Snap ralentit les embauches et blâme l'encadrement du pistage publicitaire d'iOS

Félix Cattafesta |

Après Meta la semaine dernière, c'est au tour de Snap d'annoncer ralentir les embauches suite à des résultats moins bons qu'espérés. The Verge a pu mettre la main sur un mémo interne dans lequel le CEO du groupe Evan Spiegel justifie cette décision. Il blâme notamment la guerre en Ukraine, mais aussi Apple et son encadrement renforcé du suivi publicitaire, apparu avec iOS 14.5 l'année dernière.

Le CEO de Snap, Evan Spiegel. Image : TechCrunch via Flickr (CC BY 2.0).

Dans un document déposé auprès du gendarme de la Bourse américaine (SEC), l'entreprise explique avoir revu ses ambitions à la baisse pour le deuxième trimestre 2022. Elle précise « qu'il est probable que nous fassions état d'un chiffre d'affaires et d'un EBITDA ajusté inférieurs à l'extrémité inférieure de notre fourchette de prévisions ». Les revenus attendus étaient en croissance de 20 % à 25 %. Cette nuit, le titre Snap a plongé de 31 %. Dans son mémo, Evan Spiegel explique :

Comme de nombreuses entreprises, nous continuons à faire face à la hausse de l'inflation et des taux d'intérêt, aux pénuries de la chaîne d'approvisionnement et aux interruptions de travail, aux changements de politique des plateformes, à l'impact de la guerre en Ukraine, etc.

Ce « changements de politique des plateformes » désigne évidemment Apple, qui a intégré à iOS une notification demandant à l'utilisateur s'il souhaite être suivi par les apps. Une grande majorité des clients refusent, ce qui a un effet négatif sur les revenus publicitaires de certaines entreprises. Ce n'est pas la première fois que Snap pointe du doigt la Pomme : l'année dernière, le CEO expliquait que cette nouveauté d'iOS rendait plus difficile la gestion et la mesure de campagne publicitaire sur les iPhone et iPad.

Le chiffre d

Le chiffre d'affaires de Snapchat plombé par le suivi publicitaire limité d'Apple

Selon le CEO, l'entreprise devrait recruter 500 personnes cette année, contre 2 000 au cours des douze derniers mois. Les embauches devraient tourner au ralenti jusqu'à la fin de l'année. Il incite également les dirigeants à revoir leurs dépenses afin de faire des économies supplémentaires. Snap n'est pas le premier groupe a souffrir de cette nouvelle politique d'Apple : le fabricant d'équipement connectés pour sportifs Peloton et Meta ont tous deux blâmés Cupertino pour leurs résultats moins bons que prévus.


avatar nicolaspatate | 

Snap n’a plus aucun intérêt depuis des années, l’application est bloater depuis pas mal de temps avec des fonctions inutiles

avatar anonx | 

@nicolaspatate

Non t'es juste vieux 😅

avatar Insomnia | 

@nicolaspatate

Dit moi pourquoi une grande majorité des influenceurs se remplissent les poches grâce à l’application ?

avatar rimshot | 

@Insomnia

Parce que les gens sont des 🐦🐦🐦🐦

avatar Insomnia | 

@rimshot

Comme ceux qui achètent bêtement des iPhone 😶‍🌫️😶‍🌫️😶‍🌫️😶‍🌫️😱🤪😝😛

avatar underlex234 | 

Blâmer le système d’iOS leur permet de se voiler la face et ne pas se remettre en tort. Les gens ne veulent replis de snap de manière générale.

avatar Adodane | 

@underlex234

C'est juste un des motifs et non le seul, comme expliqué dans l'article.
Il ne peut pas évoquer tous les autres et oublier celui là.

avatar julien74 | 

Quelle merde d’ergonomie cette app.
Plus le fait d’être OBLIGÉ d’activer l’accès au micro et caméra, ça me fait vomir.

avatar Roro7302 | 

@julien74

Pour moi la photo est quand même un peu le but premier de l’application.

avatar julien74 | 

@Roro7302

Tu peux vouloir utiliser l’app (pour entrer en contact avec une personne), sans faire de photo. La tu es obligé.

avatar Adodane | 

@julien74

Non, tu es juste obligé de donner l'autorisation.
Si tu ne fais pas de photos ni de vidéos, la caméra ne s'active pas.

avatar julien74 | 

@Adodane

De base je n’ai pas envi de donner l’autorisation alors que je sais très bien que je n’en ferai aucun usage. Je voulais contacter une personne par chat.
Et là on me force la main. C’est ce que je dénonce. Si tu retournes dans les réglages de l’iPhone pour désactiver, tu retournes dans snap ensuite et ça bloque de nouveau.

avatar Adodane | 

@julien74

C'est comme ça.
Tu as un iPhone, les contraintes, la dictature du software ne devraient pas être des concepts étrangers pour toi.

avatar julien74 | 

@Adodane

Oui je sais, et du coup sitôt personne contactée , sitôt app désinstallée. Et je m’en porte pas plus mal.

avatar marc_os | 

@ julien74

> De base je n’ai pas envi de donner l’autorisation alors que je sais très bien que je n’en ferai aucun usage. Je voulais contacter une personne par chat.

Vous voulez aussi utiliser l'app Photo pour contacter des personnes par "chat" ?
Pourquoi ne pas utiliser une app de chat pour chatter avec elle ?
C'est pas ce qui manque, non ?
On peut même "chatter" via iMessage ou même par SMS.

avatar julien74 | 

@marc_os

Quand la personne te donne comme seul moyen de contact un @truc ou tu la contactes pas ou tu installes cette merde. Je l’ai fait le temps de la contacter.

avatar marc_os | 

@ julien74

> Quand la personne te donne comme seul moyen de contact un @truc

Et par quel moyen la personne t'a-t-elle donné comme seul moyen de contact un @truc ?
Par des signaux de fumée ? Oralement ?
Cet autre moyen de contact qu'elle a utilisé ne permettait-il alors pas de lui demander un moyen de contact plus conventionnel, comme par exemple celui la même qu'elle a utilisé pour te fournir le @truc ? 😳

avatar Mac Hiavel | 

En résumé l’augmentation de la croissance des revenus sera de 20% et pas de 25%, ça me bouleverse…
Tim, si tu continues ils vont te livrer à Poutine.

avatar victoireviclaux | 

@Mac Hiavel

Snif ils ne gagnent pas assez 🫢

avatar Tomtomrider | 

@Mac Hiavel

Je n’ai pas compris ça pour ma part

avatar r e m y | 

Ce n'est effectivement pas ce qui est dit... mais que la croissance sera en dessous de la borne inférieure de la fourchette (20_25%) qui avait été annoncée. Elle sera donc inférieure à 20%.

avatar Tomtomrider | 

@r e m y

Ça, c’est ce que j’avais compris!

avatar toto_tutute | 

Y’a vraiment des gens ici qui utilisent SnapChat ? C’est pas pour les adolescents à la base, avec des images furtives ? 🤔 Quel intérêt par rapport aux autres réseaux sociaux pour communiquer ?

avatar rolmeyer | 

@toto_tutute

Ça fait un gros gros nombre d’utilisateurs….Même les profs de mon ado se sont mis sur leur Snap, c’est dire…
(mais attention je ne pleure pas pour eux, s’ils pouvaient crever la gueule ouverte c’est à chier Snap…)

avatar Adodane | 

@toto_tutute

Je suis aussi étonné, c'était très à la mode vers 2015, mais aujourd'hui je pensais que les jeunes étaient passés sur tiktok.

avatar Ensearque | 

@toto_tutute

Snapchat est le premier et le meilleur pour prendre des photos en respectant TOUTES les teintes de peau.
Lorsque l’on prend des photos de groupes avec des gens de couleurs de peau différentes, Snapchat est la seule app qui ne désavantage personne.

avatar rimshot | 

@Ensearque

?? Jamais entendu cet argument… j’avoue fallait y penser, de plus en plus innovant

avatar frascorpion | 

Fallait pas être trop dépendant de pistage publicitaire et donc à blâmer vous-même 🤷🏻‍♂️

avatar r e m y | 

Vous préférez que toutes ces apps passent à l'abonnement?

avatar Aardohan | 

@r e m y

Pourquoi pas, cela ferait un sacré ménage dans les réseaux sociaux, il y aurait moins de médiocrité vu que nous vivons dans un monde où tout le monde veut tout sans rien payer.

avatar Adodane | 

@Aardohan

Ou alors à l'open source auto hébergé.

avatar debione | 

@Aardohan:
"tout le monde veut tout sans rien payer." Vrai qu'en partie... Déjà parce que être tracé c'est payer. Si on va au bout de se concept, alors chaque recherche Google ou autre devrait être facturé, chaque vue sur YT, aucune donnée remontée aux dev, aucune donnée remontée au constructeur...
Pas que je serais fondamentalement contre, mais par contre cela changerait passablement le paysage, et forcerait à un peu plus de frugalité de la part des consommateurs (car tout couterait plus cher).

avatar victoireviclaux | 

@r e m y

Peut-être que la situation de Snap n'est pas si catastrophique que ça, c'est juste qu'ils en veulent plus et qu'il y a un concurrent qui s'appelle TikTok.
Toujours à désigner un coupable pour ne pas se voiler la face, face aux investisseurs...

avatar r e m y | 

Dans les déclarations du CEO de SnapChat, je ne vois nulle part de désignation d'Apple comme coupable de leurs résultats moins bons que prévus!
L'interprétation qui est faite ici me semble TRÈS largement exagérée, les "platform policy changes" n'étant qu'un élément cité parmi d'autres comme ayant eu un impact et ça ne designe pas nécessairement les nouvelles règles de tracking imposées par Apple.

avatar aelzhu | 

Autant je comprends le principe de vouloir toujours plus, faire grossir le CA, avoir des objectifs financiers toujours plus haut... Par contre ce que je ne comprends pas c'est que ça vient pleurnicher et blâmer ceci et cela sans jamais se remettre en question, que ce soit sur le business model ou bien sur la façon de voir les choses.

avatar Adodane | 

@aelzhu

Le business model a l'air bon puisqu'ils vont embaucher 500 personnes de plus.

avatar victoireviclaux | 

@aelzhu

+1 👍

avatar Ju_Ju | 

Il y a quelques choses que je ne comprends pas, comment SnapChat peut annoncer que c’est à cause d’Apple et de son blocage de la traçabilité que ces derniers ne sont pas aux attentes de leur résultat financier.

Si on résume, de mémoire, le parc de téléphone Android est nettement supérieur à celui d’iPhone non ? Donc techniquement les résultat devrait au pire se stabiliser car il y a toujours des nouveaux smartphone Android qui débarque et trouve de nouveaux acquéreurs ….

Après je cherche juste à comprendre comment tous ces grands groupes peuvent autant être impactés avec un parc iOS plus faible que celui Android.

avatar Adodane | 

@Ju_Ju

Ça dépend ou snapchat réalisé le plus gros de son chiifre d'affaire, si c'est aux usa c'est plutôt 50-50 la répartition du parc installé de smartphone.
Mais en fait on a surtout des données sur les ventes à un moment T, ce qui n'est pas la même chose que le parc installé, difficile à évalué.

avatar r e m y | 

Ce blocage du suivi publicitaire (ou plutôt le suivi soumis explicitement à acceptation...) n'est pas LA cause évoquée par le CEO de SnapChat. Tout au plus c'est l'un des éléments ayant eu un impact sur les résultats (parmi beaucoup d'autres) et encore, sous réserve que ce soit bien ce à quoi il pense quand il parle de "platform policy changes"...

avatar raoolito | 

"Comme de nombreuses entreprises, nous continuons à faire face à la hausse de l'inflation et des taux d'intérêt, aux pénuries de la chaîne d'approvisionnement et aux interruptions de travail, aux changements de politique des plateformes, à l'impact de la guerre en Ukraine, etc."

j'aimerai bien qu'on m'explique en quoi la guerre en ukraine ou meme les penuries ou les interruptions de travail dues au covid (enfin je suppose) auraient un impact sur le chiffre d'affaire d'un reseau social visant à partager des photos depuis son smartphone.

Autant que comprend pour le pistage iOs, voire la hausse des taux si l'entreprise est endettée, autant les autres arguments, m'échappent. Je suis ouvert à toute explication

avatar dodomu | 

@raoolito

Hypothèse personnelle : Snapchat vit de la publicité.
La guerre en Ukraine va avoir des répercussions économiques, et il semblerait que l’un des premiers poste de dépenses coupé quand il faut faire des économies c’est le marketing… Moins de sous dans les boîtes, moins de dépenses pub, moins de revenus pour les entreprises qui vendent des espaces publicitaires.

avatar raoolito | 

@dodomu

Les budgets pub, là oui je prend 👍🏽

avatar MaxBook | 

@raoolito

Snap compte environ 500 employés en Ukraine (un pourcentage non négligeable des effectifs de la société), suite au rachat de Looksery en 2015. La grande majorité des expériences AR proposées dans l’app Snapchat sont créés par des équipes Ukrainiennes.

https://www.businessinsider.com/snapchat-buys-looksery-2015-9?r=US&IR=T

avatar raoolito | 

@MaxBook

ca fait sens du coup !
merci !

avatar r e m y | 

Le chiffre d'affaires n'est pas généré par le partage de photos des utilisateurs du réseau, mais via l'achat d'espace publicitaire ou ciblage marketing pour des campagnes de mailing. Si il y a récession économique, les annonceurs dépensent moins.

avatar bureaun | 

Ils ont aussi tendance à oublier qu’ils ne sont pas obligés de passer par la fenêtre d’acceptation du suivi. Si je ne m’abuse, Apple propose une autre solution de tracking, certes un peu moins précise, mais plus respectueuse de la vie privée, et qui ne nécessite pas de consentement direct de l’utilisateur… À force de vouloir le beurre et l’argent du beurre, ils finissent par ne plus rien avoir. C’est un choix de design de leur part !

avatar r e m y | 

A priori c'est tout aussi problématique pour eux car les annonceurs rémunèrent moins cher les apps utilisant ce nouveau framework, justement parce qu'il ne permet pas un ciblage aussi précis.
Quoi qu'il en soit, dire que SnapChat accuse Apple d'être la cause de leurs résultats moins bons que prévus, est largement exagéré! (mais ça génère du clic...)
Le CEO de SnapChat évoque juste des "platform policy changes" parmi les multiples causes ayant impacté leurs résultats.

avatar Krysten2001 | 

@r e m y

Oui mais ils ne vont pas pointer du doigt android 😉
On sait qu’il parle d’Apple. Vous voulez qu’il parle de qui d’autre ?

avatar r e m y | 

Cette phrase figure dans un mémo interne à l'entreprise qui n'était pas destiné à être rendu public. Donc s'il avait voulu cibler Apple, il aurait écrit Apple.
Il évoque des changement de politique des plateformes, ça vise autant Apple que Google (qui suit la démarche initiée par Apple).
Et de toutes façons il est loin d'écrire que c'est la cause majeure de leurs moins bons résultats. Il cite d'autres facteurs, avant celui-ci.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR