Domotique : CHIP ne fonctionnera qu’en IPv6

Nicolas Furno |

Un détail est passé inaperçu lors de l’annonce du projet Connected Home over IP, ou CHIP, ce nouveau standard pour la domotique auquel participe les plus gros acteurs du secteur. CHIP ne fonctionnera qu’en IPv6, les adresses en IPv4 ne seront pas compatibles pour les appareils connectés qui reposeront sur ce standard.

Sur ce graphique de Google, la couche réseau ne mentionne que l’IPv6.

L’information a été glissée dans cet article publié par Google et repérée par Ars Technica. Elle est importante, parce que l’IPv6 est censé remplacer l’ancien protocole depuis des années, mais même face à la diminution rapide du nombre d’adresses IPv4 encore disponibles, son successeur est toujours ultra-minoritaire. Pour faire un rappel très rapide, chaque appareil connecté à internet est associé à une adresse IP et on utilise jusque-là des adresses encodées sur 32 bits, ce qui laisse environ 4 milliards d’adresses uniques. L’IPv6 encode l’adresse sur 128 bits, ce qui permet d’avoir un nombre presque infini d’adresses uniques.

Ce protocole a été inventé dans les années 1990, mais il est rarement pris en charge par les fournisseurs d’accès à internet et les opérateurs mobiles. En France, Orange et Bouygues Telecom ont activé l’IPv6 pour leurs clients sous iOS 13, en plus d’une IPv4. La décision de ne gérer que la nouvelle norme dans le cadre de CHIP apportera peut-être un coup de fouet supplémentaire pour accélérer son déploiement.

Naturellement, il faudra encore pour cela que CHIP ait la popularité escomptée. Le premier brouillon de cette nouvelle norme est prévue pour la fin de l’année, on ne sait pas encore quand les premiers produits seront commercialisés.


avatar raoolito | 

de toutes façons, ca comme le rechauffement climatique ou la fin du petrole, qu’on s’y prepare ou pas ca nous tombera dessus. D’ici quelques années: plus d’adresse ipv4, 50 degrés dans la Somme au printemps et le pétrole à 1000$ le baril….
(le second etant certainement le plus grave, le premier le plus facile à résoudre)

avatar totoguile | 

@raoolito

Le RIPE NCC n’a plus d’ipv4 à distribuer en Europe. C’est pas dans quelques années, c’est déjà maintenant.

avatar fte | 

@raoolito

"(le second etant certainement le plus grave, le premier le plus facile à résoudre)"

Le premier est déjà un problème. Le dernier bloc disponible pour l’Europe a été alloué l’année dernière. La solution existe. Il ne faut plus que la mettre en œuvre.

Le deuxième n’est un problème que pour ceux qui n’ont pas la clim. Tant qu’on a du nucléaire, on peut climatiser.

Le troisième est un grave problème, polluer va devenir coûteux. Merde alors.

p.s. il y a une pointe d’ironie dans de message.

avatar julien74 | 

C’est assez logique car avec des modules connectés type modules zwave, enceintes connectés dans des pièces etc, on arrive facile à 150-200 objets.
Donc à moins de donner un /24 à chaque domicile...

avatar ever1 | 

@julien74

Le nat résouds ce problème

avatar julien74 | 

@ever1

Le NAT est un pauvre palliatif pour résoudre ce problème

avatar sdick | 

Un des pbs du déploiement d’IPv6 est probablement sa prise en charge correcte par tous les acteurs du web. J’ai fait 2 ou 3 tentatives à domicile il y a un an environ en activant IPv6 sur ma Livebox et à chaque fois ça a généré des pbs de performance pour tel ou tel service, pour lesquels la seule solution trouvée via l’assistance ou les forums était de repasser en IPv4... ce que j’ai fait.

avatar Eyquem | 

Je pense qu’un des problèmes de l’ipv6 vient aussi du fait que ces ip sont impossibles à retenir, extrêmement longues et peu pratiques... Alors que 10.20.30.1 est très facile à retenir ou repérer, 0:0:0:0:0:ffff:a14:1e01 l’est beaucoup moins...

avatar totoguile | 

Ca sent quand même la suite logique du travail de Google.
Google a créé the thread group basé sur le 802.15.4 (2.4ghz utilisé par Zigbee et Bluetooth). Ce protocole est basé sur ipv6.
Ensuite, Zigbee a annoncé que la ZCL (Zigbee cluster library) pouvait fonctionner sur thread. La ZCL, chest une super liste des objets connectés, leurs profils et la manière de décrire chaque objet. Et maintenant, on a CHIP qui décrit le dialogue entre les objets et les assistants.
Bref, ma compréhension est que CHIP sera basé sur 802.15.4+thread+ZCL et qu’il représente la dernière couche.

avatar julien74 | 

@totoguile

De toute façon, Google a toujours été bon et pionniers pour concevoir en théorie des briques logicielles efficaces et innovantes.
On a à redire sur leur gestion des données et de la vie privée mais côté contribution à des projets Open source ils ont fait du bien. Ils ont les ressources humaines d’ingénieurs pour cela et bien plus ouvert à contribuer à des projets open sources que Apple qui conçoit son outil pour lui et ensuite éventuellement le libére un jour dans le monde libre.

avatar flux_capacitor | 

@totoguile

CHIP est basé sur les technos réseau Wi-Fi et BT5 (Apple HomeKit) et sur Thread (Google/Nest) avec le modèle de données Dotdot du ZigBee (version normalisée du langage Zigbee Cluster Library ou ZCL).

Je dis depuis le début que cette future norme est en fait une sorte d'interropérabilité domotique plus que bienvenue entre Apple et Google, avec le soutien de tous les acteurs notables du marché. Pour une fois c'est un grand pas dans la bonne direction.

Thread est supérieur au Bluetooth et au Zigbee (auquel il ajoute l'IP) pour l'IoT sur batterie et/ou à bas débit. Pour les applications nécessitant plus de puissance et de débit, le wi-Fi restera maître y compris dans l'IoT.

avatar oomu | 

borf,

ipv6 pour un réseau interne à un domicile, c'est pas un soucis.

avatar djgreg13 | 

@oomu

Un peu plus chiant avec l'ipv6
Si le subnet du fai change(par ex je passe d'orange à free) je dois modifier le firewall entre les vlans

CONNEXION UTILISATEUR