Revue de tests : iPad Pro 2020, une évolution LiDAR-dare

Stéphane Moussie |

En route vers ses premiers clients, l'iPad Pro 2020 est déjà arrivé chez quelques journalistes et influenceurs qui viennent de rendre leur verdict. Un verdict qui est à la fois enthousiaste et tempéré.

Image TechCrunch

Comme le signalent The Verge, Wired ou encore Six Colors, les nouveautés apportées par cette nouvelle génération sont mineures. Le Magic Keyboard, ce tout nouveau clavier externe qui comprend notamment un trackpad, est sans nul doute la nouveauté la plus marquante, mais outre un prix exorbitant, il ne sortira pas avant le mois de mai — et il sera compatible avec les iPad Pro 2018.

En attendant, les évolutions se limitent au système sur puce, aux micros, à l'appareil photo et au Wi-Fi, que les testeurs oublient d'évoquer, alors que la tablette passe pourtant au Wi-Fi 6 (802.11ax). Le très puissant SoC A12X est remplacé par un très puissant A12Z. La principale différence entre les deux est le GPU, qui bénéficie d'un cœur supplémentaire, soit 8 au total. À noter aussi que tous les modèles 2020 ont 6 Go de RAM, contre 4 Go précédemment (à l'exception des versions 1 To qui avaient déjà 6 Go).

Qu'est-ce que ce nouveau système sur puce change à l'usage ? Pas grand-chose, voire rien du tout. « Je ne suis pas sûr que la majorité des possesseurs d'iPad Pro va voir une quelconque différence de rapidité, écrit Dieter Bohn. Cet iPad est très, très rapide, mais c'était déjà le cas de mon iPad Pro 2018. »

Image The Verge

Jason Snell se demande si l'iPad Pro 2020 a la nouvelle puce U1, cette puce intégrée aux iPhone 11 servant à la microlocalisation, mais Apple reste mystérieuse sur le sujet. D'après un autre testeur qui a essayé AirDrop (première fonction à exploiter la nouvelle puce), la puce U1 n'est pas présente.

Apple a communiqué sur un nouveau système de micros, toujours au nombre de cinq mais arrangés différemment, et là c'est Jason Snell qui ne voit pas de différence de qualité d'enregistrement après des essais avec l'ancienne génération.

La nouveauté la plus tangible est le nouvel appareil photo au dos. L'objectif grand angle 12 mégapixels est désormais accompagné par un ultra grand angle 10 MP et surtout un scanner LiDAR. Ce scanner mesure les distances en calculant combien de temps la lumière prend pour atteindre un objet donné et pour revenir à sa source.

Ça sert à quoi ? À rendre les expériences en réalité augmentée beaucoup plus immédiates et précises. « Ça marche vraiment, déclare le journaliste de The Verge. Plutôt que de devoir balayer la scène avec votre iPad jusqu'à ce que les caméras puissent reconnaître les objets, le LiDAR les mesure directement. La carte spatiale est également plus fiable. »

C'est très bien, mais les applications tirant vraiment parti de ce nouveau composant manquent à l'appel (par défaut, le LiDAR améliore juste la reconnaissance de la profondeur pour les apps existantes). Dieter Bohn s'interroge aussi sur l'intérêt d'une telle technologie en dehors des apps AR de décoration, de shopping et de jeux.

En dépit de ce nouvel attirail photographique, l'iPad Pro 2020 ne sait toujours pas prendre des photos en mode portrait avec sa caméra arrière. Autre point qui aurait pu être amélioré, mais qui ne l'a pas été : l'emplacement de la caméra TrueDepth (responsable de Face ID) à l'avant.

Elle est toujours placée dans la bordure la plus courte, en haut de l'écran quand on tient l'iPad en orientation portrait. Or, alors qu'Apple promeut de plus en plus l'usage d'un clavier externe, il aurait pu être plus commode de l'intégrer en haut de l'écran quand l'iPad est en mode paysage.

Ces petites critiques mises à part, l'iPad Pro 2020 est une réussite, parce que l'iPad Pro 2018 était une réussite. « Si vous utilisez un iPad Pro 2018, vous pouvez faire l'impasse sur ce nouveau modèle », indique clairement Jason Snell.

Et si vous n'avez pas de modèle 2018, la nouvelle génération est plus avantageuse puisqu'elle dispose de deux fois plus de stockage de base (soit 128 Go). De quoi faire passer un petit peu mieux la pilule du prix : à partir de 899 € pour le 11" et 1 119 € pour le 12,9".

Matthew Panzarino de TechCrunch conclut pour sa part avec une comparaison entre l'iPad Pro 2018/2020 et le MacBook Air en général :

J'ai adoré le MacBook Air, et j'en ai usé plusieurs modèles jusqu'à la moelle au fil des ans. Mais aujourd'hui, pour aucune raison je ne reviendrais à un ordinateur portable compte tenu de mon style de travail [qui est très mobile, ndr]. [L'iPad Pro] est juste trop rapide, trop fiable et trop puissant.

avatar DrStax | 

De plus je viens d'aller voir la définition du LiDar et on est en plein dedans (Wikipedia) :

"La télédétection par laser ou lidar, acronyme de l'expression en langue anglaise « light detection and ranging » ou « laser detection and ranging » (soit en français « détection et estimation de la distance par la lumière » ou « par laser »), est une technique de mesure à distance fondée sur l'analyse des propriétés d'un faisceau de lumière renvoyé vers son émetteur.

À la différence du radar qui emploie des ondes radio ou du sonar qui utilise des ondes acoustiques, le lidar utilise de la lumière (du spectre visible, infrarouge ou ultraviolet). Celle-ci est quasiment toujours issue d’un laser, et donc cohérente."

Wait and see sur des test plus poussé.

avatar man0 | 

@DrStax

Oui, moi je pensais au LiDAR des voitures autonomes, qui lui est bien au laser, mais là c’est effectivement à base de lumière... cependant quand on parle de LiDAR le plus souvent on sous entend laser et non lumière...
Mais je dois reconnaître que pour qu’un laser tourne autour de l’iPad ça doit être compliqué !!!

avatar debione | 

@man0
C’est devenu une marotte chez Apple, prendre des termes pour faire croire que . On se rappelle des complications de l’apple Watch, ou dés cadran?
Ben ouais d’un point de vue marketing, LiDAR sonne mieux que caméra, complication que widget, et cadran que fond d’ecran. Vieille technique pour faire croire que c’est riche....

avatar Krysten2001 | 

@debione

Si vous allez voir la définition c’est clairement ce que l’iPad fait. Peut-être parce que ce n’est pas des widgets dans l’Apple Watch ?,...

avatar Viale | 

De mon côté je suis déjà propriétaire d’un 11 pouces de 2018. Pour remplacer un vieil MacBook Pro 13 qui sert à toute la famille je me serai bien laissé tenté par un iPad 12 pouces mais l’OS ne permet pas d’avoir plusieurs sessions : ce point est rédhibitoire dans mon utilisation familiale ; si l’OS évolue dans ce sens, je dirais adieu au MacBook

avatar Ritchyc | 

Nouvel iPad Pro reçu ce matin ;)
Un vrai gap de performances par rapport à la génération Pro 2015... Et au niveau du LIDAR, téléchargement en cours de Ikea Place, mais déjà sur l'App Mesures, beaucoup plus de précisions.

avatar Ritchyc | 

Pour info, les nouveaux iPad Pro arrivent directement avec la mise à jour en 13.4 ;)

avatar Espcustom | 

Et doucement mais sûrement Apple augmente le prix de son iPad...

avatar Osei Tutu | 

‹‹Et si vous n'avez pas de modèle 2018, la nouvelle génération est plus avantageuse››
Je dirais plutôt le contraire! Vu les différences mineures, l'avantage est plutôt pour le 2018, étant donné que les prix vont baisser !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR