Refus de pistage publicitaire : Apple supprimera les apps ne respectant pas la volonté de l'utilisateur

Mickaël Bazoge |

L'inquiétude grimpe chez les annonceurs et les agences marketing, alors que l'on se rapproche inexorablement du lancement de la version finale d'iOS 14. Apple a donné un nouveau coup de vis pour renforcer la confidentialité des données, par l'intermédiaire d'un nouveau panneau d'alerte qui demandera à l'utilisateur s'il souhaite partager ses données avec une application (lire : iOS 14 s'attaque au pistage de l'utilisateur par la pub dans les apps).

L'alerte en question. Combien d'utilisateurs accepteront de se faire pister ?

La Pomme souhaite ainsi limiter davantage le suivi de l'utilisateur entre plusieurs apps et services web, et donc son profilage par les régies pub. Ce qui n'est pas sans poser de sérieux problèmes existentiels pour bon nombre d'entre elles. Selon The Information, Facebook a rencontré ces dernières semaines plusieurs représentants de studios de jeux vidéo dont le modèle économique repose sur le pistage offert par le réseau social.

Sans suivi précis des utilisateurs, les publicités servies sur Facebook et Instagram perdent beaucoup de leur efficacité. Or, des éditeurs comme Zinga, King et Supercell s'appuient beaucoup sur ces campagnes publicitaires ciblées pour recruter de nouveaux joueurs et pousser les joueurs actuels à dépenser encore plus. Certains annonceurs prévoient qu'un milliard d'utilisateurs refuseront le suivi dans les applications quand iOS 14 sera disponible.

Ce qui est mauvais pour les annonceurs de Facebook l'est également pour Facebook tout court, bien sûr. Durant la présentation des résultats trimestriels en juillet, le directeur financier du réseau social a expliqué que les nouvelles fonctions d'iOS 14 vont restreindre les capacités de croissance des développeurs d'applications utilisant les services de traçage de Facebook et des autres.

Un porte-parole d'Apple a expliqué à The Information que le constructeur n'avait rien contre le suivi publicitaire, mais qu'il voulait aussi donner aux utilisateurs la possibilité d'accepter le traçage. « Si quelqu'un ne veut pas être suivi, Apple le dira au développeur qui devra s'assurer que son application respecte cette décision ». Et si ce n'est pas le cas, alors la Pomme a la possibilité d'interdire toute application qui continuera de tracer l'utilisateur contre sa volonté.

Toutefois, tous les publicitaires ne sont pas sur la même ligne. Certains croient même voir des « zones d'ombre » dans les nouvelles fonctions anti-traçage d'iOS 14 qui pourraient leur permettre de passer entre les gouttes. Apple propose par ailleurs un nouveau système de suivi publicitaire, le SKAdNetwork, qui permet d'éviter l'alerte en échange d'une collecte des données plus respectueuse de la vie privée des utilisateurs. Un premier bilan interviendra sans doute assez vite après la mise en ligne de la version finale du système d'exploitation.

avatar Sindanárië | 

Dictature !

😬 🍟

avatar marenostrum | 

dictature c'est quand on ne laisse pas le choix à l'utilisateur. c'est dans le cas de leur App Store, (y en a pas de possibilité de télécharger ailleurs pour l'utilisateur) mais pas dans ce cas (y a possibilité de rompre le suivi, bref ce que le système permet de faire pour certains qui peuvent te suivre à la trace).

avatar Strix | 

Droit dans le mur...

avatar Sindanárië | 

@Strix

Hin hin hin 😀

avatar romainB84 | 

@Sindanárië

T’as oublié : 💭

avatar Sindanárië | 

@romainB84

Non car c’est une parole directe, pas un résidu de fond de pensée (💭 sans fond) 😬

avatar romainB84 | 

@Sindanárië

Ah ok au temps pour moi! Je ne connaissais pas les règles !
Du coup, pour ton premier commentaire : 💭

avatar oomu | 

@Sindanárië

Libertéééééé !

#Oomunarchie

avatar DrStax | 

C'est une bonne chose, surtout qu'ils proposent une alternative plus propre. Apres je ne connais pas les tenants et aboutissants de leur solution.

avatar Bigdidou | 

« Apple supprimera les apps ne respectant pas la volonté de l'utilisateur »

Le fait que cette news en soit une et soit titrée ainsi est en soi une news passionnante...

avatar Dev | 

Un jours Apple verra que le seul développeur sur ses plateformes c’est lui même.

Franchement je soutiens les développeurs qui doivent se plier à autant de règles strict et embêtant d’Apple d’années en année... 😔

avatar pagaupa | 

@Dev

Ils adorent ça! Sinon tu ne verrais pas autant de bordel dans l’apple
...
Un cochon n’y retrouverait pas ses petits ! 😜

avatar Dev | 

@pagaupa

Effectivement c’est bien d’être si dur et sélectif pour proposer des applications de qualité ect mais faut trouver un juste milieu. Le peule n’aime pas la dictature, et non plus le laisser faire. Côté Google je trouve qu’il on un peu plus le juste milieu entre développeur et utilisateur (bien qu’il ont aussi des règle un peu spéciale aussi). C’est juste que je trouve que se soumettre à tout les désirs de ton client c’est bien mais encore faut pouvoir le faire car Apple n’est clairement pas la plateforme la plus populaire dans le développement d’application à cause de ses restrictions.

(Il y a peut être des bêtises dans mon avis après)

avatar pagaupa | 

@Dev

Non non je respecte ton pount de vue...
Mais je pointais juste qu’en respectant les critères Apple, on peu déposer n’importe quelle merde d’applications...😜

avatar Dev | 

@pagaupa

Effectivement 👍

avatar Sindanárië | 

@pagaupa

"Un cochon n’y retrouverait pas ses petits ! 😜"

Tu peux développer?

😬

avatar pagaupa | 

@Sindanárië
Oui je développe :
💩 💩 💩

😜

avatar oomu | 

@Dev

"Un jours Apple verra que le seul développeur sur ses plateformes c’est lui même. "

ben, si Apple n'a besoin de personne pour vendre en masse des produits, oui Apple pourrait se satisfaire de cela.

Les "dévelopeur tiers" ne sont que des outils pour faire tout ce qu'Apple ne veut pas faire ou ne peut pas faire pour rendre séduisants à l'acheteur ses machines.

Notez que quand Apple pense que les "développeurs tiers" sont nuls ou absents, elle prend elle même en charge le problème en créant un logiciel ou un service pour ses machines.

avatar Dev | 

@oomu

C’est vrais aussi ✔️

avatar ClownWorld 🤡 | 

Les défenseurs de la publicité numérique sont vraiment des dingues, merci Apple.
Les annonceurs vendent nos données privées sans nous reverser un centime et on devrait être pour?
Merci Apple.

avatar marenostrum | 

ça permet de vivre et de faire marcher l'économie de marché. c'est essentiel. sauf que les gens abusent, comme toujours, et en veulent profiter. ils se contentent pas de savoir que tes préférences commerciales par ex, mais ils veulent savoir tout, le côté caché aussi. c'est ça qui pose problème, vu que l'homme est complexe.

avatar pagaupa | 

@marenostrum

« l'homme est complexe. »
Surtout toi 😜

avatar oomu | 

@marenostrum

"ça permet de vivre et de faire marcher l'économie de marché. c'est essentiel. "

rien à foutre. Mon emploi n'en dépend pas.

"sauf que les gens abusent, comme toujours, "

ils n'avaient qu'à pas abuser. Moi je filtre, quel que soient les conséquences. (par exemple je filtrai les pubs toujours + lourdingue de la régie de pub de MacG, même alors que ça mettait en danger ce site que j'adore... jusqu'à ce qu'un abonnement soit proposé, que j'ai pris)

"vu que l'homme est complexe."

Le oomu est simple (simpliste, voir totalement abruti) : un service doit être dans son intérêt ou il le supprime de son quotidien. Autrui peut faire ce qu'il veut.

Oomu EST le marché : faites moi une offre, si ça correspond à ma demande et budget, je paie, sinon je reste de marbre.

avatar Insomnia | 

@ClownWorld 🤡

Sauf que les pubs permettent de proposer des applications gratuites si l’Apple store ne propose que des apps payantes c’est sa mort assuré.

avatar DrStax | 

@Insomnia

Bien pour ça que Apple propose un sdk de suivi « Propre ». Personnellement avoir des pub ne me dérange pas si elles sont un minimum travaillée, non intrusive et non dérangeante. C’est à dire pas avoir une pub moisie qui s’affiche toute les 30 secondes sur une app avec la plupart du temps des trucs qui ne m’intéresse pas du tout et qui casse toute l’expérience utilisateur d’une app par exemple.

avatar oomu | 

@Insomnia

aucun intérêt. Que l'App store meure.

avatar MarcMame | 

@ClownWorld 🤡

"Les annonceurs vendent nos données privées sans nous reverser un centime"

A priori ce sont les éditeurs qui revendent aux annonceurs...
Ensuite, la plupart du temps, tu as un service en retour de ces données captées. Service qui a probablement un coût.

avatar oomu | 

@MarcMame

"Service qui a probablement un coût."

qu'ils me le vendent à ce coût alors.

avatar MarcMame | 

@oomu

"qu'ils me le vendent à ce coût alors."

Pas question. Le Oomu étant aussi riche qu’il est radin, il rapporte bien plus par ses petits secrets que la somme ridicule qu’il serait prêt à mettre pour ce service.

avatar bibi81 | 

Certains annonceurs prévoient qu'un milliard d'utilisateurs refuseront le suivi dans les applications quand iOS 14 sera disponible.

1 milliard ? Vraiment ?

avatar marenostrum | 

en tout cas la plupart vont accepter d'être suivi, parce que ils peuvent plus utiliser des services gratuitement. par ex Instagram sur iOS 14 n'a plus accès dans tes photos. si tu ne lui donne pas accès dans la camera ou les photos le programme est inutilisable. si tu veux l'utiliser il faut lui donner accès dans les données.
les sites c'est pareil, si tu enlèves pas le bloquer de pubs et de suivi, t'en as pas accès dans le contenu. ça sera comme ça.

avatar expertpack | 

@marenostrum

instagram n’est plus. c’est un ramassi de teraoctets sans interet, a la croisée des chemins video,photo, reseau , poussé dans le nuage a grand renfort de bouillie de pixel , du club Facebook et consorts
il faut passer a la suite.

avatar mapiolca | 

@marenostrum

Et c’est pour moi toute la démarche d’Apple, faire en sorte que l’utilisateur sache qu’il donne ses données pour utiliser un service gratuitement. (Enfin c’est comme ça que je ferais).
Apple n’interdit pas le pistage, elle oblige juste au développeur d’informer explicitement l’utilisateur de l’utilisation des données. C’est le message cookies RGPD des apps.

avatar 406 | 

Allez. Encore un clou dans le cercueil de Criteo. :-) Cool

avatar pagaupa | 

@406
« Encore un clou dans le cercueil de Criteo. :-) »
Il ne mérite même pas le cerceuil...

avatar Paquito06 | 

J’ai hate de cliquer sur “allow tracking”. Pour me retrouver avec des pubs sans interet genre fil dentaire, ravalement de facade ou eponge impermeable, non merci 😅

avatar pagaupa | 

@Paquito06

Bizarre ta pub ciblée! 😜

avatar Paquito06 | 

@pagaupa

"Bizarre ta pub ciblée! 😜"

Ils ont encore des progrès a faire. Peut etre parce que je laisse moins de trace, c’est seulement géo-localisé.

avatar bugman | 

😀 Merci Apple.

avatar r e m y | 

Apple sait si une app ne respecte pas le choix fait par l'utilisateur de n'a pas être suivi par cette app??
Ça signifie que lorsqu'on fait ce choix, Apple traque toute l'activité de cette app (et donc ce que l'utilisateur fait avec cette app) pour s'assurer qu'elle ne fait plus de suivi publicitaire ??? 😳

Si Apple sait qu'une app continue à faire du suivi publicitaire malgré le choix contraire fait par l'utilisateur, pourquoi est-ce qu'elle ne bloque pas ce suivi purement et simplement ?

avatar DrStax | 

@r e m y

C'est pas aussi simple. Des algorithmes de suivi, iil doit y en avoir des tonnes. Je ne pense pas que cela soit simplement possible de bloquer le suivi. Il faut rentrer dans le code source de chaque app pour ca.

avatar r e m y | 

@DrStax

Ben je ne sais pas, mais si Apple constate que l'app accède à des données auxquelles elle ne devrait pas quand l'utilisateur a refusé le suivi, pourquoi ne pas couper l'accès à ces données à l'app en question?

C'est comme quand iOS14 alerte qu'une app copie le presse-papiers à l'insu de l'utilisateur (c'est à dire une app qui lit le presse-papier sans que l'utilisateur n'ait demandé à en coller le contenu). Au lieu de constater ce comportement anormal et afficher une notification, pourquoi iOS ne bloque-t-il pas l'accès au presse-papiers?

avatar DrStax | 

@r e m y

Oui je suis 100% d’accord. A voir comment ils vont réagir dans le futur avec les app qui ne joue pas le jeu.

avatar marenostrum | 

ils ont intérêt que le système (côté développeur) permet le plus possible de faire. sinon personne va developper pour Apple. et en même temps jouer la carte sécurité de données pour en vendre des appareils, surtout que leur concurrent direct l'a pour cible de l'activité, les données personnelles.
tout ce qui font maintenant c'est pour contenter tout le monde si possible, côté développeur mais aussi côté utilisateur.
mais à la fin ils vont faire chier tout le monde et vendre moins d'appareils surement.

avatar Florent Morin | 

A la validation App Store, c'est assez simple à vérifier :
1. voir si une information concernant la vie privée est donnée
2. si cette information est donnée, refuser le tracking
3. voir les données qui transitent vers des serveurs de tracking.

Évidemment, les petits malins peuvent bloquer le tracking en période de validation.

Cependant, sans avoir à espionner l'utilisateur, juste en analysant localement ses données internet, Apple peut savoir quelles apps font beaucoup de tracking. iOS peut remonter à Apple uniquement les apps qui traquent beaucoup.

Dès lors, il s'agit juste de faire un petit contrôle surprise. S'il s'avère qu'en production l'app traque les utilisateurs sans autorisation, Apple peut la supprimer pour non-respect des règles.

avatar padeca | 

Les applications de blocage ou anti suivi n’arrivent pas à publier les applications espionnes jusqu’à aujourd’hui. Je pense à Guardian VPN, Fyde, Lockdown et autres. Grâce à IOS 14, elles devraient pouvoir le faire, c’est très bien. A chacun de choisir.

avatar fousfous | 

C'est à ça que sert l'app store, pouvoir imposer des règles qui protègent les utilisateurs (comme on peut pas compter sur les états pour ça).
Du coup je comprend toutes ces entreprises qui ne sont pas contente et vont se plaindre comme ils ne peuvent pas espionner les utilisateurs comme ils voudraient..

avatar r e m y | 

@fousfous

Là c'est surtout la capacité qu'a Apple à contrôler en temps réel tout ce que fait chaque app sur ton iPhone qui est utilisée. C'est bien ainsi qu'Apple peut vérifier qu'une app à qui on n'a pas donné l'autorisation de suivi, continue à nous suivre quand même, non?

avatar oomu | 

@fousfous

qui est ce papounet nommé Apple ? j'ai déjà un papa, et c'est pas Apple !

ok, cool quand les intérêts d'Apple coincident avec ceux du Oomu, mais c'est pas à Apple de prendre des décisions à ma place ou à la place du marché ou de quiconque.

Bref: supprimons le monopole de l'App Store sur iOS. Qu'il soit optionnel, comme sur MAC (pour l'instant).

avatar CorbeilleNews | 

Et pourquoi faudrait-il absolument traquer l’utilisateur...

Je ne suis même pas sûr que les sites ou app payantes ne le fasse pas, alors je suis absolument contre tout traquage, marre de ces régies de pubs qui veulent tout savoir sur nos habitudes de consommation et nos vies privées !!!

Si elles doivent mourrir c’est que leur business modele n’était pas viable !!!

Pages

CONNEXION UTILISATEUR