iOS : le foot se met au freemium pour le meilleur et pour le pire

Christophe Laporte |

La partie n'était pas gagnée d'avance, mais football et interface tactile font bon ménage. Qui aurait cru lors de la présentation de l'iPhone que les deux titres phares que sont FIFA et PES seraient disponibles sur le téléphone d'Apple ?

Au final, l'utilisateur a l'embarras du choix et peut passer de longues heures à caresser le cuir sans avoir d'ailleurs à payer une fortune. À titre de rappel, FIFA 12 est toujours en promo à 0,79 €.

Pour se faire une place au soleil, les challengers ont été obligés de faire preuve d'imagination, puisqu'il n'est pas possible de lutter sur le plan tarifaire. Récemment, deux jeux ont adopté le modèle freemium. Il s'agit de Real Football 2012 [1.0.2 – Français – Gratuit – iPhone/iPad – 404 Mo – Gameloft S.A.] et de Dream League Soccer [1.11 – Français – Gratuit – iPhone/iPad – iOS 5 – 98,5 Mo – First Touch Publishing Ltd.]. Konami avait en quelque sorte ouvert la voie, en proposant gratuitement PES 2012 au téléchargement. Vous aviez le droit de jouer une mi-temps avant de devoir mettre la main au porte-monnaie. Juste de quoi mettre l'eau à la bouche.

Édité par Gameloft, Real Football 2012 [1.0.2 – Français – Gratuit – iPhone/iPad – 404 Mo – Gameloft S.A.] a d'ailleurs été la première véritable simulation de football à faire son apparition sur iOS. Si la première version de ce jeu était intéressante, Real Football s'est rapidement fait rattraper puis distancer par la concurrence. Avec cette version 2012, l'éditeur tente de combler une partie de son retard.

Si le jeu est gratuit, vous vous retrouvez très vite limité. Le jeu comporte 350 équipes et 14 ligues (dont les principales en Europe). De base, vous ne pouvez participer qu'au Calcio ou à la Premier League. Pour débloquer la Ligue 1 par exemple, il vous faut accumuler des billets, un processus qui est long et fastidieux. Pour accélérer le mouvement, il est possible de regarder des vidéos publicitaires entre deux matchs. Mais le plus simple, c'est de mettre la main au portefeuille et d’acheter des billets. C’est en quelque sorte le leitmotiv du jeu. Le système de Gameloft est particulièrement imbattable, il y a des options qui s'achètent avec des pièces, d'autres avec des billets.

Et dans ce jeu, tout s'achète sauf peut-être les arbitres. Il existe des options payantes donc pour être qualifié automatiquement lors des phases de poule lors d’une compétition quel que soit le classement (les clubs français en Europa League auraient adoré une telle option), pour rejouer une partie si le score ne vous a pas été favorable, ou même pour avoir plus d'arrêts de jeu ! Pire, il vous faut de temps à autre acheter de l’endurance pour pouvoir jouer un match.

Très franchement, la pression de mettre la main au portefeuille est tellement forte qu’on n’a pas vraiment envie de laisser son enfant y jouer. Le montant maximum des achats in-app d'ailleurs fait froid dans le dos. Il est vraiment dommage qu'il n'y existe pas une option à 3/4 € permettant de débloquer la majorité des fonctionnalités de Real Football 2012.

Pour en revenir au jeu en lui-même, il est plutôt plaisant, même s’il est assez lourd (le chargement est assez lent même sur un iPhone 4S) et souffre de quelques bogues ici ou là.

L'autre titre à avoir adopté ce principe, c'est Dream League Soccer [1.11 – Français – Gratuit – iPhone/iPad – iOS 5 – 98,5 Mo – First Touch Publishing Ltd.]. Ce nom ne vous dit rien, mais vous avez peut-être connu l'un de ses prédécesseurs : First Touch Soccer ou X2 Soccer. Ces deux titres étaient de très bonne facture. Dream League Soccer est dans cette lignée.

Avec le petit dernier de First Touch Publishing, le principe est plus simple et plus "sain" que Real Football 2012. Vous jouez dans une équipe qui navigue en troisième division et qui a pour ambition de retrouver les sommets. Vous jouez, mais vous êtes également manager avec pour mission de faire progresser votre effectif, d'atteindre les objectifs qui vous ont été fixés et de procéder à des transferts si nécessaires.

Les choses sont plus simples. À chaque match, en fonction de votre performance, vous gagnez des jetons, jetons qui peuvent être utilisés soit pour améliorer les caractéristiques techniques de vos joueurs ou de votre équipe soit pour recruter. Si vous voulez accélérer le processus, vous avez la possibilité de faire un achat in-app et d'acheter quelques milliers de jetons. À noter que l'achat maximal est de 33,99 €, c’est déjà beaucoup trop mais c'est nettement moins que Real Football 2012.

Par contre, pour rentabiliser le jeu, l'éditeur n'a pas hésité à intégrer des bannières de publicité qui s'affichent de temps à autre, notamment lorsque vous "célébrez" un but. Mais jamais lors d’une phase de jeu. Dans l’ensemble, cela reste très supportable.

Vous l'aurez compris, Real Football nous ayant vite refroidi de par sa philosophie, nous vous recommandons davantage d'essayer Dream League Soccer.

Puisque l'on est à parler de ballon rond, en ces temps de mercato, on signalera que de nombreux médias spécialisés ont sorti leur application iPhone ces derniers mois. C'est le cas entre autres de Foot01, Foot Mercato, Football 365 et de Top Mercato. À noter enfin que RTL a sorti récemment RTL Football [3.5 – Français – Gratuit – iPhone/iPad – Netco Sports], une application iPad, qui permet à la fois de lire les dernières actus, et d'écouter les différentes émissions consacrées au foot. Intéressant, mais la réalisation est perfectible.


avatar napuconcture | 
Les Freemium c'est le diable. A quand sur la TV et la VOD pour avoir le droit au dénouement d'une action ? Ou sur les ebook 15€ le pack de lettres E,A 30 les X,Y et W.
avatar popo69 | 
Gerland à la détente rocks !
avatar eliss | 
À la base, je voyais plutôt les achats in-app comme une bonne chose. Par exemple, ça permettait d'acheter les parutions d'un magazine à l'unité, ou d'avoir un abonnement. Mais maintenant, dès que je vois des achats in-app detourné de ce type de fonctions (pour des jeux par exemple), je fuis. Je n'ai absolument (et ça n'arrivera pas) jamais pris des achats in-app pour un jeu. On paye une fois, ça suffit. Et quand on dit que le modèle freemium est très rentable, je ne comprends pas. Ça ne vous dérange pas vous, de se faire avoir ainsi ? Comme beaucoup, je me suis dit "chouette, Real Football est gratuit", puis j'ai vite été calmé, après avoir telechargé, et m'être rendu compte qu'il y a des achats in-app. Évidemment. Ce n'était pas précisé dans le texte de présentation. À la poubelle en 5 minutes. 1/5 sur l'app store. Et pourtant... ça marche bien avec certains. Je suis assez d'accord avec @lmouillart : on va bientôt payer pour n'importe quoi. L'app store à beaucoup fait baisser les prix, la tendance est manifestement en train de s'inverser.
avatar zeblaze | 
si ça continue de marcher, j'imagine que certains aiment ce principe... heureusement pour l'instant y'a surtout gameloft qui fais ca... et game loft sorts plutôt que de très mauvais jeux, mais il faudrait pas qu'ils donnent de mauvaises idées à d'autres !
avatar winstonsmith | 
Tous en choeur : "Gameloooooft, si tu savaiiiiis... ton freemiuuuum, où on t'le met !" Tout doucement, petit à petit, Apple est en train de perdre le marché des gamers et des amateurs de jeu grâce aux conneries de Gameloft, des schtroumpfs, et consort. Bientôt, l'iPhone ne vaudra pas mieux que Facebook pour jouer. Nintendo et les éditeurs pour "vraies" consoles peuvent se frotter les mains, le jeu pour smartphone n'en n'a plus pour longtemps ! A moins, que...?
avatar winstonsmith | 
En gros, si vous voyez un jeu qui a l'air bien, qui a l'air complet, et qui est gratuit, fuyez. C'est jamais gratuit un jeu. Ça veut dire que sous le jeu que vous avez repéré se cache le monstre fricovore, FREEMIUM. Ou "pompe à fric", pour les intimes.
avatar figaro | 
La meilleure app sur le foot est, de mon point de vue, football.fr
avatar winstonsmith | 
Mais alors je crois que le PIRE DU PIRE de l'entubade, le plus vicieux, c'est le faux-pas-freemium payant. Alors là c'est du sadisme pur. Exemple : Gangstar 3. Vous avez bien aimé Gangstar 2, vous vous frottez les mains à l'idée d'explorer une ville encore plus grande, donc vous payez Gangstar 3 à sa sortie 5€49. En plus on vous a promis monts et merveilles, des avions, des tanks, des hélicos... Après les deux-trois blagues machos des scénaristes, et le héros qui explose avec sa voiture, vous commencez à explorer la ville : pas d'hélicos, pas d'avions, pas de tanks. Pourtant y'a des héliports partout, un aéroport, une base de l'armée... La nuit tombe. Surprise, y'a pas tellement de voitures non plus, une fois la nuit tombée. Résultat, on est obligé de marcher sur une grande route pour trouver une voiture, et il faut l'intercepter ! La mort dans l'âme, vous allez à la boutique de véhicules : tout ce qui faut, mais à des prix exorbitants. 20 000 balles l'avion que vous allez crasher dans un immeuble 4 minutes après ? Nooon. En plus, pour acheter l'avion il faut du "respect", et pour avoir 20 en respect, à mon avis, il faut finir les 3/4 du jeu. Et là, vous apercevez le petit bouton magique qui sert à acheter des dollars virtuels et du "respect". Et vous comprenez que vous vous êtes faits BAISER. Du sadisme pur, j'vous dit. Gameloft est en train de faire monter l'action "vaseline" en bourse, boycottons-les.
avatar eliss | 
@Rigat0n Tout à fait d'accord. Il faut boycotter ces conneries...
avatar Kevelian | 
Je partage l’avis de tous, avec son freemium Apple est en train de se tirer une balle dans le pied , pour moi un c’est ou il est gratuit ou il est payant. Un jeu freemium c’est va C*IER … pas plus pas moins
avatar Dewy | 
Dans le même genre : Asphalt 6. Lorsqu'on est dans le menu des configuration moteur pour augmenter ou diminuer les performances de sa caisse, si notre doigt n'appuie pas mais faut un trait dans n'importe quelle direction sur l'écran ou bien si vous ne tapez pas pile au milieu des cases vous êtes bon pour un message "Souhaitez vous acheter l'amélioration.... pour xx €" avec un gros bouton oui et un non à côté. (je parle de vrai euros pas d'euros dans le jeu).
avatar houpix | 
J'ai beau trouvé ce modèle "freemium" être une totale aberration...la multiplication de ce genre de choses (et ce n'est pas que sur iPhone...on commence à en bouffer aussi sur PS3/Xbox) témoigne qu'il y a apparemment un marché derrière :(
avatar Dewy | 
Sur Asphalt 6 le problème c'est plutôt que j'ai du "accidentellement" (et pourtant j'utilise mon iPhone tous les jours !) faire apparaitre la fenêtre d'achats au moins une 30aine de fois, à chaque fois que je faisait une modification elle apparaissait. Je suis persuadé que si je tapais sur "oui" l'achat se confirmais directement... (le jeu reste très bien cependant).
avatar jis | 
Pour ma part, je ne rejette pas la faute sur Apple car on trouve encore d'excellents jeux payant (tel que GTA 3, Fifa ou encore Infinity blade) pour un prix modeste et pour le plaisir des joueurs. Pour ma part, le véritable responsable est uniquement gameloft proposant des jeux merdiques et payant par la suite. Si on veut réellement profiter du dernier jeu de golf qu'ils ont sortit, ça nous couterai les yeux de la tête avec tous leurs achats in-app alors que j'aurai été prêt à lâcher 3/4 euros pour leurs jeux. En tout cas, maintenant, je sais que quand gameloft sort un jeu, c'est qu'il y a une belle arnaque derrière. C'est limite une honte cet éditeur pour le jeu vidéo.
avatar winstonsmith | 
Il existe (selon moi) plusieurs types d'achats "in-app" : - le freemium, qui est du genre pénible, mais qui en même temps n'est pas une arnaque : par exemple, pour Dungeon Hunter faut quand même être un peu idiot pour penser que la suite d'un jeu vendu 4€ est gratuit sans contrepartie. Je pense qu'un jeu freemium ne PEUT PAS être de la qualité d'un jeu payant. - le DLC : vous avez payé pour un jeu, vous l'avez. Mais si vous voulez rallonger la durée de vie de votre jeu vous pouvez acheter un DLC qui ajoutera du contenu, des personnages... La quasi-totalité des jeux sur PS3, XBox, PC ont adopté ce système. C'est plutôt pas mal et ce n'est pas une arnaque : vous avez le jeu pour lequel vous avez payé (exemple : Skyrim) et un pack payant vous permettra de jouer plus longtemps. - le DLC abusif : exemple tout prêt, tout chaud : Ridge Racer sur PSVita (il me semble). Blague du siècle, vous payez le jeu normalement, et vous vous retrouvez avec une sorte de démo avec 5 voitures et 3 circuits. Pour le jeu entier, il faudra acheter des packs supplémentaires au cours de l'année 2012, ou un "Season pass" permettant d'avoir des réductions sur ces packs... Là on est clairement dans l'arnaque la plus totale, heureusement la communauté des "vrais" joueurs sur console ou PC est un peu plus finaude que celle des utilisateurs iPhone et personne ne s'y est laissé prendre : le jeu a été descendu en flèche et l'éditeur a joliment foiré son arrivée sur PSVita. - l'achat in-app "pour tricher" : exemple, dans Infinity Blade ou Jetpack Joyride. Vous pouvez jouer, mais si vous avez de l'argent à perdre et que vous vous faites chier, achetez de la monnaie dans le jeu avec des vrais euros. Pas dérangeant, sauf dans le cas d'un jeu multijoueur (MC3, Order and Chaos - tiens, des jeux Gameloft) vu que ça déséquilibre totalement le niveau des joueurs. Mais admettons. - l'achat in-app "pour tricher, mais aussi pour pas trop s'emmerder dans le jeu" : voir mon exemple de Gangstar 3 : le jeu est payant, mais viiiiide... Pour s'amuser comme dans un vrai jeu de type "sandbox" et comme annoncé dans la description, mieux vaut payer pour avoir plus d'argent, argent virtuel qui est vendu une fortune. À boycotter. On ne paye pas pour payer encore plus, merci, Mr Gameloft.
avatar Pitiousss | 
Nan, sérieux, 80 euros pour pouvoir faire des parties ??? Génial ce concept. J'espere que le jeu de level 5 (layton brother) sera pareil. 3 euros le jeu et on devra payer 0,79 cts pour avoir accès à l'énigme. Trop du ballon.
avatar farfff | 
J admet que cette technique est assez penible. Elle est quasiment dans tout les jeux du style tower defense. Par contre je confirme qu a aucuns de ces jeux, onpeut payer accidentellement. Quelque soit la configuration, au final, une petite fenetre bleue d apple s ouvre ou et demande si vous confirmer depenser telle ou telle somme, sans compter la demande systematique de votre code secret. J aimerais qu apple supprime ce genre de systeme d achat in app. J accepte le principe de l applicatn dite "lite" Mais quand une application est gratuite sur l apple store, elle devrait l etre entierement ou etre ecrit "lite"! Mais ca nest que mon point de vue.
avatar r3dzz0 | 
À quand un vrai boycott de la part de la presse ? Merci MacG d'en parler, maintenant il ne reste plus qu'à ne plus parler de Gameloft.
avatar peyot | 
Moi ce qui me parait le plus hallucinant , ce sont les prix de certains pack qui montent a 79,99€ pour des jeux comme Tap Zoo ou Let's Golf 3. Ca devient n'importe quoi. ET INCOMPREHENSIBLE !! D'ou sortent ces prix ??? Sur Tap Zoo, si tu veux la totalité du jeux ( et je n'inclue pas les options pour accélérer le jeux qui ne sont pas obligatoires, mais seulement des options que tu ne peux avoir qu'en payant ) tu atteint plusieurs centaines d'euros , voir milliers !!!! Un simple element de décors ou un animal ( vieux truc en dessin 2D ) coute parfois un pack a 80€. Et y'en a des dizaines comme ça. Plus tous les autre qui vont de 0,79€ a 40€ , bref, tu peux pas avoir le jeu complet sans déboursé moins de 1000€. Et ça m'énerve , car j'aurais bien lâché un peu d'argent pour faire plaisir a ma nièce mais pour 5€ t'a rien de bien. Alors si les mecs veulent sortirent des jeux qui nous coutent 20 fois plus cher qu'un jeux PS ou XBOX , qu'il nous fasse des jeux 20 fois plus intéressant. DONC, BOYCOTT BOYCOTT BOYCOTT et vive les dev comme ceux qui ont fait Angry Birds ou autre dans le meme type, qui pour 0,79€ te sortent des mises a jour toute l'année ( et une fois ou deux, sortent un achat in app a 0,79€ mais pas plus )

CONNEXION UTILISATEUR