Tim Cook passe un savon au patron de Path

Anthony Nelzin-Santos |

skitched Selon Businessweek (via), Tim Cook et plusieurs vice-présidents d'Apple ont convoqué Dave Morin à Cupertino pour lui passer un savon. Son application, Path, a été au cœur d'une polémique qui a mis en évidence certains manques d'iOS en matière de protection de la vie privée, qui seront comblés dans une prochaine mise à jour.

Comme beaucoup d'autres applications, Path téléchargeait l'intégralité du carnet d'adresses de l'utilisateur sans son accord explicite pour sa fonction de recherche d'amis. Path a promptement révisé son fonctionnement et demande désormais l'avis de l'utilisateur, une modification suivie par de nombreuses applications.

Si les intentions de Path étaient sans doute nobles, d'autres applications pourraient être moins bien intentionnées. Dans une prochaine mise à jour, Apple fera en sorte que le système lui-même demande une confirmation à l'utilisateur si une application essaye d'accéder au carnet d'adresses, comme il le fait actuellement pour la localisation. Cette affaire a mis en lumière les défauts de certains mécanismes d'iOS, qui ne pouvaient certainement être révélés qu'à la lumière des erreurs intentionnelles ou non de certains développeurs — un mouvement « deux pas en avant, un pas en arrière » constant et frustrant sur les questions de vie privée.

Si Tim Cook a discuté intensément avec Dave Morin, le CEO d'Apple a quant à lui dû répondre au complément d'information que lui a envoyé le Congrès américain (lire : Le Congrès insatisfait des réponses d'Apple). À chacun ses responsabilités…


avatar Fumomono | 
Ce n'est pas intégré dans iOS 5.1 ?
avatar solea | 
Tant mieux pour tout le monde. Je ne pense pas que cela ait réellement terni la réputation d'iOS (Path par contre… enfin, ça reste à la base un système qui ne se partage qu'entre amis, pas comme Facebook qui s'élargit aux connaissances), mais cela permet au moins de mettre un verrou sur une fonction qui se devait d'être signalée, et vu que les développeurs ne sont pas tous de saints hommes, c'est au système d'exploitation de s'en charger. C'est pour cela qu'Apple valide, et que tout le monde (sauf les libristes) accepte ce mode de fonctionnement.
avatar albert.dsf | 
N'empêche qu'il a visité le bureau de Tim Cook.
avatar lechneric | 
C'est un manquement d'iOS, mais c'est le CEO d'une autre boîte qui se fait engueuler... Amazing.
avatar titistardust | 
@[MGZ] Shralldam : Mais bien sûr... Et après c'est la levée de bouclier lorsqu'Apple verrouille certaines fonctionnalités pour protéger les utilisateurs : « atteinte à la liberté d'expression », « bâtons dans les roues pour les développeurs » et j'en passe. Comme dit dans l'article : chacun ses responsabilités. Et avant d'écrire de telles âneries veuillez consulter les règles contractuelles qui lient Apple et les développeurs concernant les données de l'utilisateur.
avatar titistardust | 
@akerloof : Mauvais exemple comme souvent lorsque l'on utilise des exemples pour argumenter.
avatar solea | 
@akerloof : La palme de l'exemple :P c'est de la faute aux primeurs qui mettent pas d'antivols sur les oranges s'il y a du vol à l'étalage :P
avatar albert.dsf | 
N'empêche qu'après ce keynote, j'ai du mal à imaginer Tim Cook en colère, voire même un tant soit peu énervé.
avatar master_bate | 
@Le_iPodeur : il lui a surrement dit ce qu'il avait à dire autour d'un café dans un fauteuil confortable, je doute que le ceo de path ce soit fait vraiment les bretelles au sens ou on l'entend.
avatar Abudah237 | 
@niicoo76 : c'est un tueur.
avatar dendritique | 
Sans vouloir trollé, sous Android lors de l'install d'une application les autorisations sont marqué de façon explicite et accepté avant l'install. Sur ce point android fait mieux que iOs.
avatar dtb06 | 
Faut toujours se méfier de l'eau qui dort...
avatar Lebossflo | 
@Marc Duschene et Francis Kuntz Vous inquiétez pas pour android, garder votre energie de groupie pour apple, ses recours juridiques et les declarations megalomanes de feu steeve job sur la troisieme guerre mondiale pardon thermonucleaire. D'ailleurs vous êtes pas sensés dormir sur un trottoir devant un apple store en attendant votre ipad3 tout en partageant cette experience enrichissante sur un blog obscure dédié a la pomme :-)
avatar nidyorhelp | 
Ils valident l'application donc entièrement de leur faute point barre.
avatar titistardust | 
@SaW3r : 'Ils valident l'application donc entièrement de leur faute point barre.' Incroyable ! Pourquoi n'y avais-je pas pensé plus tôt ? Vous apportez en une simple et courte phrase la réponse parfaite à une problématique complexe : Apple valide l'application et par là-même endosse toutes les responsabilités du développeur !

CONNEXION UTILISATEUR