Jeux : iOS et Android dépassent les consoles portables

PierrickAubert |

Après iOS, c'est au tour d'Android de dégager des revenus supérieurs à ceux de l'industrie des consoles portables. En combinant les chiffres des deux systèmes d'exploitation mobiles, App Annie et IDC estiment que les bénéfices du jeu sur smartphone et tablette sont quatre fois plus importants que ceux de la PSP, la Vita et des Nintendo DS et 3DS réunis.

Selon le dernier rapport App Annie et IDC, le marché des consoles de jeux portables est une fois encore largement concurrencé par les tablettes et les smartphones. En suivant la situation au cours des derniers mois, le constat est clair. Alors que les revenus dégagés par iOS en matière de jeux mobiles avaient dépassé ceux des consoles portables en début d'année, c'est au tour d'Android de suivre la tendance au deuxième trimestre. Les deux OS mobiles ont à eux seuls des recettes quatre fois supérieures à celles des PSP et Vita de Sony ainsi que des Nintendo DS, DSi et 3DS.

Les revenus liés aux jeux mobiles sur iOS et Android ont augmenté de manière globale à l'échelle planétaire. La progression est significative dans la région Asie-Pacifique, notamment au Japon ainsi qu'en Corée du Sud, et pour l'Europe de l'Ouest les analystes parlent d'un "rebond" du marché.


avatar solea | 
Fait amusant tout au plus, aucune analyse à en tirer. Ce ne sont pas les mêmes « types » de jeux, ni les mêmes types de joueurs. On vend davantage de tic-tac que de malabars, et heureusement, sinon ça voudrait dire que personne n'achète de tic-tac (vu qu'il y en a une quarantaine par boîte ^^). Par contre, un tic-tac fond en 3 minutes, un malabar se mâche une bonne heure. Les jeux comparables aux jeux de console portable doivent représenter moins de 1 % du catalogue (et des ventes). Il est question d'expansion du marché, uniquement. @ corbhen Nintendo est semblable à Apple, c'est une société qui vend du matériel. La rentabilité de l'entreprise, c'est la marge sur la Wii, la marge sur la DS, la marge sur la wiimote, etc. Les jeux, ce sont ses logiciels qui font que les gens achètent et achèteront leur matériel. Les clients des consoles Nintendo achètent en priorité les jeux Nintendo. Nintendo n'a, aujourd'hui, absolument aucun intérêt à venir mettre les pieds dans la gadoue des smartphones et se voir voler la vedette par un chamboul'tout.
avatar YanDerS | 
effectivement, il aurait été intéressant de savoir si, dans le même temps, le marché des consoles s'était tassé ou avait régressé pour savoir s'il y avait un relation directe ou pas et s'il y avait des modifications dans les usages, à l'interieur même du marché du jeu electronique.
avatar solea | 
@ Francis Kuntz Tout d'abord, je tiens à préciser que je n'ai pas de console portable (enfin, pas de cette génération en tout cas) et que rien n'est prévu dans ce sens. Ce que je défends, c'est la différence de marché qui est réelle. Si tu as l'occasion de fréquenter des communautés de joueurs (pas nécessairement « hardcore gamer »), il n'est que rarement question de jeux sur smartphone (alors que tout le monde en possède), et s'ils sont évoqués, c'est dans une toute autre catégorie, celle du passe-temps. Or, le jeu vidéo sur console (salon ou portable), son cœur de marché, ce n'est pas le passe-temps. Il y a certes, depuis la Wii, un élargissement du marché qui a également fait entrer des logiciels « casual » dans l'offre de ces produits, ce qui a permis à Nintendo de séduire une nouvelle catégorie de personnes (car les autres ont globalement échoué à séduire cette cible), mais elle ne représente pas, il me semble, la majorité du marché, loin de là. Elle a permis à la Wii de battre des records, mais il y a tout un monde en dehors des records. Aujourd'hui, les difficultés du marché du jeu vidéo console sont avant tout des questions de budget car la partie graphique demande de plus en plus de travail pour attirer les masses. Alors les studios qui visent cette cible sont effectivement en danger, et la plupart éclatent. De l'autre côté, plein de petits studios font des jeux à leur mesure et rentrent tout simplement dans leurs frais. Ce n'est pas plus compliqué que ça ;) Je pense que le temps n'est pas encore venu de sonner le glas des consoles, portables comme de salon. Aucune interface tactile n'est à même de remplacer une croix/un stick et des boutons. Le marché est lucratif, que l'on ne s'y trompe pas ;) On verra bien ce qu'il adviendra avec les prochains périphériques, mais à mon avis, la multiplicité de ces derniers (et probablement le manque de qualité) met d'ores-et-déjà en péril l'excellence de l'expérience attendue.
avatar -oldmac- | 
@Yohmi : Sauf que étant une boîte telle que Nintendo etc, je crée d'office une filiale pour développer des jeux smartphone histoire de mettre un pied au bon endroit et accessoirement engranger de l'expérience et du cash.
avatar agerber | 
Ne pas confondre jeux de salles d'attente et vrais jeux.
avatar scooby25 | 
Combien de jeux de téléphones ont été téléchargés pour être supprimés 30 secondes plus tard ? Je pense à Gameloft n co

CONNEXION UTILISATEUR