Face à un contexte économique incertain, Spotify va ralentir les embauches

Félix Cattafesta |

Après Meta et Snap, c'est au tour de Spotify de réduire les embauches sur fond d'incertitudes économique. Selon un mémo interne obtenu par Bloomberg, le géant du streaming audio va ralentir la croissance de ses recrutements de 25 %. L'entreprise a embauché plus de 2 000 employés entre 2019 et 2021, et en comptait 8 230 à la fin du mois de mars.

Les bureaux de Spotify à Londres. Image : Spotify.

« Nous sommes clairement conscients de l'incertitude croissante concernant l'économie mondiale » expliquait le chef des finances du groupe Paul Vogel lors de la journée des investisseurs la semaine dernière. « Et bien que nous n'ayons pas encore constaté d'impact matériel sur nos activités, nous suivons de près la situation et évaluons la croissance de nos effectifs à court terme ».

Si Spotify a connu un bon début d'année et a augmenté son nombre d'abonnés de 15 % entre 2021 et 2022, elle a cependant été touchée par la guerre en Ukraine (le service a été débranché en Russie) et par les conséquences de l'inflation. Pour continuer de croître, l'entreprise investit massivement dans les podcasts mais mise aussi sur les livres audio : un marché qui représente une opportunité annuelle de 70 milliards de dollars, selon le CEO du groupe Daniel Ek.


Tags
avatar koko256 | 

Un marché de 10 milliards de dollar pour 8000 employés... Et ils sont à quelques un près... 🤔

avatar madaniso | 

@koko256

Le marché est survalorisé

avatar tupui | 

@madaniso

Comme d’habitude… c’est toujours risible ce genre d’analyses. Tant dans les conclusions que la méthodologie.

avatar r e m y | 

Ne pas confondre chiffre d'affaires et bénéfices!
Meme sur un marché de 10 milliards, vous pouvez perdre de l'argent...

avatar CorbeilleNews | 

Elon Musk fait parti de leur conseil d’administration ???

avatar donatello | 

Je ne comprends pas qu'une boite comme ça ait besoin de plus de 100 employés.
Ils font quoi de leurs journées tous ces gens ??

avatar Ichigo-Roku | 

Comment tu veux faire tourner un tel service avec seulement 100 employés lol ?

avatar donatello | 

@Ichigo-Roku

Aucune idée.
Mais enfin, leur truc ça tourne plus ou moins tout seul hein. Faut quelques types pour la maintenance réseau, une poignée de développeurs, quelques marketeux, un Happyness chief officer et zou !

avatar r e m y | 

Il faut rédiger les articles, créer les playlists, sélectionner les artistes mis en lumière,...

Il faut aussi négocier les contrats avec les maisons de disques ou les artistes indépendants

avatar Sgt. Pepper | 

@r e m y

Ils ne sélectionnent rien,

ils sont payés par les majors pour mettre en avant leurs artistes .

La fameuse Play liste « personnalisée » 🥳

avatar pechtoc | 

@Sgt. Pepper

Vu ce que j'ai dans mes playlist "personnalisées", c'est tout sauf le top50 donc rien à voir avec la major qui amène les liasses pour mettre en avant ses artistes.

avatar iPop | 

@donatello

De plus avec toutes les restrictions de droit d’auteur sur la musique, faut tout négocier au territoire…dans chaque pays. Donc du monde sur place. Tu rajoutes la compta pour chaque pays, le RH, les avocats, etc…

avatar rua negundo | 

« Et bien que nous n'ayons pas encore constaté d'impact matériel sur nos activités, nous suivons de près la situation et évaluons la croissance de nos effectifs à court terme »

C’est comme ça qu’on crée ou aggrave artificiellement une crise économique. Le type raconte que tout va bien dans sa boîte mais va geler des embauches parce que le Financial Times ou Bloomberg racontent que ça va mal. Si des milliers d’entreprises font pareil, cela a un effet domino considérable. Au final, ils l’auront tous leur crise - à cause de leur prophétie réalisatrice

avatar iPop | 

@rua negundo

Exactement ce que je me disais. C’est comme avant la guerre, tout le monde flippe et BOUM ! Ça explose ! La crise c’est pareil. Faudrait donner des cours de yoga à tout le monde et s’en est réglé.

avatar Dziga_Vertox | 

Incertitude ? Lol. Disons plutôt début de panique. Ce qui signifie de lourdes conséquences.

CONNEXION UTILISATEUR