Le déclin de l’iPod et le succès de la Surface

Christophe Laporte |

Comparaison n’est pas raison, mais la tentation est grande. L’iPod est clairement présenté par Tim Cook comme un business sur le déclin. Sur les trois derniers mois de l’année 2013, Apple a vendu un peu plus de 6 millions d’iPod, un chiffre en baisse de plus de 50 % par rapport à la même époque un an plus tôt. On rappellera qu’Apple a oublié à la rentrée dernière de mettre à jour sa gamme de baladeurs. Cela n’a certainement pas arrangé les choses.

En déclin certes, mais l’iPod reste tout de même un chouette cadeau de Noël. La preuve d’un trimestre sur l’autre, c’est que les ventes ont progressé de 70 %. Cela n’en fait pas le compagnon star du sapin de Noël, loin de là, mais cela reste sans doute un business qui ferait rêver plus d’une société.

Les ventes d'iPod, ce n'est plus ce que c'était...
Les ventes d'iPod, ce n'est plus ce que c'était...

En fin de semaine dernière, Microsoft jouait de la méthode Coué. Cette fois, c’est sur, sa nouvelle Surface était sur de bons rails (lire : Microsoft dévoile de bons résultats et des ventes de Surface doublées). Les ventes de sa tablette ont doublé et cette dernière est même en rupture de stock. On rappellera que même le Zune « à la grande époque » avait connu des problèmes de disponibilité (lire : Des débuts prometteurs pour le Zune HD ?).

Pour enfoncer le clou, Redmond a précisé que le chiffre d’affaires de sa tablette avait doublé pour atteindre 932 millions de dollars, soit quasiment autant que la division iPod (973 millions de dollars). Alors, on le répétera, comparaison n’est pas raison, mais cela illustre tout de même bien la situation des deux sociétés, qui sur le marché du grand public n’appartiennent plus à la même galaxie.

Si l’on part du principe que Microsoft vend en moyenne une Surface 500 $, elle en a vendu moins de deux millions. Alors, certes les choses évoluent dans le bon sens pour Microsoft, mais on est encore très loin des volumes de l’iPad, qui contrairement à l’iPod, est loin d’être en phase de déclin. Bref, tout cela est très relatif.


avatar vspatrick | 
@stivjobs : Yep un stégosaure si je ne m'abuse :)
avatar lukalafaget | 
Oui c'est assez marrant cette courbe. Moi j'utilise toujours des lecteurs mp3 (voiture, chaine avec prise pour mp3...), mais les ipod actuels ne me correspondent pas : l'utilisation obligatoire de cette s********* d'itunes est devenue rédhibitoire, de même que le passage au tactile qui est pour moi un non sens sur ce genre d'appareils. J'utilise encore très intensivement mon iPod nano 3ème génération (les fameux devito) qui reste génial, mais je ne prendrais pas un iPod nano actuel s'il me lache.
avatar Goerne | 
Je doit changer l'iPod 4g depuis un an et je n'ai toujours rien d'intéressant car le défaut de l'appareil photo qui fait boiter l'iPod à plat ne me plait pas (sauf pour le 8Go mais cela reste insuffisant) Vivement une refonte du design et ne pas oublier la fonctionnalité première... la musique. Ils devraient plutôt s'intéresser à la qualité musicale et penser aux mélomanes, quitte à devenir un marché de niche autant le faire bien, Apple sait le faire alors je patiente... J'attends avec impatience la prochaine keynote pour un nouvel iPod (pas kikoolol) mais je me met le doigt profond dans le pixel.
avatar Grizzzly | 
Si le prix ne baisse pas, c'est probablement pour pousser le consommateur vers l'iphone.
avatar Tyrael | 
Apple est un peu coincée : la gamme s'étend très uniformément entre iPod shuffle, nano, touch puis les iPads, avec les iPhones qui s'intercalent entre certains iPads. Or tous ces appareils ont les mêmes fonctions musicales et la même compatibilité avec les docks hifi bluetooth ou lightning… Qu'ils baissent trop le prix de l'iPod touch et les gens vont trouver l'iPad mini trop cher en comparaison, pour un simple écran plus grand… etc etc. Je m'attends à ce que la réponse d'Apple passe par la disparition pure et simple des iPods nano : une iWatch remplacerait facilement et un iPod nano avec, j'imagine, un casque bluetooth. Ça permettrait de rééchelonner la gamme iPod touch-iPad-iPhone avec une entrée de gamme plus accessible et faire de la place pour des modèles supplémentaires (iPad 12" et iPhone >5") au prix du haut de gamme actuel. Le shuffle serait conservé histoire de pas laisser la porte ouverte aux concurrents sur le marché des MP3 bon marché et garder un point d'accès à iTunes pour les plus jeunes… L'autre possibilité, c'est qu'Apple ne conserve plus qu'un seul modèle d'iPhone au catalogue, en 3 tailles et mise sur le premier pour servir d'iPod Touch avec un prix d'entrée sensiblement plus bas qu'actuellement. Libre aux gens de mettre une SIM dedans, ou non…
avatar kalynoh | 
Au contraire, je trouve que la comparaison de microsoft avec le CA de la division ipod très intelligente sur le plan marketing. Aujourd'hui tout le monde connait apple, et tout le monde à encore en tête les "années ipod", où tout le monde en avait un, tout le monde en voulait un, et que l'ipod occupait 50% des ventes de lecteur MP3 à travers le monde. Le truc c'est que les gens ne sont pas forcément au courant du déclin de l'ipod, mais ils connaissent tous le nom, du coup comparer la surface à l'ipod en affichant un CA équivalent, ça donne aux gens une impression de grandiose et de chiffres pharamineux, tel qu'ils auraient pu être à la grande époque de l'ipod. Nan c'est vraiment très intelligent, ça permet de faire croire à beaucoup en ayant très peu. Par contre la question que je me pose, c'est la surface, nouveau netbook ou nouvel ipad ? L'augmentation des chiffre est-il le reflet d'un effet de nouveauté qui va s'estomper aussi rapidement qu'il est arrivé, ou est ce un réel intérêt de la part du publique qui va révolutionner les usages et mettre tous les autres constructeurs au pas ?
avatar Tyrael | 
L'ipad s'est vendu à 26 millions d'exemplaires. Microsoft, qui ne sépare pas les ventes des surfaces Pro et RT (qui sont deux produits radicalement différents, presqu'autant qu'un Macbook Air et un iPad) entretient un flou artistique. Mais si les chiffres restent très faibles (environ 2 millions), on est bien sur le créneau des netbooks pour Microsoft : un marché de niche. Reste que c'est quand même honorable : ça doit approcher des ventes de Macbook 13" voire de Macbook Pro. Je me demande juste si le marché des tablettes Windows va vraiment devenir viable si les développeurs restent en retrait comme ça a l'air d'être le cas pour l'instant…
avatar tigre2010 | 
@stéphane83 ''Rien que le fait de pouvoir visionner mes films iTunes depuis un NAS Synology qui fait office de serveur en partage directement sur la Surface avec bien entendu iTunes version Windows d'installé.'' Je fais la même chose depuis un iPad :-)
avatar dtb06 | 
Ou je n'ai rien compris, ou... Je ne vois pas la comparaison entre un iPod et une surface. Surtout qu'au niveau surface, la seule qui vaille le coup, c'est bien la pro, l'autre je n'en vois pas l'intérêt. Et pour ma part, mais ce n'est que mon avis, je la voit plutôt comme un netbook, qu'une tablette, en fait on ne sait pas trop :-(

CONNEXION UTILISATEUR