Netflix et YouTube en tête chez les accros au streaming

Florian Innocente |

Netflix et YouTube sont les deux services de streaming sortis largement en tête d'une étude d'usage de Nielsen, conduite aux États-Unis au dernier trimestre 2019. On y découvre également l'appétit des sondés pour la multiplication des abonnements et le temps record passé à consommer du contenu.

Sur la totalité du temps consacré à un écran de télévision, les services de streaming ont pesé pour 19 %. Dans cette tranche, Netflix s'est arrogé 31 %. YouTube le suit avec une part importante de 21 %. Le robinet à vidéos de Google devance largement Hulu (12 %) et Amazon (8 %).

Parts des services de streaming dans les 19 % du temps passé devant un téléviseur

Il reste ensuite un copieux 28 % fait d'un agrégat de différents services. Disney+ a démarré très fort mais il est encore trop jeune pour se démarquer de cette masse anonyme.

Autres statistiques intéressantes, celles du nombre de services auxquels les gens sont prêts à s'abonner. Tout âges confondus, 91 % des sondés ont au moins 1 abonnement et 60 % d'entre eux en ont au minimum 2.

Entre 18 et 34 ans, quelques 31% des sondés possèdent 2 abonnements et 32 % en utilisent 3. Une minorité, 18 %, ne se satisfait que d'un seul service. Il y a un effet de générations : lorsqu'on progresse dans les tranches d'âge, cette part de ceux qui se suffisent d'un seul service augmente nettement (47 % chez les plus de 65 ans). Plus on vieillit, plus on limite la voilure de ces distractions par streaming.

Nombre de services utilisés en fonction des tranches d'âges

Enfin, Nielsen observe que sur l'espace d'une journée, les consommateurs américains passent quasiment 12 h devant un assortiment d'écrans ou à l'écoute d'une source de contenu : téléviseur, TV connectée, radio, PC, smartphones et tablettes.

C'est 1h et 24 min de plus qu'à la fin 2018 et c'est une aubaine pour aller solliciter cette matière grise : « Quotidiennement, les spécialistes du marketing et les créateurs de contenus ont, littéralement, à leur disposition, la moindre heure d'attention chez les consommateurs pour transmettre leurs meilleurs messages ».


avatar MarcMame | 
« C'est 1h et 24 min de plus qu'à la fin 2018 et c'est une aubaine pour aller solliciter cette matière grise : « Quotidiennement, les spécialistes du marketing et les créateurs de contenus ont, littéralement, à leur disposition, la moindre heure d'attention chez les consommateurs pour transmettre leurs meilleurs messages ». ————— Ce « temps de cerveau disponible » si cher à Patrick Lelay
avatar Link1993 | 

@MarcMame

Ça dépend... je passe ma journée à écouter des confs ou des cours de l'université de Rennes ou du CNRS par exemple.

Temps de cerveau du coup ? ^^

avatar MarcMame | 

@Link1993

"Ça dépend... je passe ma journée à écouter des confs ou des cours de l'université de Rennes ou du CNRS par exemple.

Temps de cerveau du coup ? ^^"

————-
Ah ben du coup Si tu le fais ça veut sûrement dire que tout le monde le fait

avatar Link1993 | 

@MarcMame

Je n'ai jamais dis que j'étais un exemple ni quoi que ce soit. Je ne fais que remarquer que l'on peut être aussi un peu plus nuancé sur cette utilisation des services de streaming ^^

avatar MarcMame | 

@Link1993

Tu ne peux rien contre les vidéos de chatons. 🤷🏻‍♂️

avatar rua negundo | 

Niveau emprunte carbone ça donne quoi ? C’est bien gentil de culpabiliser les automobilistes qui ont besoin de leur voiture pour aller travailler mais un gramme de CO2 de Netflix est aussi néfaste qu’un gramme de CO2 émis par une voiture

avatar misterbrown | 

@rua negundo

Surtout avec la 4K sur laquelle ils communiquent avec fierté

avatar Taz73 | 
avatar rua negundo | 

@Taz73

Merci !

avatar Link1993 | 

@rua negundo

La voiture (et le transport) reste bien pire, encore plus en France ou notre électricité est déjà decarboné depuis longtemps. Faut que les serveurs soient en France bien sur. (Me semble que c'est le cas pour Netflix)

avatar malcolmZ07 | 

Youtube démonétise les vidéos avec les mots "corona virus" 😪 il est grand temps qu'il y ait un peu compétition.

avatar kelkun | 

@malcolmZ07

Je ne pense pas qu’il y’ait des marques qui ont envie de payer pour que leur publicité apparaisse avant ou pendant des vidéos qui traitent de corona virus.

Il y’a plus de chances d’avoir des pubs sur une vidéo qui parle de la gastro 😄

avatar malcolmZ07 | 

@kelkun

J'imagine bien , mais il y a des bases de données de mot/phrases à ne pas employer pour la démonétisation. Si tu fais une blague/lien avec le corona virus tu es démonétisé

Une amie tirant des revenues de youtube (700 000 subs) à chanter pendant 10 secondes accapella ! Dans l'introduction et booom copyright strike, vidéo supprimée.
On ne parle pas assez de la censure sauvage sur youtube , leur algorithme pourrir qui démonétise certains thumbnail.

avatar misterbrown | 

Je suis curieux de comparer la pollution engendrée par ces acteurs du streaming face à des sociétés traditionnelles comme Total ou Renault.
Je suis sur qu’on serait surpris.

avatar pim | 

12 heures par jour de distraction, en somme ? C’est sérieux ?!

avatar toto_tutute | 

C'est pas tant les serveurs de ses services, de plus en plus alimentés par des énergies renouvelables, que les appareils utilisés pour accéder à ces services qui posent soucis pour le réchauffement climatique. Avec au premier chef, Apple et ses 200 millions d'iPhone par an !

avatar malcolmZ07 | 

Amazon est bien pire avec plus de 600 millions d'appareil sans aucun programme de recyclage !

avatar en chanson | 

@malcolmZ07

Entre la peste et le choléra tu as choisi on dirait

avatar malcolmZ07 | 
[modéré] FI
avatar MachuPicchu | 

J’aurais bien aimé voir une répartition des statistiques par tranche d’âge. Pour ma part, c’est plutôt 80% streaming, 20% TV. Et encore, quand je regarde les chaînes TV c’est uniquement des programmes spécifiques en replay sur les apps, ça fait bien longtemps que je n’ai pas regardé la TV en direct.

CONNEXION UTILISATEUR