Netflix ne cache plus ses ambitions pour la France

Nicolas Furno | | 08:41 |  32

Au détour d’une question posée par un journaliste après la présentation des résultats trimestriels de son entreprise, le responsable des contenus de Netflix a quasiment confirmé que le service serait lancé en France et en Allemagne. Ted Sarandos n’a donné aucun détail, ni aucune date naturellement, mais il a validé ce qui n’était plus tout à fait une rumeur.

Ted Sarandos, CCO de Netflix

De fait, on sait depuis plusieurs mois que Netflix veut ouvrir son service en France. Le gouvernement français a bien essayé de faire pression sur l’entreprise, notamment pour la forcer à s’installer dans le pays plutôt qu’au Luxembourg. C’est, a priori, peine perdue et cela ne devrait pas empêcher le service de VOD en location de lancer ses offres. Aux dernières nouvelles, on les attend autour de l’automne et Netflix passerait sans surprise par les box internet qui ne manquent pas de services similaires.

Pendant ce temps, Netflix devrait augmenter ses tarifs outre-Atlantique. L’abonnement était facturé jusque-là 8 $ par mois, mais il pourrait augmenter à hauteur de 10 $ le mois. On imagine dès lors que l’on peut s’attendre à un abonnement mensuel autour de 10 € quand l’offre sera effectivement lancée en France. Au passage, Ted Sarandos a promis du contenu exclusif pour l’Europe et notamment des « spectacles en première mondiale », sans donner plus d’informations.

[Via : ZDNet]

Catégorie : 
Tags : 

Les derniers dossiers sur iGeneration

Ailleurs sur le Web


32 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar landry 22/04/2014 - 09:00 via iGeneration pour iPhone

C'est une bonne nouvelle pour les téléspectateurs, mais une très mauvaise nouvelle pour la production cinématographique française et surtout pour les intermittents. Pourvu que netflix ne fasse pas du business dans son coin. Ceci dit quand on voit que canal délocalise la plupart de ses tournages... Ça reste des films français mais toute la technique, deco, maquillage etc est locale. C'est pas franchement tout rose en ce moment cette industrie!

avatar RaZieL54 22/04/2014 - 10:43

@otop "Le drame dans cette news ce que netflix ne veut pas s'installer en France mais au Luxembourg uniquement pour des raisons fiscales et Montebourg peut gesticuler dans tout les sens , c'est l'Europe qui autorise ca." Ce n'est pas un drame, c'est une réalité économique. Montebourg et cie peuvent bien gesticuler, ce n'est meme pas une question d'Europe, mais de l'OMC. De plus si le Montebourg a al mâchoire élastique et a la capacite pulmonaire ettonante voulait véritablement faire autre chose que de brasser de l'air, il abolirait un peut moins et ferait des lois qui protègent et favorise l'économie nationale et favorise une vraie économie de marche. Et il mettrait des coup de pied dans le fondement de son comparse des finances afin de mettre les banques au pas et leur faire rendre les économies qu'elles ont pille depuis des decennies… Ceci dit, l'Organisation Mondiale du Commerce impose des règles qui passent par dessus les états et les fédérations d'états (comme l'UE)! L'UE est une système démocratique (c'est une fédération de nations souveraines) ou des représentants issus des nations votent des directives et des résolutions, qui doivent ensuite être transcrites dans les droits nationaux. L'OMC, elle, impose des lois internationales de régulation des marches et des transactions… Le drame c'est que depuis que le cinema est devenu un produit industriel de grande distribution (grâce a Vivendi ou Sony par exemple) ce sont les memes principes de grande distribution qui l'encadrent. Donc Netfix est un bien dans ce qu'il permet de court-circuiter la mafia des TVdiffuseurs (autre branche pourrie de l'industrie du divertissement) permettant d'arrêter la dénaturation des oeuvres cinématographique a coup de saucissonage publicitaires. De l'autre cote, Netfix c'est un distributeur, comme Amazon et cie qui se gave des habitudes de consommation de ses clients pour monétiser ses fichiers clients auprès des annonceurs… De plus Netfix serait stupide de s'installer en France, car l'entreprise n'est pas assez grosses pour profiter du paradis fiscal français (la France est un paradis fiscal pour les multinationales industrielles, on ne le sait pas assez, grâce au régime des exonarations et subventions) et de plus Netfix serait bien plus restreinte en termes de flocage de la diffusion (merci le CSA) qu'au Luxembourg.

avatar pat13002 22/04/2014 - 09:04 via iGeneration pour iPhone

On espère un catalogue vraiment large et le choix de la vostfr. Seule une offre de la largeur et de la qualité aux us de netflix me détournerait de l'offre "extra-légale" seule à même aujourd'hui de satisfaire mes goûts.

avatar tigre2010 22/04/2014 - 12:14 via iGeneration pour iPad

@hoppypop Bref, j'espère que NETFLIX mettra un grand coup de pied dans cette fourmilière comme BeInsport le fait avec Canalplus. Non, elle va l'achever. USA : industrie France : rien Le calcul est simple. Et la France ne fera rien pour faire du cinéma une industrie car pour eux c'est de l'art. Donc c'est mort.

avatar florian2010 22/04/2014 - 09:45 via iGeneration pour iPhone

Qu'est ce que Netflix apporte de plus ?? Quand je vois l'offre VOD en France, elle est non seulement bien présente et également avec du choix. Je crois me souvenir, entre autre que Free proposait (propose encore ?) pour une dizaine d'€/mois la VOD illimité. Si c'est pour regarder des séries US, il existe OCS, canal+ etc. Ah, oui, j'ai compris : ce qui se fait en France c'est de la merde, Netflix c'est mieux, c'est ricain. C'est comme de mettre des mots anglais dans ses phrases, c'est plus chic. Netflix, ça doit être ça, c'est plus chic aussi lol

avatar gemrosh 22/04/2014 - 09:54 via iGeneration pour iPhone

@Liena : Abonne toi a Netflix US et tu constateras par toi-même ! La différence entre Canalplay Infinity, Filmo Tv... et Netflix en terme quantité et de qualité de programme est énorme !

avatar gemrosh 22/04/2014 - 09:51 via iGeneration pour iPhone

Et c'est sans parler des subventions accordées a tort et a travers pour des productions du type le dernier ou avant dernier Danyboon avec son titre de volcan. Canal+ s'est trop repose sur ses lauriers et il en paye maintenant les conséquences et je pense qu'un acteur comme Netflix les fera bouger un petit peu... Le gouvernement est malheureusement trop dans le made in France. Mais a un moment donne il faut faire un peu de concession. On ne peut pas imposer a un acteur tel que Netflix de s'installer en France et que derrière on lui demande d'investir des sommes colossales pour financer l'industrie du cinéma français. Et encore c'est sans parler de la chronologie des médias... Bref...

avatar Nihao 22/04/2014 - 10:07 via iGeneration pour iPhone

Le problème c'est que le Netflix qu'ils proposent actuellement en Hollande n'arrive pas à la cheville de ce qu'ils proposent aux USA en terme d'offre et de plus c'est 2 fois plus cher qu'aux USA. En gros comme d'habitude ils prennent les Européens pour des vaches à lait. Donc boycott pour ma part. De plus Free fait déjà largement mieux.

avatar RaZieL54 22/04/2014 - 11:01

Encore une fois, il ne faut pas ignorer ce qu'est l'industrie du divertissement et son pouvoir de nuisance. Netflix c'est comme Apple: des boites qui doivent négocier avec une industrie supranationale et ce pour chaque région. L'industrie du divertissement a découpé de monde en régions, et dans chaque région il y a des sous-regions appartenant a des domaines et sous-domaines,… et pour chacune de ces unités l'industrie du divertissement fait appliquer des "lois" différentes histoire de se gaver un maximum et un maximum de fois! Faut se rendre compte que pour obtenir le droit de diffuser une série dans un pays, il faut obtenir (payer et négocier) plusieurs autorisations de la part d'un truc a cote duquel les pires administrations publiques ressemblent a de gentils altruistes très coopératifs! En plus faut se battre contre les opérateurs et distributeurs locaux, qui eux ne peuvent pas outrepasser les règles de l'industrie du divertissement, faut ensuite se farcir les aberrations des organismes styles CSA (faut bien payer ces gens a quelques choses…), … et cela pour chaque pays, régions,… Apple a réussi a être un des premier a casser la toile d'araignée de l'industrie du divertissement mais ça a été au prix de la rigidification extreme d'iTunes et l'inclusion de DRM systématiques (depuis ça c'est un peu arrange…)

avatar florian2010 22/04/2014 - 11:49

VOD en France=Julie Lescaut... Forcément, vu comme ça... Et c'est vrai que ça se résume qu'à ce genre de téléfilms. De toute façon, la messe est dites, Netflix est le sauveur de la VOD avec de généralissimes produits US. C'est certains, NCIS, la vie de flics à NY ou LA, c'est passionnant. Perso, les moins disants sociaux, économiques, s'enrichir sur le dos des productions locale et n'être qu'un fossoyeur des productions du pays en question, ça ne m'intéresse pas. En France, nous ne sommes pas envahit par les productions américaines parce qu'il existe ici un système qui permets d'avoir un tissu de production qui tienne la route. C'est cette exception culturelle que nous envie les autres pays européens, eux-mêmes gavés de films US h24. Je suis pour une pluralité des production. La domination d'un type de production, véhiculant un certain type de valeurs, je ne suis pas d'accord. Nos choix économiques reflètent ce que sera notre situation économique dans quelques années. Continuons à choisir le moins disant économique et social. C'est un choix d'avenir, assurément, surtout pour celles et ceux qui sont en haut de l'échelle.

avatar tigre2010 22/04/2014 - 12:20 via iGeneration pour iPad

@Liena Continuons à choisir le moins disant économique et social. C'est un choix d'avenir Qui se résume à des films fabriqués par des chaînes de Tv française ''politiquement correcte'' assistés par des stagiaires bénévoles.

avatar florian2010 22/04/2014 - 13:12

@usb9 Parce que tu crois qu'aux US ce n'est pas la même chose ?? Mais si toi aussi, tu crois que les téléfilms fait en France, c'est Julie Lescaut, alors oui, vive netflix. Et je faisais de l'ironie dans ma dernière phrase. J'aurais dû préciser.

avatar kasimodem 22/04/2014 - 13:45

@Liena je ne suis pas d'accord avec toi : Ce sont nos choix politiques qui font la situation dans laquelle la création (peut on encore appeler cela de la création) française se trouve. Le choix de financer des projets médiocres, de les maintenir à bout de bras avec l'argent du contribuable sous couvert d'une "exception culturelle française". Non, non, tout ceci n'est que du vent. Récement, à part the Artist et la serie les revenants, rien de ce que nous faisons ne marche au-delà de nos frontières. Il faut être réaliste et traiter la production cinématographique comme un produit et cesser de forcer le contribuable à financer des projets dont il n'est aucunement intéressé.

avatar florian2010 22/04/2014 - 14:02

Ah bon ? Parce que nos impôts paie la production cinématographique ? Oui, il y a des crédits d'impôts qui permettent d'aider le cinéma. Ca, ça vous étouffe. Ok. Mais payer des impôts pour que d'autres en paient moins et sortent leurs capitaux de France, nan, ça, c'est le bien. Si l'art et la culture ne sont que du vent, alors oui, vite, abreuvons-nous des merdes des productions de masse bas de plafond, vites vues, vites oubliées. Ok, chacun après tout y trouve son compte et fait ses choix.

avatar kasimodem 22/04/2014 - 14:12

@Liena : Ah bon, l'argent public pousse sous les arbres ?? Vite, je vais y aller alors, ça m’intéresse. Pourquoi aider le cinéma ? Pourquoi ne s'aide t'il pas tout seul en proposant des bons films permettant de se financer et même dégager des bénéfices (oh le vilain mot ....) et mieux payer tous les intervenants qui y participent (ah c'est plus joli ça) ? On a jamais besoin d'aider un bon produit. Si tu lis bien, je ne dis pas que l'art et la culture c'est du vent (au contraire), ce qu'on appelle l’exception culturelle française oui, surtout quand elle est financée de force par les contribuables (c'est pas comme si on avait une dette faramineuse à payer). Pour le reste, je passe sur la diatribe anti-capitaliste .... remarque, ceci explique peut être cela.

avatar florian2010 22/04/2014 - 14:34

Un crédit d'impôt, qu'est-ce ? C'est, dans notre cas, quand une entreprise donne de l'argent à des producteur et ainsi voit ses impôt diminuer (en gros). Donc, je ne vois pas en quoi, tes impôts financent directement le cinéma ? Mais tu as l'air d'y tenir, alors, ok. En même temps, vu que c'est 90% de ton argumentaire, faut bien que tu t'y accroches. Passons. Le financement du cinéma, c'est un équilibre complexe entre aides (je n'ai pas dit payés par nos impôts hein), taxes des chaines TV reversés au CNC etc. Et cela permet qu'en France, il y ai des films. Oui, des films d'animations ("ah nan, trop nul, c'est mieux pixar&co"), des films d'auteurs ("ah nan, trop nul, je préfère le préquel de spiderman, beaucoup plus profond"), des films variés quoi ! Après, ce n'est pas de ma faute si certains veulent sous-payer une certaines catégories de professionnels. Ma diatribe anti-K... Oui oui oui, c'est cela oui. Pareil, j'oublie ta diatribe anti-Etat/impôts/fourre-tout.

avatar kasimodem 22/04/2014 - 15:18

Crédit d’impôts, niches fiscales subventions publiques, tout ceci coute à l'Etat et donc à nous contribuables, des centaines de millions d'euros si j'en crois quelques chiffres que j'ai pu voir (oui oui, tout ça pour la "création" française. Où as-tu vu que je suis anti-Etat ? Sais-tu lire ? Je dis simplement que l'argent du contribuable est compté et qu'il convient de l'utiliser efficacement. Comme il n'y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre, je te laisse dans ton monde des bisounours.

avatar methos1435 22/04/2014 - 21:27 via iGeneration pour iPhone

"promis du contenu exclusif pour l’Europe et notamment des « spectacles en première mondiale », sans donner plus d’informations" Mouillons. Si vous le voulez bien.

avatar methos1435 22/04/2014 - 21:31 via iGeneration pour iPhone

Ah et merci Liena. Ça change des blaireaux de militants.

avatar cadillacaca 23/04/2014 - 10:52 via iGeneration pour iPad

C'est pas parce qu'on veut ne pas se faire dépouiller par Netflix en France, que l'on cautionne pour autant la production française de piètre qualité. Encore une fois, les français sont largement capables de faire des séries ou films de niveau US. Mais on y arrivera quand les "décideurs" de l'audiovisuel, et non les techniciens, seront remplacés. Quand on ne veut pas payer 2 ou 3 scénaristes en plus sur un projet, ce qui ne coûte rien quand on connaît les budgets, on ne vient pas s'étonner d'avoir des histoires de merde à raconter. De l'argent, il y en a, il suffit de l'utiliser efficacement. Pour autant, je n'ai pas envie de voir Netflix venir faire SON beurre en France, alors qu'il est installé au Luxembourg pour ne rien investir dans notre pays en contrepartie. Ça s'appelle se faire tondre, rien de plus.