce que cherche Epic depuis le début – ce procès permet de mettre en lumière les pratiques d'Apple avec l'App Store, et cela donnera de solides arguments aux enquêteurs dont je parlais.

avatar Lestat1886 | 

@webHAL1

L’epic game store n’a rien a voir avec Roblox. On peut télécharger des « jeux » sur roblox mais tous ces jeux s’inscrivent au sein de la même expérience. Avec l’epic game store et les autres stores on y télécharge des jeux qui n’ont rien à voir les uns avec les autres… J’ai limite du mal à croire qu’ils ont autant de mal à différencier les deux

Ou alors je devrais postuler pour être dans leur équipe juridique 😅😄

avatar bibi81 | 

En tout cas Roblox parlent d'eux-même comme du jeu avec des développeurs (donc pas d'expérience et de créateurs).

On peut télécharger des « jeux » sur roblox mais tous ces jeux s’inscrivent au sein de la même expérience.

Le "moteur" Roblox Studio.

Avec l’epic game store ... on y télécharge des jeux qui n’ont rien à voir les uns avec les autres…

Et "unreal engine" c'est du poulet ?

J’ai limite du mal à croire qu’ils ont autant de mal à différencier les deux

Bah c'est parce que ce n'est pas si simple et qu'Apple a laissé passer Roblox par erreur et que c'est maintenant impossible de revenir en arrière.

avatar Lestat1886 | 

@bibi81

Non je ne penses ps vraiment que ce soit pour erreur, ce n’est pas la même chose , ces expériences ou « jeux » pourraient être plutôt considérés comme des adds ons a roblox…

Quand je parle de même expérience , je ne parle pas du moteur… Quand bien même, Unreal engine et le « roblox engine » ont des finalités différentes. Il ne me semble pas qu’on puisse distribuer des jeux roblox en dehors de roblox et ces jeux - ou plutôt activités pour utiliser un autre terme- ne marchent qu’au sein de roblox (ils n’ont pas vraiment de sens séparément, l’intérêt de roblox étant de customiser le plus possible l’expérience et les activités)

avatar webHAL1 | 

@Lestat1886 :

D'accord. Il suffit donc à Epic de renommer leur boutique en "Epic Experience Store", de faire en sorte que tous les titres qu'ils proposent dessus "s’inscrivent au sein de la même expérience" et, tadaaa, Apple acceptera leur présence sur l'App Store, c'est ça ?

avatar Lestat1886 | 

@webHAL1

Quand je dis qu’ils n’ont rien a voir les uns avec les autres voici quelques exemples:
Est-ce qu’on peut télécharger call of duty fifa assassin’s creed sur roblox ? Non
Peut-on jouer aux jeux roblox sans télécharger roblox ? Non
Peut-on jouer aux jeux roblox au sein d’autres apps ? Non

Sur epic on y telecharge des jeux de différents éditeurs qui n’ont rien a voir avec epic en dehors du moteur utilisé (c’est un magasin qui propose les mêmes jeux ue d’autres en dehors des exclus)…
Roblox n’est pas un store de jeu vidéo généraliste si vous voulez au contraire de l’epic game store ou playstation store ou xbox store ou steam ?

Peut-on penser sérieusement que roblox est un concurrent direct de ces stores?

Dans ce cas, little big planet sur playstation est un store alternatif au playstation store… la différence entre roblox et l’epic game store est la meme qu’entre little big planet et le playstation store… pour moi c’est assez clair!

Tu peux pas te ballader dans l’epic game store comme tu le fais dans roblox. Et les jeux qui y sont offerts sont indépendants de l’epic game store et existent sur d’autres plateformes en dehors des exclus. Les jeux roblox sont dépendants dans le sens ou ce sont des activités qu’on exerce au sein de roblox

Pour faire un parallèle un peu grossier avec le physique, L’epic game store ca serait plus micromania et roblox ca serait plus un magasin monomarque genre magasin nike

avatar webHAL1 | 

@Lestat1886 :
« Peut-on penser sérieusement que roblox est un concurrent direct de ces stores? ​»

Non, on est bien d'accord, et c'est ce que je dis depuis le début : c'est bien parce que Roblox ne constitue ni une concurrence gênante pour Apple ni un manque à gagner important pour elle que la Pomme les a accepté sur l'App Store. Ça n'est en aucun cas parce que fondamentalement Roblox serait différent de l'Epic Game Store.

Car, pour rappel, Apple n'impose aucune obligation d'exclusivité sur sa boutique en ligne. Un jeu disponible sur iOS est jouable ailleurs ? Aucun problème. Un service propose du contenu qui peut être téléchargé séparément depuis un autre endroit ? Pas de souci (Netflix par exemple propose de nombreux films qui peuvent être achetés sur plein d'autres plate-formes ; et on ne parle même pas de Spotify). Roblox eux-mêmes ne sont absolument pas exclusif à iOS et leurs j... pardon : leurs "expériences" peuvent être "expériencées" sur Android, Windows ou Xbox One entre autres.

Finalement, jetons un oeil à la page Wikipédia de Roblox :
https://en.wikipedia.org/wiki/Roblox#Games

Le terme "game" apparaît plus de 100 fois et la description du service ne laisse place à aucune ambiguïté :
"It allows users to program games and play games created by other users."

Jouer à des jeux créés par d'autres utilisateurs ? Dis donc dis donc, ça ressemble furieusement à ce que permettrait de faire quelque chose comme... je ne sais pas, moi... l'Epic Game Store ? ;-)

avatar Lestat1886 | 

@webHAL1

« Created by other users »… not other developers or companies

Encore une fois c’est la difference entre le playstation store et little big planet.

avatar webHAL1 | 

@Lestat1886 :

Sachant que l'intégralité des "developers" sont également des "users", alors aucun problème : n'importe quelle boutique où des "users" proposent des jeux/expériences à d'autres pourra être acceptée, c'est chez Epic qu'ils vont être contents dis donc !

Sinon, je te laisse chercher le nombre de fois où Roblox eux-mêmes utilisent le terme "developers" pour parler des créateurs de contenu sur leur plate-forme. Mais bon, on peut sans souci continuer à jouer sur les mots. :-P

avatar Lestat1886 | 

@webHAL1

Oui jouer sur les mots c’est un peu le rôle des avocats :)

Mais quel que soit le terme, l’epic game store n’est pad exactement la même chose que Roblox

avatar webHAL1 | 

@Lestat1886 :

Que Roblox et l'Epic Games Store soient exactement les même chose n'est pas la question. Toutes les applications disponibles sur l'App Store n'ont pas chacune leurs propres règles, et il n'y a aucune justification à une différence de traitement entre Roblox et Epic.
Si Roblox parle de "jeux" pour le contenu de leur application iOS et de "développeurs" pour les créateurs de ce contenu, ils savent mieux qu'Apple de quoi ils parlent. C'est aussi simple que ça. :-)

avatar Lestat1886 | 

@webHAL1

Désolé doublon 🙈

avatar bibi81 | 

les règles d'Apple avec sa boutique en ligne sont totalement arbitraires et leur géométrie s'établit en fonction des seuls intérêts de la Pomme.

Cela paraît évident et c'est très surprenant qu'Apple ne se soit pas mieux préparé pour cacher tout ça !

avatar ancampolo | 

Si il sort une jurisprudence en faveur d’epic c’est la fin du monopole de l’app store

avatar razerblade | 

@ancampolo

Ce qui serait très bien. On a l’impression que c’est la fin du monde si Apple a tort dans cette affaire lol.

avatar Ecrapince | 

> On a l’impression que c’est la fin du monde si Apple a tort dans cette affaire lol.

Pour certains aveugle ça serait la fin du monde imaginaire qu'ils ont construit dans leur tête. Pour eux laisser aux autres la possibilité de faire différement d'eux c'est l'apocalypse.

On dirait les pro-covidvaxx qui ont peur d'être en contact avec des non-vaccinés malgrés leur super vaccin magique qui n'a pas l'air de les protéger tant que ça vu comment ils flippent. :)

avatar redchou | 

Epic va pouvoir lancer Core sur iOS du coup… 🤣

avatar byte_order | 

> En d'autres termes, les « boutiques dans la boutique » sont autorisées dans l'App Store
> pour peu que le contenu distribué provienne de « créateurs » et pas de « développeurs ».

Où l'on apprend que les développeurs ne sont pas des créateurs. Sympa.
Surtout quand on sait que ces "univers" pour Roblox sont créer par ces "créateurs" en intégrant des ressources graphiques, sonores et du code en Lua autour d'un moteur de jeu, celui de Roblox.

Les développeurs de jeux vidéo qui intègrent des ressources graphiques, sonores et du code autour d'un autre moteur de jeu apprécieront la nuance subtile...

CONNEXION UTILISATEUR