iPod nano, iPod shuffle : ne volez pas l'Apple Music

Mickaël Bazoge |

Les « nouveaux » iPod nano et iPod shuffle sont dépourvus du support d’Apple Music, ce qui les condamne à courte échéance à rejoindre l’iPod classic dans le cimetière des baladeurs audio d’Apple. Il ne suffit plus d’un simple coup de pinceau pour relancer des ventes qu’on imagine déjà anémiques pour ces deux produits. Si on tente de synchroniser des morceaux d’Apple Music ajoutés à sa bibliothèque iTunes (quand iCloud fonctionne correctement), le message d’erreur est sans appel :

Cliquer pour agrandir

Voilà qui est bien malheureux, et qui confine ces iPod à la lecture des morceaux téléchargés « en dur » (et sans le DRM d’Apple Music) dans sa bibliothèque. 9to5Mac croit avoir décelé la raison pour laquelle Apple n’a pas mis au point de passerelle entre Apple Music et ses iPod : la peur du piratage.

Certains se remémoreront l’avertissement collé sur les écrans des iPod, qui appelait à ne pas « voler la musique » :

Des sources internes ont expliqué au site que l’absence de synchronisation des morceaux du service musical sur ces baladeurs était la « garantie » que les utilisateurs ne pourront pas jouir des titres Apple Music une fois leurs abonnements terminés.

Les appareils sous iOS 8.4 ou les Mac sont naturellement connectés à internet et de fait, il est facile pour la Pomme de vérifier en tout temps la validité d’un abonnement Apple Music. En l’absence de puce Wi-Fi (l’iPod nano se contente du Bluetooth, le shuffle d’une connexion filaire), les nouveaux baladeurs ne peuvent être éligibles à un service musical lié à un abonnement (voir Pas d'Apple Music ni de nouvelle interface pour l'iPod nano).

Sur le papier, cela a du sens. Mais dans les faits, on comprend mal pourquoi Apple n’autorise pas ses iPod nano et shuffle à lire les morceaux Apple Music synchronisés depuis iTunes. Il existe des dizaines de moyens (plus ou moins élégants certes) de vérifier la validité d’un abonnement sur ces terminaux : une synchro tous les 30 jours (Microsoft le faisait déjà avec le Zune Pass), la prise en compte de la date au sein de ces appareils, … Peut-être qu’Apple a une solution qui ouvrirait la porte d’Apple Music à l’iPod nano au moins, dont la dernière génération intègre un firmware plus récent que son prédécesseur, sans que ce dernier puisse être mis à jour. Mais pour le moment, rien n’a été activé.

avatar Giloup92 | 

Pas de possibilité de "jailbreak" ?

avatar iPop | 

@Giloup92 :
Les iPod classic ne pose pas iOS

avatar iPop | 

@iPop :
* possède pas

avatar applenuno | 

Je ne comprends pas pourquoi App'e n'a pas choisi de révolutionner ses iPod en les dotant tous de wifi, voir de 3G, afin d'en faire des players d'Apple Music parfaits et tous terrains.
Il serait temps de connecter les lecteurs de musique portables si on crée un service de streaming comme celui-là.

avatar C1rc3@0rc | 

@applenuno
Pour 2 raisons:
-Apple Watch
-Negotiation avec l'industrie du divertissement

L'Apple Watch est un tel échec qu'il faut absolument éviter tout ce qui pourrait encore lui être défavorable. Et des iPod Shuffle et Nano connectés avec un vrai iOS c'est très défavorable pour la tocante

L'industrie du divertissement a comme idée fixe d'imposer un paiement a chaque consultation de fichier (chaque ecoute doit donc être payante). Et cette rente doit être ultra protégée: d'ou le retour en force des DRM.
Il faut rappeler qu'initialement la mise en place de DRm dans l'iPod original a été la condition incontournable pour qu'Apple puisse proposer l'accès aux catalogue des éditeurs dans iTunes.

Le streaming est pousse par l'industrie, non pas qu'il soit aujourd'hui rentable, mais parce qu'il permet de contrôler a la source la consommation, comme ça a été le cas avec la radio FM. L'étape suivante, après le retour des DRM et l'augmentation progressive des abonnement, ce sera l'introduction de la pub dans le flux avec l'interdiction de la filtrer. On aura donc le choix de payer pour réduire la quantite de pub, plus pour s'en passer!

Et puis quand l'industrie voudra se débarrasser d'un artiste, il suffira d'effacer le fichier des cloud, et plus personne n'y aura accès.
Big brother is watching you and fuc... you.

Ne vous faites pas avoir, stockez en local vos fichiers et sans DRM!
Vous voulez payer pour de la musique éphémère: allez aux concerts de vrais artistes de scène qui sont capables de créer des performances uniques et irremplaçables, ne gaspillez pas votre argent pour une resucée de la radio FM.

avatar phoenixback | 

@RoboisDesBins :
Non il a raison de parler quand meme, on est la a passer pour des vieux cons alors que nous sommes le conseil des sages.

un jour on lira nos prédictions et ce jour nous seront admirés de la masse informe et vile.

Verset fondateur du saint futur 0.01

avatar Orion | 

@C1rc3@0rc

Bravo pour l'analyse, je pense effectivement comme vous. Mais c'est comme les réseaux sociaux tout le monde de trouver ça admirable et de s'y vautrer.

Le streaming c'est aussi une "qualité" compressée des fichiers qui ne mets pas en valeur la musique.
À titre d'exemple écouter "Black One" de Sunn O))) en mp3, en lowless avec un DAC, en CD et enfin en vinyle permet tout de suite de se faire une idée. Ça marche avec le rock ou n'importe quelle œuvre concertante. Et j'irai même plus loin, les standards de production des albums ont aussi changés avec un son de moins en moins organique où toutes les fréquences sont poussées en avant pour avoir un meilleur rendu en mp3.

En fait c'est Internet qui est devenu un standard. Par exemple, je crée des publications et toutes les images qu'on me donne actuellement proviennent d'internet, toutes en 72dpi. Pour parer à cette perte de qualité gageons que tout passera au numérique donc adieu livres, disques… les sculpteurs n'auront qu'à acheter des logiciels de 3D pour s'adonner à leur art.^^

avatar lambdachronicles | 

@C1rc3@0rc :
2000% d'accord !

avatar Ali Baba | 

@applenuno :
Bah parce que ça n'aurait jamais été amorti.

avatar SugarWater | 

On devrait coller pareil sur les pare-brises : " Ne tuez personne "

avatar EBLIS | 

XD pour que ça rimecavec la phrase d'apple "Do not kill public".

avatar huit8 | 

Après s'ils ne peuvent pas être utilisés avec Apple Music, c'est pas un drame en soit.
Beaucoup l'utilisent (Apple Music) actuellement grâce aux 3 mois d'essais mais après beaucoup retourneront sur leurs bibliothèques iTunes "normal".

avatar wildtiger | 

Heureusement qu'il y a le piratage (humour)

avatar elbibou | 

@wildtiger :
Sur ce coup je te sens super sérieux là....

avatar CNNN | 

Le problème du piratage est que l'offre est tellement alléchante..
- une offre complète à 100%
- une qualité irréprochable (tous les formats dispo)
- une disponibilité immédiate
Et tout ça gratuitement.

Difficile de lutter contre ça...

avatar BlastOff | 

@CNNN :
Tant que l'offre légale sera plus compliquée, voir beaucoup plus compliquée et payante...
Par contre si ils nous sortent des trucs simple, à peu près complet, pour pas trop cher ça fera un carton!
C'est ce qui est en train de se passer pour le streaming avec Spotify & co, ou encore Netflix
Mais ça pourrait être encore mieux

avatar Serge 001 | 

@BlastOff
« Par contre si ils nous sortent des trucs simple, à peu près complet, pour pas trop cher ça fera un carton »
Y a un truc qui s’appelle l’iTunes Store (anciennement iTunes Music Store). Ça a été lancé en 2003. Ça permet d’acheter des pièces à l’unité pour pas cher d’un seul clic sur un bouton. Que veux-tu de plus simple ?

avatar debione | 

Ne pas avoir une qualité de merde?

avatar esseferio | 

En même temps, vu où et comment j'écoute la musique, je suis pas spécialement la cible pour du FLAC ou autres. Du MP3 pas trop dégueu suffit à mon bonheur. J'imagine que je ne suis pas le seul. Mais je comprends également que d'autres recherchent plus et mieux.

avatar huexley | 

Ah oui le truc avec des DRMs moisi au début ? Il me reste quelques morceaux avec DRM que je ne peux pas transférer sur un service à moins de payer un autre service Apple (iTunes Match) qui va me les blanchir. Tu parles d'une escroquerie... Et ils tentent de remettre ça... C'est clairement sans moi. Attrapé une fois pas deux. Et ne pas posséder "ma" musique est clairement inconcevable pour moi. Le jour ou je n'ai pas la trésorerie pour payer je ne peux plus écouter ma musique ? même pas en rêve.

avatar esseferio | 

Plutôt d'accord. C'est pourquoi j'ai beaucoup de mal avec les offres de streaming. De toute façon, je suis pas un boulimique de la musique, et j'ai gardé à peu près le même comportement depuis les années CD : j'achète quelques albums par an. Sauf que c'est rarement en physique, et souvent en MP3 chez Amazon. Et j'ai passé tous mes CDs en MP3 aussi. En même temps, ma collection perso tient sur une SD de 64Go ^_^ Mais ça me donne au moins l'impression que c'est MA musique.

avatar RyDroid | 

* Le support d'au moins un format libre (sans brevets et lisible sans aucun logiciel privateur, du BIOS à l'application en passant par l'OS)
* Pas de DRM
* Un format sans perte de qualité (comme FLAC dans OGG)
* Pouvoir télécharger la musique sans aucun logiciel privateur (même du JavaScript)
* Pouvoir payer anonymement et sans compte

avatar Orus | 

Mesquin et petit. Apple dans toute se splendeur.

avatar diegue | 

Tout ce que j'exècre chez Apple : la Fermeture du système. Ce même esprit de boutiquier qui a conduit à ne pas pouvoir faire du "copier-coller" via un finder, dès fois qu' Apple ne puisse pas suffisamment nous extorquer. Ce même esprit qui fait que les cables des transformateurs d'alimentation des 3 MacBook Air que j'ai à la maison se sont détériorés au bout de 2 ans tellement le diamètre du cable est fin et le plastique de mauvaise qualité, et enfin, toujours cet esprit mercantile qui fait que ceux qui recevront l' Apple Watch dans certains pays où elle n'est pas commercialisée encore auront un modèle déjà dépassé !

CONNEXION UTILISATEUR