Le FBI s'est lourdement planté dans le nombre de smartphones verrouillés empêchant ses enquêtes

Mickaël Bazoge |

Pour appuyer ses demandes de portes dérobées afin d'accéder à des données privées, le FBI a souvent recours à un discours mettant en avant un nombre impressionnant de smartphones bloqués. Au dernier pointage, on en était pour l'année dernière à quasiment 7 800 appareils empêchant des enquêtes d'avancer. Mais voilà, rapporte le Washington Post, ce chiffre est complètement bidon.

En fait, le FBI aurait sur les bras de 1 000 à 2 000 smartphones verrouillés. C'est beaucoup, c'est certain, mais on est loin du précédent chiffre. Le Bureau s'est rendu compte en avril qu'il avait largement surestimé le nombre de téléphones chiffrés. Le chiffrage précis n'est pas connu (un nouvel audit est en cours, il durera plusieurs semaines), mais d'après une source interne, il y en avait 1 200 il y a quelques jours.

Le problème provient de l'utilisation, par le FBI, de trois bases de données qui ont conduit à multiplier les smartphones bloqués comme des petits pains. Des tests de vérification de la méthodologie avaient été menés en avril 2016, mais le bug est passé entre les mailles du filet. Malgré ce cafouillage, le FBI a bien l'intention de continuer à faire pression pour trouver une solution lui permettant d'obtenir — sans le consentement de l'utilisateur — les données contenues dans les smartphones.

Tags
#FBI
avatar tbr | 

Bah, histoire de tout surveiller, mettons tous les iPhone dans la liste. On n’est plus à quelques millions près.

avatar C1rc3@0rc | 

Effectivement, ce discours fallacieux et manipulateur est systematiques de cette classe politique et administrative qui estime qu'elle a tous les droits et que son principal ennemi est le citoyen. Faut leurs rappeler qu'ils sont au service du citoyen et que leur patron c'est la nation.

Mais sinon c'est bien ici iune confirmation de plus que le discours de Comey comme celui du ministre anglais ou encore repris par Kazeneuve etait des mensonges.

avatar Serdinant | 

Ça leur plairait bien de pouvoir fouiller à gogo.
Apple stp, ne lache rien.

avatar Paquito06 | 

Pour le data analyst a DC qui risquerait de nous lire, dans Excel:
Select the range of cells then on the data tab click Remove Duplicates. Click OK. 🤣

avatar macinoe | 

Et ? Qu'est-ce que ça change ?

avatar F7544 | 

Sinon c'est très simple d'accéder au compte iCloud dont on a quelques éléments.
J'ai du aider il y a 2 jours un ami pour récupérer des documents dont le frère est décédé brutalement et dont l'iPhone est protégé en identification à deux facteurs avec un iPad.
Apple détaille partiellement la procédure dans ses pages d'assistance. Ensuite avec un peu de jugeote en regardant la boite de dialogue de sécurité du compte iCloud, vous comprenez comment obtenir le code de validation à l'aide des éléments de l'iPhone du défunt et suivant la procédure d'Apple.

Une fois que vous avez accès à la gestion d'un compte iCloud, il est très simple de ré injecter une sauvegarde iPhone dans un autre téléphone.

Résultat des courses, pour moi même, j'ai supprimé le 🤬 et mis celui de mon propre frère qui devenu tiers de confiance sans avoir mes identifiants, mais pouvant ré initialiser le mot de passe de mon compte iCloud en cas de décès. Si on me vole mon téléphone ce n'est pas grave ; j'ai accès à un autre appareil de confiance pour intervenir sur la gestion de mon compte iCloud.

avatar Az | 

@F7544

Je ne comprend pas :-/

avatar F7544 | 

@Az
Il y a un morceau de la validation en deux étapes dans l'identification à deux facteurs...

avatar kaya | 

Je me demande si le FBI a le même problème avec les smartphones sous Android. Je n’en entends jamais parler dans la presse.

avatar alfatech | 

On nous avait pas balancé qu'une boîte vendait un boîtier pour déverrouiller les iPhone les doigt dans le nez ?

-Le FBI n'a pas l'argent pour s'en payer un ?
-C'était du mytho ?

CONNEXION UTILISATEUR