Ouvrir le menu principal

iGeneration

Recherche

Dépassement d'émissions d'ondes : les détails sur l'interdiction de l'iPhone 12 en France 🆕

Pierre Dandumont

Wednesday 13 September 2023 à 20:45 • 64

iPhone

L'iPhone 12 est devenu indésirable en France. Dans une interview sur France Info, le ministre de la Transition numérique Jean-Noël Barrot a donné quelques détails sur l'interdiction de ce modèle. Pour résumer la situation, l'Agence nationale des fréquences (ANFR) a demandé hier que l'iPhone 12, lancé en 2020, soit retiré de la vente car il émet trop d'ondes, avec un DAS trop élevé sur la valeur « membre ». Voici tout ce qu'il faut savoir sur cette affaire.

iPhone 12. Image iGeneration.

Est-ce que le problème touche tous les iPhone 12 ?

Non. Uniquement l'iPhone 12. Les iPhone 12 mini, iPhone 12 Pro et iPhone 12 Pro Max ne sont pas concernés.

Est-ce dangereux ?

Non. Premièrement, le consensus scientifique actuel est clair : les ondes électromagnétiques n'ont pas d'effets délétères démontrés au niveau de puissances observés dans les smartphones. Le DAS « membre » de l'iPhone 12 est mesuré à 5,7 W par kg par l'ANFR, alors que la norme européenne est de 4 W par kg au maximum. Mais cette norme a été fixée en divisant par 10 la valeur qui commence à montrer un effet (40 W/kg). À ce niveau de puissance, donc, les effets thermiques peuvent apparaître, c'est-à-dire un échauffement des tissus, mais l'iPhone 12 en est très loin. Le ministre indique d'ailleurs que les possesseurs d'iPhone 12 peuvent continuer à l'utiliser.

Qu'est-ce que le DAS « membre »

Voici la réponse issue du Portail interministériel d’information sur les radiofréquences : « Le DAS « membre » correspond à un usage du téléphone plaqué contre un membre, par exemple tenu à la main, porté dans un brassard ou dans une poche de pantalon. La valeur limite du DAS « membre » est de 4 W/kg. »

Les trois mesures du DAS. Image ANFR.

Pourquoi maintenant alors que le smartphone est en vente depuis 3 ans ?

Le ministre explique que l'ANFR effectue des tests de façon régulière, et que les données sont fournies au départ par les fabricants, qui doivent évidemment respecter la norme. Le problème est le même que pour le logo « CE » : il doit être présent sur tous les appareils vendus dans l'Union européenne et sa présence implique que le fabricant suit les règles de façon honnête, sans contrôle a priori. Dans le cas de l'iPhone 12, le ministre indique que le dépassement est probablement la conséquence d'une mise à jour, ce qui explique que le problème n'a pas été détecté auparavant.

Les iPhone 12.

Comment est-ce qu'Apple peut corriger le problème ?

Avec une mise à jour logicielle. Dans les smartphones, les paramètres du modem peuvent être mis à jour avec une mise à jour de l'OS. C'est une correction classique dans le cas où l'ANFR détecte un problème et les cas où un rappel est nécessaire sont très rares.

Boulanger rappelle un téléphone qui émet trop d

Boulanger rappelle un téléphone qui émet trop d'ondes pour une mise à jour en usine

Est-ce que l'annonce est liée au lancement de l'iPhone 15 ?

Selon le ministre, non. Il indique évidemment que l'ANFR ne calque pas son calendrier de contrôle sur les annonces commerciales d'Apple. Mais nous pouvons supposer que l'article de nos confrères du Parisien, publié à 18 h 58, n'a pas été publié à cette heure précise par hasard.

MAJ 🆕 : selon BFM, qui cite l'ANFR, le smartphone a été testé il y a plusieurs mois mais Apple conteste les mesures. Le choix a donc été de mettre Apple en demeure. Toujours selon nos confrères, « Apple assure avoir fait parvenir à l'ANFR des relevés réalisés à la fois en interne, mais aussi par des laboratoires indépendants, montrant que son téléphone respecte les limites d'émissions d'ondes fixées en France. ».

Qu'en est-il des délais ?

Pour le moment, l'iPhone 12 est retiré de la vente, et c'est déjà le cas chez Apple pour une autre raison : il a été remplacé en entrée de gamme par l'iPhone 13. Apple a 15 jours pour effectuer la mise à jour, sous peine de devoir effectuer un rappel. Il faut noter que si Apple ne le propose plus, certains revendeurs n'ont visiblement pas encore reçu l'interdiction de l'ANFR.

Est-ce un problème courant ?

Oui et non. C'est le premier smartphone Apple touché par le problème, mais l'ANFR propose les données en open data sur son site. Sur les 876 appareils testés au fil des années, 50 sont déclarés non conformes et la majorité a reçu une correction pour régler le problème. Les chiffres des différents modèles Apple testés sont disponibles sur cette page.

Rejoignez le Club iGen

Soutenez le travail d'une rédaction indépendante.

Rejoignez la plus grande communauté Apple francophone !

S'abonner