Johny Srouji rappelle l'importance d'Israël pour les puces d'Apple

Stéphane Moussie |

Johny Srouji n’est pas le dirigeant d’Apple le plus médiatisé, et pourtant c’est à lui que l’on doit les plus francs progrès de l’iPhone d’une année sur l’autre.

Dans une interview au journal israélien Calcalist, le patron des technologies hardware souligne l’importance de sa patrie d’origine dans la conception des différentes puces d’Apple.

Les 900 ingénieurs en Israël contribuent aux puces Ax de l’iPhone et de l’iPad, à la puce sans fil de l’Apple Watch, aux contrôleurs des supports de stockage de tous les terminaux, et à l’appareil photo de l’iPhone.

Le rôle de ce pays qui est à la pointe de l’ingénierie est amené à s’amplifier. Johny Srouji déclare qu’Apple ne se pose pas de limite dans le nombre d’acquisitions d’entreprises israéliennes ni dans leurs coûts. L’acquisition d’Anobit en 2011 pour 390 millions de dollars et celle de PrimeSense deux ans plus tard pour 345 millions de dollars l’ont montré. Seuls NeXT et Beats ont coûté plus cher.

Le Senior Vice President indique que les acquisitions ne sont pas considérées comme un moyen de gonfler rapidement les effectifs, elles sont uniquement guidées par l’apport technologique des entreprises visées. Cela vaut d’ailleurs pour toutes les entreprises au monde, pas seulement les israéliennes, ajoute-t-il.

Calcalist a publié un article annexe où l’on peut voir quelques photos (assez anodines) du centre de recherche de Herzliya, au nord de Tel-Aviv.

Centre de recherche d’Apple à Herzliya.
Crédits : Uriel Cohen.

On y apprend aussi que pour tester les Mac, iPhone et iPad en profondeur, ceux-ci encaissent l’équivalent de cinq ans de cycles de charges en l’espace d’un mois seulement.


avatar freestef | 

Mon commentaire, ni agressif, ni provocateur censuré ! Si on ne peut même pas mentionner un mot qui est dans le titre de l’article, on se demande pourquoi vous le publiez !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR