iAd : plus accessible et plus rentable

Nicolas Furno |

Apple peine toujours à imposer iAd, son réseau de publicité mobile qui n'a jamais vraiment décollé depuis sa sortie, à l'été 2010. L'entreprise essaie de lui donner un second souffle avec deux mesures et deux cibles : la publicité d'Apple devient plus accessible pour les annonceurs et plus rentable pour les développeurs.

Selon Ad Age, Apple a une nouvelle fois baissé le prix minimum pour une campagne iAd. À son lancement, une entreprise devait payer un million de dollars pour créer une publicité iAd. Ce tarif très élevé a limité mécaniquement le nombre de candidats, ce qui était d'ailleurs le souhait d'Apple : iAd devait être un service publicitaire premium.

Ce tarif était sans doute trop élevé et iAd a été sans doute premium, mais surtout vide. Apple a réagi en baissant à plusieurs reprises ce tarif minimum. Pour créer une campagne iAd, il faut aujourd'hui dépenser 100 000 $ : c'est encore une grosse somme que peu d'entreprises pourront s'offrir, mais c'est un tarif beaucoup plus raisonnable.

Pour inciter les développeurs à intégrer les publicités iAd à leurs applications, Apple a aussi rendu l'offre beaucoup plus intéressante financièrement. Depuis le lancement, les développeurs avaient droit à 60 % des revenus générés par la publicité iAd. Désormais, ce sont 70 % des revenus liés à iAd qui iront dans les poches des développeurs : alors que la répartition 60/40 était assez classique dans le milieu, cette nouvelle offre est très intéressante. Voilà qui devrait inciter de nombreux développeurs à choisir la publicité d'Apple…

iAd

[Via : MacRumors]


Tags
avatar LionelMacBruSoft | 
ils doivent être content ceux qui ont payé 1 millions pour cette daube.... C'est bien beau d'utiliser la photocopieuse mais encore faut-il savoir s'en servir!!
avatar eipem | 
@Voodoonice Tu me fais bien marrer toi. La publicité, c'est la seule source de revenus de Google, alors encore heureux pour eux qu'ils sont devant Apple. Et il faut dire aussi qu'il se vend plus de téléphone Android qu'iOS, donc une fois de plus, c'est bien normal ! Maintenant, au lieu de sortir ta p'tite stat' pour jouer à qui a la plus grosse, tu ferais bien de lire la news. 70% du revenu publicitaire produit par un clic sur une iAd revient au développeur de l'application. Ça veut dire que n'importe quelle application gratuite peut rapporter un jolie paquet au développeur s'il y glisse une iAd. De son côté, Android rapporte de moins en moins aux développeurs... Mais plus à Google ! Qui exploite qui dans l'affaire ?
avatar davmacgeneration | 
@juss Pas grave si tu ne comprends pas juss Quand tu ne comprends pas tu demandes :-) Les prix n'ont pas été divisés par dix à service égale Le ticket d'entrée du service minimal a été divisé par 10 Tu comprends mieux à présent :-) ?
avatar bde245 | 
Ça veut dire que les annonceurs qu'on voit sur le bandeau en bas de la page de MagGé sur iPhone ont payé $1 Mio. ?... Hé ben...
avatar Florian1293 | 
il y en a eu, je ne sais pas s'il y en a toujours. mais ça fait longtemps que j'en ai pas vu.
avatar KOVU | 
Comment on peut se vanter de gagner du terrain dans la pollution publicitaire
avatar Florian1293 | 
je me pose une question simple. Service de PUB Premium = produit pretium (souvent) = cible marqueting avec de l'argent = utilisateur qui paie ses applications = développeur qui n'a pas besoin de pub. Y'aurait pas comme un problème?? Application avec PUB = Application Gratuite = Utilisateur pas dépensier = Utilisateur pas ou peu intéressé par les produits Premium (sauf son iPhone) = pas de clic, pas de pub, pas de retour sur investissement. Je simplifie peut-être beaucoup, mais je pose la question!! chez MacG, quelles sont les "performances" de vos pub iAd??
avatar eipem | 
@Nicolas C'est effectivement un peu simplifié. Les besoins et valeurs sont différents pour tout le monde. Je connais par exemple quelqu'un qui a largement les moyens de payer ses apps, mais qui estime que c'est n'importe quoi de payer une application 1€, parce que ce n'est pas une app desktop, ou parce que ce ne sont que de petits devs sans l'envergure des grosses boîtes (je sais, c'est puant). Je connais quelqu'un aussi qui ne comprends pas qu'on puisse payer pour avoir un programme (cette personne n'a pas de culture informatique). Par contre, ces mêmes personnes peuvent très bien être intéressées par la dernière Audi, ou le dernier téléviseur LG. Je sais bien qu'on ne peut pas tirer de généralités de cas particuliers, mais ça fait deux contre-exemples à ta théorie. De plus, je dirai que pour tout le monde, c'est moins grave de voler un paquet de bonbons qu'une voiture, qu'on ai les moyens ou pas. Que plus tu as les moyens, moins ce qui est bon marché a de valeur, et que donc, par une pirouette logique qui m'étonne moi même, on peut dire que plus t'as les moyens, moins tu payes tes apps.
avatar KOVU | 
@Nicolas : Je n'ai strictement rien compris... Ca doit être la fatigue...

CONNEXION UTILISATEUR