L'iPhone 5 : pas compatible avec la 4G en France, vraiment ?

Christophe Laporte |

À plusieurs reprises, Stéphane Richard a affirmé avoir peur que le prochain iPhone ne soit pas compatible avec la 4G LTE en Europe. Le PDG d'Orange, qui n'a pas toujours vu juste quand il s'agissait de faire des prédictions concernant Apple, est peut-être inquiet du fait que le "nouvel iPad" ne gère la 4G qu'aux États-Unis.

Toutefois, l'iPad Wi-Fi + 4G comme Apple l'appelait à son lancement avant de se raviser, était sans doute un laboratoire pour Apple, pour mieux appréhender cette technologie. La prise de risque pour le Californien est moins grande sur un iPad où la plupart du temps l'utilisation d'un réseau cellulaire est plus occasionnelle que sur un téléphone.

À ne pas en douter, le support de la 4G sera l'une des nouveautés marquantes du successeur du nouvel iPhone. Ce n'est sans doute pas pour rien que pour ce modèle, Apple a opté pour un design légèrement différent. La plupart des rumeurs concernant ce modèle se sont focalisées sur son écran plus grand que le modèle actuel. Mais qui dit téléphone plus grand dit également un emplacement plus important pour la batterie. On le sait la 4G consomme beaucoup d'énergie.

On l'a vu avec la 3G, offrir un téléphone qui gère l'immense majorité des normes existantes n'est pas chose aisée. Mais Apple ne peut pas vraiment se permettre, comme le laisse entendre Stéphane Richard, de se focaliser sur le marché américain.

Le marché des smartphones est un marché mondial. D'autre part, le déploiement de la 4G est nettement plus avancé dans certains pays qu'aux États-Unis. Contrairement à Stéphane Richard, des analystes estiment que l'iPhone 5 sera en fait le premier véritable "World Phone", car celui-ci gérerait la 3G chinoise.

Quoi qu'il en soit, il existe dans les tiroirs de Qualcomm une puce qui répondrait aux exigences d'Apple. La MDM9615 (plateforme Gobi de 5e génération) prend en charge la 4G LTE, la 3G HSPA+, la 3G TD-SCDMA et la 3G CDMA. Elle était annoncée comme devant sortir au deuxième trimestre.

Selon la puce radio avec laquelle elle serait associée, elle pourrait supporter tous ces réseaux dans l'intégralité des bandes nécessaires à Apple, et donc être compatible à la fois avec les réseaux européens, américains et les autres. Cerise sur le gâteau : gravée en 28 nm, elle mesure 10*10 mm, contre 13*13 mm pour la puce actuelle de l'iPad et pourrait donc parfaitement rentrer dans un iPhone. Elle est également moins gourmande : en 3G, elle consomme moins que les puces actuelles et en 4G un peu plus que les puces actuelles en 3G (lire : Qualcomm produirait une puce 4G LTE pour l'iPhone).


Tags
avatar matsfr | 
Y'a même pas de 4G en France.. Juste des tests.. Alors je vois pas comment ils pourraient prendre en compte nos protocoles d'ici la fin de l'été :/
avatar RaZieL54 | 
La 4G est aujourd'hui un produit purement marketing permettant aux opérateurs de maintenir leurs tarifs invraisemblables en agitant la promesse (électorale?) d'avoir un réseau plus rapide que les autre(s) grace a une norme en devenir... Il ne faut pas se leurrer, mais la 4G n'est pas pour aujourd'hui (ni meme demain). Il faut mettre en place la technologie, c'est deja un problème, mais surtout il faut que cette mise en place se fasse en brisant systématiquement les barrières administratives et l'hostilité des populations face a l'installation de nouveaux relais... De plus les normes européennes sont en train d'assainir les pratiques et le déploiement d'un nouvel environnement devra se faire de manière équitable, ce qui va pas arranger les affaires des opérateurs. D'un autre cote, il y a la généralisation du Wifi, son automatisation, avec des performances bien supérieures a la 3G et 4G, pour un cout ridicule voir nul... Donc si Apple n'integre la 4G "universelle" que d'ici 2015, ce sera juste au bon moment... Sachant que d'ici la les écrans OLED seront en phase de production réelle et maitrisé, ce qui avec la consommation encore a la baisse des processeurs compensera la surconsommation du a la 4G...
avatar nverdon | 
Cela serait topisssime car si je craque pour le "5" (ce qui est fort probable), mon prochain iPhone sera dans 36 mois... Donc un iPhone non 4G serai un peu gênant
avatar vinc'03 | 
En effet, certains pays sont full 4G, comme le [i]Panamá[/i], par exemple, où le taux de pénétrations des mobiles était supérieure à 150% en 2010...
avatar RaZieL54 | 
Ah se serait donc ça qui les ferait exploser?
avatar Marksanders | 
@Radouman Il faudrait bien 2 ans avoir d'avoir une couverture correcte de la 4G en France. Donc, on a le temps !
avatar Homer Simpson | 
Tout à fait d'accord ! Dans ma cuisine dans le XXème arr. de Paris, il arrive régulièrement que je n'aie pas accès à la 3G. Il suffit que je me déplace d'un mètre, et ça revient ! Je suppose que si j'habitais du côté de la mairie, et non pas dans une zone plus poplulaire, j'aurais moins de soucis... Tiens, ça me fait penser à la radio FM. Suivant le temps qu'il fait, j'ai du mal à capter Radio France et les émetteurs de petites radios de Montreuil passent au dessus. En fait, c'est toute la zone Porte de Bagnolet - Porte de Vincennes qui est délaissée depuis des années. Alors que la 3G soit de mauvaise qualité par chez moi, rien d'étonnant !
avatar painmar | 
Je voulais savoir. Y'a une grosse différence de débit entre la 4G et le Wifi ? Un iPhone 5 sans 4G pour l'Europe serait une erreur car même si aujourd'hui on a pas d'offre juste des tests cest que justement les offres arriveront début 2013 et l'iPhone 5 sortira probablement fin 2012 donc sera prêt pour les futurs offres des opérateurs alors moi je vois bien Apple mettre de la 4G pour tout le monde après c'est que des suppositions :)
avatar Marksanders | 
Ce serait curieux que l'iPhone soit compatible alors que l'iPad ne l'est pas. Il y a plus d'intérêt à avoir la 4G sur iPad que sur iPhone.
avatar Apical-informatique | 
Même si on a pas la 4 meug avant qq années, au moins la batterie sera faite pour la 4G donc plus puissante et l'iPhone 5 devrait offrir une meilleure autonomie à ceux qui comme moi couperont la 4G. Et ça c'est déjà une bonne nouvelle !
avatar gweggedex | 
J'ai utilisé la 4G aux US le mois dernier ( jolie icône 4G) sur l'iPhone. Honnêtement je n'ai pas vu de différence avec la 3G + d'ici. Peut être un chouille en mode modem ....
avatar albert.dsf | 
Si Stéphane Richard nous dit qu'il se sera probablement pas 4G en France, alors probablement il le sera
avatar iguan | 
Très franchement en usage courant on ne verra pas la différence entre de la bonne 3G+ (5 à 10Mbits par exemple chez Orange) et de la 4G (même si on atteint les 100Mbits). Personnellement je suis passé d'une connexion 100Mbits (fibre) à 15Mbits (ADSL) sur mon internet fixe, je pensais voir une sacrée difference, et bien non, pour les usages courants (surf sur internet, YouTube (même en 1080p), ...etc), je n'ai pas vu la différence, les pages se chargent tout aussi vite et c'est pas les quelques fractions de secondes que je perd qui fait voir une quelconque différence à l'usage, et même pour YouTube en 1080p, une connexion à 5-10Mbits est largement suffisant pour visualiser ce type de vidéo sans presqu'aucune temps d'attente pour le pré-chargement, et sans coupures lors du visionnage. Bref, la 4G c'est avant tout marketing, et cela va surtout intéresser les opérateurs qui vont nous faire croire qu'on va pouvoir faire de la visio-conférence, regarder des vidéos en Full-HD, etc... Alors que la 3G+ permet déjà tout cela. À part du téléchargement de très gros fichiers, je ne vois pas ce qu'une connexion de 50Mbits ou plus apporte à l'usage. Et c'est pas sur un spartphone qu'on va s'amuser à télécharger des Go de données (déjà parce qu'il y a un fair-use (et ne rêvez, cela ne disparaîtra pas avec la 4G), mais aussi parce que cela n'a juste aucun sens). Donc, à part se la péter, et à moins qu'un nouvel usage "révolutionnaire" nécessitant une telle bande passante n'apparaisse, la 4G c'est du pur marketing et cela n'apportera rien à nos smartphones (à part une énième source de réduction de l'autonomie). La 3G était déjà une belle arnaque lorsqu'elle est sortie, car à l'époque on avait pas les smartphones d'aujourd'hui et la 3G n'apportait rien à nos feature phones du moment (d'autant qu'elle n'était qu'à 384kbits/sec à son lancement). On nous vendais la visio comme étant l'usage révolutionnaire permis par la 3G, mais on connaît le flop qu'à fait cet usage. Avec la 4G c'est encore plus l'arnaque, car la 3G+ permet déjà tous les usages que l'on nous promet avec la 4G, y compris de la visio HD (720p sans problème (et même 1080p sur la derniere generation de 3G+ à 21Mbits voir 42Mbits)avec une connexion 3G+ digne de ce nom, une excellente qualité pour sur nos écran même de 4.8" (Galaxy S3, HTC One X...etc) ou 5.3" (Galaxy Note)) et des vidéos YouTube (ou autres) en 1080p. Je vous met d'ailleurs au défi de me trouver le moindre usage utile sur smartphone qui soit possible en 4G et ne serait pas possible en 3G+. Bref, les opérateurs feraient bien avant tout d'améliorer leur 3G+, car actuellement, à part chez Orange, les débits sont pas fameux chez Bouygues, SFR et Free Mobile.
avatar florian2010 | 
@Frodon : peut-être pour desaturer le réseau... Mais surtout, concernant les opérateurs, de trouver un nouveau relais de croissance et ainsi de justifier des forfaits encore plus chers !
avatar spleen | 
Pourquoi vous continuez chez MacGé iPhone 5 ? Ça ne correspond à rien : c'est la 6e génération, il accueillera sûrement la 4G et non pas la "5G", etc... Il n'y a aucune raison de l'appeler ainsi, ça me paraît très illogique ! Donc pourquoi vous l'appeler ainsi ?
avatar spleen | 
@Arthur1er : Oups : Pourquoi vous continuez chez MacGé *d'appeler ce futur produit* iPhone 5 ?
avatar Ellipse | 
Ce que je vois sur les forums US, en particulier XDA, c'est que beaucoup de monde désactive le LTE pour ne laisser que la 3G HSDPA car la batterie descend à une vitesse folle, même en idle. Déjà qu'on trouvait la 3G consommatrice, c'est dire. Pas pressé du tout donc d'avoir de la 4G, surtout que les débits que j'ai avec Orange sont plus que largement confortables pour du mobile et même du tethering.
avatar Mac4Pat | 
Il y a désormais possibilité de partager sa connection internet via wifi, bluetooth ou usb dans les réglages
avatar iguan | 
Concernant la meilleur pénétration dans les bâtiments, ce n'est pas un problème de 3G, ou 4G, mais de fréquence. Effectivement de la 4G 800Mhz pénètrera mieux que de la 3G 2.1GHz. Cependant cela sera similaire, à ce niveau, à la 3G 900MHz qui pourra être utilisé dans les zone très denses par les operateursdès le 1er janvier 2013, et est déjà utilisable et utilisé par certains opérateurs dans les zones moins denses. Par contre la 3G, que cela soit 900MHz ou 2.1GHz pénètre mieux dans les bâtiment que la 4G 2.6GHz (qui est celle qui est actuellement déployée à Marseille et Lyon par les opérateurs). Donc match nul sur ce point. Pour le fait que la 4G permet d'acceuillir plus de monde sur une même antenne, c'est exact, après faut il encore que les opérateurs mettent également la bande passante nécessaire derrière l'antenne, car quand on voit les performances de certains opérateurs, y compris lorsqu'ils ont plus d'antennes dans la dite zone qu'Orange (par exemple le réseau Bouygues est plus dense à Paris que celui d'Orange), on se demande s'ils mettent bien tous les moyens pour offrir un débits 3G+ digne de ce nom. Par exemple Bouygues vend les mérite de sa 3G+ dernière génération dnas les grandes villes dont Paris, mais dans les fait les débits ne dépassent pas les 3 à 5Mbits même en pleine nuit, lorsque Orange,bien qu'ayant moins d'antennes dans cette ville et donc un réseau moins dense, offre plus de 10Mbits dans ces conditions, et plus de 3Mbits même lorsqu'il y a beaucoup de monde en période pointe. Donc si certains opérateurs ne mettent pas des liens de capacités suffisante déjà aujourd'hui derrière leurs antennes, cela va être beau la 4G qui pourra accepter plus de monde mais qui au final verra son débit bridé par la bande passante du lien qui la relie au cœur de réseau, comme c'est déjà le cas aujourd'hui dans certaines zones. Seul Orange est bon élève sur ce point et offre de très bon débits même lorsqu'il y a beaucoup de monde. Ce qui est d'ailleurs une preuve qu'il est possible d'offrir un très bon débit 3G+ même en zone très dense en pleine heure de pointe. La réalité est que cela coute plus cher en 3G+ pour accueillir le même nombre de personnes, qu'en 4G, et que la 4G permet aussi de faire vendre des nouveaux téléphone et de justifier des forfaits plus cher (on sait déjà que Bouygues ne proposera pas la 4G LTE a ses abonnés B&You, et il est fort probable qu'il en soit de même avec Orange et ses abonnés Sosh (et je ne parle même pas de SFR qui se moque déjà royalement de ses abonnés RED)). Donc les opérateurs préfèrent vendre de la 4G que d'investir dans leur réseau 3G+ pour qu'il soit de qualité (à l'exception d'Orange encore qui a le mérite de proposer un réseau 3G+ de qualité quand bien même ils vont également essayer de nous vendre les avantages de la 4G et par ce fait un nouveau téléphone et des forfaits plus chers). D'ailleurs bien que la 4G LTE soit ouverte commercialement depuis 2 ou 3 ans dans certains pays européens comme la Suède ou l'Allemagne, c'est seulement depuis mars 2012 que les premiers smartphones sont apparus dans ces pays, et encore ils se compte au nombre de 2 à 5 smartphones. Avant cela, seul des clés 4G LTE était proposé, et à la limite c'est le seul usage un peu justifié si on a un usage intensif d'internet en mobilité sur son ordinateur portable ou qu'on est dans une zone couverte en 4G LTE mais mal en ADSL ou autre technologie haut débit, et encore à condition que les offres de forfaits clés 4G LTE soit à des prix raisonnables. Les américains ont presque raison de considérer la 3G+ à plus de 10Mbits/sec comme de la 4G, car au final les usages rendus possibles par de tels débits sont les mêmes qu'avec les débits de la 4G LTE. Il n'y a pas encore d'usages réellement qui nécessiterait une connexion de plus de 10Mbits/sec (ce qui représente, je le rappelle, un peu plus de 1Mo/sec!). Comme d'habitude, les opérateurs vont nous vendre la technologie réseau avant que les usages la justifiant apparaissent, tout cela pour vendre des smartphones haut de gamme et des forfaits très chers. Donc personnellement je m'en contrefiche royalement que le prochain iPhone soit compatible avec la 4G LTE européenne, car même si c'est le cas, je la désactiverai, tant qu'il n'existe pas d'usage réellement innovant et utile qui ne soit pas possible en 3G+. En prime, cela me permettra en plus de conserver une autonomie correcte (déjà que l'autonomie des smartphones est faible, pas la peine d'en rajouter).
avatar Cratès | 
Je rigole beaucoup en entendant les propos de certains sur le non intérêt de la 4G. On peut être toujours septique sur de nouvelles technologies, mais l'évolution des débits est somme toute logique. Pour la 3G, tout le monde était septique et au final quel calvaire quand on est en Edge ... On en reparle dans 5 ans ... N'oubliez pas que les opérateurs n'ont pas su créer le besoin de la 3G. Ceux sont les smartphones qui sont à l'origine de ce besoin. Pour ceux qui estiment que le goulet d'étranglement de la 3G se situe coté filaire sont vraiment à côté de la plaque.
avatar iguan | 
Et tu as bien raison de dire "on en reparlera dans 5 ans", car le lancement commercial de la 3G date de 2003, et n'a vraiment décollé que depuis 2008, soit 5 ans après justement... Mais la 4G, cela n'a rien a voir, actuellement en 3G+, sur le réseau Orange, on atteintes débits de plus de 10Mbits/sec, dans les deux sens, soit bien plus que n'importe quel connexion bat débit et largement de quoi faire passer du Full HD 1080p en direct par exemple (et encore ça sert pas à grand chose du Full HD sur des écrans qui ont, au mieux, des résolutions atteignant le 720p pas plus), et donc dans les deux sens. Soit de quoi permettre de la vidéo conference HD voir Full HD déjà, et encore ce n'est avec de la 3G+ 14,4Mbits, la 3G+ 21Mbits et même 42Mbits est en cours de commercialisation et permettra d'autant plus ce genre d'usages. Donc ne manque pas de débit en 3G+, on a déjà actuellement bien mieux que beaucoup ont chez eux en ADSL, et il y a encore une marge de progression énorme (jusqu'à plus de 4 fois plus rapide!). Très franchement, j'ai fait partis personnellement des premiers à m'essayer à la 3G à sa sortie, en 2004/2005, et j'ai regretté amèrement d'avoir acquis un téléphone 3G dès le début, car non seulement il n'y avait aucun usages réellement utile (la visio 3G hors de prix et horrible (car à 384kbits/sec à l'époque) c'est amusant 5 minutes et puis on l'oubli). Je me suis d'ailleurs re-pris un téléphone 2G par la suite (jusqu'à l'arrivée des smartphones modernes et des forfaits associés), c'est dire! Je ne referai pas l'erreur deux fois, et clairement je recommande d'attendre en effet 4 à 5 ans avant d'essayer une nouvelle technologie réseau mobile, avant elle n'est pas mûre et souvent est hors de prix (les opérateurs ont déjà annoncé que la 4G serait réservée aux forfaits dits "premium"). Donc oui je le répète, la 4G n'a aucun intérêt avant 4 ou 5 ans à mon avis, et encore, comme je l'ai dit, je suis passé chez moi d'une connexion 100Mbits à 15Mbits et je n'ai pas vu de différence à l'usage, seul les très gros téléchargements sont impactés. Or sur smartphone on a tout intérêt à ne pas directement télécharger des Go de données depuis le réseau mobile, quand bien même il serait très performant, car il y a un fair-use et de ce fait, il faut veiller à ne pas le dépasser (et ne rêvez pas, le fair use ne disparaîtra pas avant un moment, voir jamais, tout au plus il augmentera). Bref, la 4G LTE va d'abord intéresser les riches travailleurs nomades (enfin riches ou alors payé par leur employeur) qui utiliseront leurs ordinateurs portables en mobilité avec une clé 4G. Il suffit de voir l'exemple de tous les autres pays qui ont déjà de la 4G LTE, pour voir que c'est l'usage principal et cela pour étains depuis déjà plus de 2 voir 3 ans. Pour les simples consommateurs de smartphones, à part faire vendre des nouveaux modèles et des forfaits premium, ça n'aura pas d'utilité avant plusieurs années, tout comme ce fut le cas pour les précédentes générations de technologies mobiles. Je suis prêt à prendre les paris qu'il n'y aura pas d'usages vraiment nouveaux et intéressants en 4G LTE avant 4 ou 5 ans. D'ailleurs même les opérateurs qui en font déjà la pub, comme SFR, nous montre des usages déjà possible en 3G+, n'ont pas encore trouvé d'usages réellements innovants à présenter.

CONNEXION UTILISATEUR