Apple présente un petit iPhone SE et un petit iPad Pro

Anthony Nelzin-Santos |

Liam, c’est le petit nom de la grande nouveauté de ce special event… un robot automatisant le démontage des iPhone. Non, vraiment, c’est sérieux : Lisa Jackson, la vice-présidente d’Apple responsable des questions environnementales et sociale, est montée sur scène pour parler énergie renouvelable et recyclage. Si vous doutiez encore que la firme de Cupertino comptait imposer le soft power californien par le biais de ses produits, cette courte présentation devrait finir de vous convaincre.

« Achetez un iPhone, sauvez la planète », a-t-elle failli dire. Si l’on peut critiquer sa vision très étriquée de l’économie du carbone (qui ne se limite pas au bilan de la fabrication et de l’utilisation des produits) et de l’impact environnemental (éoliennes, barrages et panneaux solaires ne sont pas des équipements neutres), il faut saluer les efforts d’Apple. Pas moins de 93 % de ses besoins énergétiques sont remplis par des sources renouvelables, et presque la totalité du papier qu’elle utilise provient de filières responsables ou recyclées.

Mais la presse mondiale attendait surtout la présentation de nouveaux bracelets pour l’Apple Watch. Beaux jours obligent, le nylon tressé est à la fête. (Ne dites pas NATO ou ZULU, qui décrivent des constructions de bracelets, mais bien « nylon ».) Apple ne proposant malheureusement pas de bracelet rayé façon James Bond, il faudra se contenter de sept couleurs unies, dont certaines très de saison.

Ce bracelet nylon est accompagné d’un « nouveau » bracelet à maille milanaise noire, ainsi que de nouveaux bracelets cuir et sport, dont un bracelet cuir rouge très seyant. C’était aussi dans l’air : l’Apple Watch est désormais proposée à partir de 299 $, une baisse de prix de 50 $ qui ne fait que refléter les pratiques commerciales des gros distributeurs américains, et qui permet de passer sous la barre psychologique des 300 $. La baisse n’aura peut-être pas le même impact en Europe, où la gamme commence désormais à 349 €.

À côté de cette nouvelle, l’annonce d’un « nouvel » iPhone passerait presque inaperçue. Il faut dire qu’il est petit, cet iPhone SE, avec son écran 4 pouces. Pourquoi diable Apple lance-t-elle un nouveau téléphone à écran 4 pouces en 2016 ? Parce qu’elle a vendu 30 millions d’iPhone à « petit écran » l’an passé, dont 10 millions à de nouveaux venus. De manière générale, encore 12,5 % des téléphones vendus dans le monde ont un écran de 4 pouces ou moins, selon Strategy Analytics.

Et il n’est pas dit que ce chiffre ne reparte pas à la hausse à la faveur de la présentation de ce nouvel iPhone : s’il a baissé ces dernières années, c’est aussi parce que l’offre s’est décalée vers de plus grands écrans, et que les plus petits téléphones sont rarement des monstres de performance. Ce n’est pas le cas de cet iPhone SE : c’est un iPhone 6S dans la peau d’un iPhone 5S (ou presque). Processeur A9 plus puissant mais moins gourmand, appareil photo 12 Mpx avec enregistrement 4K, 4G LTE à 150 Mb/s, Wi-Fi 802.11ac, il a tout d’un iPhone haut de gamme.

Mais il ne coûte que 489 € en 16 Go, et 589 € en 64 Go, le plus bas prix auquel un nouvel iPhone ait jamais été présenté. Ce n’est certes toujours pas un téléphone low cost — 60 % des téléphones vendus valent moins de 200 $. Mais Apple ne vend jamais que la moitié des téléphones de plus de 400 $ : elle a encore une marge de progression sur certains marchés intermédiaires comme celui du renouvellement payé en plusieurs fois, en Europe et en Amérique du Nord, ou celui de l’« entrée du haut de gamme », en Inde et dans certains pays africains.

Des marchés où l’iPhone 5s était encore en bonne position au milieu de l’année dernière, mais s’est effondré depuis la présentation de l’iPhone 6s. Que l’iPhone SE y rencontre le succès, et ne démérite pas ailleurs, et il présentera aussi l’intérêt d’étaler les revenus de la société sur l’année. Cette présentation à mi-cycle est d’autant plus importante que l’iPhone est le produit le plus sensible aux variations saisonnières, alors qu’il représente deux tiers de l’activité d’Apple.

iOS 9.3 sera disponible dans la soirée.
iOS 9.3 est disponible au téléchargement (toutes les nouveautés)

Ce special event sert en quelque sorte à serrer les boulons et boucler la boucle : l’iPhone SE doit faire repartir l’entrée de la gamme iPhone, le nouvel iPad Pro 9,7 pouces finit de démontrer qu’Apple entend s’attaquer frontalement à l’ordinateur conventionnel avec sa tablette. Phil Schiller ne s’en cache pas : ce « petit » iPad Pro est présenté comme « la mise à jour ultime », aussi bien pour l’utilisateur d’iPad que pour le propriétaire d’un vieux PC.

Si les ventes d’iPad baissent depuis huit trimestres, ce n’est pas (seulement) que le produit ne convainc pas, c’est (surtout) que les nouveautés ne suffisent pas à pousser au renouvellement. Ce nouveau modèle adopte le même format 9,7 pouces que plus de 200 millions d’iPad en circulation, mais empile une somme de nouveautés fonctionnelles à même de tenter quelques utilisateurs d’iPad 4 ou d’iPad Air.

Ce petit iPad Pro a tout d’un grand — il possède le même processeur A9X, les mêmes haut-parleurs multidirectionnels, le même Smart Connector, et les mêmes puces réseau ultra-rapides. Bien sûr sa batterie est limitée à 27,5 Wh. Mais il se permet d’en remontrer à son grand frère — il inaugure une capacité de 256 Go, filme en 4K avec son capteur 12 Mpx (5 Mpx en façade au lieu de 1,2 Mpx) et embarque une nouvelle technologie d’écran.

Baptisée TrueTone, cette technologie exploite deux capteurs pour mesurer la luminosité et la colorimétrie ambiantes pour adapter celles de l’écran. Il ne s’agit pas de compenser pour maintenir une colorimétrie constante, mais de faire en sorte que le blanc de l’écran corresponde au blanc de l’éclairage ambiant, comme la couleur d’une feuille de papier prend celle d’une lampe. Ça, même le grand iPad Pro n’est pas capable de faire.

L'écran TrueTone en action.
L'écran TrueTone en action.

Comme l’iPhone SE, l’iPad Pro 9,7 pouces sera proposé en précommande le 24 mars, pour une livraison à partir du 31 mars. Comme l’iPhone SE aussi, il est décliné dans les quatre coloris désormais classiques chez Apple : argent, gris sidéral, or, et or rose. La gamme commence à 695 € pour 32 Go de stockage et finit à 1 205 € pour 256 Go de stockage et une puce cellulaire — auquel il faudra ajouter 109 € d’Apple Pencil et 169 € de Smart Keyboard si l’on veut le pack complet.

Voilà pour un résumé des principales annonces de ce special event. Pour plus de détails, consultez notre couverture complète sur MacGeneration, iGeneration, et WatchGeneration :

Si vous avez raté cette présentation, vous pourrez aussi la revivre en images sur LeKeynote.fr, et en vidéo sur le site d’Apple.


avatar DouceProp' | 

Même chose...

avatar smog | 

Les prix sont encore débiles en ce qui concerne l'écart dollar/euro.
Je trouve que le 4 pouces est un bon choix. Je fais beaucoup de vélo, je ne veux pas de plus de 4,5".
Bon, le soucis, c'est que jusqu'à maintenant je n'ai jamais eu "besoin" d'un iPhone ;-) parce que je ne fais que téléphoner avec mon téléphone. Mais bon, qu'on arrête de les faire de plus en plus grands est une bonne chose !

avatar Giru | 

Vraiment dommage que le SE ne soit pas disponible en 128Go ou plus... J'aurais troqué mon iPhone 6 128Go sans la moindre hésitation.

avatar Flash | 

Du greenwashing écoeurante comme je les aime ^^

avatar wilfried50 | 

Misere le 5SE mon dieu .... Johnny est tu là???????

avatar Joe 92 | 

"Bonjour, vous êtes bien sur la boite vocale de Jony Ive, je suis actuellement visiblement en congés mais laissez-moi un message et je reviendrai... Ou pas."

avatar Joe 92 | 

Il a un petit coté vintage sympa cet iPhone SE je trouve.

avatar thebarty | 

Les trolls sont de sortie. 4 OS, le SE, l'iPad en une heure et ca râle. Champions.
Si vous aviez un peu de mémoire, les keynotes annonçaient moins de choses, il y a quelques années. Il fallait 1h30 pour annoncer 2 produits.
Quant à C1etdesbrouettes,, toujours l'éternel discours contre l'ApoleWatch, c'est juste navrant. Dommage car il est assez pertinent sur quelques autres points.

avatar feefee | 

@C1rc3@0rc :

"c'est pas encore pour demain, et je pense que le PC disparaitra apres la tablette et le smartphone, lorsque la VR se sera democratisée et lorsque son utilisation sera devenu plus simple que celle du PC"

La c'est assez marrant :-)
Tu démontes les montres connectées qui sont encore jeunes et qui satisfont quand même de nombreux utilisateurs ..
Mais tu démontres que la VR a plus d'avenir et ça juste avec du vent ?????

avatar Chris K | 

Finalement un Keynote assez frustrant... au moins pour les possesseurs de l'iPad Pro qui doivent se dire qu'Apple aurait pu attendre 6 mois et proposer directement deux machines de tailles différentes mais avec les mêmes avancées. Remarquez.. le True Tone c gadget quand même.

Ce keynote était-il vraiment nécessaire ? Bof bof.

avatar Joe 92 | 

Oui, il occupe un peu de place au niveau médiatique, il réajuste le positionnement d'Apple avec un produit d'appel intéressant et plutôt malin (pas de R&D, juste un produit stratégique qui vient concurrencer frontalement le quasi-seul Xperia Z5 compact). Ce n'est pas le keynote du siècle, ça ne fait pas rêver forcément, mais c'est pas mal joué.

avatar 0MiguelAnge0 | 

Attendons de voire si le SE n'ira pas cannibaliser les ventes du 6/6S...

avatar francis2012 | 

Bientôt on va avoir droit à l'iPhone 5SCE pour compléter la gamme de produits d'Apple, dans laquelle on ne comprend plus rien.

avatar alan1bangkok | 

quoiqu'il soit et quoiqu'il en fusse , j'ai bien dormi ...

avatar astronautelibre | 

Oui mais non.

Je pensais que je serai plus emballer mais rien me donne envie. J'ai gouté aux joies du terminal de mon ubuntuphone et depuis, j'attends plus de la tablette ubuntu et du dernier meizu Pro 5 ubuntu. Après chacun, à son utilité propre.

(ceci est pas un troll, hein ;) juste un avis personnel)

avatar appleadict | 

Apple relance le segment des smartphones à taille humaine, avec des caractéristiques premium, et une forme qui n'en fait pas une savonette (sans parler de l'objectif de l'appareil photo ) ... Très bonne initiative ... qui devrait également laisser de la place pour les tablettes ...

avatar macinoe | 

Un téléphone à taille humaine ?

Tu veux dire comme ça :

http://cdn.deguisementandco.fr/TH/TH022/TH022_1_ZC1.jpg

avatar ft5777 | 

J'espère que vous allez bientôt publier un article qui s'appellerait "Apple, ou comment augmenter le prix d'un produit de façon discrète mais pas si discrètement que ça" (ou un truc dans ce genre)

Grand amateur d'iPad (j'ai actuellement un Air 2 que j'adore), je suis vraiment dégoûté de l'augmentation des tarifs. J'ai le modèle Wifi 128 Go, qui coutait 700€, dorénavant pour le modèle Wifi 128 Go il faudra débourser 850€ avec l'iPad Pro !

Les iPad étaient les produits avec le meilleur rapport qualité/prix d'Apple, et je suis dégoûté de voir qu'ils déguisent des soit-disant innovations pour tout simplement gonfler les prix des iPad.

avatar melaure | 

La démagogie d'Apple sur le renouvelable est bluffante ... mais bien celle d'une multinationale.

Si vraiment ils se souciaient de l'environnement, les mobiles auraient des batteries amovibles et une possibilité d'extension mémoire, et ce serait pareil pour les Macs avec des possibilités d'upgrade pour en prolonger la vie. Je dois justement changer un de mes mobiles uniquement à cause du manque de stockage alors que la puissance suffit largement ...

Là on reste dans le tout verrouillé, et on pousse les gens aux changement pour rester dans le Hype (et donc de jeter).

Et tout ça, ça fini en Inde, démonté par de pauvres gens dans des conditions exécrables, avec pollution des sols etc ... Pas que je sois spécialement écolo, mais raz le bol du marketing green bidon ...

Apple sort son discours mielleux, mais ses produits eux disent : "rien à cirer de la planète grâce à l'obsolescence programmée" ! C'est ça le VRAI message Mme Jackson. On croirait lire de la désinformation façon big 6 (Monsanto et cie ...).

avatar pocketalex | 

+1

avatar feefee | 

@melaure :

"Là on reste dans le tout verrouillé, et on pousse les gens aux changement pour rester dans le Hype (et donc de jeter)."

Mais vouiiiii voyooooonnnssss :-)
C'est bien connu que les décharges débordent d'iPhone d'avant dernière génération .
Les poubelles des immeubles débordent de bidules Apple soudés .
Les éboueurs ne savent plus quoi faire avec ces kilos d'iPad 16 Go !!

Moi même j'ai eu la flemme de mettre mon iPhone 3 GS au recyclage plutôt que de le revendre , ça part jamais , donc je l'ai carrément balancer dans le fossé après avoir baissé ma vitre .

Entre mauvaise foi et ridicule mon cœur balance .....

avatar DouceProp' | 

Je fus un peu dégoûté par l'iPhone SE en regardant cette Keynote. Je m'explique.
En septembre dernier, je suis passé de l'iPhone 4 à l'iPhone 6s, parce que le 4 ralentissait et avait fait son temps. Pas envie de passer sur Android, je savais qu'il fallait casquer pour obtenir le dernier iPhone et espérer le garder aussi longtemps que mon iPhone 4. Je n'aimais pas trop la forme du 6 et pas du tout le fait que l'objectif de l'appareil photo dépasse. En revanche, je me suis rapidement fait à la taille de l'écran et aurait du mal à revenir à un écran d'iPhone 4.
Hier, Apple a présenté l'iPhone SE : la forme d'un 4 (d'un 5 pour être exact), un appareil photo planqué, et pratiquement les mêmes caractéristiques que l'iPhone 6s pour 240 € de moins ! (Si je me base sur un 64 Go et par rapport au prix de cet automne.) L'iPhone que je voulais en septembre quoi.
Qu'est-ce que l'iPhone 6s a en plus ? Un écran légèrement plus grand, plus de contraste, Pixels à double transistor, des trucs d’accessibilités, la 4G LTE Advanced, Wi-Fi MIMO, meilleur capteur d'empreinte, objectif à Selfie plusse mieux, et un putain de baromètre. Et 3D touch...
Ok, le 6s est mieux... Ouais ouais. On verra dans 5 ans.

avatar jipeca | 

Une Keynote riche de tout ce que Apple avait de nouveau, de récent, de novateur de... Rien quoi !
Même pas du neuf avec du vieux, c'est davantage du réchauffé qu'autre chose.
Il sont dépassés, de loin, par leurs concurrents les plus en pointe, et ils sont en train de se laisser déborder par des marques asiatiques qu'on regardait encore de haut il y a quelques mois à peine.
La taille de l'entreprise leur permet de voir venir encore quelques temps. Ca peut faire illusion deux ans sans doute ?

avatar ft5777 | 

Je suis aussi déçu de ce keynote. Déjà le fait qu'il se déroulait dans une petite salle le rendait un peu "cheap" je trouve, lorsqu'il y avait des applaudissement forcément ça faisait pas le même effet que lors de la WWDC.

Ce que je retiens surtout c'est l'énorme hausse des prix des iPad. C'est vraiment frustrant de se dire que dorénavant pour avoir un iPad 9,7 pouces avec 128Go il faudra dépenser quasiment 900€ alors que c'était 700€ avant. Merci Apple ! Remplacer mon iPad Air 2 dans un ou deux ans va me coûter un rein.

Et comment justifier les 260€ de différence entre l'entrée de gamme iPhone SE et 6S ?? Est-ce que l'écran légèrement plus grand, le 3D Touch et la meilleure caméra FaceTime justifient les 260€ de plus ? Je ne crois pas. Et je parle même pas des iPhone 6, clairement moins bons que les SE mais largement plus chers !

C'est bien qu'Apple fasse un iPhone un peu moins cher mais il aurait fallu un peu baisser les prix des 6 et 6S pour harmoniser.

avatar Jean-Jacques Cortes | 

Une fois de plus le consommateur européen se fait arnaquer. 399 dollars US font 355 euros. En ajoutant les 20% de TVA, on tourne autour des 420 euros TTC, pas 489 euros. L'assurance contre les variations de taux de change représente près de 20% du prix au détail !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR